Posts Tagged ‘Canadiens’

Coronavirus: Certains Canadiens en Floride rentrent au pays, d’autres restent

mars 16, 2020

 

© (Octavio Jones/Tampa Bay Times via AP)
La directive d’Ottawa demandant aux Canadiens à l’étranger de rentrer rapidement au pays a poussé certains touristes hivernants – ou «snowbirds» – à se demander s’ils doivent revenir se placer en isolement au Canada ou rester dans les climats ensoleillés.

La demande du gouvernement fédéral a été faite au cours du week-end, au moment où certains pays ont décidé de fermer leurs frontières dans l’espoir de ralentir la propagation de la COVID-19, augmentant les possibilités que des Canadiens puissent être coincés à l’étranger. Ottawa demande également à tous ceux qui reviennent de l’étranger de se placer en isolement pendant deux semaines.

Mais tous les voyageurs ne suivent pas la directive, incluant Alycin Hayes, qui a troqué l’hiver ontarien pour la chaleur de Gainesville, en Floride. Elle affirme ne pas avoir l’intention de rentrer immédiatement au pays.

«Je prends (la situation) un jour à la fois», a-t-elle confié par téléphone, dimanche, notant qu’elle est beaucoup plus confortablement installée en Floride.

«J’ai un endroit où rester, ajoute-t-elle. Mon chez-moi au Canada n’est pas un endroit très confortable où habiter en ce moment. Je crois que je serai mieux si je reste ici, surtout quand il y a autant de trafic.»

Elle ajoute que sa maison au Canada a peu de provisions et que sa situation y serait incertaine.

«Mais les gens en Floride sont habitués aux ouragans, donc ils ont généralement une réserve de conserves et de choses de toute façon», note-t-elle.

Pour l’instant, Mme Hayes prévoit rester à la maison et ne sortir que lorsque nécessaire, par exemple pour aller à la pharmacie ou à l’épicerie.

Mais même l’Association canadienne des «snowbirds» prépare ses membres à un retour imminent.

«Alors que les touristes hivernants font leurs préparatifs pour leur retour au Canada, il est important qu’ils soient conscients des directives des autorités sanitaires au sujet de la maladie à coronavirus», écrit le groupe sur son site web.

L’Association précise également que plusieurs assureurs accordent à leurs assurés un délai de 10 jours pour rentrer au Canada, après quoi toute couverture sera suspendue.

«Nous recommandons fortement à nos membres de contacter leur fournisseur d’assurance voyage médicale immédiatement afin de connaître les nouvelles conditions de leur police», est-il indiqué.

Certains touristes hivernants choisissent certainement de suivre les consignes.

David Whitford et son épouse Barbara, qui vivent à London en Ontario, disent être rentrés de Floride jeudi après trois semaines à Sarasota.

«Nous aurions pu rester plus longtemps, mais nous avons vu toutes ces choses dans les journaux au sujet des restrictions aux voyageurs (…), donc nous avons décidé de rentrer, dit David Whitford. Nous préférons être à la maison.»

Le couple est «raisonnablement isolé» et habite en campagne avec peu de voisins autour, précise M. Whitford.

Ils ne prévoient pas changer leur routine pendant leur période d’isolement, ajoute-t-il.

«Nous ne sortons généralement pas beaucoup de toute façon. Nous ressentirons peu de répercussions.»

Par Hina Alam, La Presse canadienne

Le décompte vers le rapatriement des Canadiens à Wuhan est commencé

février 4, 2020
Un homme marche seul au milieu d'un boulevard urbain.
Un homme marche seul au milieu d’un boulevard urbain.
Selon Ottawa, l’avion devrait partir de Wuhan mercredi soir et arriver à la base de Trenton jeudi matin.

C’est ce qu’indique Affaires mondiales Canada dans une note envoyée aux Canadiens qui se sont enregistrés auprès du gouvernement pour quitter la région de Wuhan, placée en quarantaine depuis une dizaine de jours.

Selon les informations données lundi par le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, 304 personnes désirent quitter la région, mais seules 280 d’entre elles possèdent un passeport canadien.

La note qui leur a été envoyée précise qu’ils doivent se rendre à l’aéroport international Tianhe de Wuhan mercredi à 23 h, heure locale, en vue d’un décollage tôt le matin du jeudi 6 février.

