Posts Tagged ‘Commission électorale indépendante’

Nigeria: la présidentielle du 14 février doit être reportée

janvier 22, 2015

Abuja – Le conseiller national à la sécurité du Nigeria a estimé jeudi que l’élection présidentielle, qui doit se tenir le 14 février, devait être reportée, affirmant que trente millions de cartes d’électeurs n’ont toujours pas été distribuées.

Nous avons dit (à la commission électorale indépendante –INEC): Regardez, il y a un problème (…) Trente millions de cartes (d’électeurs) n’ont toujours pas été distribuées. Envisagez un report jusqu’à ce que tout le monde ait sa carte, a déclaré Sambo Dasuki dans une session de questions-réponses, lors d’une conférence organisée par le groupe de réflexion londonien Chatham House.

Cela ne coutera rien, cela reste conforme à la loi et c’est plus prudent pour nous tous, a-t-il ajouté.

L’INEC continue à nous assurer que tout le monde aura sa carte (à temps) mais nous en doutons, a poursuivi M. Dasuki.

La commission électorale a récemment prévenu que la tenue des scrutins présidentiel et législatif était peu probable pour des raisons de sécurité dans les zones du nord-est tombées aux mains du groupe islamiste Boko Haram, sans pour autant remettre en cause la date des élections.

Un porte-parole de l’INEC a indiqué jeudi à l’AFP que la commission n’avait à ce jour pas été contactée quant à un éventuel report de l’élection.

L’INEC n’a reçu aucune demande à ce sujet. Au moment où nous parlons, il n’y a pas de fondement pour (un report), car en termes de préparation nous sommes sur les rails, a déclaré Kayode Idowu.

L’opposition a réagi négativement à la suggestion d’un report.

Nous demandons à la communauté internationale d’obtenir au plus vite que le président Goodluck Jonathan s’engage à ce que les élections se tiendront bien le mois prochain et qu’il en respectera les résultats, a déclaré le Congrès progressiste (APC), principal parti d’opposition, dans un communiqué.

Le camp de M. Jonathan a la certitude que, si le scrutin n’est pas reporté, il ne pourra pas le remporter, a ajouté Lai Mohammed, porte-parole de l’APC, dans ce communiqué.

Le département d’Etat américain avait plaidé, la semaine dernière, pour la tenue au Nigeria des élections présidentielle et législatives le 14 février, en dépit des violences terrifiantes perpétrées par Boko Haram.

Suite à la prise de Baga, une ville de l’extrême nord-est du Nigeria, sur les rives du lac Tchad, début janvier, sans doute l’attaque la plus meurtrière jamais perpétrée par le groupe islamiste, selon Amnesty International, de nombreux témoins ont dit avoir vu des soldats prendre la fuite.

Depuis plusieurs mois, de nombreuses informations circulent sur le manque d’équipement de l’armée nigériane pour lutter efficacement contre les islamistes, très lourdement armés.

Interrogé à ce sujet, M. Dasuki a rejeté jeudi ces accusations, estimant que les défaites de l’armée étaient dues à la présence de nombreux lâches parmi les soldats, prêts à n’importe quelle excuse au monde pour ne pas se battre.

S’ils ne veulent pas se battre (…) qu’ils quittent l’armée, a-t-il lancé, qu’ils ne cherchent pas d’excuses telles que ‘nous ne sommes pas armés, nous ne sommes pas équipés’.

L’insurrection islamiste a fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria depuis son début en 2009.

Romandie.com avec(©AFP / 22 janvier 2015 20h25)

Côte d’Ivoire : Youssouf Bakayoko réélu président de la CEI, sur fond de boycott du FPI et ses alliés

septembre 6, 2014

 

bAKAYOKO

 

Abidjan- Youssouf Bakayoko, représentant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) au sein de la Commission électorale indépendante, a été élu tard dans la nuit de vendredi, pour un second mandat à la tête de ladite Commission, mais en l’absence des représentants du Front populaire ivoirien (FPI) et ses alliés, ainsi des représentants de la société civile, de l’Eglise catholique et du Mouvement des forces d’avenir (MFA), qui ont claqué la porte avant le vote.

M. Bakayoko a été élu tard dans la nuit par 12 des 17 membres de la commission centrale, après de longues et âpres discussions entre participants autour du mode de désignation des membres du bureau. L’Abbé Boni Martial, représentant la Conférence des Evêques catholiques de Côte d’ivoire, Yoli Bi Koné Marguerite des ONG non confessionnelles, Anaky Jacob du MFA, Alain Dougou du FPI et Bertin N’goran Ganin de l’Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de l’opposition incluant le FPI), ont quitté la salle avant le vote.

Après la première réunion de la Commission jeudi, l’AFD avait haussé le ton vendredi pour dénoncer « le vote mécanique » comme mode de désignation du président, jugeant cette procédure « en contradiction avec les engagements pris par le gouvernement » de faire en sorte qu’un « bureau consensuel » soit mis en place.
L’Alliance avait alors menacé de ne pas reconnaître le bureau de la CEI si jamais il était mis en place par vote mécanique.

Les membres ayant pris part au vote ont également élu quatre cinq vice président dont Koné Sourou (RDR, parti au pouvoir), Gervais Coulibaly (Ligue des mouvements pour le progrès,LMP, opposition), Auguste Mirémont (UDPCI, mouvance présidentielle).

Abidjan.net avec AIP