Posts Tagged ‘Couple’

Un touriste français de 33 ans poignardé à mort en Australie

décembre 1, 2016

Le couple de touristes s'était arrêté sur une portion de la Stuart highway, en Australie (capture écran).

Mercredi, un Français en voyage avec son épouse en Australie, a été poignardé dans l’outback. Son agresseur, dont les motifs ne sont pas encore connus, a été interpellé.

Le couple de trentenaires français parcourait l’Australie. Mercredi, ils se sont arrêtés sur une aire de repos de la Stuart Highway, dans le centre du pays, à une heure au nord de la ville d’Alice Springs, au cœur de l' »outback » australien.

Selon la police, c’est à ce moment-là qu’un homme les a attaqués. « Les deux touristes français, un homme et son épouse, se trouvaient vraisemblablement sur une aire de repos à 30 kilomètres au sud de Aileron Roadhouse quand un inconnu s’est approché d’eux », a déclaré Travis Wurst, de la police australienne.

« L’homme a vraisemblablement poignardé le touriste au cou, dans une attaque non-provoquée. Le touriste est mort sur place », précise-t-il.

Un appel à témoins

Les motifs de cette agression ne sont pas encore connus et l’épouse du touriste tué, très choquée, a été hospitalisée à Alice Springs. Selon la chaîne ABC, une infirmière qui se trouvait sur les lieux au moment de l’attaque, est restée avec le couple pendant que son mari a parcouru les 40 km qui le séparaient du téléphone le plus proche pour prévenir les secours et les forces de l’ordre.

La police a interpellé l’agresseur présumé après une nuit de patrouille. L’homme de 35 ans avait pris la fuite en direction du nord du pays, avant que son véhicule ne soit stoppé par la police. Il est ensuite parti en courant dans le bush et a été arrêté ce jeudi matin, avec l’aide d’un hélicoptère. Un appel à témoins a été lancé.

Lexpress.fr

Un couple de jeunes Français tué à Madagascar

août 21, 2016

ILLUSTRATION. Le jeune couple a été retrouvé mort sur une plage de l’île Sainte-Marie à Madagascar. (Capture Wikicommons@Mworm.)

Deux jeunes Français, un homme et sa compagne, âgés de 25 et 22 ans, ont été retrouvés morts ce dimanche vers 6 heures du matin (5 heures en France) à Madagascar. Leurs corps ont été découverts sur une plage de l’île Sainte-Marie, à l’est du pays, révèle le site d’informations Zinfos974. Ils auraient été tués à coups de rondins de bois.

Tous deux étaient éco-volontaires au sein de Cetamada, une association malgache de préservation des mammifères marins. Le jeune couple a été vu pour la dernière fois dans la soirée de samedi, lors d’un concert de Big MJ, une star malgache, qui se produisait dans une discothèque de l’île Sainte-Marie, La Case à Nono. C’est près de cette boite de nuit que leurs corps ont été retrouvés.

L’identité des jeunes gens n’a pas encore été divulguée et une enquête a été ouverte. Des enquêteurs de Toamasina, une grande ville de l’est de Madagascar ont été dépêchés sur place. Le ministre du Tourisme malgache, Roland Ratsiraka, se rend également sur place, annonce Linfo.re.

VIDEO. Double meurtre de Français sur l’île Sainte-Marie à Madagascar

C’est la deuxième affaire d’homicide concernant des Français depuis le début de l’année sur l’île Rouge. A la mi-février dernier, un ancien marin français, Sylvain Thorin, et son épouse malgache, Marinette Razafindrazanabary, ont été abattus par des cambrioleurs armés de Kalachnikov et de machettes. En tout, depuis janvier 2015, dix Français sont décédés de morts violentes. Certaines affaires ne sont toujours pas élucidées.

Leparisien.fr par Zoé Lauwereys (@zlauwereys)|

 

 

Couple: comment vivre la différence d’âge?

août 7, 2016

"On ne tombe pas amoureux d'un âge mais d'une personne."

