Posts Tagged ‘Couple’

Mexique: un couple avoue le meurtre de 20 femmes

octobre 8, 2018

Vue d’Ecatepec, ville de la banlieue de Mexico, le 25 août 2016 / © AFP / MARIO VAZQUEZ

Un couple de Mexicains, arrêtés dans la banlieue de Mexico alors qu’ils transportaient des restes humains dans une poussette, a avoué avoir tué au moins 20 femmes, ont annoncé lundi les autorités judiciaires.

« Ce sont des faits vraiment inouïs, jamais nous n’avions été confrontés à une affaire de cette nature » a commenté le procureur de l’État de Mexico, Alejandro Gomez, sur Radio Formula.

Le couple, d’abord soupçonné d’avoir tué dix femmes, avait été arrêté jeudi à Ecatepec, une banlieue au nord-est de la capitale mexicaine, connue pour sa violence.

Mais l’homme a avoué le double de meurtres lors d’une première audience dans la prison où il est incarcéré. Et il a fourni des détails pour dix d’entre eux.

Le couple attirait les victimes en proposant à la vente des vêtements pour bébés. « Il s’agissait de mère célibataires (…) qui avaient besoin de vêtements à bas prix », a expliqué le procureur.

L’homme a admis avoir abusé sexuellement de plusieurs d’entre elles « avant de les tuer et de vendre leurs restes, ainsi que leurs affaires », selon M. Gomez, qui l’a qualifié de « tueur en série ».

Il aurait aussi reconnu avoir vendu le bébé de deux mois de l’une des victimes à un autre couple, qui a également été arrêté, selon le quotidien El Universal.

Le meurtrier a décrit les meurtres « avec un parfait naturel », a expliqué le procureur. « Je dirais même qu’il avait l’air content de l’avoir fait. Il veut que les gens voient sa photo, connaissent son nom ».

– Bougies et manifestations –

Les deux tueurs en série ont été identifiés comme Juan Carlos N. et sa femme Patricia N.

L’homme présente « un désordre mental avec psychose et trouble de la personnalité », tandis que la femme est « déficiente mentale depuis sa naissance, et sujette à des délires », selon un examen psychiatrique présenté au juge. « Mais les deux sont capables de distinguer le bien du mal ».

Le couple a trois enfants, dont un en bas âge.

Les enquêteurs ont fouillé leurs domiciles et découvert des restes humains, recouverts de ciment dans huit seaux d’une capacité de 20 litres chacun, ainsi que congelés dans un réfrigérateur à l’intérieur de sacs en plastique, selon un communiqué du parquet.

Les enquêteurs sont parvenus à remonter la piste des meurtriers en constatant que trois victimes avaient passé des coups de fil à un même numéro avant de disparaître.

Le fait divers a choqué les Mexicains, dans un pays pourtant habitué à la violence criminelle.

Après l’annonce de cette arrestation, des centaines de personnes ont défilé dans les rues d’Ecatepec avec des bougies et des fleurs blanches pour demander l’arrêt des féminicides.

Selon l’ONU, sept femmes sont assassinées chaque jour au Mexique. Dans l’État de Mexico, où est situé Ecatepec, 301 femmes ou jeunes filles ont été assassinées l’an dernier, selon des chiffres officiels.

Romandie.com avec(©AFP / (09 octobre 2018 01h57)

Monica Bellucci en couple avec un homme de 20 ns ? Son étonnante réponse

juillet 7, 2018

L’actrice italienne s’est confiée au magazine Elle

 

Cette semaine, Monica Bellucci fait la couverture du magazine Elle, auquel elle a accordé un long entretien. Elle revient, entre autres, sur sa vision du couple et de l’amour, se confiant notamment sur son incapacité à être en couple avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle.

C’est à Lisbonne, où elle a acheté un appartement en 2016 dans le quartier du Bairro do Castelo, que l’actrice italienne a reçu l’équipe du magazine. Une ville pittoresque qui correspond, comme elle aime le dire, à sa “personnalité de gamine venue d’Ombrie qui a fait dix fois le tour du monde”.

