Posts Tagged ‘Congolais’

Christopher Samba parmi les joueurs africains les plus riches

février 9, 2020

Le nom de Christopher Samba ( 18 milliards FCFA)  vient en huitieme position dans une liste coiffée par le Camerounais Samuel Eto’o. Le défenseur congolais et le légendaire Samuel Eto’o (60 milliards FCFA) sont les deux footballeurs d’Afrique centrale qui figurent dans cette récente liste du magazine Forbes des dix joueurs les plus riches du continent africain. N’est-ce pas un réel motif de satisfaction pour le football national ?

 

Depuis 2015, le Congolais faisait partie des dix footballeurs africains les mieux payés, grâce à son salaire hebdomadaire qui était estimé à 45000 euros, dans son club de l’époque, Dynamo Moscow.

Certes placé à la huitième place de cette liste, Christopher Samba reste l’un des joueurs  africains les plus riches. Sa fortune est estimée à 30 millions de dollars et une grande partie de sa richesse provient du contrat qu’il a signé avec Anzi Makhachkala, où il recevait $160 000 par semaine. Il a également joué pendant six mois avec les Queen Park Rangers, où il a été payé $160 000 par semaine. Samba a rejoint Queens Park Rangers pour un montant de 12,5 millions de livres sterling.

Veijeany Christopher Samba, né le 28 mars 1984 à Créteil dans le département du Val-de-Marne, en France, est un footballeur international congolais qui évolue au poste de défenseur. Il est suivi du Malien Seydou Keïta ( neuvième avec 12 milliards) et du Ghanéen Asamoah Gyan qui occupe la dixième place avec la même somme que Seydou Keïta .

Le trio qui mène cette liste est composé des héros du football africain, à savoir l’incontestable Camerounais Samuel Eto’o avec une fortune estimée à 60 milliards FCFA ($100 millions), Didier Drogba (Cote d’Ivoire) cumule plus de 53,7 milliards FCFA. Son compatriote Yaya Touré vient à la troisième place et totalise une fortune qui s’élève à 42 milliards FCFA. Le Togolais Emmanuel Adebayor (33 milliards FCFA) occupe le quatrième rang.

Mohamed Salah, le jeune prodige de l’Egypte et l’un des meilleurs joueurs du moment est cinquième. L’homme qui a signé pour Liverpool avec un contrat initial de 120 000 euros par semaine mais après son impact immédiat sur le club, il a rapidement reçu de nouvelles conditions. En 2018, Salah a signé un nouveau contrat à long terme qui le maintiendra à Anfield jusqu’en 2023. Il est supposé inclure un salaire de base de 200 000 £ par semaine, avec des bonus et des incitations supplémentaires à ajouter en fonction des performances individuelles et en équipe. La fortune de Salah s’élève à 24 milliards FCFA. Le Nigérian John Obi Mikel avec une richesse de 24 milliards FCFA est sixième tandis que le Ghanéen Michael Essien (septième) possède plus de 20 milliards FCFA dans son compte bancaire.

 

Avec Adiac-Congo.com par Rude Ngoma

Des opposants congolais auraient mal utilisé 50.000 euros, don d’un lobby américain pour la communication

octobre 31, 2019

 


Deux opposants au régime de Denis Sassou Nguesso seraient dans le viseur d’un groupe lobbyiste américain pour utilisation à d’autres fins d’un don de 50000 euros qui devraient servir à financer la communication sur les médias internationaux. Généralement, les opposants de ce pays d’Afrique centrale concentrent leur communication sur les réseaux sociaux.

Une fois de plus l’opposition congolaise a brillé par un mauvais choix et laissé perplexe ce lobby qui avait malgré les mises en garde consenti à leur accorder une aide financière qui devrait servir à un matraquage contre le régime de Denis Sassou Nguesso dans les médias.

Comme on le dit dans le jargon congolais, ces opposants ont « bouffé » cet argent. Tout serait parti d’un contact congolais vivant à Monaco et qui a un carnet d’adresses important.

Deux opposants se passant pour des leaders au sein de cette composante, auraient été mis en relation avec un lobby américain qui finance les oppositions africaines et sud-américaines.

Selon la source rapportant l’information, les deux opposants auraient sollicité une assistance militaire pour lancer un mouvement armé de grande envergure vers Brazzaville depuis l’intérieur du pays.

Mais les américains les auraient conseillé de se pencher plutôt sur la communication par la diabolisation du régime Sassou Nguesso. Question de voir les réactions et définir une politique de réplique.