« On ne tombe pas amoureux d’un âge mais d’une personne. »Getty Images

Ils ont dix ou vingt ans d’écart mais sont tombés amoureux. Plus que leur différence d’âge, c’est souvent le regard des autres qui pose problème. Comment vivre avec un(e) conjoint(e) beaucoup plus jeune ou plus âgé? Comment expliquer que parfois l’amour se fiche du nombre des années? Témoignages.

« Je n’avais jamais imaginé tomber amoureuse d’un homme plus jeune, raconte Laetitia. J’avais alors 34 ans et lui 25. Il venait de finir ses études. Moi, je travaillais depuis longtemps. Au début, je disais à tout le monde que cette relation ne durerait pas longtemps, eu égard à cette différence d’âge. »

« Pourtant, le regard bienveillant de nos proches a vite gommé cette appréhension. Nous n’avons que très rarement essuyé des réflexions. Je crois même que les gens ne s’en rendaient même pas compte », ajoute Laetitia.

Eviter de se projeter trop avant

De son côté, Sandra vit depuis dix ans avec un homme de 18 ans de plus qu’elle. « Au début, je me disais que notre histoire n’avait pas de sens. J’amorçais ma vie d’adulte, lui avait déjà cinq enfants, issus de deux mariages différents. Et puis au final, on l’a fait. »

« La différence d’âge n’a jamais été vraiment un souci car j’ai rapidement décidé d’arrêter de me poser trop de questions. Surtout, j’évite de me projeter et de penser au fait qu’il y a de grandes chances pour que je devienne belle-grand-mère d’ici cinq ans », s’amuse Sandra.

Un critère inconscient

« Il existe des gens qui ne peuvent pas tomber amoureux au delà ou en deçà d’un certain âge, observe Patricia Delahaie, coach de vie et auteure de Comment s’aimer toujours? (éd. Leduc). C’est un critère que l’on se fixe, souvent inconsciemment, comme la taille ou la couleur des cheveux. »

« Il peut y avoir énormément d’explications à cette situation. L’une des plus plausibles est à chercher du côté du jeunisme ambiant. On peut craindre la vieillesse au point d’avoir besoin de se rassurer en jetant son dévolu sur une personne plus jeune, dont la juvénilité va nous flatter. »

Un âge qui rassure

« Les femmes qui choisissent un homme plus âgé peuvent avoir idéalisé la relation à leur père. Elles ont gardé en elles un schéma infantile qui les conduit à s’attacher, à fantasmer un homme qu’elles pourront magnifier comme leur ‘papa' », analyse de son côté la psychothérapeute Béatrice Voirin.

« Dans la très grande majorité des cas, les hommes trouvent très gratifiant d’être avec une femme qui a un parcours professionnel abouti, une vie bien remplie, une capacité à vivre dans le présent. Il est probable aussi que certains, peu à l’aise avec l’engagement, y trouvent leur compte et soient moins angoissés« , complète la psychothérapeute.

La question des enfants

« On ne tombe pas amoureux d’un âge, on tombe amoureux d’une personne. Au début d’une histoire, le nombre d’années qui nous séparent n’a souvent aucune importance. Pourtant, cela peut poser des problèmes à un certain stade, notamment au moment où la question des enfants se pose », poursuit Patricia Delahaie.

Cette question a taraudée Laetitia et son conjoint. « Il n’en voulait pas tout de suite car il se lançait dans un projet professionnel ambitieux. De mon côté, avec mes dix années de plus, je sentais que le délai se raccourcissait. Finalement, nous n’en avons pas eu », explique-t-elle.

« Revivre les couches et les biberons »

Si le sujet semble avoir été digéré, leur relation connaît aujourd’hui des difficultés. « Tout s’est bien passé pendant neuf ou dix ans mais depuis un an, il veut de nouveau sortir le soir, voir ses amis et n’est pas insensible aux charmes de la jeunesse. Cela a sûrement un lien avec l’âge mais nous avons aujourd’hui des goûts et des rythmes différents. Nous avons donc décidé de vivre séparément depuis peu », confie Laetitia.

