Posts Tagged ‘Caresses’

Le désir sexuel chez la femme enceinte

avril 24, 2013
 
 

Dans notre société, les femmes enceintes et les mères sont souvent désexualisées. Pourtant, les femmes sont des êtres sexuels à toutes les étapes de leur vie. La grossesse est une période de changement et d’adaptation qui touche tous les aspects de la vie d’une femme, y compris sa sexualité. Il existe d’innombrables façons pour la femme enceinte de vivre l’intimité sexuelle (notamment par le toucher, les baisers, les caresses de la langue, le massage, la masturbation, la pénétration et les rapports sexuels oraux). La communication entre partenaires est essentielle, pour des relations sexuelles confortables et satisfaisantes, en particulier pendant la grossesse.

Est-il sécuritaire d’avoir des rapports sexuels pendant la grossesse?

Oui. L’activité sexuelle pendant la grossesse est saine et sécuritaire, à moins d’avis contraire de votre professionnel de la santé. L’on pourrait toutefois vous recommander de vous abstenir de rapports sexuels vaginaux :

Si vous avez déjà eu une fausse-couche.

Si vous avez des saignements durant le premier trimestre.

Si vous avez déjà eu un accouchement prématuré.

Si vous avez eu beaucoup de contractions durant le dernier mois de votre grossesse.

 Le désir sexuel varie-t-il pendant la grossesse?

Le niveau de désir et d’aisance peut varier, chez la femme enceinte, en raison de changements physiques et émotifs qui s’opèrent en elle. Chaque femme, chaque grossesse est unique. Tandis que certaines se sentent plus attrayantes et jouissent davantage de leur sexualité, d’autres n’ont peu ou pas d’intérêt pour la sexualité durant leur grossesse. Le partenaire de la femme enceinte pourrait aussi remarquer des fluctuations dans son propre désir sexuel. Il est primordial que les partenaires se parlent de ces fluctuations et de leurs sentiments. 

 La phase de travail peut-elle être déclenchée par un rapport sexuel?

Les femmes enceintes ressentent souvent de légères contractions pendant l’excitation sexuelle ou l’orgasme mais celles-ci ne sont pas assez fortes pour déclencher un accouchement, à moins que la grossesse soit arrivée à terme. Lorsque le terme de la grossesse est dépassé, on recommande parfois la stimulation des mamelons et les rapports sexuels pour stimuler le déclenchement de la phase de travail. Le sperme contient une faible concentration de prostaglandine, une substance semblable à une hormone qui détend le col de l’utérus et peut aider à déclencher le travail. Pour les femmes qui ont un risque élevé d’accouchement prématuré, il pourrait être recommandé d’éviter l’orgasme, la stimulation des mamelons et les rapports sexuels, ou d’utiliser un condom lors de rapports sexuels, pour éviter tout contact de sperme avec l’utérus. Pour plus d’information, consultez votre professionnel de la santé.

 Ma partenaire est enceinte. Que devrais-je faire

Demandez à votre partenaire si elle est à l’aise, allez-y doucement et respectez ce qu’elle désire, à chaque étape de la grossesse. Votre intérêt pour la sexualité pourrait aussi fluctuer; il pourrait être utile de parler de vos sentiments avec votre partenaire. Cela vous aidera tous deux à composer avec vos préoccupations à l’égard de la sexualité et de la grossesse, et à donner et recevoir du plaisir.

Quand peut-on recommencer à avoir des rapports sexuels après la naissance du bébé?

Cela dépend du degré de désir et d’aisance de chaque femme. Après l’accouchement, chez certaines femmes, l’intérêt pour la sexualité peut diminuer ou les rapports sexuels peuvent être douloureux pour diverses raisons : fatigue liée aux soins du nouveau-né, inconfort physique, lubrification vaginale moins abondante, fluctuations hormonales et émotives.

Certaines formes d’activités sexuelles peuvent être pratiquées quelques jours après l’accouchement, si la femme est à l’aise et intéressée. Les médecins recommandent généralement d’attendre de 4 à 6 semaines avant de recommencer à avoir des rapports sexuels. D’un point de vue physique, les rapports sexuels sont possibles dès la fin des saignements vaginaux. Il est également important d’attendre la guérison de l’épisiotomie ou du déchirement vulvaire (dans le cas d’un accouchement vaginal) ou encore des cicatrices abdominales (dans le cas d’un accouchement par césarienne), avant de reprendre les rapports sexuels. Encore une fois, rappelez-vous de maintenir une bonne communication avec votre partenaire. Il est important pour la femme de faire ce qui lui semble approprié et de ne pas se sentir bousculée.

 Y a-t-il autre chose à savoir sur la sexualité et l’intimité après l’accouchement?

Allaitement : Pendant l’allaitement, les femmes peuvent avoir des sensations semblables à l’excitation sexuelle ou à l’orgasme. L’allaitement peut entraîner une sécheresse vaginale et une lubrification réduite en phase d’excitation sexuelle; l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau peut rendre la stimulation vaginale plus agréable. 

Contraception : Il est possible de redevenir enceinte peu après un accouchement; il est donc important de penser à la contraception. Certaines méthodes contraceptives peuvent être utilisées après la grossesse même chez les femmes qui allaitent. Il est préférable de discuter de contraception post-partum avec votre professionnel de la santé, avant la naissance de votre bébé, pour avoir le temps de réfléchir à votre choix et de vous procurer la méthode choisie.

www.abidjan.net

Il ruisselle de son or bleu

avril 17, 2013

  

Le ciel est beau et magnifique

Il nous envoie sa brise estivale

Voltigeant sur les branches faméliques

Et nues d’un hiver long et infernal

Qui ne veut pas tirer sa révérence

Qui ne veut pas quitter la danse.

