Posts Tagged ‘Cathédrale de Nantes’

Incendie de la cathédrale de Nantes : le bénévole du diocèse de nouveau en garde à vue

juillet 25, 2020

 

Ce Rwandais d’une trentaine d’années pourrait être mis en examen et placé en détention provisoire dans la nuit.

Rebondissement dans l’enquête ouverte après l’incendie de la cathédrale de Nantes, survenu dans la matinée du 18 juillet. Dans un communiqué diffusé ce samedi 25 juillet dans la soirée, le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès a fait savoir que le bénévole qui avait été placé en garde à vue les 18 et 19 juillet derniers est de nouveau en garde à vue depuis ce samedi matin 6h15.

Le suspect a été présenté ce soir au parquet de Nantes, «qui a ouvert une information judiciaire des chefs de dégradations, détériorations ou destruction du bien d’autrui par incendie et requis la saisine du juge des libertés et de la détention aux fins de placement de l’intéressé en détention provisoire».

Pierre Sennès ajoute que les décisions prises par le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention concernant le bénévole, un Rwandais d’une trentaine d’années, seront connues ce samedi «en fin de soirée».

La piste criminelle «privilégiée»

Soulignant que le laboratoire central de la préfecture de police de Paris a dépêché à Nantes des ingénieurs spécialisés après l’incendie, le procureur de la République annonce que les premiers résultats de leurs investigations «amènent à privilégier la piste criminelle». Pour rappel, «trois points de feu distincts» ont été détectés dans l’édifice le jour de l’incendie.

Pierre Sennès écrit par ailleurs que plus de trente personnes ont été entendues en une semaine par la vingtaine d’enquêteurs chargés du dossier. Seul le bénévole rwandais a été placé en garde à vue, avant d’être «laissé libre au terme de ses auditions» , puis d’être de nouveau interpellé ce samedi.

L’incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, qui a notamment ravagé le grand orgue de l’édifice, a suscité une forte émotion, quinze mois après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Dès l’après-midi du 18 juillet, le premier ministre Jean Castex, le ministre de l’Intérieur – chargé des Cultes – Gérald Darmanin et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot s’étaient rendus sur place.

Par Aude Bariéty