Posts Tagged ‘Christian Blanchette’

Canada: La vision d’avenir du recteur de l’UQTR

avril 27, 2022

L’UQTR rêve d’un modèle unique de ville universitaire

Christian Blanchette debout dans un couloir de l'université.

Le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Christian Blanchette (Archives)PHOTO : Radio-Canada / Josée Ducharme

Le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières ne cache pas ses intentions. Il veut travailler à faire de Trois-Rivières une ville universitaire sur un modèle qui lui sera propre. Un modèle à travers lequel la Ville, l’Université, les entreprises et les groupes communautaires travaillent au développement économique, social et culturel dans un dialogue sans cesse renouvelé.

C’est essentiellement le message lancé par Christian Blanchette lors de son passage en entrevue à Toujours le matin, quelques minutes avant de se rendre devant la Chambre de commerce de Trois-Rivières pour présenter sa vision d’une ville universitaire.

 Notre campus est joli, mais pour les citoyens, ce sont trois affiches en bordure des rues. On ne le voit pas. C’est la raison pour laquelle, entre autres, on sort l’université de son campus pour l’amener au centre-ville, pour aller là où sont les gens. On doit aussi trouver un moyen d’inviter les gens chez nous , mentionnait M. Blanchette

 Démontrer l’accessibilité de l’université figure au nombre des défis pour les prochaines années. On a besoin de gens qui ont des DEP ou qui sont des techniciens, mais en côtoyant l’université, on peut développer des rêves pour y aller , soulignait le recteur.

« Je pense qu’en désenclavant l’université, en l’amenant dans la ville, en la rendant visible, on peut montrer que c’est accessible.  »— Une citation de  Christian Blanchette, recteur de l’UQTR

Autre défi de taille, celui du logement, particulièrement pour les quelque 2300 étudiants internationaux qui arrivent à Trois-Rivières en août alors que les logements sont loués. Christian Blanchette croit qu’il est essentiel de développer des modèles adaptés.  Mais ça prend du temps et, tristement, le besoin est maintenant , constate-t-il.

Par ailleurs, l’UQTR va poursuivre sa mission d’enseignement sur des campus externes comme au Centre-du-Québec, à Québec et dans Lanaudière. Pour ce qui est du Centre-Mauricie, Christian Blanchette croit possible de développer des partenariats en recherche et de parapher des ententes avec des lieux comme le Digihub pour permettre aux étudiants et aux chercheurs d’avoir des lieux de proximité pour travailler.

Avec Radio-Canada

Canada: Un retour en présentiel prévu le 31 janvier à l’UQTR… pour le moment

janvier 10, 2022
La structure des cubes à l'Université du Québec à Trois-Rivières en hiver.

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Photo : Radio-Canada/Joséé Ducharme

L’enseignement à distance a repris lundi pour les élèves du primaire et du secondaire en Mauricie et au Centre-du-Québec en vue d’une rentrée en présentiel le 17 janvier prochain. À l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la rentrée « essentiellement à distance » aura lieu ce mercredi. L’institution d’enseignement vise le 31 janvier pour un retour de ses étudiants en classe.

Cette date est conditionnelle à la situation épidémiologique. Il n’est donc pas exclu qu’elle soit reportée, a expliqué le recteur Christian Blanchette, en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Moi comme vous, on regarde chaque jour les courbes, on les analyse, on a des experts qui nous conseille, on rencontre la santé publique et on a des rencontres à l’échelle du Québec, du Canada et avec le gouvernement pour voir quelles sont les grandes tendances.

D’ici là, l’enseignement se fera principalement à distance. Seuls les cours pratiques, les laboratoires et les stages pourront s’effectuer sur le campus.

On doit réduire la densité des présences sur le campus. Cette cinquième vague, elle est pernicieuse, parce qu’elle s’associe à un changement de comportement du virus, et donc on doit être très attentif pour la sécurité de tout le monde, a poursuivi le recteur.

Christian Blanchette debout dans un couloir de l'université.

