Posts Tagged ‘Caveau familial’

Laeticia Hallyday va construire un caveau familial à Saint-Barth

août 23, 2019

 

Laeticia Hallyday, la veuve de Johnny, va faire construire un caveau familial au cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy, la petite île antillaise où le rockeur repose depuis le 11 décembre 2017, près de la mer.

«Il n’y a pas encore de caveau construit, seulement une autorisation qui a été donnée, sur les limites de la concession où se trouve Johnny actuellement», a indiqué vendredi à l’AFP le président de la Collectivité d’Outre-Mer de Saint-Barthélemy, Bruno Magras (LR). Laeticia Hallyday a acquis une concession et l’autorisation d’y construire un caveau familial peu après le décès du chanteur d’un cancer le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans. Le chanteur appréciait la tranquillité de Saint-Barth, où il possédait une villa avec sa femme.

Le caveau, qui pourrait accueillir quatre personnes, devrait être construit tout à côté de la tombe actuelle. «Le jour où il faudra déplacer le corps de Johnny Hallyday, on le fera en respectant la procédure établie, comme pour toutes les familles, a ajouté Bruno Magras. Mais tout cela dépend de la famille du défunt. C’est elle qui décide quand elle construit le caveau et quand elle souhaite déplacer le corps.»

Si Johnny Hallyday continuera son repos éternel au petit cimetière de Lorient, ses voisins pourraient, eux, déménager. À côté de sa sépulture, se trouvent des tombes datant de l’époque où l’île était suédoise (1784-1877). La Collectivité est en train de les recenser et projette de les transférer vers le quartier de Public, où se trouve le cimetière suédois de Saint-Barthélemy.

Proche de l’idole des jeunes avec qui il partageait la passion de la guitare, Bruno Magras souligne que «Johnny m’a toujours manifesté son souhait d’être enterré à Saint-Barthélemy et d’y créer son caveau familial. Laeticia ne fait que respecter ce que son mari souhaitait». Depuis son inhumation à Saint-Barthélemy, choix qui avait déçu certaines communautés de fans, Johnny Hallyday reçoit des visites d’admirateurs et de curieux chaque jour. Mais la petitesse de l’île et son éloignement empêchent tout effet de masse autour de sa tombe.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Canada: René Angé­lil inhumé auprès des siens

janvier 30, 2016

dion-angelil-montrealGROS

Le mari de Céline Dion repose en famille à Montréal

Depuis les obsèques natio­nales de René Angé­lil, célé­brées la semaine dernière à Montréal, personne ne savait où il était inhumé. Le mari de Céline Dion aurait été enterré dans le caveau fami­liale des Angé­lil.

C’est ce qu’il souhai­tait et Céline aussi. Au côté de son épouse, René Angé­lil a plusieurs fois fait le tour de la planète, mais une partie de son coeur est toujours restée à Montréal. C’est donc là, dans la métro­pole cana­dienne, qu’il a décidé de repo­ser.

Une semaine après ses obsèques, célé­brées en la cathé­drale Notre-Dame, personne n’avait réussi à lever le mystère sur la dernière rési­dence du mana­ger décédé à l’âge de 73 ans. Mais un jour­na­liste basé à Las Vegas, Robin Leach, a fina­le­ment dévoilé le lieu de sépul­ture du mari de Céline Dion. C’est auprès de sa belle-soeur Monique Gallant, qui fut l’épouse d’An­dré Angé­lil le frère de René, qu’il repose désor­mais. Les parents du célèbre mana­ger, Joseph Angé­lil et Alice Sara, ont égale­ment été enter­rés au Cime­tière Notre-Dame-des-Neiges.

Famille

D’immenses gerbes de fleurs blanches ont été dépo­sées devant la tombe et se confondent avec le paysage enneigé du lieu. Une dernière demeure élégante et sobre pour le mari de Céline Dion et père de ses trois enfants.

Après la céré­mo­nie gran­diose donnée en l’hon­neur de René Angé­lil vendredi 22 janvier, Céline Dion a assisté à une messe en la mémoire de son frère Daniel, décédé lui aussi des suites d’un cancer. Mais depuis cette dernière sortie, la star n’a plus été vue. Elle avait souhaité inhu­mer son époux dans la plus grande discré­tion et son vœu a été réalisé. Pour la diva, qui a vécu plus de 20 ans au côté de son mana­ger, l’éloi­gne­ment est une nouvelle étape dans le deuil. Atten­due à Las Vegas pour la fin de ses concerts au Colos­seum Palace, elle pourra tout de même comp­ter sur l’in­croyable soutien de son fils René-Charles et de leurs proches.

Gala.fr

 

Côte d’Ivoire: Obsèques du fils aîné de Félix Houphouët-Boigny

octobre 4, 2011

Décédé le 16 janvier 2011 à Paris, François Houphouët-Boigny, fils aîné du père fondateur de la nation ivoirienne, Félix Houphouët-Boigny, passe désormais de la mort corporelle à la renaissance dans le royaume des cieux où ses deux géniteurs l’ont précédé.

Le couple présidentiel, le président de la République, Alassane Ouattara et son épouse Dominique, arrivé à la cathédrale Saint-Augustin de Yamoussoukro à 10h45mn, a pris place aux côtés de la famille Boigny et alliés pour rendre un dernier hommage à François Houphouët.

Au nom du diocèse Saint-Augustin et de l’église catholique, Mgr Marcelin Yao Kouadio dudit diocèse, a présenté toutes les compassions de l’église à la famille Houphouët-Boigny. Selon lui, le départ de François vers la maison de son père (Dieu) réalise la parole et les trois grands moments de la vie de l’homme. « La naissance, la vie et la mort. »

Fervent croyant dit-il, François passe désormais de la mort corporelle à la naissance au ciel. Pour l’évêque Yao Kouadio Marcelin, la mort fait souffrir, mais elle réconcilie. Car c’est à travers les funérailles que l’on se réconcilie. C’est le cas tangible de François où tous, dans leurs différences politiques, ethniques et religieuses sont présents ce jour pour implorer d’une seule et même voix «le Seigneur Dieu » afin qu’il accueille leur frère, fils, père, grand-père à ses cotés…

Au nom de la famille Boigny, le gouverneur Thiam Augustin, par ailleurs chef de canton des Akouè, a remercié le couple présidentiel pour sa présence effective à leurs côtés et pour le soutien dans l’organisation du dernier hommage à leur frère, père, grand-père. Aussi, remerciera-t-il nanan Boa Kouassi III de l’Indénié et les familles alliées (Yacouba Sylla et Gbon Coulibaly).

Mais bien avant cette messe de requiem, deux veillées ont été organisées dans la nuit de samedi à Dimanche. La veillée traditionnelle au domicile de la sœur aînée du président Houphouët, Mamie Faitai, et la veillée religieuse à la chapelle privée des Boigny en présence du Premier ministre Soro Kigbaphori Guillaume.

Il faut noter particulièrement la présence des vieux compagnons d’Houphouët-Boigny, à savoir, Kéi Boguinard, Yaya Ouattara, Emile Constant Bombet, Gaston Ouasséna, le couple Aka Anghui, Alphonse Djédjé Mady représentait le directoire et RHDP et le PDCI-RDA. Le RDR était représenté par sa trésorière générale, Jeanne Peuhmond, conseillère spéciale du chef de l’Etat, chargée de la solidarité et du genre. C’est dans la soirée d’hier dimanche 03 octobre 2011, que François Houphouët-Boigny a rejoint dans la stricte intimité le caveau familial.

Le Patriote par Jacquelin Mintoh