« Je ne veux pas d’enfants mais dans deux ou trois ans, peut-être, lance quant à elle Liliane, 33 ans, en couple avec un homme de 44 ans, père de jumeaux de seize ans. Mon compagnon approchera alors de la cinquantaine. Revivre les couches et les biberons, il faut en avoir envie. Pour le moment, il n’est pas contre mais le jour J, sera-t-il toujours prêt à assumer un nouvel enfant? »

Braver le regard des autres

« Difficile de dire si ces couples sont plus fragiles que les autres, analyse Patricia Delahaie. Il est probable que ceux qui se forment autour de cette différence d’âge risquent à un moment ou à un autre d’en souffrir. Etre avec une personne plus jeune permet de se sentir valorisé(e), voire rajeuni(e). Mais c’est à double tranchant.

Très vite le ou la plus âgé(e) peut ressentir une pression, une crainte d’être quitté(e) pour plus jeune. En revanche, oui, ces couples sont d’une grande solidité quand c’est la personne elle-même qui est passionnément aimée. Il se trouve qu’elle est plus jeune ou plus âgée mais l’âge est un détail -souvent encombrant- au regard de ce qu’on adore chez elle, chez lui, une manière de dire, de faire, d’être. Cet amour profond, capable de braver le regard des autres et la peur des proches, finit par l’emporter et fait l’admiration de tous », affirme Patricia Delahaie.

« Ces couples durent parce qu’ils sont dans la complémentarité et pas dans la concurrence. Ils sont moins dans la fusion, dans l’excès, dans le tout ou rien, l’autre n’est pas un miroir« , constate quant à elle la psychothérapeute Béatrice Voirin.

« Que va dire ma mère? »

« Au début de notre relation, on me jugeait soit vénale, car mon mari est prof de médecine, soit comme un vulgaire ‘coup d’un soir‘ témoigne Anne-Marie, mariée à un Allemand de quinze ans son aîné.

Actuellement, ce sont surtout les enfants qui de temps en temps sont confrontés à des remarques. Notre grande de dix ans a annoncé les 50 ans de son père à l’école, sans même y penser. Les autres enfants lui ont bien fait sentir la différence », confie Anne-Marie.

Fanny a 22 ans de moins que son mari. Elle aussi a souffert de ce regard sur son couple: « Nous habitons un petit village. J’ai eu droit à tout: ‘Elle cherche un père’, ‘Ça ne va pas durer’, ‘Il faut quand même être spécial pour être avec une fille si jeune’. De mon côté, je me demandais: ‘Que va dire ma mère?’, ‘Est-ce que le courant va passer avec mes amis?' », se souvient Fanny.

Des ajustements nécessaires

Outre cette pression sociale parfois culpabilisante ou oppressante, il n’est pas toujours facile de gérer les décalages avec une personne plus jeune ou plus âgée. Fanny évoque ainsi les ajustements qu’elle et son mari ont dû faire sexuellement.

« On n’est pas de la même génération, on n’a pas la même expérience. Il a fallu un passage chez un spécialiste pour ‘déculpabiliser’ mon mari, pour qu’il accepte de vivre cette relation sereinement. »

« Les références culturelles sont une source de grand amusement, ajoute Gaël, qui a vécu deux ans avec un homme de 16 ans son aîné. Ses goûts se rapprochaient plus de ceux de mon père que des miens! »

« Personne ne connait à l’avance la durée de vie de son couple »

« Ces décalages sont en effet fréquents lorsqu’on est de générations différentes, confirme Patricia Delahaie. A chacun de s’intéresser à l’univers de l’autre, pour que cela ne devienne pas un motif d’éloignement. Si les différences nourrissent le partage et la curiosité, le couple se renforce. »

« Personne ne connaît à l’avance la durée de vie de son couple. On peut avoir exactement le même âge, les mêmes goûts et valeurs et finir par se quitter pour un(e) autre ou parce que le désir s’en est allé, souligne Marine, 45 ans, en couple depuis cinq ans avec Julien, 32 ans.

