Posts Tagged ‘Cégeps’

Canada: Rentrée en présentiel sur les campus confirmée au Québec

août 6, 2021

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a confirmé vendredi que les campus universitaires et collégiaux du Québec accueilleront les étudiants en présentiel cet automne.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, encourage les étudiants qui ne l'ont pas encore fait à prendre rendez-vous pour se faire vacciner (archives).

© Ryan Remiorz/La Presse canadienne La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, encourage les étudiants qui ne l’ont pas encore fait à prendre rendez-vous pour se faire vacciner (archives).

Cette annonce est rendue possible parce que 82 % – soit plus que la cible de 75 % – des étudiants ont soit reçu, soit pris rendez-vous pour recevoir, leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19, explique la ministre en entrevue à RDI.

La distanciation physique et le port du masque ne seront plus requis en classe, mais des restrictions s’appliqueront toujours dans d’autres circonstances :

  • Une distance de deux mètres sera exigée dans les salles d’entraînement, entre les tables dans les aires de restauration et pour certaines activités comme les cours de chant».
  • Une distance d’un mètre dans les aires communes devrait idéalement être maintenue entre les étudiants, lorsque possible».
  • Le port du masque ne sera pas non plus requis à la bibliothèque ou lors d’un repas, mais il sera obligatoire dans toute autre situation».

Les activités parascolaires, y compris les activités sportives, seront permises dans l’ensemble des établissements», mais le gouvernement vise à ce que ces activités soient accessibles uniquement aux étudiantes et aux étudiants qui sont adéquatement vaccinés».

Plus de détails seront communiqués lorsque les modalités du passeport vaccinal seront dévoilées», peut-on lire dans le communiqué diffusé vendredi lors de l’annonce de la ministre.

Le premier ministre François Legault avait annoncé jeudi qu’un passeport vaccinal serait mis en place sous peu afin d’éviter un autre confinement.

Davantage de restrictions possibles dans certains établissements

Certains établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand» feront cependant l’objet de directives particulières», comme le port du masque en tout temps.

Ils vont pouvoir suivre leurs cours en présence, mais il y aura probablement des freins au niveau de certaines activités, comme les activités parascolaires, explique la ministre McCann.

Ce pourrait être le cas si la couverture vaccinale de leur population étudiante est insuffisante, explique la ministre McCann, mais ces établissements représentent une minorité» d’entre eux. À l’heure actuelle, c’est encore le cas pour six cégeps sur les 48 que compte la province, mais toutes les universités ont atteint les cibles. Les activités d’accueil et d’intégration, tout ce qu’on appelle initiations, ne pourront pas avoir lieu dans ces cégeps», dit-elle.

Les établissements qui ne rencontrent pas encore les cibles de vaccination :

  • Cégep de Sept-Îles
  • Cégep de Saint-Félicien
  • Collège Ahuntsic
  • Collège de Rosemont
  • Cégep André-Laurendeau
  • Cégep Marie-Victorin

On fait un appel particulier à ces étudiants d’aller se faire vacciner», lance la ministre. Elle s’est dite ouverte à mettre en place des cliniques de vaccination sur les campus, mais souligne que déjà, à ce moment-ci il y a quand même beaucoup de cliniques» mises en place dans la communauté.

Plus de mesures pourraient aussi être mises en place en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de la région où se trouvent ces établissements. La situation sera suivie de façon hebdomadaire afin de lever les directives particulières dès que possible, indique le ministère de l’Enseignement supérieur.

Tous les établissements d’enseignement supérieur devront également avoir préparé un plan de repli prêt à être déployé au besoin».

La santé publique est en train d’évaluer les mesures à prendre en cas d’éclosion, mais c’est sûr que les étudiants qui sont pleinement vaccinés seraient probablement dans une situation différente que ceux qui ne le sont pas», selon la ministre.

En date de jeudi, 83,2 % des étudiants du collégial et 86,6 % des étudiants universitaires ont reçu au moins une dose de vaccin, selon le ministère.

