Posts Tagged ‘David Hamilton’

Flavie Flament raconte comment Hamilton la forçait au silence

décembre 7, 2016

 

Dans une interview accordée à BFMTV, l’animatrice, qui accuse le photographe de viol , raconte comment il l’empêchait de parler.

Suite au suicide de David Hamilton, Flavie Flament est sous le choc. Et en colère. D’abord parce qu’il n’y aura jamais de procès. Ensuite parce que des internautes l’accusent d’avoir provoqué la mort du photographe.

C’est en tout cas ce qui ressort d’une interview qu’elle a accordée à BFMTV, dans laquelle elle dit, par exemple, que le suicide de David Hamilton, il y a une dizaine de jours, n’est qu’une «ultime révé­rence assez pitoyable qui signe l’aveu de tout ce qu’il a pu faire pendant quarante ans de carrière».

Par ailleurs, elle explique également comment le photographe s’y prenait pour la contraindre à garder le silence, en la «muselant par la peur»: «C’est quelqu’un qui parvenait à avoir une sorte d’autorité physique et psychologique telle, qu’on savait, de toute façon, en sortant de cet appartement, qu’on ne serait pas comprise et qu’on ne serait pas entendue», a-t-elle expliqué.

Depuis la sortie du livre de Flavie Flament «La consolation», aux éditions Lattès, en octobre dernier, d’autres femmes se sont manifestées, évoquant des attouchements et des viols: «Je voyais leurs messages apparaître et j’avais l’impression de toucher du doigt une amie, quelqu’un qui avait vécu les mêmes choses que moi et en fait, les victimes de viol et encore plus d’un même prédateur, se comprennent», conclut l’animatrice.

Lematin.ch(Créé: 07.12.2016, 14h18

Paris-France/Mort de David Hamilton: Flavie Flamant «dévastée»

novembre 25, 2016

 

David Hamilton, le 15 mars 2007.

Le photographe britannique David Hamilton, 83 ans, a été retrouvé mort vendredi soir à son domicile parisien, a-t-on appris de sources concordantes. Accusé de viol et d’agressions sexuelles, le photographe de mode clamait son innocence.

Les pompiers, appelés à son domicile dans le sud de Paris, ont trouvé « une personne en arrêt cardio-respiratoire », a précisé une source des services de secours. Son décès a été constaté une heure après.

L’animatrice Flavie Flament, qui a accusé le photographe David Hamilton de viol, est « dévastée » par la nouvelle de sa mort, a déclaré vendredi soir l’éditrice de l’animatrice, Karina Hocine. « J’ai eu Flavie, elle est dévastée bien entendu. On nous a dit que c’était un suicide. Bien entendu nous sommes partagées entre l’horreur de la situation en tant qu’humain et en même temps, il y a un sentiment d’immense révolte car il n’aura pas laissé le temps à la justice de faire son oeuvre », a ajouté Karina Hocine, qui est l’éditrice chez Lattès du livre de Flavie Flament La consolation.

L’animatrice a affirmé dans ce livre avoir été violée il y a près de 30 ans, par un photographe connu, dont elle ne dévoile pas le nom. Après la parution de son livre, d’autres femmes ont témoigné dans la presse, sous pseudonyme, et affirmé avoir subi le même sort pendant leur adolescence. Il y a une semaine, dans l’Obs, l’animatrice sur RTL a fini par accuser nommément David Hamilton comme son agresseur présumé. « L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton », a-t-elle affirmé dans un entretien filmé. « Il y avait prescription dans le cas de Flavie mais il y avait des victimes plus jeunes qui étaient dans le bon calendrier judiciaire », a ajouté l’éditrice.

Le photographe britannique avait annoncé mardi son intention de déposer plainte pour diffamation à la suite des accusations de viol portées contre lui. « Aujourd’hui, je ne fais l’objet d’aucune poursuite. Nous sommes au-delà de ma présomption d’innocence. Je suis innocent et dois être considéré comme tel », avait-il déclaré.

Le photographe était connu notamment pour ses photos d’adolescentes à l’érotisme soft. Il avait été récemment accusé par plusieurs femmes, dont l’animatrice de télévision Flavie Flament, de viols commis alors qu’elles étaient adolescentes.

Il avait démenti ces accusations et affirmé son intention de porter plainte pour diffamation. « Je suis innocent et dois être considéré comme tel », avait-il affirmé dans un communiqué transmis mardi à l’AFP.

Dans son livre « La consolation » (JC Lattès), Flavie Flament avait révélé avoir été violée il y a près de 30 ans par un photographe connu, dont elle ne dévoilait alors pas le nom. Après la parution de son livre, d’autres femmes avaient témoigné dans la presse, sous pseudonyme, et affirmant avoir subi le même sort.

L’animatrice avait fini par dévoiler le nom de son agresseur présumé la semaine dernière. « L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton », avait-elle affirmé dans un entretien filmé accordé à L’Obs.