L’exemple de Moise Katumbi aurait été mis sur la table par les américains. Cet opposant de la RDC a joué un rôle important dans la diabolisation de Joseph Kabila au point où Donald Trump avait déployé des forces spéciales au Gabon prêtes à intervenir à Kinshasa pour déloger Kabila après des élections.

Ayant reçu les 50.000 euros, les deux opposants congolais n’ont jamais été vu sur aucun média important international. Un comportement qui a déçu ce lobby américain.

Sacer-infos.com par Stany Franck

Congo-Diaspora: décès d’un congolais en Afrique du Sud

octobre 1, 2019

Afrique du Sud🇿🇦: Un congolais répondant au nom de Magloire NGAMBOU à été froidement assassiné (plus de quatre balles reçues sur la poitrine) à Delf (cape town), aux environs de 20h00.

 

Photo de BrazzaNews.
 Magloire NGAMBOU
Avec Brazzanews.fr

Hommage des artistes congolais à Fernand Mabala

août 26, 2019

Des milliers de Congolais d’Angola rentrent en RDC

août 23, 2019

 

Des milliers de Congolais réfugiés en Angola ont pris ces derniers jours le chemin du retour en République démocratique du Congo, a appris l’AFP ce vendredi de sources onusiennes et gouvernementale.

«Environ 8500 réfugiés ont spontanément quitté le camp de Lovua dans la province angolaise de Lunda Norte depuis le 18 août avec l’intention de retourner chez eux en RDC», a déclaré vendredi un porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés (UNHCR). «Plus de 1000 réfugiés sont déjà arrivés en RDC et beaucoup d’autres se déplacent vers les frontières avec la RDC», a ajouté ce porte-parole Andrej Mahecic depuis Genève. «Près de 30.000 réfugiés congolais qui se trouvaient en Angola sont rentrés ce vendredi 23 août en RDC», rapporte vendredi soir la radio onusienne Okapi, en citant le ministre provincial de l’Intérieur du Kasaï, Deller Kawino Ndongo.

D’après le HCR, ce mouvement est dû à l’amélioration de la sécurité dans le Kasaï (sud-ouest), ravagé par un conflit civil qui a fait au moins 3000 morts et 1,4 million de déplacés, dont 37.000 en Angola. «Le HCR mène des discussions tripartites avec l’Angola et la RDC pour mettre en place un mécanisme pour des retours volontaires, dignes et durables», ajoute l’agence des Nations unies. Le HCR appelle Kinshasa et Luanda à «éviter la situation où des milliers de réfugiés pourraient être en danger».

En octobre 2018, les autorités angolaises avaient expulsé des dizaines de milliers d’étrangers. Luanda avait affirmé qu’environ 380.000 migrants clandestins, pour la plupart originaires de la RDC voisine, avaient quitté l’Angola en moins d’un mois au terme de l’opération «Transparence» de lutte contre le trafic du diamant. Kinshasa avait alors avancé le chiffre de 200.000 Congolais expulsés dont 30.000 «brutalement» avec des «pertes en vies humaines».

Par Le Figaro.fr avec AFP

RDC: Réactions de Congolais debout pour honorer la mémoire des martyrs

août 29, 2018

 

Sans Moïse Katumbi et sans Jean-Pierre Bemba, la présidentielle de décembre 2018 risque de glisser dans l’impasse et la bêtise de la CENI.

Un jeune congolais déclaré mort par les services de secours allemand peu avant son arrivée à l’aéroport de Francfort

juillet 5, 2018

 

Un jeune congolais déclaré mort par les services de secours allemand peu avant son arrivée à l’aéroport de Francfort
Jean De Dieu Voucani, de nationalité congolaise, a été déclaré mort par les services de secours allemand peu avant son arrivée à l’aéroport de Francfort, en provenance de Brazzaville via Addis-Abeba en Éthiopie par le vol ET 706 de la compagnie aérienne de ce pays. Débarqué dans un état de santé inquiétant, le congolais semblerait-il n’aurait pas supporté la blague d’un policier sur expulsion vers Brazzaville.

La police frontalière allemande affirme qu’il aurait décidé de solliciter l’asile politique, après qu’une anomalie ait été détectée sur son visa. Il aurait renoncé à son passeport et demandé protection.

Placé dans une salle dans l’attente de l’arrivée des services spécialisés dans ce genre de situation, le congolais aurait piqué une crise quand un policier en charge de sa surveillance, lui aurait fait savoir qu’il serait expulsé vers Brazzaville par le prochain vol.