Divorcée de Vincent Cassel depuis 2013, Monica Bellucci n’a pas tiré une croix sur l’amour. À 53 ans, l’ancienne James Bond Girl a simplement “envie de douceur et de paix”, confie-t-elle. Même si elle avoue qu’une autre partie d’elle “est encore passionnelle et sulfureuse. Sinon c’est la mort”. Sulfureuse au point de se mettre en couple avec un jeune homme de 20 ans, imitant ainsi son ex-mari qui partage la vie de la mannequin Tina Kunakey âgée de 21 ans ?

Loin de là : “je le regarderai comme fils. Il faut différencier la pulsion et la manière dont on la gère. Sinon nous ne sommes que des animaux”, explique-t-elle. Vincent Cassel appréciera même si Monica Bellucci affirme par la suite “ne porter aucun jugement moral” car “l’amour n’a pas de codes”. D’ailleurs, elle affirme ne jamais envisager “les jolies jeunes femmes” comme “des rivales”. “Au contraire, j’éprouve pour elles une infinie tendresse, je pense à mes filles et au long chemin qu’il leur reste à parcourir”. Pour l’actrice, “l’âge n’est pas une maladie, ni la fin de quoi que soit, c’est simplement la continuité d’une féminité qui s’exprime différemment”. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la sienne fait toujours des ravages.

Mais aujourd’hui, la voluptueuse brune, qui aurait retrouvé l’amour, préfère prendre de “la distance”. “Le feu est encore là mais il peut peut-être brûler ailleurs… Je pourrai m’enflammer pour un film ou pour un homme comme à 20 ans mais encore faut-il tomber sur le bon scénario” confesse-t-elle tout en discrétion.

Gala.fr par Maeva Demougeot

Couples gay ou hétéro, mêmes droits de séjour dans l’UE

juin 5, 2018

/ © AFP/Archives / Tobias SCHWARZ

Le conjoint homosexuel d’un Européen bénéficie des mêmes droits qu’un hétérosexuel quand il demande un titre de séjour dans l’UE, quelle que soit sa nationalité, y compris dans un Etat membre ne reconnaissant pas le mariage entre personnes de même sexe, a décidé mardi la justice européenne.

« Bien que les États membres soient libres d’autoriser ou non le mariage homosexuel, ils ne peuvent pas entraver la liberté de séjour d’un citoyen de l’Union en refusant d’accorder à son conjoint de même sexe, ressortissant d’un pays non-UE, un droit de séjour » sur leur territoire, considère la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans son arrêt.

La Cour était saisie par la justice roumaine, qui doit trancher sur la situation d’un couple homosexuel roumano-américain.

Les requérants, Adrian Coman et son époux américain Clai Hamilton, ont salué une victoire pour la « dignité humaine ».

« Notre relation de famille a enfin la même valeur où que nous vivions dans l’Union européenne », a déclaré M. Coman au cours d’une conférence de presse à Bucarest.

En 2012, les deux hommes avaient demandé à Bucarest la reconnaissance de leur mariage conclu à Bruxelles deux ans plus tôt, afin que le conjoint américain puisse s’installer avec son époux en Roumanie.

Mais les autorités roumaines n’avaient accordé à cet homme qu’un titre de séjour de trois mois, au motif qu’il ne pouvait être qualifié de « conjoint » d’un ressortissant de l’Union en Roumanie, car le mariage homosexuel n’y est pas reconnu.

La Cour rappelle dans son arrêt que la notion de « conjoint », telle qu’évoquée dans la directive européenne relative à la liberté de circulation, « est neutre du point de vue du genre et est donc susceptible d’englober le conjoint de même sexe d’un citoyen de l’Union ».

