Posts Tagged ‘Commune de Cocody’

Côte d’Ivoire: Le parti de Blé Goudé ne fait de l’amnistie un préalable à la réconciliation

juin 8, 2013

Le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), le parti politique de Charles Blé Goudé, farouche partisan de Laurent Gbagbo, a proposé samedi ‘’l’amnistie générale’’ pour parvenir à la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, mais n’en a pas fait un ‘’préalable’’ à ce processus.

Joël Poté, Président par intérim du COJEP a insisté dans un entretien à APA en marge du meeting organisé par son parti au Baron de Yopougon (Ouest d’Abidjan), sur la nécessité pour le pouvoir de libérer les détenus pro-Gbagbo.

‘’Le COJEP appelle le pouvoir à libérer Charles Blé Goudé détenu au secret et qui n’a pas droit à la visite de sa famille ou de son avocat », a-t-il dit. Selon Joël Poté, des démarches sont en train d’être menées auprès des autorités pour que M. Blé Goudé ait droit au moins à un médecin.

Charles Blé Goudé, Président du COJEP et leader de la Galaxie Patriotique a été arrêté le 17 janvier dernier à Accra et extradé à Abidjan où il est depuis lors en résidence ‘’protégée ».

Joël Poté, a également dénoncé l’arrestation du Secrétaire général par intérim de la jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI), intervenue vendredi soir au quartier général (QG) de Laurent Gbagbo à Attoban dans la commune de Cocody.

‘’Le parti invite les ivoiriens à s’accepter mutuellement et à se parler pour aboutir à une réconciliation réelle dans le pays », a ajouté M. Poté, soulignant que l’amnistie ne doit pas être un préalable à ce processus.

Conduisant une délégation de la jeunesse du Rassemblement des Républicains (RDR, parti du président Alassane Ouattara), Oumar Diarrassouba, Secrétaire général du bureau national du RJR, n’a pas exclu ‘’l’amnistie dans le processus » de paix en Côte d’Ivoire.

Toutefois, il soutient, que ‘’cela, se fasse selon les règles de l’art, en intervenant à la fin des procédures judiciaires ».

‘’Il n’y a pas que des personnes proches de la tendance LMP (La Majorité Présidentielle) ou CNRD (Congrès national pour la résistance et la démocratie), qui sont concernées par cette question » a expliqué M. Diarrassouba, estimant qu’au-delà, des pro-Gbagbo, des personnalités des Forces nouvelles, du RDR et du PDCI peuvent être poursuivies.

Le meeting du COJEP auquel a assisté également une délégation des jeunes du PDCI et Zadi Djédjé, un ancien compagnon de Charles Blé Goudé, a été encadré par la police nationale ivoirienne dans le calme et sans incident.

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Fête du Ramadan en Côte d’Ivoire

août 30, 2011

La fête du Ramadan au Plateau-Dokui, à la cité Colombe dans la Commune de Cocody qui longe le bouvard du Zoo, prend une allure de partage. Un symbole de convivialité. De vivre ensemble.

Jour férié pour communier avec tous les musulmans du pays, après la traditionnelle nuit du Destin et un long mois de jeûne entre prières et privations de désirs et de plaisirs mondains; le temps de la joie sonne au sommet du minaret et produit sa note de fraternité dans tout le pays.

La ville est en liesse. Les femmes sont belles. Les enfants beaux. Les hommes sont propres. Le sourire est présent et irradie sur tous les visages. Les salutations s’étalent tout au long de la journée sur des kilomètres de mots demandant la maison, le chien, le chat ainsi que la volaille.

L’ambiance est à la surprise. Une belle petite fille, âgée, de 10 ans accompagnée de son aînée, vient frapper à la porte :
Tonton Bernard, Maman t’envoie à manger pour fêter le Ramadan. Je lui expédie un remerciement auprès de ses filles. J’ouvre le contenu…ce sont deux plats: un bon Poulet Yassa et un kedjenou (du riz au safran jaune avec du poulet, des patates douce, des aubergines violettes…mais aussi de la pate d’arachide, des échalottes, citron, moutarde, piments sechés, oignons etc). Le parfum gastronomique arrose tout le salon. Je savoure mon plat et l’appétit comble mon estomac.

Dehors, la cité grouille de monde qui circule. Des assiettes de nourriture traversent une parcelle à une autre. Musulmans et chrétiens fraternisent. C’est la joie partout. Une vraie solidarité.

Assis à la devanture du duplex, pour vivre ces moments intenses de fête. je nourris ma curiosité sur les passants qui vibrent au rythme du Ramadan.

Bonne et heureuse fête, les amis de la Côte d’Ivoire !

Bernard NKOUNKOU