Peut-être qu’il me quittera ou que c’est moi qui le quitterai, allez savoir? En attendant, notre histoire peut se résumer ainsi: C’est lui, c’est moi et c’est merveilleux, alors je refuse d’avoir peur », conclut Marine.

Lexpress.fr par Caroline Franc Desages

France: Une mère porteuse vendait les mêmes enfants à plusieurs couples

mars 22, 2016

Une femme a été condamnée mardi en France à un an de prison avec sursis pour avoir escroqué deux couples homosexuels auxquels elle avait vendu les enfants qu’elle portait, mais qu’elle avait cédés à d’autres couples. Le procureur réclamait un an de prison.

La prévenue, aujourd’hui âgée de 37 ans, avait d’abord en 2008 confié à la naissance son cinquième enfant, dont elle ne voulait pas, à un couple de sa connaissance sans contrepartie financière.

Deux ans plus tard, elle avait répondu à une petite annonce et accepté de porter l’enfant d’un couple homosexuel en échange de 15’000 euros (16’375 francs), une pratique illégale en France. Après l’accouchement en mars 2011, elle avait affirmé que le bébé, un garçon, était mort-né. En réalité, elle l’avait vendu pour environ 10’000 euros à un autre couple originaire du Luxembourg.

Acheteurs amendés
Le scénario s’est reproduit en 2012. Lorsqu’elle a été arrêtée en 2013, après la plainte de « parents » escroqués, elle était en contact avec trois autres couples. Les quatre premiers ont été jugés pour provocation à l’abandon d’enfant et condamnés à une amende de 2000 euros avec sursis.

L’accusée a assuré de son côté au tribunal qu’elle voulait « juste donner du bonheur ». La femme, violée par son père quand elle était adolescente, a été décrite par les experts comme souffrant de « carences affectives et éducatives majeures », avec « une très faible estime d’elle ».

« J’aurais préféré être adoptée par des parents qui m’auraient aimée comme j’étais », avait-elle dit à l’audience en fondant en larmes à l’audience.

Romandie.com

Un Français et son épouse malgache abattus à Madagascar

février 16, 2016

 

Antsiranana, également appelée Diego Suarez, est l'une des plus grandes villes du nord de l'île de Madagascar. 
Antsiranana, également appelée Diego Suarez, est l’une des plus grandes villes du nord de l’île de Madagascar.  Capture Wikicommons.
Un ancien marin français et son épouse malgache ont été abattus par des cambrioleurs dans leur domicile de Diego Suarez au nord de Madagascar dans la nuit de vendredi à samedi. Cette nuit-là, selon Midi Madagasikara, quatre malfaiteurs cagoulés et armés de machettes et de Kalachnikov ont fait irruption dans la maison de Sylvain Thorin, 64 ans, et de Marinette Razafindrazanabary, 52 ans, médecin dans une clinique de Antsiranana. 

Le gardien de la résidence a pu prendre la fuite et prévenir les gendarmes. Selon le média malgache, un voisin a également alerté les secours.

Les forces de l’ordre, arrivés 45 minutes plus tard, ont retrouvé le Français abattu de deux balles dans le dos et son épouse grièvement blessée à la tête. Elle a été plongée dans le coma mais durant son transport pour La Réunion samedi en fin d’après-midi, elle a succombé à ses blessures.

Huit Français tués sur l’île en 2015

D’après l’Info.re
, lorsque les gendarmes sont arrivés, ils ont trouvé le domicile des victimes sans dessus-dessous. Le vol est pour l’instant le mobile privilégié. «Les assaillants s’étaient déjà évanouis dans la nature lorsque nous avons été alertés. Les voisins, terrifiés, affirment s’être réfugiés dans leurs foyers respectifs lorsque cette attaque s’est produite dans leur quartier. Ils ont attendu que la bande lève le camp, avant de porter secours aux victimes», a expliqué le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie à Antsiranana au média réunionnais.