– « Décision historique » –

Elle estime que « l’obligation pour un État membre de reconnaître » un « mariage homosexuel conclu dans un autre État membre », dans le cadre de l’octroi d’un droit de séjour, « ne porte pas atteinte à l’institution du mariage dans ce premier État membre ».

Cela « ne méconnaît pas l’identité nationale ni ne menace l’ordre public dans l’Etat membre concerné », ajoute-t-elle.

En revanche, refuser de reconnaître un mariage entre personnes de même sexe dans ce cadre « est susceptible d’entraver » la liberté du conjoint européen « de circuler et de séjourner librement » dans l’UE.

« L’arrêt d’aujourd’hui signifie que tous les États membres de l’UE doivent traiter les couples de même sexe de la même manière que les couples de sexe différent lorsqu’ils exercent leur droit à la liberté de circulation », s’est félicitée l’Association internationale LGBTI (ILGA), saluant « une décision historique ».

« Nous pouvons maintenant regarder dans les yeux de tout agent public en Roumanie et dans toute l’UE avec la certitude que notre relation est tout aussi précieuse et pertinente aux fins de libre circulation au sein de l’UE », a encore réagi Adrian Coman.

Les deux époux doivent maintenant attendre que la Cour constitutionnelle roumaine adopte une décision allant dans le même sens que l’arrêt de la CJUE et que ce texte soit transposé dans la législation nationale.

« Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout, quelle que soit la durée de cette démarche », a ajouté M. Coman.

Il a souligné que la vie de famille implique beaucoup plus que le simple droit dé séjour, espérant pouvoir jouir avec son époux des mêmes droits que toute autre famille.

La demande du couple roumano-américain est une première en Roumanie, où l’homosexualité n’a été dépénalisée qu’au début des années 2000.

Le pays se prépare par ailleurs à organiser un référendum qui vise à interdire les mariages homosexuels en définissant le mariage comme « l’union entre un homme et une femme » et non « entre époux » comme cela est le cas actuellement, une initiative lancée par des associations proches de la puissante Eglise orthodoxe.

Seize pays de l’UE reconnaissent le mariage homosexuel, quelques autres ont instauré une union civile. La plupart des pays d’Europe de l’Est n’autorisent toutefois ni l’un ni l’autre.

Romandie.com avec (©AFP / 05 juin 2018 14h20)                  

Russie: un couple soupçonné de cannibalisme

septembre 25, 2017

Un policier à Moscou, le 8 juillet 2017 / © AFP/Archives / Maxim ZMEYEV

Un couple soupçonné d’avoir tué une femme, apparemment pour la manger, a été arrêté dans le sud de la Russie après avoir été confondu par des selfies avec des morceaux du corps démembré, ont annoncé lundi les autorités russes.

Début septembre dans la région de Krasnodar, un homme de 35 ans et son épouse se sont disputés avec une femme qu’ils venaient de rencontrer, selon un communiqué du Comité d’enquête, organisme chargé des principales affaires en Russie.

« L’homme a alors tué leur nouvelle connaissance et a démembré son corps, en cachant quelques fragments sur les lieux et en emportant d’autres avec lui », est-il précisé.

Il s’est également pris en photo avec son téléphone portable, en posant avec sa victime. Le portable avec ces photos a été découvert dans la rue trois jours plus tard par des ouvriers qui ont alerté la police, selon la même source.

Le couple a aussitôt été arrêté et des « fragments de corps placés dans une solution saline » ont été saisis lors d’une perquisition à leur domicile.

Des morceaux de nourriture et de viande « d’origine inconnue » ont par ailleurs été saisis dans leur cuisine, indique le communiqué.

Des expertises seront mises en place pour établir s’il s’agit de chair humaine ou de la viande d’origine animale, ajoute-t-il.

Selon des sources citées par certains médias russes, le couple se livrait au cannibalisme depuis des années et serait responsable de nombreux meurtres.

