Posts Tagged ‘Cessez-le-feu’

Les Etats-Unis et le Kenya poussent à un cessez-le-feu en Ethiopie

novembre 17, 2021
Les Etats-Unis et le Kenya poussent a un cessez-le-feu en Ethiopie
Les Etats-Unis et le Kenya poussent à un cessez-le-feu en Ethiopie© POOL/AFP/Andrew Harnik

Les Etats-Unis et le Kenya ont poussé mercredi à un cessez-le-feu en Ethiopie, réaffirmant leur espoir d’une conclusion positive aux intenses efforts diplomatiques déployés pour une solution négociée au conflit entre gouvernement et rebelles dans le nord du pays.

Au premier jour d’une tournée africaine centrée notamment sur la démocratie qui le mènera ensuite au Sénégal et au Nigeria, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a également appelé le Kenya, un allié de longue date, à garantir l’année prochaine des élections libres.

A Nairobi, le chef de la diplomatie américaine s’est entretenu pendant une heure et demie -au lieu des 10 minutes initialement prévues- avec le président Uhuru Kenyatta, qui participe activement aux tentatives de médiation régionale sur le conflit éthiopien.

M. Kenyatta s’est rendu dimanche à Addis Abeba, alors que la guerre qui dure depuis un an entre les rebelles de la région du Tigré et le gouvernement a connu une escalade ces dernières semaines.

« Nous croyons qu’un cessez-le-feu est possible », a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe la ministre kényane des Affaires étrangères, Raychelle Omamo.

M. Blinken a, lui, appelé à des « avancées concrètes pour la paix » et à la reprise de l’aide humanitaire au Tigré, où des centaines de milliers de personnes vivent dans des conditions proches de la famine, selon les Nations unies.

« Je réitère notre appel à toutes les parties à urgemment et sérieusement engager des négociations sur la cessation des hostilités sans conditions préalables », a-t-il déclaré, renouvelant par ailleurs l’appel aux citoyens américains à quitter l’Ethiopie.

Les Etats-Unis ont récemment critiqué l’Ethiopie et pris des sanctions contre cet allié, dénonçant des entraves à l’acheminement d’aide alimentaire et des violations des droits humains.

Interrogé par un journaliste, M. Blinken n’a pas exclu que les Etats-Unis puissent éventuellement qualifier les « exactions » commises au Tigré de faits relevant d’un génocide.

« Quelle que soit la manière dont nous les appelons, cela doit cesser et il faudra rendre des comptes », a-t-il dit.

Influence chinoise

Le président américain Joe Biden a promis des actions pour promouvoir mondialement les valeurs américaines face à l’influence croissante de la Chine qui multiplie les investissements sur le continent et se montre moins regardante sur les pratiques politiques.

Soulignant que les Etats-Unis ont donné 50 millions de doses de vaccins contre le Covid à l’Afrique, M. Blinken a dit: « Nous avons fait cela sans conditions politiques. »

« Il s’agit de sauver des vies. »

M. Blinken, qui se rend pour la première fois en Afrique depuis sa prise de fonctions, a également déclaré que le Soudan retrouvera le soutien de la communauté internationale si la « légitimité » de son gouvernement – renversé par un coup d’Etat militaire le 25 octobre – est restaurée.

« Il est vital que la transition retrouve la légitimité qu’elle avait (…) Si l’armée remet ce train sur les rails et fait le nécessaire, je pense que le soutien de la communauté internationale, qui a été très fort, peut reprendre », a-t-il dit.

Les Etats-Unis ont suspendu 700 millions de dollars d’aide au Soudan après ce coup d’Etat qui a interrompu le processus de transition démocratique lancé en 2019 après la chute de l’autocrate Omar el-Béchir.

Élections kényanes

Mercredi matin, M. Blinken avait commencé sa tournée par une rencontre avec des responsables de la société civile kényane, les appelant, à l’approche de l’élection présidentielle de 2022, à rester vigilants face aux menaces croissantes contre la démocratie.