La brigade de recherches criminelles de la gendarmerie a ouvert une enquête. Selon Midi Madagasikara, ce crime a profondément bouleversé la ville de Diego Suarez et particulièrement les étrangers et expatriés qui venaient consulter Marinette Razafindrazanabary. Selon un forum en ligne d’anciens de la Marine nationale française, Sylvain Thorin venait de prendre sa retraite.

En 2015, huit Français ont été tués sur cette île de l’Océan indien. Parmi eux, Jean-Pascal Legrain, établi à Madagascar depuis 12 ans et retrouvé mort en mai 2015 d’un coup de hache en pleine tête. En ce début d’année 2016, les circonstances de son décès demeurent troubles.

Leparisien.fr par Z.L

Jo-Wilfried Tsonga et sa belle Noura : le couple glamour du tennis français

juin 3, 2015
Tsonga et sa belle colombe!

Tsonga et sa belle colombe!

Les amours du tennis français sont au beau fixe et on ne peut que s’en réjouir. Du côté des femmes, Amélie Mauresmo est enceinte de son premier enfant. Tatiana Golovin et son compagnon le rugbyman Hugo Bonneval attendent également un heureux évènement.

Chez ces messieurs, il semblerait que tout aille pour le mieux dans la vie sentimentale de Jo-Wilfried Tsonga. Depuis quelques mois, le joueur de tennis affiche son idylle avec une ravissante jeune femme. Elle l’accompagne en compétition et elle est devenue sa supportrice la plus fidèle et la plus motivée. Présente en tribunes avec la famille du joueur, la jeune femme applaudie, crie, fait la hola : en voilà une qui n’a pas peur de mouiller le maillot pour soutenir son homme !

En ce qui concerne l’identité de cette mystérieuse brune, il est malheureusement difficile de s’informer. Si Jo-Wilfried Tsonga ne se cache pas, il ne parle pas non plus de son bonheur très souvent. L’une des rares fois où il a évoqué l’élue de son coeur, Noura El Shwekh, c’était au cours d’une interview après un match des Masters de Paris-Bercy en octobre dernier, il déclarait : « A vrai dire, maintenant j’ai ma petite amie qui est Suisse, et ça forcément, ça fait avancer, c’est un moteur« .

Jo-Wilfried Tsonga embrasse de bon coeur sa jolie Noura, toujours présente dans le public. 

Ces deux-là se sont effectivement connus en Suisse, pays dont est originaire Noura est où a élu domicile le tennisman français, tout comme son ami Gaël Monfils. Pour le moment, il semblerait donc que le jeune homme soit bien décidé à faire le maximum pour préserver son histoire d’amour est ne pas laisser la distance ou un rythme de vie intense avoir la moindre conséquence sur son couple.

Noura El Shwekh est originaire de Suisse, c'est là-bas que les deux amoureux se sont rencontrés.

Découvrez en images la preuve que Jo-Wilfried Tsonga et sa belle Noura incarnent le couple le plus glam du tennis français !

Lorsqu'ils n'arpentent pas les cours du monde entier, Jo-Wilfried Tsonga et Noura s'octroient un peu de bon temps à la Fashion Week.

Puretrend.com

Audrey Pulvar n’a pas voté pour Arnaud Montebourg

octobre 10, 2011

« J’estimais que je ne pouvais pas »

Audrey Pulvar n’a pas manqué de féliciter son compagnon Arnaud Montebourg pour son très bon score lors de la primaire socialiste. Mais elle n’a pourtant pas voté pour lui…

Avec 16,8% des voix (score non définitif) lors de la primaire socialiste, Arnaud Montebourg a obtenu un score très supérieur aux estimations les plus optimistes des instituts de sondages. Une victoire pour le député de Saône-et-Loire devenu désormais un arbitre incontournable du second tour qui opposera François Hollande à Martine Aubry. Lorsqu’Arnaud Montebourg est venu partager sa joie avec ses sympathisants après la proclamation des premiers résultats, impossible de ne pas remarquer Audrey Pulvar à ses côtés. Radieuse devant les caméras, la journaliste était tout simplement fière et heureuse pour celui qui partage sa vie. Quoi de plus normal ?