Romandie.com avec(©AFP / 25 septembre 2017 19h02)

Mali: un couple accusé de concubinage lapidé par des « islamistes »

mai 17, 2017

Une rue de la ville malienne de Kidal, le 27 juillet 2013 / © AFP/Archives / KENZO TRIBOUILLARD

Un homme et une femme ont été lapidés dans la région de Kidal, dans le nord du Mali, par des « islamistes » qui, selon des élus locaux mercredi, leur reprochaient de vivre en concubinage, cinq ans après des faits similaires dans la même zone alors sous contrôle de jihadistes.

La mise à mort du couple s’est déroulée mardi dans la vallée de Taghlit, entre les localités d’Aguelhoc et Tessalit, a précisé un des élus de la région de Kidal interrogés mercredi par l’AFP par téléphone depuis Bamako.

C’est la première fois depuis 2012 que des faits similaires sont signalés au Mali, dont le vaste Nord a été contrôlé pendant près de dix mois (mars-avril 2012 jusqu’à mi-janvier 2013) par des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda.

Cette annonce intervient deux jours avant la visite au Mali du nouveau président français Emmanuel Macron, qui fera un aller-retour vendredi et se rendra à Gao, la plus grande ville du Nord, auprès de la force française Barkhane déployée contre le terrorisme au Sahel (4.000 soldats sur cinq pays).

Accusé d’avoir « violé la loi musulmane », le couple « a été arrêté » et tué à coups de pierres par les islamistes, qui ont filmé la scène, a expliqué un des élus locaux. Selon lui, la lapidation avait été annoncée aux habitants, « entre 11 et 21 personnes (y) ont assisté ».

« Les islamistes ont creusé mardi deux trous dans lesquels ils ont mis l’homme et la femme qui vivaient maritalement sans être mariés », a affirmé un deuxième élu local. De même source, leurs bourreaux ont été « quatre personnes ».

Aucune indication n’a pu être obtenue sur l’identité des victimes, ni des « islamistes » en question ou le groupe auquel ils appartiendraient.

Une source de sécurité malienne a simplement indiqué avoir « appris l’exécution par lapidation d’un homme et d’une femme mardi dans la région de Kidal par les terroristes qui les accusaient d’avoir eu des relations sexuelles hors mariage ».

Cette exaction, qui a été dénoncée par l’Association malienne de défense des droits de l’Homme (AMDH): « Nous condamnons fermement ces lâches assassinats. C’est de la barbarie. Tous les auteurs doivent être arrêtés et jugés », a déclaré à l’AFP Oumar Diakité, un de ses responsables.

« Pris en étau »

Gaëtan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, a appelé à « garantir la sécurité des populations, des civils » dans le nord du Mali. Dans certaines zones écumées par des jihadistes, narcotrafiquants et criminels divers, « les civils sont pris en étau », a-t-il dit dans une brève réaction à l’AFP mercredi soir.

Le 29 juillet 2012, alors que le nord du Mali était sous le joug des jihadistes, des membres du groupe Ansar Dine avaient lapidé en public à Aguelhoc un homme et une femme auxquels ils reprochaient d’avoir eu des enfants sans être mariés.

D’autres exactions, dont des amputations et flagellations en public, ont aussi été perpétrées dans d’autres villes durant cette période par les jihadistes prétendant appliquer la charia (loi islamique).

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe d’organisations jihadistes à la faveur d’une rébellion touareg, d’abord alliée à ces groupes qui l’ont ensuite évincée.

Les jihadistes ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France et qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, régulièrement visées par des attaques meurtrières, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes. Depuis 2015, ces assauts se sont étendus au centre et au sud du pays.

Outre les attaques, le nord du Mali a enregistré des assassinats – dont plusieurs revendiqués par des jihadistes – d' »espions » et « collaborateurs » supposés des forces maliennes et internationales.

Dans un communiqué mercredi, le Parti pour la renaissance nationale (Parena, opposition) s’est déclaré « alarmé par la détérioration de la situation sécuritaire deux ans après la signature de l’accord » de paix au Mali.