« Nous avons assisté au cours de la dernière décennie à ce que certains appellent une récession démocratique », a-t-il déclaré, estimant que les Etats-Unis ont eux aussi pu observer récemment que leur démocratie « peut être fragile ».

Les élections au Kenya sont régulièrement marquées par des violences meurtrières.

Le pays doit tenir sa présidentielle en août prochain et ce scrutin porte « tous les signes d’une élection très contestée et violente », a mis en garde Irungu Houghton, le directeur exécutif d’Amnesty International au Kenya, qui a participé à la rencontre avec Blinken.

L’Afrique est le dernier continent visité par le chef de la diplomatie, bien que le président Biden se soit engagé à prêter une attention particulière au continent, se démarquant de son prédécesseur Donald Trump.

Dans le cadre de cette tournée, Antony Blinken se rendra jeudi au Nigeria. Il ira ensuite au Sénégal, considéré comme un exemple de stabilité démocratique en Afrique.

Par Le Point avec AFP

Centrafrique : enfin un cessez-le-feu pour l’ouverture d’un prochain dialogue national

octobre 16, 2021

Dans le but de promouvoir l’ouverture d’un prochain dialogue national et garantir la sécurité de la population centrafricaine, le chef de l’Etat, Faustin-Archange Touadéra, a résolu, le 15 octobre, de décréter un cessez-le-feu unilatéral immédiat dans son pays.

L’annonce du président de la République est intervenue après plusieurs accords de cessez-le-feu et de paix signés mais sans aucune solution pérenne. Elle permettra, selon le chef de l’Etat, de mettre fin aux opérations militaires ainsi qu’à toute action armée sur l’ensemble du territoire national.

L’engagement du gouvernement centrafricain de décréter ce cessez-le-feu a été pris lors de l’adoption de la feuille de route de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl), tenue à Luanda.  Un engament qui, selon les chefs d’Etat de la Cirgl, a pour objectif principal de donner une chance à ce pays en proie aux violences d’opter pour une paix durable.  

« Notre engagement figure sur la feuille de route pour la paix, issue du dernier sommet de l’organisation sous-régionale. Les principaux leaders, plus précisément ceux du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique et de l’Unité pour la paix en Centrafrique, avaient respectivement pris cet engagement important de cesser toute action armée sur le territoire national », précise le président centrafricain, en rappelant que son pays connaît de longues périodes d’instabilité, notamment marquées par des guerres civiles et de multiples coups d’État sans oublier les violences et les situations politiques drastiques.

« Je viens vous annoncer ce soir la fin des opérations militaires et de toute action armée sur l’ensemble du territoire national. Ceci, à compter de ce jour, 15 octobre 2021. Cela, pour assurer la sécurité du peuple. Ce n’est pas une décision facile à prendreLe cessez-le-feu que j’ai annoncé est la démonstration de ma ferme volonté de privilégier la voie du dialogue et non celle des armes, dans le règlement des conflits et de la crise qui secoue notre pays », a-t-il déclaré, avant de spécifier que sa décision n’empêche ni les forces de sécurité intérieure de maintenir l’ordre, ni l’armée de répondre en cas de légitime défense et ni la Minusca d’exercer son mandat. Car, ce cessez-le-feu est décrété pour des raisons humanitaires et de paix.  D’autant plus que la Centrafrique est le théâtre d’une guerre civile depuis 2013. Ces combats ont considérablement baissé d’intensité depuis trois ans mais ont culminé entre 2014 et 2015, occasionnant ainsi des milliers de morts.

Avec Adiac-Congo par Rock Ngassakys

Congo: Une délégation de l’extérieur pour revoir l’accord de cessez-le-feu ?

janvier 18, 2018

Maître MASSENGO-TIASSÉ, Maître Amédée NGANGA, le Général KETEKA et d’autres bientôt à Brazzaville pour rejoindre l’équipe qui revoit l’accord de cessez-le-feu.

