Posts Tagged ‘CCIHSM’

Québec/Un emploi en sol québécois: la CCIHSM veut attirer les immigrants à La Tuque

mai 11, 2021

La Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM) continue de multiplier ses efforts en matière d’attraction et de rétention de main-d’œuvre en sol latuquois. La CCIHSM s’est jointe au programme «Un emploi en sol québécois», un projet d’intégration à l’emploi des personnes immigrantes initié par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Karine Rochette est directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice.

© ARCHIVES Karine Rochette est directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice.

Ce programme vise dans un premier temps à faire connaître aux nouveaux arrivants les attraits des différentes régions du Québec ainsi que les emplois qui y sont offerts, facilitant ainsi leur intégration sociale et professionnelle.

«Ce programme permet à la Chambre de poursuivre dans sa lancée pour aider concrètement ses entreprises à traverser cette période difficile pour le recrutement de main-d’œuvre», mentionne la directrice générale de la CCIHSM, Karine Rochette.

«Nous sommes confiants de réussir à conquérir de nombreux immigrants, déjà installés à Montréal, parfois laissés-pour-compte, sans emploi, dans un environnement qui ne reflète pas ce qu’on leur avait dépeint de notre beau Québec», ajoute-t-elle.

Au cours des prochaines semaines, la CCIHSM souhaite recruter une vingtaine d’entreprises. Elle invite les entrepreneurs du Haut Saint-Maurice qui sont en recherche de main-d’œuvre à s’inscrire gratuitement. Ils pourront y afficher leurs postes vacants et identifier les caractéristiques des candidats recherchés. Par la suite, la FCCQ s’assurera de l’arrimage par le biais de cette plateforme de maillage intelligent.

La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) participe depuis déjà quelques mois au programme, elle représente également les autres Chambres de la région. 

«Au final, on veut que les gens viennent en Mauricie et il y a une belle collaboration dans la région par rapport à ça», note la directrice générale de la CCI3R, Andréanne Guilbert.

Jusqu’à maintenant, 35 entreprises se sont inscrites au programme sur un objectif de 50. Il est toutefois un peu tôt pour en tirer des conclusions selon la CCI3R.

«Ils se sont inscrits sur la plateforme et le maillage est en cours entre le bassin de candidats et les employeurs […] Le nombre de postes offerts est très variable, il y a des entreprises qui en ont 1 ou 2 et il y en a d’autres qui en ont 80. C’est assez variable! C’est dans tous les secteurs d’activités aussi», explique-t-elle.

«Dans d’autres régions du Québec, il y a eu des résultats concluants. Il y a eu de belles histoires […] On a hâte de faire une annonce pour présenter une histoire concluante!», note-t-elle.

Tout comme pour la CCI3R, une vidéo de charme sera tournée dans le Haut Saint-Maurice afin de faire découvrir la région aux nouveaux arrivants.

La CCCIHSM veut donner une première impression réaliste du milieu de vie local afin de les aider à se projeter dans la communauté, et ainsi répondre à leurs appréhensions.

La Chambre a fait affaire avec l’équipe du Complexe Culturel Félix-Leclerc afin d’assurer le tournage et le montage de cette production, qui sera dévoilée en juin prochain. L’équipe du Carrefour Emploi a aussi apporté son soutien au projet pour la production vidéo, et s’impliquera à promouvoir les avantages de s’inscrire à cette activité.

En plus d’y découvrir de magnifiques paysages, il sera possible d’entendre plusieurs intervenants du milieu ainsi que les témoignages de personnes immigrantes qui ont fait le choix de s’installer en Haute-Mauricie.

Avec Audrey Tremblay – Le Nouvelliste

Québec-Mauricie: La CCIHSM s’attaque à nouveau au défi de recrutement de main-d’œuvre.

mars 31, 2021

Le recrutement de main-d’œuvre est un défi d’un bout à l’autre de la province, et la Haute-Mauricie ne fait pas exception. C’est pourquoi la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM) récidive avec le Colloque Défi RH qui se tiendra de façon virtuelle les 20 et 21 avril prochain.

La CCIHSM a annoncé la 2e édition du Colloque qui se tiendra de façon virtuelle les 20 et 21 avril prochains.