Selon le décompte du Parena, « entre le 1er janvier et le 14 mai 2017, au moins 309 personnes, dont des étrangers, ont perdu la vie au cours de 70 incidents armés » au Mali, pour moitié dans le centre du pays.

Romandie.com avec(©AFP / 17 mai 2017 22h06)                

Manifestations aux Pays-Bas après l’attaque d’un couple gay

avril 8, 2017

Des centaines de personnes manifestent, le 8 avril 2017 à Arnhem, en soutien aux droits des homosexuels après l’attaque d’un couple gay / © ANP/AFP / Piroschka van de Wouw

 

Des centaines de personnes ont manifesté samedi dans plusieurs villes des Pays-Bas en soutien aux droits des homosexuels, après l’attaque d’un couple gay la semaine dernière qui marchait main dans la main, selon les médias néerlandais.

Quelque 2.500 personnes brandissant des drapeaux arc-en-ciel se sont rassemblées dans la ville de Arnhem (est), où Jasper Vernes-Sewratan, 35, et Ronnie Sewratan-Vernes, 31 ans, ont été battus par un groupe d’adolescents, qui se sont ensuite présentés à la police.

« Vous nous aidez à sortir de cette terrible semaine », a lancé aux manifestants Jasper Vernes-Sewratan, au côté de son compagnon, qui a perdu des dents après avoir été frappé avec un coupe boulon, en larmes.

Cette attaque a choqué le pays, le premier au monde à légaliser le mariage gay en 2001.

Des centaines de personnes ont également manifesté à La Haye et à Eindhoven.

Participait à la manifestation à Arnhem le chef du parti progressiste D66, Alexander Pechthold. Après l’attaque du couple, il a enflammé les réseaux sociaux en arrivant au Parlement à La Haye en tenant un collègue par la main.

Le hashtag #allemannenhandinhand (ou « tous les hommes main dans la main » en néerlandais) est devenu viral, et du monde entier, ont été publiées des photos d’hommes politiques, policiers ou encore diplomates néerlandais, main dans la main avec d’autres hommes.

Des diplomates de l’ambassade des Pays-Bas à Londres et à Canberra ont twitté de telles photos, à la suite de celles envoyées par la délégation néerlandaise aux Nations unies à New York.

Cinq adolescents, deux âgés de 14 ans et trois de 16 ans, se sont rendus et ont avoué les faits. Ils ont été présentés jeudi devant la justice, avant d’être libérés sous caution le temps de l’enquête.

Romandie.com avec(©AFP / 08 avril 2017 23h06)

 

Ange­lina Jolie serait en couple avec un acteur très célèbre

février 2, 2017

Elle aurait retrouvé l’amour auprès d’un autre sex-symbol d’Holly­wood

Ange­lina Jolie serait en couple avec un acteur très célèbre

 

On avait tendance à croire que la vie d’Ange­lina Jolie se concen­tre­rait exclu­si­ve­ment sur le bien-être de ses enfants depuis son divorce avec l’acteur Brad Pitt. Mais avant d’être une maman louve, l’actrice est une magni­fique femme, qui ne laisse pas les hommes indif­fé­rents. D’après la presse améri­caine, elle aurait même déjà retrouvé l’amour aux bras d’un célèbre acteur améri­cain.

On pouvait croire que Brad Pitt était prêt à reconqué­rir l’une de ses ex après des mois de troubles autour de son divorce houleux avec Ange­lina Jolie, mais à ce petit jeu, il se pour­rait que l’actrice de Malé­fique ait été plus rapide que lui.

D’après Heat Maga­zine, Ange­lina Jolie vivrait désor­mais une idylle avec un acteur qu’elle avait fréquenté dans son ancienne vie, avant son mariage avec Brad Pitt. Et il s’agit d’un autre sex-symbol très connu d’Holly­wood, celui qui inter­prète le Joker dans le dernier Suicide Squad, le beau et sexy Jared Leto.

