Posts Tagged ‘chapelle sixtine’

Habemus Papam: Jorge Mario Bergoglio

mars 13, 2013

On connaît désormais le nouveau souverain pontife

 
Habemus Papam: Jorge Mario Bergoglio

pape bergogliohabemus papamfoule_vatican2fumee blanchefoule_vatican

Les cardinaux se sont mis d’accord aux alentours de 19h00: une fumée blanche s’est échappée de la cheminée de la chapelle Sixtine. Jorge Mario Bergoglio, dont le nom officiel sera  François I, a été élu pape à l’issue du cinquième scrutin.

Viva il Papa! Jorge Mario Bergoglio a été élu ce mercredi soir, à Rome, à l’issue du cinquième scrutin des cardinaux réunis en conclave – une surprise, car il ne faisait pas partie des « papabile » donnés comme favoris. Ce cardinal argentin de 76 ans a choisi d’être appelé Francesco I (François 1er), sans doute en référence à Saint François d’Assise.

D’origine argentine, le nouveau souverain pontife (le 266e pape à prendre la tête de l’Eglise catholique) est aussi le premier non-Européen à occuper le trône de Saint Pierre. Lors de sa toute première allocution, prononcée au balcon du Vatican, il s’est réjoui que « ses frères, les cardinaux » soient allés chercher « l’évêque de Rome au bout du monde ».

Jorge Mario Bergoglio, qui vit à Buenos Aires, est un Jésuite réputé pour son humilité et son attachement à défendre les déshérités du monde entier. Le « cardinal des pauvres », comme il a été surnommé, n’hésite pas à aller prêcher la bonne parole dans les bidonvilles. Très respecté par ses pairs, il a la réputation d’être un homme épris de simplicité, qui préfère les transports en commun aux voitures avec chauffeur et a renoncé au spacieux logement de fonction attaché à son évêché pour habiter un petit appartement sans prétention à Buenos Aires. Il a, en outre, ouvertement pris position contre le mariage homosexuel.

François I a tenu à souligner qu’il était l' »évêque de Rome », au même niveau que ses « frères ». Il a invité la foule à prier pour son prédécesseur, le Pape émérite Benoît XVI, puis à prier Dieu afin qu’il lui accorde sa bénédiction. Il a terminé son allocution en souhaitant aux fidèles rassemblés sur la place de « bien dormir ».

>Retour sur la démission de Benoît XVI

Depuis mardi midi, l’ambiance à Rome était particulièrement solennelle. En particulier au Vatican, où les cardinaux avaient rendez-vous avec l’Histoire. Aux alentours de midi, après une messe «pro eligendo pontefice» (avant l’élection du souverain pontife), les 115 électeurs s’étaient rendus en procession vers la Chapelle Sixtine, théâtre du vote à huis clos.

Le premier tour du scrutin avait débouché hier soir sur une fumée noire, tout comme les quatre autres votes qui l’ont suivi. Puis, ce mercredi soir à 19h06, une fumée blanche s’est enfin échappée de la cheminée de la chapelle, donnant lieu à une clameur immense sur la place Saint-Pierre, où une foule compacte s’était rassemblée.

Rassembler, c’est l’objectif du nouveau pape, comme il a tenu à le rappeler dans son premier discours. Il a également insisté sur la notion de « fraternité » et souhaité que les catholiques se tournent vers l’évangélisation de leurs prochains, dans un monde en plein doute.

 Gala.fr par Camille Choteau

Conclave catholique au Vatican: fumée noire, pas de nouveau pape

mars 12, 2013

La première réunion du conclave de l’Eglise catholique au Vatican n’a pas permis de désigner un nouveau pape mardi après environ deux heures de discussions. Le premier tour de scrutin des 115 cardinaux s’est achevé par une fumée noire au-dessus de la cheminée de chapelle Sixtine.

L’épaisse fumée noire a été accueillie par des « bouh » et des huées de déception sur la place Saint-Pierre où des milliers de curieux s’étaient retrouvés dans l’attente de la fin du scrutin après le début du conclave secret dans l’après-midi. Pour les fidèles, la désignation d’un souverain pontife est annoncée par une fumée blanche.

Les prélats resteront cloîtrés dans la cité sainte jusqu’à ce qu’ils s’accordent sur le nom d’un successeur à Benoît XVI, qui a quitté ses fonctions le 28 février, à l’âge de 85 ans.

Quatre ou cinq jours de conclave

Le conclave, dont rien ne doit filtrer, pourrait durer plusieurs jours, aucun favori ne se dessinant clairement. Selon les observateurs, l’Italien Angelo Scola, archevêque de Milan, et le Brésilien Odilo Scherer, archevêque de Sao Paulo, l’abordent toutefois en position favorable.

Certains cardinaux estimaient cette semaine qu’il faudrait sans doute quatre ou cinq jours pour trouver un successeur à Benoît XVI. Aucun conclave, dans l’histoire contemporaine, n’a élu le pape dès le premier tour de scrutin.

Mercredi, quatre scrutins pourront avoir lieu, deux le matin, deux l’après-midi.

Manifestation des Femen

Mardi à 17h34, les portes de la chapelle Sixtine se sont refermées sur les 115 cardinaux électeurs chargés d’élire le 266e souverain pontife. Les « princes de l’Eglise », tous âgés de moins de 80 ans, avaient auparavant pénétré en procession et en entonnant des chants sacrés dans la chapelle Sixtine.

Ils sont tenus au secret et ne peuvent sortir de l’édifice que pour un sommeil à la Maison Sainte-Marthe voisine.

Deux féministes, se réclamant du mouvement Femen, ont brièvement manifesté mardi soir les seins nus à l’entrée de la place Saint-Pierre. Elles avaient écrit sur leur corps « Pope no more » (« Plus de pape ») et « Paedophilia no more » (« Plus de pédophilie »).

Romandie.com