Malgré la rapidité des secours, le jeune congolais a succombé à son malaise. Son cadavre se trouve dans une morgue de la ville de Francfort.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

Cuba: les autorités inquiètes du bas niveau des étudiants congolais

mai 30, 2018
Parte hacia Haití, brigada del Contingente Internacional de Médicos Especializados en el Enfrentamiento de Desastres y Graves Epidemias “Henry Reeve”, por las graves afectaciones ocasionadas en esa nación por el huracán Matthew, está conformada por 38 profesionales con experiencia higiénico-epidemiológica, el Aeropuerto Internacional José Martí, en La Habana, el 8 de octubre de 2016. ACN FOTO/Marcelino VAZQUEZ HERNANDEZ/sdl

Les autorités cubaines ont manifesté leur inquiétude sur le niveau intellectuel des étudiants congolais admis dans leur système éducatif. Contrairement aux équato-guinéens, santoméens ou angolais, les résultats scolaires des congolais sont bas. Les propres étudiants responsabilisent leur gouvernement qui ne leur verse plus de bourse d’études depuis des mois.

Oscar Vargas Lopez, responsable au ministère de l’éducation cubaine, a affirmé être inquiet du bas niveau intellectuel des étudiants originaires du Congo Brazzaville. Cette inquiétude a été transmise aux autorités consulaires dans une note le mois passé, sans qu’une réponse explicative n’éclaircisse cette situation. Plus de 1000 étudiants congolais sont admis dans diverses universités de l’île, grâce à un accord de coopération entre les deux pays. Selon Oscar Vargas Lopez, les professeurs se plaignent du peu d’engouement montré par les congolais pendant les cours.

Du côté des étudiants, on admet les faits tout en responsabilisant le gouvernement qui ne leur verse plus la bourse d’études depuis plus d’une année. Le manque d’argent dans un pays comme Cuba ne favorise pas un climat de sérénité. Ces étudiants sont censés prendre en charge la santé des congolais dans l’avenir, à travers les douze hôpitaux en construction dans les départements du pays. Il est claire que nous sommes en face des personnes mal formées qui causeront du tort demain aux patients.

Sacer-infos.com par Stany Franck

 

Congo-diaspora: Droit de réponse un ministre Thierry Moungala par un prêtre congolais en France

mai 13, 2018

 

Suite à la lettre pastorale des Évêques du Congo sur la situation actuelle du Congo Brazza, le Ministre à la communication à réagi en martelant que « l’Eglise se trompe de rôle » !

C’est avec beaucoup de déception que j’ai suivi ce Ministre sur RFI. Aussi, je ne vous laisserai sans réaction de ma part en tant que prêtre Congolais.

Mr Moungala, pensez vous qu’être porte-parole du gouvernement signifie blanchir, par les arguments tortueux, les zones d’ombres émanant d’un gouvernement ?

Croyez-vous que pour se faire apprécier par le chef du gouvernement, vous êtes obligé de répondre à tous les sujets du pays ?

Je suis aussi Congolais comme vous ! Jusques à quand, Mr Moungala continuerez-vous à vous ridiculiser comme intellectuel ( de l’époque, parce qu’actuellement je doute que vous le mériter encore) en voulant intervenir sur tout, même sur certaines évidences ?

Avez-vous contesté le FMI qui a déclaré la mauvaise gouvernance à laquelle vous êtes aussi impliqué ? Mr Moungala, certainement, croyez-vous » réfléchir plus et mieux que tous les évêques d’un pays réunis en l’Assemblée?
L’Eglise n’est pas une opposition politique. Elle est le peuple de baptisés et de sauvés. Dès lors, tout ce qui peut retarder ce salut et compromettre cet épanouissement dudit peuple, il est du devoir de l’Eglise d’alerter. Ce n’est pas une usurpation de rôle, bien au contraire! mais nous sommes plutôt dans une configuration où l’Eglise et le Gouvernement agissent envers un même et seul peuple. Il n’y a pas 2 peuples, sachez-le!

C’est le même que l’État et l’Eglise ont à guider et à paître. Certainement, c’est cela qui échappe au « Mr Micro » du gouvernement. Ce peuple Congolais, dont vous êtes aussi Ministre politique veut avancer vers le bien, la prospérité et l’émergence. Cela n’est possible que dans l’objectivité des faits et des situations, et non dans la distraction et la démagogie politicienne. Personnellement, je crois en ce Congo qui pourra se relever dans le choix du chemin de la vérité, la réconciliation, la réparation et la justice en vue d’une nouvelle aube qui se lèvera.

Mr Moungala Thierry, apprenez, svp, à être honnête devant ceux qui vous écoutent ou simplement pour l’honneur de votre famille biologique, parce que vous n’êtes pas né politicien dans votre enfance au quartier bacongo (2e arrondissement de Brazzaville) !