© ARCHIVES, AUDREY TREMBLAY La CCIHSM a annoncé la 2e édition du Colloque qui se tiendra de façon virtuelle les 20 et 21 avril prochains.

Cette deuxième édition de l’événement sera basée sur l’attraction, la séduction et la rétention des employés, ainsi que sur l’ouverture d’esprit et la modulation des façons de faire.

Sur le terrain, les différents acteurs du milieu observent qu’il est de plus en plus complexe pour les entreprises de séduire les chercheurs d’emploi.

«Ils sont de plus en plus difficiles et exigeants, et ce, peu importe la catégorie d’âge», souligne Sylvie Francoeur, présidente de la CCIHSM.

Bien que les outils de recherche d’emploi soient plus nombreux, on souligne que la tâche demeure ardue pour les chercheurs de talents.

«Ç’aurait été facile d’être misérabiliste, mais ce n’est pas du tout l’événement qui vous attend. Au contraire, l’événement donne des outils aux entrepreneurs pour mieux attirer les employés», a lancé le conférencier et animateur de l’événement virtuel, Alain Samson.

C’est ce dernier d’ailleurs qui clôturera l’événement avec sa conférence «Les méritez-vous».

«On va demander aux gens de faire un examen de conscience. Êtes-vous à la hauteur? […] Je vais présenter aussi 10 outils pour aller chercher le maximum des gens qu’on a», a-t-il indiqué.

Avec ce colloque, les acteurs socio-économiques de la région désirent guider les entreprises dans leurs démarches de recrutement. Ils se sont concertés sur les outils et les différentes ressources qui pourraient concrètement venir en aide aux entrepreneurs.

Les participants pourront entendre, entre autres, les conférenciers, Carol Allain, Valentin Henley, Alain Samson, Frédéric Laurin et Pierre Picard.

Ils aborderont plusieurs sujets, dont la séduction des employés, sous différentes approches, mais aussi le marketing territorial.

«L’objectif du marketing territorial, c’est de présenter, entre autres, l’agglomération de La Tuque comme un lieu tout indiqué pour s’établir et développer sa carrière», a indiqué Julie Noël, conseillère au développement économique au Service de développement économique et forestier de Ville La Tuque.

«En 2021, malgré la pandémie, on a pris le pouls chez nos entrepreneurs et avant même les enjeux financiers, devinez quoi, c’était les enjeux d’attraction et de rétention de main-d’œuvre qui demeuraient un frein à la croissance», a-t-elle ajouté.

Il sera également question de main-d’œuvre autochtone. D’ailleurs la directrice générale du Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT) n’a pas manqué de souligner qu’il s’agissait d’un bassin important pour la pénurie de main-d’œuvre.

«C’est important pour nous les défis de l’employabilité», a souligné Laurianne Petiquay, directrice générale du CAALT.

«Localement, à La Tuque, c’est 52% des Premières Nations qui y vivent qui sont sans emploi. Ce sont des ressources disponibles. Il y a moyen de les utiliser, c’est ce dont on va parler cette journée-là», a-t-elle ajouté.

Cet événement se veut être le premier d’une série d’actions qui seront déployées par la CCIHSM, qui tournera ensuite ses efforts vers les chercheurs d’emploi, entre autres, par le biais du Rendez-vous de l’emploi qui se tiendra le 12 mai.

«Les PME sont au cœur de l’économie de la Mauricie. Depuis près d’un an, elles doivent toutefois composer avec les nombreux défis liés à la crise sanitaire et faire preuve d’une grande résilience et de créativité pour trouver des solutions. Il est donc primordial de continuer à les soutenir en misant sur le développement des compétences essentielles à leur stabilité et à leur productivité, notamment en matière de gestion des ressources humaines. Nos entreprises ont besoin de se renouveler et d’être proactives pour fidéliser leur main-d’œuvre afin de demeurer des employeurs de choix, et ce colloque leur permettra certainement d’atteindre cet objectif», a commenté Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Toutes les personnes intéressées à participer au colloque peuvent s’inscrire dès maintenant sur le site Internet de la CCIHSM.

Avec Audrey Tremblay – Le Nouvelliste