Posts Tagged ‘chef de la Brigade Fallouja-Hourane’

Un chef rebelle du sud de la Syrie tué, raids aériens près de Damas

octobre 21, 2013

BEYROUTH – Un important chef militaire rebelle du sud de la Syrie a été tué lundi dans la localité de Tafas, ont indiqué des sources au sein des deux parties en conflit.

Le colonel Yasser Abboud, chef de la Brigade Fallouja-Hourane (…), a été tué au combat au cours d’une bataille contre les troupes du régime à Tafas, a affirmé à l’AFP un porte-parole du Conseil militaire rebelle dans la province de Deraa (sud).

Connu surtout sous le pseudonyme Abou Ammar, le commandant dirigeait la salle des opérations dans la province de Deraa, selon la même source.

La télévision d’Etat a également rapporté la mort du commandant qu’elle a qualifié de déserteur (…) criminel et traître.

Selon un militant sur le terrain, Abou Ammar combattait la corruption et était l’un des commandants les plus efficaces sur le champ de bataille, et l’un des officiers les plus honnêtes de l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles).

L’opposition a par ailleurs accusé lundi les forces loyalistes d’avoir bombardé deux écoles la veille dans la province orientale de Deir Ezzor.

Dimanche matin (…), les avions de l’armée du régime ont largué des bombes sur deux écoles à Deir Ezzor. Cinq élèves et deux institutrices sont morts, a indiqué la Coalition nationale de l’opposition.

Dans la matinée de lundi, des raids aériens ont également eu lieu dans la banlieue sud-est de Damas. Des avions de combat (du régime) ont mené quatre raids à l’orée de la ville de Mléha, un fief rebelle, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Samedi, de violents combats avaient éclaté entre régime et rebelles à un barrage stratégique entre Mléha et la ville adjacente druze et chrétienne de Jaramana, considérée comme un bastion pro-régime, dans la foulée d’un attentat suicide mené par le Front al-Nosra, un groupe jihadiste affilié à Al-Qaïda.

Les rebelles ont conquis le barrage militaire ainsi que l’ancienne usine pharmaceutique servant de base à l’armée.

La périphérie sud-est de Damas est un fief-clé du régime, a expliqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, ajoutant que cette zone pourrait se trouver exposée en cas d’avancée rebelle aux alentours.

Dans le sud-ouest de la capitale, les troupes du régime maintenaient leur siège sur le bastion rebelle de Mouadamiyat al-Cham, et d’intenses combats se déroulaient en bordure de cette localité, selon l’OSDH, qui s’appuie sur un réseau de militants et sources médicales et militaires à travers la Syrie.

L’armée s’efforce de maintenir son emprise sur la capitale en tentant d’écraser les territoires tenus par les rebelles dans sa périphérie.

Selon des militants résidant en zone rebelle, ainsi que des organisations et gouvernements internationaux, le siège de certaines de ces localités par l’armée a entraîné des pénuries très importantes de nourriture et des problèmes de malnutrition, notamment parmi les enfants, dont certains sont décédés.

Le conflit syrien a déjà fait plus de 115.000 morts depuis mars 2011, selon l’OSDH.

Romandie.com avec(©AFP / 21 octobre 2013 17h18)