Posts Tagged ‘DDR’

Yopougon/Opération DDR: L’Onuci récupère des armes légères, des grenades et des munitions

juillet 18, 2011

Dans le cadre d’une opération pilotée par la Division Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) de l’Onuci, une centaine de combattants ont remis des armes légères, grenades et munitions à l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), le vendredi 15 juillet 2011, au Baron de Yopougon.

L’opération, menée en collaboration avec la Commission nationale des armes légères de petit calibre et le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRCC), bénéficie du soutien des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Elle s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont des représentants des instances impliquées, des membres du corps diplomatique et le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, N’Dolamb Ngokwey.

Pour mettre en confiance ces combattants, qui ont décidé de s’inscrire dans le processus de pacification du pays, lancé par le Président de la République Alassane Ouattara, les soldats des Nations-Unies ont déployé la grande artillerie pour sécuriser le Baron de Yopougon, lieu où se déroulait cette cérémonie de dépôt d’armes.

Interrogé, M. N’Dolamb Ngokwé a souligné, qu’au-delà du dépôt d’armes et de munitions, l’opération lance en fait, un message de paix, de sécurisation et de pacification. «C’est cela, l’esprit même du désarmement, de la démobilisation, et de la réintégration», a-t-il ajouté. Pour le numéro deux de l’ONUCI, l’opération constitue «un pas de plus, dans le processus de désarmement et dans le processus de sécurisation en Côte d’Ivoire». Des membres du FRCI, des miliciens et des civils ont participé à la remise des armes et, à ce propos, M Ngokwey a souligné, la particularité de l’opération qui, a-t-il dit, est à la fois militaire et civile, ce qu’il a décrit comme « un bon pas dans la bonne direction».

Auparavant, le représentant spécial avait souligné le partenariat très important entre les autorités nationales civiles et militaires et l’ONUCI, pour faciliter le processus, avant d’indiquer que, cette opération va se répéter dans l’avenir et dans diverses autres communes d’Abidjan.

L’Intelligent d’Abidjan par Dosso Villard avec Onuci