Le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Christian Blanchette (Archives) Photo : Radio-Canada/Josée Ducharme

Une année chargée pour l’UQTR

Outre la gymnastique imposée par les changements aux mesures sanitaires, la direction de l’UQTR aura une année 2022 bien remplie. De nombreux projets pourraient connaître un dénouement au cours des prochains mois ou franchir des étapes cruciales. Ce sera une bonne année, a affirmé Christian Blanchette.

En ce qui concerne le nouveau pavillon de recherche et d’enseignement sur les technologies vertes, dont les travaux devraient débuter cette année, le projet est sur la table du gouvernement  et des décisions sont imminentes.

L’institution attend également une décision sur la désignation d’une zone d’innovation Trois-Rivières–Bécancour sur laquelle nos chercheurs ont construit le plan scientifique depuis plus d’une année.

Par ailleurs, l’UQTR inaugurera en septembre le Centre national intégré du manufacturier intelligent à Drummondville. Il s’agit d’un centre de recherche unique au Canada conçu en partenariat avec le Cégep de Drummondville.

L’institution ouvrira également un nouveau campus à L’Assomption à la fin du mois de janvier. Celui-ci accueillera 350 étudiants par année dans trois programmes visant à former de futurs enseignants.

L’UQTR a le vent dans les voiles, a conclu Christian Blanchette.

Avec Radio-Canada

Canada/Christian Blanchette officiellement nommé: un nouveau recteur attendu à l’UQTR

novembre 26, 2020

 undefined

© undefined undefined

Trois-Rivières — Christian Blanchette a été nommé recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières, par le conseil des ministres, mercredi soir. Il entrera en fonction à compter du 1er décembre prochain pour succéder à Daniel McMahon.

Sa nomination était très attendue, alors qu’un sondage révélait que 71% des professeurs de l’UQTR étaient favorables à sa nomination, en septembre dernier. Un exercice qui avait été mené quelques semaines après qu’il eut exposé sa vision avec la communauté universitaire de Trois-Rivières.Christian Blanchette était le doyen de la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal depuis 2011.© Fournie Christian Blanchette était le doyen de la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal depuis 2011.

Joint par Le Nouvelliste, en soirée, le président du syndicat des professeurs, Gilles Bronchti, semblait très enthousiaste à la nomination de celui qui exerçait les fonctions de doyen de la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal depuis 2011. «Les échos que nous avons, c’est que les gens de là-bas vont le regretter. Alors que nous allons y gagner.»Gilles Bronchti, président du syndicat des professeurs© Archives Gilles Bronchti, président du syndicat des professeurs

Il ajoute que Christian Blanchette avait fait très bonne impression lors de sa rencontre avec la communauté universitaire. «Il semble très ouvert à la discussion, a-t-il commenté. Les professeurs ont également été rassurés par son intérêt pour la vie académique et la mission de recherche et d’enseignement, alors que son prédécesseur avait une vision purement comptable.»

Il semble très ouvert à la discussion. Les professeurs ont également été rassurés par son intérêt pour la vie académique et la mission de recherche et d’enseignement, alors que son prédécesseur avait une vision purement comptableGilles Bronchti, président du syndicat des professeurs

Le président du syndicat des professeurs estime tout de même que la mission du prochain recteur sera énorme. «Il faudra d’abord qu’il prenne en main son équipe et qu’il exerce son leadership pour les convaincre de le suivre et d’orienter l’université vers sa mission académique, soutient-il. Il faudra aussi qu’il rencontre tout le monde pour retisser les liens. Parce que même dans les autres cadres d’emplois, il y a beaucoup de réticences.»

Celui qui entrera en poste dans quelques jours avait d’ailleurs insisté sur le lien de confiance entre l’administration et les professeurs qui est, disait-il, «le plus grand levier du développement de l’Université. Un lien qui avait été fortement ébranlé par le lock-out qui avait éclaté en mai 2018. Il avait aussi soulevé l’importance du dialogue et de la collégialité.Publicitéx

Christian Blanchette avait également fait part de son intention de faire passer l’expérience étudiante «d’excellente à exceptionnelle». Ce qui est plus facilement réalisable, selon lui, dans des universités de plus petite taille comme l’UQTR.

Avec Le Nouvelliste par Sébastien Lacroix