Posts Tagged ‘concessions’

A Cuba, Barack Obama ne doit pas espérer de concessions de La Havane

mars 9, 2016

La Havane – Le président des Etats-Unis Barack Obama, attendu du 20 au 22 mars à Cuba pour une visite historique, sera le bienvenu mais il ne doit pas espérer des concessions politiques de la part de La Havane, ont prévenu mercredi les autorités cubaines.

Barack Obama, qui sera le premier président américain à fouler le sol cubain depuis Calvin Coolidge en 1928, sera le bienvenu par le gouvernement de Cuba et son peuple, a assuré le quotidien officiel Granma.

Personne ne peut affirmer que pour autant nous devons renoncer à un seul de nos principes, céder un pouce de terrain, a toutefois souligné l’organe officiel du parti communiste cubain (PCC, parti unique).

En vue de ce déplacement, La Havane rappelle sa pleine disposition à maintenir un dialogue respectueux avec le gouvernement des Etats-Unis et à développer des relations de coexistence civilisée dans la continuité du rapprochement spectaculaire entamé il y a un peu plus d’un an.

Mais coexister ne signifie pas renoncer aux idées auxquelles nous croyons et qui nous ont menés jusqu’ici, a insisté le journal d’Etat.

Après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide, Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro ont annoncé le 17 décembre 2014 leur volonté d’opérer un rapprochement. En juillet dernier, Washington et La Havane ont rétabli leurs relations diplomatiques, interrompues depuis 1961.

M. Obama a indiqué qu’il rencontrerait à Cuba des représentants de l’opposition illégale et qu’il aborderait avec les autorités cubaines la question sensible des droits de l’homme, tout en soulignant que cela ne l’intéressait pas de simplement valider le statu quo.

Selon Granma, cette visite s’inscrira dans le cadre du processus complexe vers la normalisation (…) qui progresse sur le seul terrain possible et juste: celui du respect, de l’égalité, de la réciprocité et de la reconnaissance de la légitimité de notre gouvernement.

Interrogé par l’AFP, le dissident Manuel Cuesta Morua, qui avait rencontré Barack Obama lors du sommet des Amériques de Panama en avril 2015, a estimé que la visite du président américain pouvait aider énormément à améliorer les libertés à Cuba.

Pour cet opposant, le texte de Granma constitue un exercice rhétorique. Le gouvernement cubain sait qu’il doit évoluer, mais il ne peut s’afficher comme se trouvant sous la pression des Etats-Unis, a-t-il affirmé.

M. Morua devrait faire partie des dissidents que M. Obama rencontrera à La Havane. Contacté par l’ambassade américaine dans cette optique la semaine dernière, le dissident a indiqué à l’AFP qu’il n’avait pas encore reçu de confirmation à ce jour pour cette rencontre.

Romandie.com avec(©AFP / 09 mars 2016 19h43)

Kim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimité

mai 5, 2013

Pardon ?

 
Kim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimité  Kim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimitéKim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimitéKim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimitéKim Kardashian et Kanye West souhaitent se marier dans l’intimitéKim KardashianKanye West

Simplicité, ce n’est pas tout à fait le premier terme qui vient quand on parle de Kim et Kanye. Pourtant selon Radar Online les futurs parents souhaiteraient un mariage intime. Il faut s’attendre à tout.

Comment ça un mariage sans caméras de télévision ? Mais comment va-t-on pouvoir admirer Kim Kardashian boudinée dans une jolie robe de mariée ? A peine divorcée de Kris Humphries, la plus connue des sœurs Kardashian souhaiterait se marier, dès son bébé mis au monde. Selon Radar Online, la date et le lieu seraient même déjà fixés.
 
Une source proche du couple aurait parlé de tous ces petits détails au site américain. Pour échanger leur consentement, Kim souhaite un lieu (attention) « où ils peuvent entendre les vagues et se marier sous la lune et les étoiles. » Le bord de mer quoi. Plus précisément à Big Sur en Californie qui a déjà vu passer une paire de mariages hollywoodiens.
 
Là où Kim Kardashian va devoir faire des concessions, c’est sur la couverture médiatique de l’événement. On imagine bien qu’elle avait déjà réservé un créneau horaire à la télé américaine. Malheureusement pour elle, Kanye West s’est formellement opposé à ce genre de chose. Lui préfère des photographies vendues pour la bonne cause : « Kanye pense qu’ils devraient envisager de faire un don à l’une des oeuvres de charité de Kim. » Bref, s’il reste à régler quelques détails, le couple est en bonne voie pour un mariage à la fois grandiose et intime. On a hâte de voir ça.

Voici.fr par L.M

Centrafrique: arrivée à Libreville des délégations du pouvoir et de l’opposition

janvier 8, 2013
Centrafrique: arrivée à Libreville des délégations du pouvoir et de l'opposition Centrafrique: arrivée à Libreville des délégations du pouvoir et de l’opposition © AFP

Les délégations centrafricaines du pouvoir et de l’opposition sont arrivées mardi à Libreville pour participer, sous l’égide des pays d’Afrique centrale, à de cruciales négociations de paix avec la rébellion qui a pris le contrôle d’une partie du pays, a constaté un journaliste de l’AFP.

L’avion transportant les délégations, avec des représentants de la société civile, a atterri sur la base militaire gabonaise de Libreville. Les rebelles, transportés par un avion affrété par les Nations unies, étaient arrivés lundi soir à Libreville.

« Nous avons fini d’embarquer. Nous allons bientôt décoller », avait déclaré plus tôt à Bangui Jean Willybero-Sako, le chef de la délégation du pouvoir.

Le vol qui devait partir lundi a été retardé en raison d’intempéries.

La délégation rebelle est arrivée lundi soir à Libreville, après un crochet par N’Djamena.

Lundi, M. Willybero-Sako avait confié être « serein », estimant que les concessions du président François Bozizé (qui a proposé un gouvernement d’union nationale et assuré qu’il ne se représenterait pas), « avaient débloqué beaucoup de choses ». « Cela a montré une certaine volonté d’aller de l’avant, de tenir compte des préoccupations des uns et des autres ».

Interrogé sur l’exigence des rebelles que M. Bozizé quitte le pouvoir, il avait mis en avant l’importance de respecter la Constitution.

Me Nicolas Tiangaye, le chef de délégation de l’opposition, n’a pas voulu dévoiler l’argumentaire de l’opposition pour les négociations mais a souligné: « Nous ne pouvons pas nous limiter uniquement au programme DDR » (désarmement, démobilisation réinsertion des combattants – programme décidé par des accords de paix en 2008 mais jamais vraiment appliqué). « L’évolution de la situation actuelle fait que nous serons appelés à discuter d’autres questions qui concernent les institutions ».

Le président François Bozizé se rendra à Libreville cette semaine mais ne fait pas partie de la délégation du pouvoir.

L’alliance rebelle Séléka, qui a lancé son offensive le 10 décembre, contrôle plusieurs villes de la Centrafrique et se trouve à quelques dizaines de kilomètres de la capitale Bangui.

Jeuneafrique.com avec AFP