En raison du décalage horaire, l’avion devrait arriver à Trenton, en Ontario, le matin du 6 février, heure locale.

En raison de la demande et les restrictions associées à ce vol, nous ne pouvons garantir que toutes personnes qui sont admissibles à une place seront en mesure de monter à bord de l’avion, indique la version française de la note, bourrée de fautes.

Vous devriez faire des plans pour l’éventualité que vous n’êtes pas en mesure de monter à bord de l’avion, ajoute-t-elle.

Avec CBC/Radio-Canada.ca

Libération des quatre Canadiens et Américains enlevés au Nigeria

janvier 20, 2018

Lagos – Deux Américains et deux Canadiens enlevés cette semaine après être tombés dans une embuscade sur une route du nord du Nigeria ont été libérés samedi, a annoncé la police.

Les quatre Nord-Américains kidnappés mardi soir par des hommes armés non identifiés « sont tous en bon état de santé » et ont été pris en charge par leur ambassade respective après leur libération vers 05h00 (04H00 GMT) du matin, a expliqué à l’AFP Mukhtar Aliyu, porte-parole de l’Etat du Kaduna.

Une personne soupçonnée d’être liée à leur enlèvement a été arrêtée, a-t-il précisé.

« Ils ont été libérés grâce aux efforts de la police » qui avait déployé plusieurs unités spéciales à leurs recherche dans la brousse entourant le lieu de leur enlèvement, a ajouté le porte-parole.

Le responsable a toutefois refusé de révéler les circonstances exactes de leur libération, évoquant des « informations classifiées ».

« Je ne suis pas en mesure de confirmer s’il y a eu des négociations (en amont) ou une rançon de payée », a-t-il répondu à l’AFP.

Les deux Canadiens et deux Américains avaient été kidnappés alors qu’ils étaient en route vers la capitale fédérale Abuja, depuis Kafanchan, dans l’Etat du Kaduna, sur un axe où les enlèvements sont fréquents. Des inconnus armés les avaient enlevés lors d’une embuscade après avoir tué leur escorte policière.

Les quatre personnes – dont les identités n’ont pas été dévoilées – étaient en voyage d’affaires et les autorités américaines et canadiennes avaient indiqué travailler avec les autorités nigérianes pour les retrouver.

Le Département d’Etat américain a demandé à ses ressortissants de « reconsidérer » leurs déplacements au Nigeria, mettant en garde contre « les crimes violents », tels que les « attaques à main armée, carjackings, kidnappings » qui sont « communs à travers le pays ».

Le phénomène du kidnapping contre rançon est particulièrement répandu au Nigeria (4e pays au monde en 2016 selon Control Risks, organisation internationale de surveillance des risques) depuis une dizaine d’années.

Quatre Britanniques, dont un mari et son épouse appartenant à une organisation caritative chrétienne, avaient été enlevés le 13 octobre dernier près de Warri, dans l’État du Delta (sud-est).

Le gouvernement britannique avait annoncé en novembre qu’un des otages, Ian Squire, avait été tué lors de sa captivité, les trois autres otages ayant pu être libérés et rentrer chez eux.

Les enlèvements étaient d’abord ciblés contre des expatriés dans le sud-est du pays, région pétrolière, mais peu à peu, les riches Nigérians sont devenus les premières victimes de ces « kidnappings express ».

Les personnes enlevées sont souvent libérées après quelques jours, une fois effectué le versement d’une rançon.

Dix des 36 Etats formant le Nigeria appliquent la peine de mort pour les auteurs de kidnappings.

Romandie.com avec(©AFP / 20 janvier 2018 13h52)

Plus de Canadiens que jamais vivent seuls

août 3, 2017
Au Québec en 2016, le tiers des ménages étaient composés d'une seule personne.
Photo: Olivier Zuida Le DevoirAu Québec en 2016, le tiers des ménages étaient composés d’une seule personne.

Ottawa — Plus de Canadiens que jamais vivent seuls, démontrent les données du recensement de 2016 dévoilées mercredi par Statistique Canada.

Ce mode de vie est donc le plus populaire au Canada pour la première fois de l’histoire du pays.