Afin de revoir les termes de l’accord signé le 23 décembre 2017 à KINKALA comme prévu, le chef de la résistance extérieure Maitre MASSENGO-TIASSE accompagné de Maitre Amédée NGANGA et l’équipe de résistants à l’extérieur dont le Général KETEKA ( ex ninja) et beaucoup d’autres se rendront à Brazzaville dans les jours a venir, pour renforcer la délégation qui s’y trouve déjà en provenance de MAYAMA ( POOL ) sous l’autorisation du Révérend NTUMI .
Ceci pour la révision dudit accord de cessez le feu déjà amorcée par les premiers envoyés du Révérend .

La résistance de l’extérieur demande des garanties de sécurité auprès du gouvernement congolais dans le seul but de réécrire les termes de l’accord conformément aux propositions du Révérend pasteur NTUMI .

Photo de BrazzaNews.

Avec Brazzanews.fr

La Russie, l’Iran et la Turquie pour un cessez-le-feu élargi en Syrie

décembre 20, 2016

Moscou – La Russie et l’Iran, alliés de Damas, et la Turquie, soutien des rebelles syriens, ont montré mardi qu’ils avaient pris la main dans le dossier syrien, appelant à étendre le cessez-le-feu, lors d’une réunion sans les Etats-Unis.

Au terme de discussions tripartites à Moscou entre les ministres russes, turcs et iraniens des Affaires étrangères et de la Défense, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, flanqué de ses homologues, a présenté une déclaration commune sur la Syrie.

Les ministres sont convenus de l’importance d’élargir le régime de cessez-le-feu, de garantir un accès sans obstacle à l’aide humanitaire et la libre circulation des populations sur le territoire syrien, a indiqué M. Lavrov selon des propos retransmis à la télévision.

Les trois pays, qui se réunissaient sans les Américains ou les Européens, ont par ailleurs souligné être prêts à être les garants de négociations de paix entre le régime syrien et l’opposition, toujours selon M. Lavrov.

Nous sommes prêts à contribuer à l’élaboration du projet d’accord, aux pourparlers entre le gouvernement syrien et l’opposition, a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie russe a également assuré que l’évacuation des civils des quartiers rebelles d’Alep serait terminée d’ici un, deux jours maximum. Commencée il y a cinq jours à Alep ravagée par des bombardements, l’évacuation est actuellement en train de se finir, a déclaré M. Lavrov.

Le format d’aujourd’hui est le plus efficace. Il ne s’agit pas d’une tentative de jeter une ombre sur les efforts de tous nos autres partenaires pour régler la crise syrienne. Je constate seulement un fait, a lancé M. Lavrov alors que les Etats-Unis n’étaient pas conviés aux discussions.

Nous ne devons pas rejeter le travail qui a été réalisé entre la Russie et les Etats-Unis (…) Nous somme parvenus à des résultats en septembre, mais malheureusement les Américains n’ont pas pu agir comme nous en étions convenus, a-t-il ajouté, en référence à une tentative de trêve russo-américaine en Syrie, qui a finalement échoué au bout d’une semaine.

Cette réunion se tient au lendemain de l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara, tué par balle par un policier turc qui a affirmé agir pour venger le drame de la ville d’Alep.

Romandie.com avec(©AFP / 20 décembre 2016 15h16)             

Washington et Moscou annoncent un cessez-le-feu en Syrie le 27 février à 00H00 locales

février 22, 2016

Washington – Un accord de cessez-le-feu entrera en vigueur en Syrie le 27 février à 00H00 heure de Damas (22H00 GMT), selon un communiqué commun entre les Etats-Unis et la Russie, diffusé par le Département d’Etat à Washington.

Cette interruption des hostilités — qui ont fait des dizaines de milliers de morts et des millions de réfugiés depuis cinq ans — ne concernera toutefois pas le groupe Etat islamique et le Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie, précise le communiqué.

La cessation des hostilités s’appliquera aux parties prenantes au conflit syrien qui ont indiqué qu’elles respecteront et appliqueront les termes de l’accord, ajoute le communiqué. Ces parties ont jusqu’au 26 février 12H00 locales (10H00 GMT) pour faire part, aux Etats-Unis ou à la Russie, de leur adhésion à cet accord.

Moscou et Washington co-président le Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) et comprend 17 pays membres.

Romandie.com avec(©AFP / 22 février 2016 19h06)