D’après une source bien infor­mée du jour­nal, Ange­lina Jolie et Jared Leto auraient repris contact après les premières annonces du divorce, et il lui aurait fait oublier les désa­gré­ments de cette sépa­ra­tion, tant affec­tifs que finan­ciers.

« Jared réus­sit à faire rire Angie. Il est exac­te­ment ce dont elle a besoin ces temps-ci. Il est insou­ciant et un peu fou – le genre d’homme qu’Angie aime. Il l’a appelé pour être certain qu’elle allait bien après sa sépa­ra­tion. Ils se sont rejoints au Chateau Marmont de Los Angeles, c’était assez élec­trique entre eux. »

Pour ce proche des deux acteurs, si Ange­lina Jolie a retrouvé le sourire, c’est parce qu’elle partage beau­coup de temps, et de points communs, avec Jared Leto.

« Il soutient la cause LGBT et travaille avec de nombreuses asso­cia­tions, tout comme Angie. Ils sont restés amis pendant des années mais ils ont toujours eu cette alchi­mie. »

Ils s’étaient fréquen­tés avant le tour­nage de Mr & Mrs Smith, le lieu de la rencontre entre Brad Pitt et Angie. Cette « alchi­mie » a donc été mise entre paren­thèses quelques années, lais­sant le temps à Jared Leto de convoi­ter d’autres femmes, mais elle semble s’impo­ser désor­mais.

Au tour de Brad Pitt de rencon­trer la nouvelle femme de sa vie, et le chapitre de leur divorce sera une fois pour toutes terminé.

Gala.fr par Martin ChoteauMartin Choteau

France/Laurent Ruquier : qui est son compa­gnon Benoît Petitjean ?

janvier 19, 2017

Ils sont en couple depuis bien­tôt quinze ans

PHOTOS – Laurent Ruquier : qui est son compa­gnon Benoît Petitjean ?Laurent Ruquier

Couple: Benoît Petitjean et Laurent Ruquier

L’anima­teur des Grosses têtes Laurent Ruquier est en couple depuis presque quinze ans. Décou­vrez qui est son compa­gnon, Benoît Petitjean.

On l’a décou­vert dans le docu­men­taire consa­cré à Laurent Ruquier, On n’demande qu’à le connaître, diffusé en décembre 2012. Benoît Petitjean partage la vie de l’ani­ma­teur depuis 2002, s’est pacsé avec lui en 2012. Que sait-on de lui ?

Certes, il est moins connu que Laurent Ruquier – du moins, pour le moment. Benoît Petitjean a 35 ans. Il a fait de sa passion son métier : il est acteur, au théâtre, à la télé­vi­sion, au cinéma. Sur les planches, en 2004, il incarne Hédiard dans la comé­die Grosse Chaleur écrite par son compa­gnon Laurent Ruquier. On le retrouve quatre ans plus tard dans Open Bed de Char­lotte de Turck­heim. Benoît Petitjean fait des appa­ri­tions sur le petit écran, dans des télé­films : Chat bleu, chat nuit et Epura­tion de Jean-Louis Lorenzi notam­ment. Il décroche un rôle dans la série Clara Shel­ler de France 2.

Benoît Petitjean joue dans des films à succès, comme Les petits mouchoirs (2010) de Guillaume Canet. Il donne la réplique au compa­gnon de Marion Cotillard dans Jappe­loup (2013). Tous deux partagent le même attrait pour le cinéma et l’équi­ta­tion. « J’ai cette passion des chevaux depuis toujours, avant celle du théâtre et du cinéma, expliquait Benoît Petitjean en 2013. C’est diffi­cile de faire les deux à fond, pour le moment j’ai choisi d’être à fond dans les chevaux. » Proprié­taire de « cinq-six chevaux », il ne peut plus partir en tour­née pendant un an pour un spec­tacle. Il peut se libé­rer pour un tour­nage, éven­tuel­le­ment. Et pour un weekend en amou­reux avec Laurent Ruquier, certai­ne­ment.

