Posts Tagged ‘Daniel Adessi’

Pologne : un Ukrainien Noir interdit d’accès dans un centre d’accueil pour réfugiés Ukrainiens

mars 5, 2022
 Pologne : un Ukrainien Noir interdit d’accès dans un centre d’accueil pour réfugiés Ukrainiens

Malgré les dénonciations de l’union africaine sur le traitement réservé aux africains voulant quitter l’Ukraine, les Polonais continuent de mettre en avant leur racisme envers les Noirs. Un africain avec un passeport Ukrainien n’a pas été admis dans un camp d’hébergement pour réfugiés Ukrainiens dans la ville polonaise de Przmsl. Il a assisté impuissant comment les Ukrainiens blancs étaient accueillis avec nourriture, habits et jouets pour leurs enfants. On lui a signifié qu’il était Noir africain et ne pouvait bénéficier des mêmes avantages que les vrais Ukrainiens malgré sa naturalisation.

Daniel Adessi, un Ukrainien d’origine nigériane s’est vu interdire l’accès dans un camp provisoire d’hébergement pour réfugiés Ukrainiens malgré qu’il possède la nationalité de ce pays. Les Polonais n’ont rien voulu savoir de la présentation de son passeport et carte d’identité Ukrainien et de la langue qu’il parle couramment.

L’Ukrainien d’origine Nigériane a dormi à la belle étoile avant de poursuivre son odyssée vers Varsovie où il a des amis. Daniel Adessi, comme la majorité des Ukrainiens fuyant les bombes a quitté Kiev pour atteindre la frontière où il a dormi dehors trois jours avant d’être admis en Pologne. Il s’est opposé catégoriquement aux menaces des gardes frontières Ukrainiens d’aller au front.

Mais une fois de l’autre côté, il a vécu le racisme décrié ces jours-ci des Polonais et Ukrainiens envers les Noirs Africains. La Pologne refuse d’admettre sur son territoire les Africains qu’elle soupçonne d’être des migrants profitant de la guerre pour rejoindre l’espace Schengen.

Plusieurs représentations diplomatiques africaines dans les ex pays de l’Est ont du intervenir physiquement pour obtenir le passage de leurs ressortissants aux frontières de l’Ukraine avec la Roumanie et la Pologne.

Le gouvernement Sénégalais vient de dénoncer le comportement de l’ambassadeur d’Ukraine à Dakar qui recruterait ses citoyens pour aller combattre comme mercenaires tirailleurs contre les troupes Russes. Chose que l’Ukrainien d’origine Nigériane a refusé de faire.

A Przemysl, en Pologne, cela ressemble chaque jour un peu plus à un camp de réfugiés. Plus assez de place dans les centres d’hébergement dans les centres de la région, c’est dans des tentes que certaines familles viennent se réchauffer et dormir un peu. Cette famille, exténuée, est arrivée il y a quelques heures : « Beaucoup de personnes innocentes souffrent. Je me sens comme en deuil ». Toutes les dix minutes environ, un bus conduit une cinquantaine d’Ukrainiens arrivés à pied à la frontière, à 10 km de là. Ils trouvent ici un café, un repas chaud, des vêtements et même des jouets pour les enfants.

Vers d’autres hébergements dans le pays

« La logistique humanitaire ici ne cesse de prendre de l’ampleur. Tous ces sacs de vêtements sont des dons d’habitants de la région. Derrière, des dizaines de volontaires qui trient toute cette aide humanitaire, ces couches, ces produits d’hygiène et sacs de nourriture. Pour l’instant, la situation n’est pas chaotique. La plupart des Ukrainiens ne restent ici que quelques heures, quelques jours au maximum, avant d’être acheminés vers d’autres solutions d’hébergement dans toute la Pologne »

Par Lecongolais.fr (avec francetvinfo)