Posts Tagged ‘Cocaïne’

Julien Clerc confie avoir pris de la cocaïne… pour sa voix

octobre 26, 2017

« Et ça n’a pas été bon ! »

Il est rare de voir un grand nom de la chan­son française confes­ser ses prises de drogue. Et pour­tant : Julien Clerc a déclaré avoir pris de la cocaïne dans les années 80, pour le bien-être de ses cordes vocales. Un trai­te­ment qui s’est révélé inef­fi­cace.

« Au milieu des années 1980, vous allez jusqu’à prendre de la cocaïne sois-disant pour faire tenir votre voix. » N’importe quelle autre chan­teur aurait certai­ne­ment évité de répondre à cette ques­tion. Mais pas Julien Clerc, inter­viewé par Paris Match, qui n’a pas fait le choix de dissi­mu­ler sa consom­ma­tion de drogues. Avec une candeur exem­plaire. « Ça n’a pas été bon ! Ça coulait dans le fond de la gorge, ça n’aidait pas mes problèmes ORL, a-t-il concédé. J‘étais jusqu’alors comme un spor­tif très doué, qui ne travaillait pas assez. Donc je ne pouvais plus chan­ter sans cocaïne. Mais le plai­sir n’était pas vrai­ment là et je m’en suis débar­rassé très vite. »

À désor­mais 70 ans, Julien Clerc peut se permettre de faire quelques révé­la­tions sur sa carrière. Même si celle-ci est loin d’être termi­née : le chan­teur marié à Hélène Grémillon, scéna­riste et écri­vaine de 30 ans sa cadette, sort un nouvel album, À nos amours, et entame une tour­née. Il a notam­ment travaillé avec Calo­gero sur cet opus : « Les nouvelles plumes me prolongent musi­ca­le­ment, explique-t-il. Calo est fan de mon travail, il est de ma race, c’est un compo­si­teur qui travaille avec ses oreilles. Dans sa jeunesse, il a été marqué par mes disques des années 1970. » « À mes débuts on me disait souvent : « On dirait Julien Clec jeune », confie pour sa part Calo­gero. Alors là, j’ai l’impres­sion d’avoir bouclé la boucle. »

Gala.fr

Colombie: saisie record de six tonnes de cocaïne

avril 2, 2017

 

La police anti-drogue colombienne présente une saisie de plus de 6 tonnes de cocaïne, le 2 avril 2017 à Barranquilla / © Colombian National Police/AFP / HO

La police colombienne a mis la main sur plus de six tonnes de cocaïne destinées à l’Espagne, au cours de l’une des plus importantes saisies de l’histoire de la Colombie, premier producteur mondial de cette drogue, ont annoncé dimanche les autorités.

« La Police nationale (…) a porté un nouveau coup au crime organisé en saisissant 6.134 kilos de cocaïne à Barranquilla, qui avaient pour destination finale le port d’Algésiras (Espagne) », selon un communiqué.

Le ministre de la Défense, Luis Carlos Villegas, qui s’est rendu à Barranquilla, port de la côte caraïbe colombienne (nord), a déclaré qu’il s’agissait de la troisième plus importante saisie effectuée par la police sur le territoire.

« Cette drogue appartenait au Clan du Golfe », principal gang criminel du pays, « et à d’autres organisations qui opèrent dans le nord et l’est du pays », a déclaré M. Villegas lors d’une conférence de presse, précisant que la valeur du chargement saisi était estimée à « plus de 200 millions d’euros » en Espagne.

Au cours de l’opération, menée vendredi soir, des policiers de la brigade anti-stupéfiants de Barranquilla « ont découvert un conteneur rempli de 20 palettes ou caisses de ferraille et d’acier, avec des paquets rectangulaires qui se sont révélés être du chlorhydrate de cocaïne », précise le communiqué de la police.

Le ministre de la Défense a ajouté que l’entreprise exportatrice avaient déjà effectué des expéditions vers l’Espagne, mais qu’aucun envoi n’a jusqu’à révélé la présence de cocaïne à l’arrivée dans les ports de destination.

M. Villegas a cependant ajouté qu' »il y a une enquête en cours sur une exportation récente par cette entreprise, qui se trouve actuellement en haute mer ».

Depuis janvier, la police colombienne a saisi 70 tonnes de chlorhydrate de cocaïne sur le territoire national, dont 15,8 tonnes dans les Caraïbes, selon la même source.

Le Clan du Golfe, dirigé par Dairo Antonio Usuga alias « Otoniel », criminel le plus recherché de Colombie, a été formé par des paramilitaires d’extrême droite démobilisés entre 2003 et 2006, sous l’ex-président Alvaro Uribe.

La Colombie est le premier producteur mondial de feuille de coca, composant de base de la cocaïne, avec 96.000 hectares de plantations, et le premier producteur de cette drogue avec 646 tonnes en 2015, selon l’ONU.