Étonnamment, son soutien sans faille ne s’est pourtant pas matérialisé dans l’urne. Interrogée par le Point.fr, la chroniqueuse d’On n’est pas couché a confié qu’elle s’était interdite de voter lors de la primaire : « J’estimais que je ne pouvais pas, en tant que journaliste, participer à un scrutin où n’est représentée qu’une famille politique et pour laquelle il fallait signer un engagement à soutenir les valeurs de la gauche, a-t-elle avancé. En onze mois de campagne d’Arnaud, je n’ai jamais été de ses déplacements. Je ne connaissais même pas son équipe de campagne. J’ai étanchéifié (on dit plutôt étancher) notre vie par rapport à sa campagne. »

Une ligne de conduite qu’elle s’est fixée sans que personne ne lui ait rien demandé. Mais alors pourquoi en dévier en s’affichant au plus près de son compagnon après les résultats ? « Je ne me suis montrée à ses côtés hier que parce que sa campagne est finie ! », a éclairé Audrey Pulvar. On ne sait pas si Valérie Trierweiler, consoeur d’Audrey Pulvar et compagne de François Hollande, s’est également empêchée de participer au scrutin. Ce qui est sûr, c’est que contrairement à Audrey Pulvar, elle ne s’est pas montrée devant les caméras après les résultats.

Voici.fr par C.G.

Lady Gaga a enfin un homme dans sa vie !

septembre 8, 2011

Good Romance

La chanteuse Lady Gaga aurait trouvé chaussure à son pied. Et ce n’est pas une paire d’escarpins. Chaud !

Relativement discrète sur ses relations amoureuses, on ne connaît que très peu de choses sur la love story de Lady Gaga. On la savait plus ou moins proche d’un certain Luc Carl, un propriétaire de club et DJ. Ils nous avaient même rejoué le remake de Loana et Jean-Edouard dans une piscine d’un hôtel de Houston au Texas. Mais tout cela semble être de l’histoire ancienne.

Aujourd’hui, le site RadarOnline nous informe que la belle aurait enfin trouvé un « little monster » en la personne de Taylor Kinney. Ce charmant jeune homme, à l’affiche de Vampire Diaries est âgé de trente ans et apparaît dans le dernier clip de la star Yoü and I. Le petit couple serait devenu très proches ces derniers temps selon une source qui a déclaré que « cette relation était occasionnelle, au début, mais ils sont passés aux choses sérieuses. » Dimanche dernier, ils ont même été aperçus en Californie à Mission Viejo, où habite Taylor. Les deux tourtereaux sont allés boire un verre dans un bar et d’après le patron du bar, c’était chaud. Il raconte au site américain qu’ « ils semblaient juste être deux amoureux en train de s’embrasser. Puis quand les gens l’ont reconnue, elle a signé des autographes. » Le lendemain, ils ont été vus se tenant la main alors qu’ils se promenaient dans les rues de la petite ville californienne. Les témoins affirment qu’ils avaient « vraiment l’air d’être ensemble ».

Mais que la Lady fasse attention, une histoire d’amour peut vite virer en Bad Romance.

Voici.fr par A.R.

Richard Attias : Très heureux avec Cécilia à New York, il évoque leur famille

août 26, 2011

Richard Attias, 51 ans, installé depuis deux années à New York, est un expatrié épanoui. Dans le cadre du sujet Refaire sa vie, à 25, 45 et 65 ans publié dans le magazine Challenges, le businessman, marié à Cécilia ex-Sarkozy, y explique comment il s’est construit de nouveaux repères dans la Grosse Pomme, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Celui qui se sent « citoyen du monde » du fait d’être né au Maroc, d’avoir construit sa carrière en France et beaucoup voyagé pour affaires, est revenu sur sa brève installation à Dubaï, émirat qu’il a quitté rapidement, notamment pour le bien de ses proches. « Même si la décision d’y aller avait été prise de façon unanime par la famille, la greffe n’a pas pris ni du côté de mon épouse, ni de mon beau-fils. Il est difficile d’exister en tant que femme indépendante à Dubaï. Comme de vivre dans un pays où il fait 40 degrés », a-t-il confié.

