Posts Tagged ‘Client’

France/Seine-Saint-Denis : un serveur de restaurant tué par un client

août 17, 2019

 

Selon des témoins, le meurtrier présumé aurait tiré sur l’employé car sa commande n’était pas préparée assez rapidement.

Le serveur d’un restaurant de Seine-Saint-Denis a été mortellement blessé par balles vendredi 16 août par un client mécontent, selon les premiers éléments, que son sandwich ne soit pas préparé assez vite.

Vers 21h00 vendredi, les employés de ce fast-food situé à Noisy-le-Grand ont appelé les policiers, «l’un de leurs collègues ayant été blessé par balle», a expliqué une source proche de l’enquête. La victime, un homme de 28 ans, est morte sur place malgré l’intervention des secours. Il «présentait une plaie par balle à l’épaule», a précisé cette source.

L’auteur, qui a fait feu avec une arme de poing, a pris la fuite. Selon les personnes présentes, «il aurait été mécontent car son sandwich n’aurait pas été préparé assez rapidement», a poursuivi la source. Selon BFMTV, il serait connu pour des faits de toxicomanie et alcoolisme.

Le serveur «aurait été tué pour un sandwich ?», a témoigné une habitante, qui n’en revient pas. « C’est triste », a ajouté une femme de 29 ans, « c’est un restaurant tranquille, sans problème. Il venait d’ouvrir il y a quelques mois ». « Les employés étaient tous très gentils », a dit un habitué. D’autres habitants évoquent toutefois un quartier qui abriterait un trafic de drogue et une ambiance parfois tendue.

Le parquet de Bobigny a indiqué à l’AFP avoir ouvert une enquête pour meurtre, confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Cuba: 15.000 pommes vendues à un seul client, un super marché sanctionné

septembre 14, 2018

Un marché à La Havane, Cuba, le 13 septembre 2018 / © AFP / YAMIL LAGE

Plusieurs employés d’un supermarché cubain ont été licenciés pour avoir vendu 15.000 pommes à un seul client, dans un pays frappé régulièrement par les pénuries d’aliments.

La vente a été révélée la semaine dernière par le blog d’un journaliste cubain, qui en a été témoin dans un supermarché de La Havane. L’information n’a pas été reprise dans la presse officielle mais la sanction contre les salariés impliqués a été publiée vendredi par le journal officiel Granma.

« Organisés de façon quasi-militaire et dans l’indifférence complice des employés, un peloton de jeunes costauds a fait son apparition (…) et, en quelques minutes à peine, ils ont acheté 15.000 pommes (150 caisses de 100) », racontait le blog, tenu par le journaliste Iroel Sanchez, qui a précisé que toute cette cargaison était destinée à un seul client.

L’acheteur a payé l’équivalent de 45 centimes de dollars par pomme, selon les reçus accompagnant le texte du blog.

Dans un contexte de pénuries récurrentes de certains produits à Cuba – des fruits aux bières en passant par le lait ou le beurre – il n’est pas rare qu’un commerçant achète un gros stock de denrées pour les revendre ensuite au détail, plus chères.

« Ce n’est pas parce que c’est fréquent que cela doit nous sembler normal que des ressources soient ainsi accaparées, alors qu’il y a pénurie de produits », souligne le quotidien Granma vendredi, qui indique que huit employés du supermarché ont été licenciés.

Le magasin appartient à la corporation Cimex, de capitaux publics cubains mais soumise à la législation des activités privées.

Cuba importe la quasi-totalité des aliments consommés par ses 11 millions d’habitants, dont les pommes, selon le site officiel Cubadebate.

« Pour beaucoup, le manque d’approvisionnement des magasins et l’absence de marché de gros favorisent l’apparition de ce genre de phénomène », souligne Granma.

L’île cherche à réformer son modèle économique, d’inspiration soviétique, et s’apprête à reconnaître, dans sa nouvelle Constitution, le marché, la propriété privée et l’investissement étranger comme complément à son système d’Etat.

Et pour tenter d’améliorer l’offre en produits alimentaires, le gouvernement a récemment allongé la surface et le délai d’exploitation des terres octroyées aux agriculteurs cubains.

Romandie.com avec(©AFP / (15 septembre 2018 00h00)

Pointe-Noire: Une prostituée tient en respect son client faute de paiement

mars 11, 2017

Quand la crise gagne toutes les sphères de la vie sociale au Congo-Brazzaville. Un client n’a pas honoré à son contrat de plaisir puis est tenu au collet et à la ceinture par la garante de la marchandise réclamant les frais d’infraction du coffre-fort.

 

Avec Brazzaweb.com

Le bordel ferme / Trop de clients !

juin 6, 2011

Mary-Anne Kenworthy, une célèbre madame de Perth, en Australie, a fermé temporairement son bordel parce que ses filles sont épuisées. Trop de clients!

« Je préfère fermer Langtrees plutôt que de donner un service de mauvaise qualité dit-elle. Mes filles n’en peuvent plus et je dois leur permettre de se reposer. »

Tout ça à cause de la guerre contre le terrorisme. La US Navy a choisi l’Australie pour ses escales de repos. Les marins se précipitent alors dans les bars et les bordels.

« Je dirige la plus grande et la meilleure maison close de la région et je ne permettrai jamais de donner un service qui n’est pas à la hauteur ».

Langtrees a fait l’équivalent d’une semaine de chiffre d’affaires en moins de trois jours la semaine dernière alors que 5500 marins de plusieurs unités de la Septième flotte envahissaient la ville.

« L’idéal serait qu’ils ne viennent pas en si grand nombre à la fois. On pourrait leur donner un meilleur service. »

La dernière fois que Madame Kenworthy a fermé sa maison c’est le 31 décembre 1999. « Je voulais qu’elles puissent fêter comme tout le monde! »