 

Le ciel est beau et magnifique

Il a vêtu son fou costume bleu

Pour saluer les tumultueuses eaux

D’une mer qui attend avide le feu

Du soleil du beau soleil chaud

Qui caresse ses vagues frileuses

Battues par la rage hideuse

Des flocons furieux de l’hiver

Qui s’attardent dans l’univers.

 

Oh oui oui le ciel est beau et magnifique

Il ruisselle de son or bleu

Il ruisselle de tout son or royal

Qui plonge dans le fond abyssal

D’une mer étale et langoureuse

D’une mer repue et amoureuse

Du sable sédentaire et fin qui appelle

Les brûlantes caresses d’or et de feu

Du majestueux soleil magnifique

Qui ruisselle de tout son or bleu.

 

 Marie Léontine Tsibinda

Ce que les femmes utilisent pour se masturber

juin 17, 2012

Voici une liste de 10 objets utilisés par les femmes pour se masturber.

1. Leurs doigts, leurs mains. C’est la manière employée par plus des trois-quarts d’entre elles. Caresses du clitoris et des lèvres, introduction d’un petit doigt dans le sexe…

2. Un foulard. Le foulard ou tout autre pièce de tissu est utilisé pour frotter la vulve.

3. Un oreiller. Un oreiller, bien coincé entre les cuisses, jouera le même rôle.

4. Le pommeau de douche. Le jet d’eau tiède de la douche, dirigé vers le clitoris, procure de délicieuses sensations.

5. Un jet d’eau en provenance d’un robinet. Le jet d’eau. tombant à la verticale d’un robinet est lui aussi apprécié.

6. Des bougies et autres objets cylindriques. Les simulacres de pénis ne sont utilisés que par les femmes associant la pénétration à la masturbation.

7. Leurs propres cuisses. Se frotter les cuisses l’une contre l’autre est une méthode de masturbation à part entière.

8. L’accoudoir. L’accoudoir d’un fauteuil, la bordure d’un meuble, le frottement de la zone vulvaire sur un objet dur.

9. Le rebord de baignoire ou de lavabo tandis que le bord en faïence d’une baignoire ou d’un lavabo ajoute l’impression de fraîcheur ou d’humidité à cette sensation.

10. Des sextoys. Ils sont si nombreux, de formes si variées…

Devant les sauges rouges

juin 6, 2012

Étendue au jardin public

dans la splendeur magique

de ta sculpture conquérante

à la bouche si envoûtante

remontant de ton nez par degré étagé

les pétales des sauges rouges éclatés

tu les caresses comme l’ombre absente

de ma paume large feuille ouverte

sous le doux clignotant de ton regard

communiant notre destin dès le départ

 

Quand tu redresses ta silhouette

dans la clameur de la brise muette

tu dessines aux angles fermés de ton sourire

des guillemets d’affection qui ferment le pont ivre

de ta lèvre supérieure et inférieure

cherchant à joindre l’autre intervalle majeur

après avoir exposé au grand jour ensoleillé

le fard dosé au choix de ton mascara estampillé

éclairant la richesse de ta dentition maquillée.

 Bernard NKOUNKOU

Sur le drap de la berge

octobre 2, 2011

Étendue sur le drap de la berge
La femme se couvre de fine neige
Quand le soleil chante sur ses seins
Le cantique chaud du grand matin

Viennent à la pointe timide de ses pieds
Des petites bulles blanches de pitié
Qui couvrent sa frêle et grâce silhouette
Avec des plumes blanches de mouettes

Frissonnant sous le petit vent nomade
Qui cherche la brise à la peau vagabonde
Elle étale son corps splendide au ciel
Pour recevoir des caresses superficielles

Jambes en l’air aux écarts impudiques
Ventre sans couverts aux poils rustiques
Le torse de sa poitrine aux collines jumelles
S’enracine dans les profondeurs des aisselles.

Bernard NKOUNKOU

Le soir de ta douleur

octobre 9, 2010

Loin du soir épineux de ta triste douleur
Mon cœur alangui croupissait dans la peur
Au réveil des matines de mes pensées
Je me débarrassais de la chute de la rosée

La peur de t’avoir laissée dormir seule
Avec ta dose de médicament au seuil
D’une nuit noire aux mystères inconnus
Temps de rendez-vous de pieds perdus

Je dormais comme le canard d’un seul œil
Plaçant l’œil ouvert sur la charpente du ciel
Comme une caméra au plafond de ta chambre
Pour veiller sur ton corps étendu bien tendre

J’aurais voulu être à cet instant à côté de toi
Partager cette nuit de souffrance sous le toit
T’apportant mon soutien au baume de caresses
Pour alléger le poids de ta maudite souffrance

Bernard NKOUNKOU

Veux-tu ma chère amie ?

octobre 8, 2010

Veux-tu venir ce soir
Danser au vieux manoir
Dans l’œil complice nocturne
Du somnambule mature

Refrain:
Toi le nombril de ma vie
Centre de mon cœur au lit
Tu désires ma présence à temps
Avant l’aube du petit vent

Veux-tu manger ce soir
Au restaurant du terroir
Aux flûtes de ton corps
Mordillant tes lèvres de remords

Veux-tu marcher ce soir
Aux bords du vieux trottoir
Pour redonner vie au ventre de ton pied
Cimentant le sol de l’amitié

Veux-tu dormir ce soir
Dans ma chambre comme un loir
Savourant les délices de la nuit
Sous la pluie des caresses enfouies

Bernard NKOUNKOU