L’agence fédérale a révélé qu’un peu plus de 28 % des ménages du pays étaient composés d’une seule personne en 2016, devançant les couples avec des enfants, qui arrivent en deuxième place avec 26,5 %.
Le recensement indique également que le nombre de couples canadiens sans enfant a augmenté plus rapidement que le nombre de couples avec au moins un enfant.

Statistique Canada évoque différents facteurs sociaux et économiques, en particulier le vieillissement d’une population composée de davantage de parents dont les enfants ont quitté la maison et de veuves, en plus des taux élevés de séparation et de divorce.

28 %
Pourcentage de ménages du pays étant composés d’une seule personne en 2016

Des facteurs économiques jouent un rôle important dans une nouvelle augmentation du nombre de jeunes adultes qui habitent chez leurs parents.

Le tiers des jeunes adultes âgés de 20 à 34 ans habitaient avec au moins un parent en 2016, une augmentation de près de cinq points de pourcentage entre 2001 et 2016. Pendant la même période, le pourcentage de jeunes adultes habitant avec leur propre famille est passé de 49,1 % à 41,9 %.

 Ledevoir.com avec Lapressecanadienne.ca

Burkina: six Canadiens tués dans l’attaque de Ouagadougou

janvier 17, 2016

Ottawa – Six Canadiens ont été tués dans l’attentat de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a annoncé samedi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Le Canada condamne au plus haut point les attentats terroristes meurtriers survenus à Ouagadougou (…) au cours desquels plusieurs personnes ont été tuées, dont six citoyens canadiens a déclaré Justin Trudeau, après l’attaque jihadiste qui a fait au moins 29 morts, dont une majorité d’étrangers.

Le Canada a offert aux autorités burkinabè de les assister au cours de l’enquête sur ce crime terrible, a ajouté le chef du gouvernement canadien dans un communiqué.

Au nom des Canadiens, Justin Trudeau a adressé ses plus profondes condoléances aux familles, aux amis et aux collègues de toutes les personnes tuées, ainsi qu’un prompt rétablissement à toutes celles qui ont été blessées. Une trentaine de personnes ont été blessées, selon les autorités.

L’attaque de Ouagadougou a débuté par l’irruption vendredi soir de jihadistes dans un hôtel de luxe en plein centre-ville, fréquenté par des Occidentaux et des employés des Nations unies. Les forces de l’ordre burkinabè ont donné l’assaut samedi, appuyées par les forces spéciales françaises. Des militaires Américains ont apporté un soutien.

L’attaque a été revendiquée par le groupe Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi).

Pour la deuxième fois cette semaine, le Canada doit déplorer des morts hors de ses frontières au cours d’attaques.

Jeudi, un Canadien, originaire de la banlieue de Montréal, avait été tué dans les attentats suicide de Jakarta, la capitale indonésienne.

Le Premier ministre Trudeau a déploré ces gestes insensés de violence contre des civils innocents.

Romandie.com avec(©AFP / 17 janvier 2016 00h23)

Des Canadiens parmi 1000 prédateurs sexuels piégés

novembre 4, 2013

L’opération contre les prédateurs sexuels impliquait une fausse fillette de dix ans des Philippines, nommée « Sweetie ». Photo : Peter Dejong Une opération d’infiltration a permis d’identifier des dizaines de Canadiens et des centaines d’adultes dans le monde prêts à payer pour voir des actes sexuels sur caméra web d’une prétendue fillette des Philippines âgée de 10 ans, a indiqué lundi une organisation internationale de défense des droits des enfants.

Le groupe Terres des Hommes, établi près d’Amsterdam, a affirmé que 54 Canadiens figuraient parmi les quelques 1000 adultes de 71 pays identifiés durant le projet de dix semaines.

L’un des enquêteurs, s’étant identifié seulement par le prénom Peter par crainte de représailles, a affirmé que le plus surprenant était la facilité avec laquelle ces gens ont été pris en délit. Il s’est inquiété de voir que ces gens croyaient être à l’abri des lois sur le web.

Des renseignements détaillés d’identification, incluant noms, adresses, numéros de téléphone et courriels, sont désormais entre les mains d’Interpol et doivent être transmis aux autorités responsables de l’application de la loi dans les pays concernés, a mentionné Peter à La Presse Canadienne, à partir d’Amsterdam.

