Posts Tagged ‘Christine Boutin’

Un opposant au mariage gay condamné: Trois ex-ministres et des intellectuels demandent sa libération

juin 20, 2013

SOCIETE – «Les sentences liées à des prises de positions politiques n’ont pas leur place dans la patrie des droits de l’Homme», affirment les signataires…

Trois anciens ministres de droite et des intellectuels demandent la «remise en liberté immédiate» du jeune manifestant anti-mariage homosexuel condamné à deux mois de prison ferme pour rébellion, dans une pétition dont le texte a été transmis à l’AFP.

Nicolas Bernard-Busse, «étudiant parisien de 23 ans, a été arrêté dimanche 16 juin à Paris en marge d’une manifestation pacifique critiquant le président de la République» et il a été condamné «à deux mois de prison ferme. Les sentences liées à des prises de positions politiques n’ont pas leur place dans la patrie des droits de l’Homme», affirment les signataires. «En attendant que la justice puisse réétudier son dossier, les signataires de cet appel, au-delà de leurs divergences politiques, intellectuelles ou spirituelles, demandent sa remise en liberté immédiate», affirment-ils.

La pétition sera bientôt en ligne sur un site ad hoc
Parmi les premiers signataires de cette pétition, qui sera prochainement mise en ligne sur un site ad hoc, figurent trois anciens ministres (Christine Boutin, François Guillaume, Charles Millon), ainsi que des élus UMP, des intellectuels et des hommes d’affaires.

Les noms des philosophes et membres de l’Institut Chantal Delsol et Jean-François Mattei, des écrivains Denis Tillinac ou Guillaume de Thieulloy, côtoient ceux des élus UMP Jean-François Legaret (maire de Paris Ier), François Lebel (maire de Paris VIIIe) ou UDI Gilles Bourdouleix (député-maire de Cholet). L’homme d’affaires Charles Beigbeder fait également partie des signataires.

20minutes.fr

Christine Boutin retire sa candidature

février 13, 2012

La présidente du Parti chrétien-démocrate a choisi de «s’allier» avec Nicolas Sarkozy dont elle partage les valeurs, tout en souhaitant qu’il n’oublie pas la solidarité.

Christine Boutin a finalement jeté l’éponge, ce qui pourtant ne lui ressemble guère. Elle a annoncé lundi soir sur TF1 qu’elle renonçait à être candidate à l’élection présidentielle: «J’ai décidé, avec mon Parti chrétien-démocrate, de faire une alliance avec le président de la République, candidat sans doute cette semaine. Je veux être avec lui pour faire gagner la France.» Il s’agit d’une «al­liance» et pas d’un «ralliement», a-t-elle précisé un peu plus tard au Figaro.Il y a trois semaines, Christine Boutin a été reçue par Nicolas Sarkozy à l’heure du petit déjeuner. Elle lui a fait part de ses convictions et revendications sur les valeurs et lui a annoncé que le PCD entendait avoir cent candidats aux élections législatives de juin. Elle assure en revanche n’avoir demandé aucun poste au gouvernement (elle a été ministre du Logement de mai 2007 à juin 2009) si le président est réélu. En lisant l’interview accordée par Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine , Christine Boutin a applaudi le refus du mariage homosexuel et de l’euthanasie, ainsi que le discours sur l’école et la volonté présidentielle de «lever le tabou sur l’immigration». Elle s’est retrouvée dans le triptyque de valeurs: «autorité, travail, liberté». Mais elle entend bien profiter de la campagne, à laquelle elle souhaite participer «dans le premier ou le deuxième cercle» pour imposer un quatrième thème: la solidarité. «Sarkozy, explique- t-elle, est en train de recentrer la droite sur ses valeurs. C’est bien, mais il ne doit pas oublier la solidarité.» Elle espère notamment que son idée de « revenu de base» pourra être étudiée lors du prochain quinquennat.

Qu’est-ce qui l’a finalement décidée à renoncer si tôt? Elle avait 300 parrai­nages d’élus et, après son voyage sur les routes de Compostelle, constatait que «ça commençait à rentrer». Alors? Alors, dit-elle, «compte tenu de la situation du monde, je ne devais pas affaiblir Nicolas Sarkozy mais faire gagner la France, d’autant que François Hollande défend tout le contraire de ce à quoi je crois».

Lundi soir, Christine Boutin a affirmé «continuer le combat» avec notamment ses 100 candidats aux législatives afin de «commencer à irriguer le territoire poli­tique». Enfin, elle a révélé au Figaro quelle était la «bombe atomique» dont elle avait menacé Nicolas Sarkozy le 19 décembre si elle n’avait pas eu ses parrainages: elle aurait fait la grève de la faim. Ce ne sera pas utile.

Lefigaro.fr par Béatrice Houchard

Laurent Ruquier attaqué en justice par Marine Le Pen

novembre 10, 2011

Marine Le Pen furax

Pendant sa dernière émission, Laurent Ruquier a fait une blague sur la présidente du Front national. Marine Le Pen n’a pas du tout apprécié.

À l’approche de l’élection présidentielle, Marine Le Pen, bien décidée à occuper l’espace médiatique, portera plainte dès qu’on se moquera d’elle. Le premier à en faire les frais, c’est Laurent Ruquier, l’animateur de l’émission On n’est pas couché, sur France 2. Samedi soir, en présentant un livre de Jean-Louis Beaucarnot, généalogiste, Lolo a fait un tas de petites blagounettes qui devaient lui paraître bien innocentes. Dans cet ouvrage, l’auteur s’est penché sur les ancêtres de nos hommes politiques. Laurent Ruquier s’est amusé à faire de jolis dessins représentant les arbres généalogiques de François Hollande (un rosier), Christine Boutin (un crucifix), Nicolas Sarkozy (un bonzaï), Dominique Strauss-Kahn (un pénis) et Marine le Pen a eu droit à une croix gammée.

La présidente du Front national n’a pas du tout apprécié le trait d’humour de l’animateur et a décidé de porter plainte d’ici une dizaine de jours, nous apprend RTL. Ce n’est pourtant pas la première fois que Laurent Ruquier s’en prend à elle, mais il faut croire que cette croix a mis le feu aux poudres. Laurence Parisot, la présidente du Medef, pourrait aussi se faire tirer les oreilles par Marine Le Pen qui n’a pas apprécié d’être qualifiée d’antisémite par la patronne des patrons.

Voilà qui promet une campagne agitée…

Voici.fr par J.M.