Des deuxièmes doses ont aussi été données à 57,8 % des étudiants du niveau collégial et à 68,5 % de ceux du niveau universitaire. La ministre McCann encourage les étudiants qui ne l’ont pas encore fait à prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

En juin, le gouvernement avait annoncé que la rentrée au primaire et au secondaire se ferait à visage découvert si 75 % des 12 à 17 ans étaient vaccinés. La quatrième vague et la progression du variant Delta pourraient cependant brouiller les cartes.

Avec  CBC/Radio-Canada 

Canada: Québec priorise un retour en classe pour les étudiants des cégeps et universités

mai 26, 2020

 

Le campus étudiant de l'UQAM à Montréal.

© Ivanoh Demers/Radio-Canada Le campus étudiant de l’UQAM à Montréal.
Québec prépare le terrain en vue de la rentrée scolaire pour les établissements d’enseignement supérieur. S’il n’étudie pas la possibilité d’une session complète à distance, le ministère de l’Éducation n’omet pas le scénario d’une reprise des cours majoritairement virtuelle.

Plusieurs directions de cégeps et d’universités au Québec, comme l’Université Laval ou encore l’Université du Québec à Rimouski, ont d’ores et déjà indiqué qu’une bonne partie des cours se fera probablement en ligne.

Publicité

Si les consignes de santé publique doivent être maintenues – comme la distance de deux mètres à respecter entre les individus ou encore l’interdiction de rassemblement –, certains cours pourraient en effet se dérouler à distance, selon le ministère de l’Éducation.

Dans un document transmis aux partenaires du réseau, et dont Radio-Canada a obtenu copie, Québec étudie le scénario d’un retour en classe impliquant une présence sur les campus de 30 à 35 % des étudiants seulement.

Tout dépendant de l’état de la situation en septembre prochain, les cégeps et universités pourraient aussi accueillir 50 % des étudiants sur place; le reste de la session se ferait alors à distance, selon un autre scénario.

Un retour en classe impliquant la présence complète de tous les étudiants est aussi envisagé par le ministère, qui dit vouloir favoriser la présence des étudiantes et étudiants sur les campus.

L’idée d’une session complètement virtuelle n’est donc pas évaluée pour l’instant.

En présentant ces différentes options, le ministère de l’Éducation entend déterminer des lignes directrices communes pour tous les établissements.

Et peu importe le scénario qui sera retenu, le gouvernement Legault désire que des mesures sanitaires rigoureuses

soient mises en place et qu’une attention particulière soit accordée aux étudiants qui ont un handicap, qui vivent de l’anxiété ou qui ont des contraintes technologiques et matérielles.

Québec veut également s’assurer que les directions des universités et cégeps seront prêtes à réagir si jamais une deuxième vague de COVID-19 devait survenir. Le ministère leur demande d’élaborer un plan pour assurer la continuité des services, advenant la nécessité d’un confinement rapide d’une partie ou de l’ensemble des membres de la communauté.

Certains assouplissements mis en place par le ministre Jonathan Roberge au printemps pour faire face à la crise dans les cégeps pourraient demeurer. Le calendrier scolaire pourrait ainsi compter un minimum de 60 jours plutôt que 82 et la mention incomplet, qui signifie que le cours n’a pu être complété pour des raisons en dehors du contrôle de l’étudiant, pourrait être accordée.

En cas de retour à la normale, la cote de rendement au collégial – communément appelée cote R – serait quant à elle comptabilisée à nouveau et l’épreuve uniforme de langue d’enseignement et littérature serait maintenue.

Pour les écoles primaires et secondaires, le gouvernement Legault a déjà indiqué que la rentrée scolaire devrait se faire en personne. Si les règles de santé publique sont toujours en vigueur, il faudra toutefois songer à une présence partielle, soit un jour sur deux, selon l’un des scénarios envisagés.

Radio-Canada par Valérie Boisclair avec la collaboration d’Alex Boissonneault