Romandie.com avec(©AFP / 02 avril 2017 20h09)

La Colombie annonce un record de saisie de cocaïne pour 2016

octobre 21, 2016

La Colombie a saisi 300 tonnes de cocaïne depuis le début de l’année. Il s’agit d’un record dans l’histoire du pays, qui est le premier producteur mondial de cette drogue, a annoncé vendredi le ministre de la Défense.

Jusqu’au 20 octobre, 300 tonnes de cocaïne ont été saisies contre 219 tonnes pour toute l’année passée, 133 tonnes en 2010 et 92 tonnes en 2003, précédents records. « C’est le chiffre de saisie le plus élevé de notre histoire », a déclaré le ministre Luis Carlos Villegas lors d’une conférence de presse.

La valeur totale de la drogue saisie cette année est estimée à environ neuf milliards de dollars (autant en francs) dans les rues de New York, a-t-il précisé. Il a ajouté que « c’est l’équivalent du budget du ministère de la Défense pour 2017 ».

M. Villegas a souligné que cela démontre que le plan anti-drogue du gouvernement -basé en priorité sur l’interdiction, la destruction de laboratoires de fabrication de stupéfiants et la lutte contre le blanchiment d’argent- « fonctionne bien ».

La Colombie est le premier producteur mondial de feuille de coca, plante sacrée des indigènes et composant de base de la cocaïne, avec 96’000 hectares de plantations. Ce pays est aussi le premier producteur de cette drogue avec 646 tonnes en 2015, selon les derniers chiffres de l’ONU.

Romandie.com avec(ats / 21.10.2016 20h34)

GB : démission du président adjoint des Lords, filmé en train de se droguer avec des prostituées

juillet 27, 2015

Londres – Le président adjoint de la Chambre des Lords britannique a démissionné de son poste après la diffusion dimanche et lundi par le tabloïd The Sun de photos et d’une vidéo le montrant en train de consommer de la cocaïne avec des prostituées.

Le Lord écossais John Sewel, un homme marié de 69 ans, ancien sous-secrétaire d’Etat à l’Ecosse de Tony Blair, apparaît dans une vidéo diffusée par le Sun on Sunday avec deux prostituées.

On le voit, torse nu, prendre de la cocaïne étalée sur la poitrine d’une de ces femmes à l’aide d’un billet roulé de cinq livres.

Sur d’autres captures d’écran de cette vidéo, il signe un chèque de 200 livres à l’une des deux femmes.

Accablé de toutes parts et invité à se retirer de la chambre haute par de nombreuses personnalités politiques, John Swel a demandé lundi soir un congé sans solde exceptionnel, le temps au moins que durera l’enquête diligentée par Scotland Yard.

Pendant son absence, il ne pourra pas être défrayé et devra observer un préavis de trois mois avant de pouvoir revenir à la Chambre des Lords.

Ces révélations sur le comportement de Lord Sewel sont choquantes et inacceptables. Lord Sewel a démissionné ce matin de son poste de président des commissions parlementaires, son titre officiel qui en fait le président adjoint de la chambre haute du Parlement britannique, a déclaré dimanche dans un communiqué la présidente de la Chambre des Lords, la baronne Frances D’Souza.

Ces graves accusations vont être transmises au responsable du règlement de la Chambre des Lords ainsi qu’à la police pour qu’une enquête urgente soit menée, a-t-elle ajouté.

La Chambre des Lords a la possibilité d’exclure ceux de ses membres qui ne respectent pas le code de conduite de l’institution.

Membre à vie de la chambre des Lords après avoir été anobli par la reine, John Sewel pourrait ainsi être le premier lord a être exclu du Parlement, selon les nouvelles règles qu’il a lui-même contribué à introduire.

Il a en effet travaillé à la rédaction d’un code de conduite qui insiste pour que les Lords agissent avec altruisme, intégrité, sens des responsabilités, transparence et honnêteté.

Lundi, le Sun, journal le plus vendu au Royaume-Uni, a publié de nouvelles photos de celui qu’il a rebaptisé Lord Coke, le montrant torse nu, portant simplement un soutien-gorge rouge et un perfecto en cuir.

Le député travailliste John Mann a appelé John Sewel à démissionner de la chambre des Lords, dont il est membre depuis 1996, pour éviter davantage d’embarras.

Il ne peut pas se présenter devant sa propre commission et s’attendre à une audition sérieuse… C’est une honte. Il doit prendre sa retraite et démissionner immédiatement, a-t-il ajouté.

S’il s’est vraiment comporté de cette manière, je suis certain que de nouvelles questions se poseront sur la pertinence de voir une telle personne voter des lois à la Chambre des Lords, a réagi le Premier ministre David Cameron, d’Indonésie où il se trouve en visite officielle.

Selon le Sun, Lord Sewel a qualifié M. Cameron de Premier ministre le plus superficiel et le plus futile qu’il ait jamais eu dans ses conversations avec les deux prostituées.

Romandie.com avec(©AFP / 27 juillet 2015 19h48)