L’honnêteté est une valeur civique qui nous fait grandir, nous valorise et nous honore. Est-ce que, aujourd’hui, Mr Moungala croyez-vous être honnête en voulant faire passer le mal pour le bien ou défendre l’indéfendable?

Quel pays voulez-vous construire dans un subjectivisme dérapant et vicieux de vos discours? Cela vous ouvre, somme toute, au ridicule à tout moment que vous prennez la parole ? Pensez- vous gagner de l’estime du Président de la République en faisant des déclarations mensongères, irrespectueuses et injurieuses à tout moment que RFI vous interroge? Apprendre à savoir se taire, je dirai savoir fermer sa bouche, est quelquefois plus honorant dans la vie d’un homme qui veut être sérieux. C’est la leçon de choses en cette Journée Chrétienne de la Communication.

Nous voulons tous avancer et réparer ce pays. Personne, soit-il un Ministre du gouvernement, n’a le monopole d’empêcher ceux qui veulent réfléchir et chercher à construire notre beau pays. Et les Évêques sont dans cette dynamique. Ce n’est pas se tromper de rôle, comme vous osez le dire.

Enfin, que les allergies liées à votre appartenance religieuse perverse ne soient pas une raison de manquer du respect à toute une Institution comme l’Eglise catholique qui vous a beaucoup donné moralement, et que vous gérez mal. C’est la mégestion comportementale et professionnelle qui vous habitent. C’est regrettable !
Je vous accorde le pardon en espérant que vous changerez votre agir et je prierai pour votre conversion

Prêtre Congolais en France

Six étudiants congolais de Cuba en Espagne

avril 19, 2018

Six (6) étudiants Congolais de Brazzaville ayant fui Cuba retenus à l’aéroport de Madrid en Espagne 🇪🇸.

Six (6) étudiants d’origine Congolaise (Brazzaville) en provenance de la Havane à Cuba, et qui affirment être du Congo Brazzaville, sont retenus depuis trois jours au terminal 4 de l’aéroport de Madrid. Ces six personnes ont sollicité l’asile politique et se trouvent dans la salle de rétention de cet aéroport en attente de la réponse du ministère de l’intérieur.

Les policiers en service au terminal 4 de l’aéroport Adolf Suarez de Madrid, ont retenu six personnes originaires du Congo Brazzaville, qui n’avaient pas de passeport sur eux lors des contrôles. La police d’immigration procède souvent à des pré-contrôles au pied de l’avion, et c’est lors d’un de ces contrôles, le samedi 8 avril, sur un vol de la compagnie aérienne Iberia en provenance de la Havane, que les policiers ont remarqué la présence de six voyageurs n’ayant pas sur eux un document de voyage.

Conduits au poste de police, les six personnes ont affirmé être originaires du Congo Brazzaville et ont sollicité l’asile politique. Après quelques vérifications, les six Congolais ont été placés dans la salle de rétention en attente d’être auditionnés par les services habilités.

Le CEAR ( commission espagnole d’aide aux réfugiés) a mis à leur disposition un avocat et une traductrice d’origine de la RDC. Le mardi 10 avril, un fonctionnaire du ministère de l’intérieur s’est déplacé à l’aéroport de Madrid pour les entendre. Selon le témoignage de la traductrice, les six Congolais ont déclaré avoir quitté précipitamment Cuba où ils étudiaient pour échapper aux représailles des autorités Cubaines à cause des dénonciations sur leurs conditions de vie.

Les étudiants Congolais à Cuba étudient dans des conditions difficiles, découlant du non paiement des leur bourse d’études par le gouvernement Congolais. Depuis des semaines, ils protestent sur des réseaux sociaux pour attirer l’attention des autorités de Brazzaville, en faisant état de toutes les difficultés qu’ils rencontrent. Une situation qui aurait selon eux poussé les autorités de Brazzaville à exiger leur rapatriement auprès de celles de Cuba.

C’est pour éviter de se retrouver en prison au Congo, qu’ils ont décidé de ne pas poursuivre leur vol et solliciter l’asile politique en Espagne. Joint au téléphone par ce journal, l’avocat des six étudiants Congolais a déclaré être confiant sur une suite favorable à leur demande d’asile. « Nous avons transmis au ministère de l’intérieur des informations sur la situation politique au Congo, où des personnes sont détenues à cause de leurs opinions politiques, des informations qui jouent en faveur de nos clients » a déclaré l’avocat, qui attend une réponse avant la fin de cette semaine.

Avec Brazzanews.fr