Pour rappel : le businessman est papa d’Alexandra, née de son précédent mariage, tandis que Cécilia a deux filles, Judith (27 ans) et Jeanne-Marie (24 ans et maman), nées de son mariage avec feu Jacques Martin, ainsi qu’un garçon prénommé Louis, 14 ans, issu de son union avec le président Nicolas Sarkozy.

Le businessman a expliqué qu’ils étaient tous extrêmement heureux à New York : « Notre tribu s’est peu à peu rapprochée. J’ai un gendre qui fait un MBA à Harvard, une belle-fille qui entame une deuxième carrière dans la finance internationale. Quant à ma fille, après avoir décroché un bac brillamment, elle a estimé, après une semaine de prépa HEC, que le système français n’était pas pour elle. Elle étudie au Canada. »

Celui qui est à la tête de l’entreprise Richard Attias & Associates a évoqué l’aisance avec laquelle il avait pu trouver sa place dans cette ville. « En deux ans, j’ai développé plus de relations à New York qu’en vingt ans de vie professionnelle. (…) Que ce soit après le 11 septembre ou la crise financière, cette ville reste toujours debout », a-t-il expliqué. Quant à son rythme de vie, bien que chargé, il n’a aucun rapport avec celui qu’il avait en Europe. Il prend du temps pour ceux qu’il aime, et réussit à jongler entre ses différente occupations avec habileté.

Sur ce qui a changé en lui depuis son installation américaine, il conclut : « J’y ai gagné une énorme ouverture d’esprit. Cécilia a aussi créé sa fondation au service des femmes et, à travers elle, j’ai découvert la puissance d’engagement des Américains dans ce qu’ils appellent le charity. »

Par ailleurs, le magazine Challenges précise que le publicitaire, figure de proue des « expatriés heureux », était prédestiné à être en couverture de cette édition à la place du chef de l’Etat. Cependant, « la récession planant, l’homme de la semaine ne peut être que Nicolas Sarkozy, grand défenseur du triple A de la France. Voilà pourquoi le président a chipé la place en une de son rival », a écrit l’hebdomadaire.

Richard Attias n’en sera à coup sûr pas vexé. Si on fait le bilan, c’est lui qui a tout gagné…

Purepeople

Beyoncé se sent prête à devenir mère

août 18, 2011

« Je peux être la mère que j’ai envie d’être »

Beyoncé se sent prête à devenir mère Beyoncé va-t-elle lever le pied pour pouponner ? Elle avoue y penser de plus en plus.

La plupart de son temps est consacré à sa carrière mais cela pourrait changer d’ici peu. A l’approche de ses trente ans (elle les fêtera le 4 septembre prochain), Beyoncé commence à envisager de faire une pause pour s’épanouir loin de la scène. Elle a le sentiment qu’elle a suffisament travaillé pour pouvoir se le permettre.

« J’ai sacrifié tellement de choses durant mon enfance et mon adolescence. Je n’ai pas de regrets parce que j’étais concentrée sur mon boulot. Quand on est jeune, vers 18-19 ans, on a de l’énergie à revendre. C’est le moment de travailler le plus dur possible. Maintenant je suis une femme, et parce que je me suis donnée toute entière à ma carrière, je peux me concentrer sur mon mariage, a-t-elle a déclaré au magazine InStyle. C’est Jay-Z qui va être content.

Il sera aussi (sans doute) ravi de constater que, forte de sa nouvelle philosophie, sa charmante épouse se sent prête à fonder une famille. « Je peux décider que je veux des enfants. Je peux être la mère que j’ai envie d’être et me consacrer à mes enfants. Je veux que mon travail ne soit qu’une partie de ma vie afin que je ne soit jamais lassée par ce que je fais. » C’est tellement banal que ça en est touchant.

Voici.fr par C.G.