Gala.fr par  Auriane LoizeauAuriane Loizeau

Un touriste français de 33 ans poignardé à mort en Australie

décembre 1, 2016

Le couple de touristes s'était arrêté sur une portion de la Stuart highway, en Australie (capture écran).

Mercredi, un Français en voyage avec son épouse en Australie, a été poignardé dans l’outback. Son agresseur, dont les motifs ne sont pas encore connus, a été interpellé.

Le couple de trentenaires français parcourait l’Australie. Mercredi, ils se sont arrêtés sur une aire de repos de la Stuart Highway, dans le centre du pays, à une heure au nord de la ville d’Alice Springs, au cœur de l' »outback » australien.

Selon la police, c’est à ce moment-là qu’un homme les a attaqués. « Les deux touristes français, un homme et son épouse, se trouvaient vraisemblablement sur une aire de repos à 30 kilomètres au sud de Aileron Roadhouse quand un inconnu s’est approché d’eux », a déclaré Travis Wurst, de la police australienne.

« L’homme a vraisemblablement poignardé le touriste au cou, dans une attaque non-provoquée. Le touriste est mort sur place », précise-t-il.

Un appel à témoins

Les motifs de cette agression ne sont pas encore connus et l’épouse du touriste tué, très choquée, a été hospitalisée à Alice Springs. Selon la chaîne ABC, une infirmière qui se trouvait sur les lieux au moment de l’attaque, est restée avec le couple pendant que son mari a parcouru les 40 km qui le séparaient du téléphone le plus proche pour prévenir les secours et les forces de l’ordre.

La police a interpellé l’agresseur présumé après une nuit de patrouille. L’homme de 35 ans avait pris la fuite en direction du nord du pays, avant que son véhicule ne soit stoppé par la police. Il est ensuite parti en courant dans le bush et a été arrêté ce jeudi matin, avec l’aide d’un hélicoptère. Un appel à témoins a été lancé.

Lexpress.fr

Un couple de jeunes Français tué à Madagascar

août 21, 2016

ILLUSTRATION. Le jeune couple a été retrouvé mort sur une plage de l’île Sainte-Marie à Madagascar. (Capture Wikicommons@Mworm.)

Deux jeunes Français, un homme et sa compagne, âgés de 25 et 22 ans, ont été retrouvés morts ce dimanche vers 6 heures du matin (5 heures en France) à Madagascar. Leurs corps ont été découverts sur une plage de l’île Sainte-Marie, à l’est du pays, révèle le site d’informations Zinfos974. Ils auraient été tués à coups de rondins de bois.

Tous deux étaient éco-volontaires au sein de Cetamada, une association malgache de préservation des mammifères marins. Le jeune couple a été vu pour la dernière fois dans la soirée de samedi, lors d’un concert de Big MJ, une star malgache, qui se produisait dans une discothèque de l’île Sainte-Marie, La Case à Nono. C’est près de cette boite de nuit que leurs corps ont été retrouvés.

L’identité des jeunes gens n’a pas encore été divulguée et une enquête a été ouverte. Des enquêteurs de Toamasina, une grande ville de l’est de Madagascar ont été dépêchés sur place. Le ministre du Tourisme malgache, Roland Ratsiraka, se rend également sur place, annonce Linfo.re.

VIDEO. Double meurtre de Français sur l’île Sainte-Marie à Madagascar

C’est la deuxième affaire d’homicide concernant des Français depuis le début de l’année sur l’île Rouge. A la mi-février dernier, un ancien marin français, Sylvain Thorin, et son épouse malgache, Marinette Razafindrazanabary, ont été abattus par des cambrioleurs armés de Kalachnikov et de machettes. En tout, depuis janvier 2015, dix Français sont décédés de morts violentes. Certaines affaires ne sont toujours pas élucidées.

Leparisien.fr par Zoé Lauwereys (@zlauwereys)|