Posts Tagged ‘château de windsor’

Donald Trump accueilli par Élisabeth II au château de Windsor

juillet 13, 2018

La reine Elizabeth II (C) aux côtés du président américain Donald Trump et de son épouse Melania Trump à leur arrivée au château de Windsor, le 13 juillet 2018 / © AFP / Brendan Smialowski

Le président américain Donald Trump et son épouse Melania ont été accueillis vendredi au château de Windsor par la reine Elizabeth II, une rencontre qui suscite des grincements de dents au Royaume-Uni.

Le couple présidentiel a été accueilli par la monarque de 92 ans, toute de bleu vêtue, dans la cour du château, sous un soleil éclatant, avant d’écouter, debout, côte à côte, l’hymne national américain.

Elizabeth II a ensuite invité Donald Trump à passer en revue la garde d’honneur, des soldats vêtus du traditionnel uniforme rouge et coiffés du célèbre bonnet à poils d’ours. La souveraine et le président américain devaient ensuite prendre le thé.

Ces honneurs passent mal auprès de nombreux Britanniques et des manifestants anti-Trump avaient fait le déplacement vendredi à Windsor, brandissant des pancartes « Dites non à Trump ».

Selon un sondage YouGov publié jeudi, près de la moitié (49%) des 1.648 personnes interrogées pensent que la reine n’aurait pas dû le recevoir.

L’an dernier, près de 1,9 millions de personnes avaient signé une pétition pour empêcher une visite d’Etat, « parce que ça causerait de l’embarras à Sa Majesté la reine ».

La reine Elizabeth II (C) aux côtés du président américain Donald Trump (D) et de son épouse Melania Trump (G) à leur arrivée au château de Windsor, le 13 juillet 2018 / © POOL/AFP / Ben STANSALL

La visite du président américain est finalement une visite de travail et non une visite d’Etat, qui implique de plus amples honneurs, procession en carrosse et banquets inclus.

Depuis son accession au trône en 1952, la reine, 92 ans, a reçu tous les présidents américains, sauf Lyndon Johnson.

Dans une interview au tabloïd The Sun, Donald Trump a qualifié Elizabeth II de « femme incroyable ».

« Pendant tant d’années, elle a représenté son pays et elle n’a jamais vraiment fait d’erreur », a noté le président. « Ma femme est une grande admiratrice » de la souveraine, a-t-il ajouté.

Les précédents commentaires de Donald Trump sur la famille royale n’avaient pas été aussi courtois. Dans une interview en 2000, il avait déclaré qu’il aurait passé la nuit avec Diana « sans hésiter ». « Elle était folle mais ce sont des détails mineurs ».

La reine Elizabeth II (C) accueille le président américain Donald Trump et son épouse Melania Trump à leur arrivée au château de Windsor, le 13 juillet 2018 / © AFP / Brendan Smialowski

Douze ans plus tard, après la publication de photos de l’épouse du prince William, Kate, en train de bronzer seins nus dans le sud de la France, Donald Trump avait tweeté que la duchesse de Cambridge ne pouvait que « s’en prendre à elle-même ».

« Qui ne prendrait pas la photo de Kate pour gagner beaucoup d’argent si elle faisait son truc de bronzage nue … Allons Kate! », avait-il écrit.

Pendant sa visite au Royaume-Uni, le président Trump ne croisera pas l’héritier du trône, le prince Charles, fervent écologiste.

Un article du Sunday Times de janvier 2017 soulignait que les deux hommes ne se rencontreraient pas en raison de leurs fortes divergences sur le changement climatique.

« Il n’acceptera pas que quiconque lui fasse la leçon, même un membre de la famille royale », confiait une source proche de Donald Trump au journal.

Romandie.com avec(©AFP / 13 juillet 2018 18h41)

Royal baby- C’est un garçon pour Kate et William!

juillet 22, 2013
William et Kate

William et Kate devenus parents

La duchesse de Cambridge a accouché à 16h24 (heure de Londres)

Royal baby- Fille ou garçon, l’enfant de Kate et William pourra régner Après plus de trois semaines d’attente devant la Lindo Wing du St Mary’s Hospital, les journalistes qui participent au « great kate wait » vont enfin pouvoir souffler. Le bébé est né: après huit heures de travail, Kate a donné naissance à un petit garçon de 3,6 kilos lundi après-midi, à 17h24, heure française.

16h24 (heure de Londres), une heure historique. Le « royal baby », fils du Prince William et de Kate, troisième dans l’ordre de succession à la Couronne d’Angleterre a enfin pointé le bout de son nez. C’est un garçon. Il pèse selon le communiqué officiel 3,6 kg.

Ce 22 juillet au matin, la duchesse de Cambridge est arrivée sous bonne escorte aux alentours de 6 heures du matin, à l’hôpital St Mary. Elle était seulement accompagnée du Prince William qui a pris congé de la Royal Air Force pour être auprès de sa femme.