Un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada a indiqué « ne pas avoir d’information à fournir pour le moment » concernant cette opération.

L’opération impliquait une identité inventée d’une fillette de 10 ans des Philippines, nommée « Sweetie », qui s’inscrivait dans plusieurs forums prisés des enfants et adolescents. Les prédateurs sexuels interpellaient immédiatement la fillette.

« Montre-moi tes jambes », écrit l’un d’entre eux. « Babyyyy, combien? $$$ », écrit un autre.

Les quatre enquêteurs comptaient aussi sur une création animée en 3D de « Sweetie », bien qu’il n’ait généralement pas eu à en faire l’usage pour piéger les prédateurs.

leur ait été signifié à au moins deux reprises qu’elle était âgée de seulement 10 ans.

Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Canada: un attentat prévu en France

août 6, 2011

Deux Canadiens soupçonnés de terrorisme ont discuté en 2000 d’un plan visant à faire exploser un avion en direction de la France, selon la transcription par les services de renseignement canadiens d’une conversation diffusée vendredi par le quotidien La Presse. Les Montréalais d’origines marocaine, Adil Charkaoui, et soudanaise, Abousfian Abdelrazik, qui demandent d’importants dommages et intérêts au gouvernement canadien pour les avoir soupçonnés de terrorisme, avaient planifié de faire sauter un avion, possiblement un vol d’Air France, entre Montréal et Paris, selon ces documents.

« Si nous partions d’ici pour aller, par exemple, en France. Le voyage serait long. Nous pourrions tous nous enregistrer le même jour et chaque personne embarquerait séparément. Il y en aurait deux en avant, deux au (inaudible, selon la transcription) et deux derrière. Six en tout », dit Charkaoui à Abdelrazik, selon ce document classé « secret » et obtenu par le journal. Abousfian Abdelrazik juge ce plan « dangereux », selon le document. Adil Charkaoui lui rétorque: « J’ai un stylo en forme de porte-clés, tu sais ce que veut dire porte-clés en arabe, c’est quelque chose pour mettre tes clés. C’est quelque chose de très pur, à 100%. Lance ça dans l’avion et tout l’avion explose ».

Une conversation transcrite en 2004

Si la conversation cryptée par les services de renseignement date de 2000, le document faisant état de cette conversation a été rédigé quatre ans plus tard et était destiné au ministère canadien des Transports. Adil Charkaoui avait été soupçonné d’être un agent dormant d’Al-Qaïda. Arrêté en mai 2003, il a passé 21 mois en prison en vertu d’un « certificat de sécurité », un dispositif légal controversé permettant d’emprisonner sans procès et d’expulser un étranger censé représenter un risque pour la sécurité du Canada.

Abousfian Abdelrazik est lui soupçonné de s’être entraîné au milieu des années 90 dans un camp d’Al-Qaïda et d’avoir aidé d’autres personnes à s’y rendre, dont Ahmed Ressam, condamné par la justice américaine pour avoir essayé de commettre un attentat à l’explosif dans l’aéroport de Los Angeles fin 1999. Il a été écroué en 2003 par les autorités soudanaises et a passé plus d’un an en prison dans son pays d’origine, mais a ensuite été bloqué au Soudan parce que son nom avait été ajouté à la liste onusienne des personnes soupçonnées de terrorisme. L’homme, aujourd’hui âgé de 49 ans, a gagné en 2008 l’ambassade canadienne à Khartoum, où il a vécu pendant un an, le Canada refusant de lui fournir un nouveau passeport pour rentrer chez lui car son nom figure sur la liste noire de l’ONU.

Le Canada a finalement été obligé de le rapatrier à la suite d’une décision de justice. Abdelrazik, qui mène actuellement une campagne pour le retrait de son nom de la liste onusienne des présumés terroristes, réclame 27 millions de dollars en dommages-intérêts au gouvernement canadien. La fuite de ce document secret dans les médias « semble être une tentative de saper les efforts de M. Abdelrazik pour rétablir sa réputation auprès des Nations unies », a déclaré son avocat Khalid Elgazzar, précisant que son client était « déçu » de ces allégations.

Lefigaro.fr avec AFP