Posts Tagged ‘confrontation’

L’ayatollah Sistani condamne la confrontation US-Iran en Irak

janvier 10, 2020

Le grand ayatollah Ali Sistani, plus haute autorité chiite d’Irak, a condamné vendredi la confrontation en cours entre les Etats-Unis et l’Iran sur le sol irakien, dénonçant une violation de souveraineté et un mépris flagrant pour un peuple déjà éprouvé par plusieurs décennies de guerre.

Les Etats-Unis ont mené le 3 février une frappe aérienne près de l’aéroport de Bagdad visant le général iranien Qassem Soleimani, entraînant une riposte de l’Iran qui a tiré une série de missiles contre des bases irakiennes abritant des forces américaines en Irak.

«L’utilisation de méthodes excessives par les différentes parties (…) ne va qu’aggraver la crise et empêcher de parvenir à une solution», a estimé l’ayatollah Sistani dans un message lu par l’un de ses représentants lors de la prière du vendredi, dans la ville sainte de Kerbala. Ces «actes agressifs et dangereux» constituent des «violations répétées de la souveraineté irakienne» et contribuent «à la détérioration de la situation» dans la région, a ajouté le dignitaire irakien de 89 ans. «Le peuple (irakien) a suffisamment souffert des guerres».

Voix influente en Irak, le grand ayatollah Sistani n’intervient publiquement sur les questions politiques qu’en cas de crise et est respecté aussi bien par les chiites et les sunnites pour son refus notamment du confessionnalisme.

Par Le Figaro avec Reuters

France/Paris: Chris Brown absent à la confrontation avec la femme qui l’accuse de viol

mai 28, 2019

 

Le chanteur américain Chris Brown, accusé de viol depuis janvier par une Française, ne s’est pas rendu mardi à la convocation de la police pour une confrontation avec la plaignante à Paris, ont annoncé les avocats de cette dernière.

«M. Brown n’a pas d’excuse valable pour son absence. Il a tout simplement délibérément choisi de ne pas se présenter aujourd’hui à la confrontation. (…) C’est un scandale», a réagi Gloria Allred, l’avocate américaine de la jeune femme, dans une déclaration lue à la presse.

La plaignante de 24 ans accuse Chris Brown, son garde du corps et un ami du chanteur de l’avoir violée dans un palace parisien dans la nuit du 15 au 16 janvier. Tous trois avaient été placés en janvier en garde à vue, notamment pour «viol aggravé», avant d’être remis en liberté, sans faire l’objet de poursuites. Aucun d’eux n’était présent mardi pour cette confrontation.

L’artiste de 30 ans a assuré «n’avoir eu aucune relation sexuelle de quelque manière que ce soit avec la plaignante», avait affirmé en janvier son avocat, Raphaël Chiche. «Il réitère être à la disposition de la justice française. Pour l’heure, la justice ne lui a pas imposé de rester en France mais, s’il doit revenir, il le fera», avait ajouté Me Chiche. Contacté mardi par l’AFP, Me Chiche, qui a porté plainte de son côté pour «dénonciation calomnieuse», n’était pas disponible pour réagir

Par Le Figaro.fr avec AFP

Gabon: Environ 800 agents de l’Etat impliqués dans une fraude salariale

avril 27, 2013
 
Le gouvernement gabonais vient de démasquer, à la suite d’une « opération coup de poing », lancée jeudi à Libreville, quelque 800 agents de l’Etat percevant à la fois des salaires et des présalaires et 150 autres émargeant en même temps dans deux administrations différentes.
Sont particulièrement épinglés, des agents du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et ceux du ministère de la santé, a indiqué le ministre délégué à la fonction publique, Raphael Ngazouzet, lors du lancement de l’opération.Il a indiqué que celle-ci participe également de l’entreprise globale d’assainissement du fichier solde des agents civiles de l’Etat.

‘'(…) Il n’est pas admissible que certains agents de l’Etat fassent montre d’autant de mauvaise foi, en percevant indument un surplus de traitement », a-t-il dit.

Les fonctionnaires soupçonnés de fraude seront désormais payés par bons de caisse et non plus par virements bancaires, afin qu’ils soient physiquement identifiés, indique-t-on.

En février 2010, cette méthode avait permis avait permis au gouvernement de débusquer quelque 6000 fonctionnaires fantômes qui émargeaient indûment au budget de l’Etat, à la suite d’un audit des effectifs de la fonction publique.

Ceux qui ne retireraient par leurs bons de caisse étaient menacés de radiation du fichier de la fonction publique, et passibles de poursuites judiciaires s’il était établi qu’ils avaient été jusque-là indûment payés,

Sur un effectif de 70 960 agents publics, 63 212 avaient été recensés. La confrontation des informations recueillies dans le fichier solde avait fait ressortir un effectif de 7748 agents non recensés dont 5683 seraient des fonctionnaires fantômes.

Le gouvernement avait annoncé des économies mensuelles de l’ordre de 2,1 milliards de FCFA, soit t 25,2 milliards de FCFA par an.

En dépit de la neutralisation des fonctionnaires fantômes, les conclusions de l’audit sont toujours attendues sur plusieurs autres irrégularités (faux diplômes, fausses promotions, etc.). En outre, aucun fonctionnaires fantôme n’a été traduit devant les tribunaux.

APA Libreville (Gabon)