De son côté, l’arrière-grand-mère de cet enfant, la reine Elizabeth, est rentrée du château de Windsor pour assister à l’événement. La foule qui s’amasse progressivement autour de Buckingham pour être aux premières loges au moment de l’annonce de la naissance a pu voir se hisser le «Royal Standard» sur le toit du palais vers 17 heures.

Quant au quartier de Paddington, près de l’hôpital choisi par le couple princier, il est bouclé par la police depuis 18 heures. La fièvre n’avait pas cessé de monter parmi une foule en liesse qui n’en pouvait plus d’attendre l’annonce officielle de la naissance du futur roi: les milliers d’inconditionnels de la Couronne célèbrent désormais cet événement historique dans l’histoire de la monarchie britannique. Le couple princier, lui, a pu s’offrir quatre heures d’intimité avec leur premier enfant avant de laisser filtrer l’information: so lucky…

Gala.fr par Camille Choteau

Elizabeth II hospitalisée

mars 4, 2013

La reine a été admise, hier après-midi, à l’hôpital Edward VII de Londres

 
Elizabeth II hospitalisée

 

La souveraine, âgée de 86 ans, souffre d’une gastroentérite. Voilà dix ans que Sa Majesté, dotée d’une santé d’acier, n’avait plus causé pareille frayeur aux Britanniques…

En soixante ans de règne, elle n’a jamais laissé ses (petits) problèmes de santé perturber sa vie publique ou privée. Victime d’un norovirus de gastroentérite particulièrement virulent outre-Manche, Elizabeth II a quitté le château de Windsor dans l’après-midi – en voiture, et non en ambulance – pour rejoindre le centre médical Edward VII, à Londres, où sont traditionnellement soignés les membres de sa famille.  Avant-hier, le 2 mars, la reine s’était déjà retrouvée contrainte d’annuler un déplacement au pays de Galles. Même si le palais évoque une simple période d’observation de quarante-huit heures, tous les engagements officiels de la semaine à venir, y compris son voyage en Italie, initialement prévu mercredi et jeudi, ont été annulés ou repoussés à une date ultérieure.

Comme son époux, le prince Philip, hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois (notamment en raison d’une infection urinaire récidivante), la souveraine est fière de sa condition particulièrement robuste.

Montée sur le trône en 1952, elle a été admise pour la première fois à l’hôpital Edward VII… en juillet 1982, pour s’y faire enlever une dent de sagesse. Une fracture du poignet en 1994 après une chute de cheval à Sandringham, une intervention sur les deux genoux en 2003, rendue nécessaire par des cartilages baladeurs, des douleurs au dos en octobre 2006 ainsi qu’en octobre 2012… Chez elle, les « accidents » de santé sont rares. A l’instar de sa mère, disparue en 2002 à l’âge de 101 ans, Elizabeth II se soigne à l’homéopathie et croit dur comme fer aux vertus du grand air et des eaux de source écossaises. Bon sang ne saurait mentir…

Gala.fr par Coraline Lussac

François Hollande en tête à tête avec la reine Elizabeth

juillet 11, 2012

Elizabeth II avait invité François Hollande à l'heure du thé au château de Windsor.
Elizabeth II avait invité François Hollande à l’heure du thé au château de Windsor.

Le chef de l’État a partagé mardi «une tasse de thé» avec la reine d’Angleterre au château de Windsor, près de Londres.

«Maintenant le président est invité pour une tasse de thé avec la reine», avait annoncé mardi après-midi le premier ministre britannique David Cameron, pour conclure une conférence de presse communeavec le président de la République.Elizabeth II avait invité François Hollande au château de Windsor, près de Londres. Chacun des deux parlant la langue de l’autre, leur tête-à-tête de trente minutes s’est déroulé sans traducteur. Seuls deux photographes ont été autorisés, au début de l’entretien, à immortaliser cette rencontre.

La reine a offert un portrait dédicacé

Le président, qui rencontrait la souveraine pour la première fois, lui a serré cordialement la main. La reine lui a ensuite présenté ses cadeaux: deux portraits encadrés et dédicacés, l’un d’elle-même, l’autre de son époux, le prince Philip. Pour sa part, le président a offert à la souveraine, férue d’équitation, une statue de la manufacture de Sèvres représentant Amphitrite, l’épouse de Poséidon, le Dieu de la mer, assise en amazone sur son cheval marin, œuvre de l’artiste Antoine Orlandini.

Selon l’Élysée, «l’accueil de la reine a été extrêmement chaleureux, elle a affirmé avoir eu de bonnes relations avec les chefs d’État français successifs et s’est montrée très au fait de la politique française». François Hollande s’est ensuite envolé pour la France.

Lefigaro.fr