Posts Tagged ‘Décoration’

Au Cambodge, un rat détecteur de mines prend une retraite bien méritée

juin 5, 2021
Au Cambodge, un rat detecteur de mines prend une retraite bien meritee
Au Cambodge, un rat détecteur de mines prend une retraite bien méritée© PDSA/AFP/Archives/Handout

Magawa, un rat africain géant, va prendre une retraite bien méritée après avoir contribué à sauver des vies en détectant des mines au Cambodge et même été décoré pour sa bravoure.

« Il commence à être un peu fatigué », a expliqué à l’AFP Michael Heiman, responsable du programme de déminage au Cambodge de l’ONG belge Apopo. « Le mieux, c’est de le mettre à la retraite ». Magawa pourra ainsi savourer à sa guise ses mets de prédilection, des bananes et des cacahuètes.

Pendant ses cinq ans de carrière, Magawa a aidé au nettoyage de quelque 225.000 m2 de terres, l’équivalent de 42 terrains de football, selon l’ONG qui l’a formé pendant un an en Tanzanie, son pays d’origine. Au total, le gros rongeur a détecté 71 mines et 38 munitions non explosées.

En septembre dernier, Magawa s’est vu décerner une médaille d’or par l’association britannique de protection des animaux PDSA (People’s Dispensary for Sick Animals), qui récompense chaque année un animal pour sa bravoure.

Magawa a été le premier rat à recevoir cette récompense, considérée comme l’équivalent pour les animaux de la Croix de Georges (George Cross), plus grand honneur décerné à des civils.

Selon PDSA, entre 4 et 6 millions de mines ont été posées au Cambodge de 1975 à 1998, faisant plus de 64.000 victimes.

Active en Asie et en Afrique, l’ONG belge Apopo, qui forme également des rats à repérer la tuberculose, s’en remet pour déminer un terrain à ces animaux présentant un talent particulier pour les tâches répétitives lorsqu’on les récompense avec leurs mets favoris et dont la petite taille les protège des explosions.

Pour la détection du TNT contenu par les explosifs, elle leur apprend à gratter sur la terre afin de signaler sa présence aux humains qui travaillent avec eux.

Cette technique, qui ne se base pas sur la présence de ferraille, permet de travailler bien plus vite qu’avec un détecteur de métaux. Du haut de ses 70 cm, Magawa peut ainsi passer au peigne fin l’équivalent d’un terrain de tennis en 30 minutes, tâche qui prendrait jusqu’à quatre jours à un humain équipé d’un détecteur de métaux.

Selon l’ONG, un groupe de 20 nouveaux rats spécialement entraînés tout juste arrivés au Cambodge ont reçu l’accord des autorités pour entamer leur travail de détection des mines.

Mais il leur faudra du temps avant d’égaler Magawa, « un rat très exceptionnel », assure Michael Heiman. « Il est évident qu’il va nous manquer pendant les opérations ».

Par Le Point avec AFP

Russie: Poutine décore un astronaute américain rescapé de l’accident d’un Soyouz

octobre 8, 2019

 

Le président russe Vladimir Poutine a décerné l’Ordre du courage, l’une des plus hautes distinctions du pays, à un astronaute américain qui avait survécu il y a un an au décollage raté d’une fusée Soyouz.

Selon un décret présidentiel publié mardi, l’Américain Nick Hague, 44 ans, est récompensé pour «son courage et son haut degré de professionnalisme» dans des conditions périlleuses lors du lancement au cosmodrome russe de Baïkounour, situé au Kazakhstan.

Le 11 octobre 2018, la fusée Soyouz dans laquelle avaient pris place Nick Hague et le Russe Alexeï Ovtchinine s’était désagrégée quelques minutes après son décollage pour la Station spatiale internationale (ISS), un accident inédit pour le programme spatial russe depuis la fin de l’URSS.

Après avoir été éjectés avec succès par le système de sauvetage automatique, les deux hommes s’en étaient été sortis indemnes malgré la très forte pression subie. En mars, ils étaient repartis avec succès vers l’ISS, d’où ils sont rentrés la semaine dernière après une mission de six mois. Considérée comme l’une des plus hautes distinctions russes, l’Ordre du Courage est souvent remis à titre posthume. La Station spatiale internationale est un des derniers exemples de coopération active entre la Russie et les Etats-Unis, dans un contexte de tensions sans précédent depuis la Guerre froide.

Par Le Figaro.fr avec AFP

France/Violences policières: Cyril Dion refuse l’ordre du mérite

juin 30, 2019

 

Le documentariste, écrivain et militant écologiste Cyril Dion a refusé d’être décoré de l’ordre du mérite pour protester contre l’intervention violente des forces de l’ordre vendredi, lors de l’évacuation de manifestants d’Extinction Rebellion qui bloquaient vendredi 28 juin le pont de Sully à Paris.

«Je n’ai à ce jour toujours pas procédé aux démarches administratives pour obtenir cette décoration. Je ne savais pas quoi en faire. Aujourd’hui je sais: j’y renonce, je la refuse», a écrit samedi Cyril Dion dans un post Facebook, adressé au président Emmanuel Macron. Il a ajouté avoir été nommé au grade de chevalier dans l’ordre du mérite en 2017, sur proposition de la secrétaire d’État à la Transition écologique, Brune Poirson. «Comment accepter d’être décoré par un gouvernement qui fait usage d’une telle violence à l’encontre d’une partie de sa population?», a-t-il ajouté.

Le réalisateur du documentaire Demain, a réagit à la manifestation de samedi qui se voulait festive et non violente, organisée par les militants pacifiques du mouvement Extinction Rebellion. Mais à peine installés sur le pont, les manifestants se sont violemment fait dégager par des CRS, comme le montrent des vidéos circulant sur les réseaux sociaux. Cyril Dion a condamné l’usage de gaz lacrymogènes et les violences policières qui «sont la suite d’une déjà trop longue liste».

«Il faut lire @cdion qui refuse l’ordre du mérite et dit les choses avec force et simplicité. Et s’interroger sur l’absence de « bruit » sur ce qui s’est passé sur le pont Sully vendredi dernier», a réagi Cécile Duflot à la décision de Cyril Dion.

Par Figaro.fr

Espagne: à 12 ans, la fille aînée de Felipe VI honorée comme héritière du trône

janvier 30, 2018

Madrid – Le roi d’Espagne Felipe VI a fêté mardi ses 50 ans en mettant à l’honneur sa fille de 12 ans, Leonor, l’héritière du trône, à laquelle il a remis la plus prestigieuse des décorations, celle de la Toison d’Or.

Un porte-parole du Palais royal avait présenté cet évènement comme « un acte d’importance historique pour le roi et la princesse héritière ».

Une façon de souligner « la volonté de permanence de la monarchie parlementaire en Espagne », selon un texte diffusé sur Facebook par le chef du gouvernement, le conservateur Mariano Rajoy.

La cérémonie a eu lieu en plein conflit politique entre Madrid et Barcelone, où les indépendantistes veulent tenter d’investir de nouveau à la présidence de la région l’ancien dirigeant de la Catalogne Carles Puigdemont, menacé d’arrestation pour « rébellion ».

Lors de la cérémonie au Palais royal, la princesse au visage angélique est apparue souriante et intimidée, entre son père, souverain depuis juin 2014, et son grand-père, Juan Carlos 1er, qui a régné 38 ans.

L’enfant a fait la révérence devant eux, sa mère Letizia et sa grand-mère Sofia, mais elle n’a prononcé aucun discours.

Felipe VI lui a remis une miniature du collier de la « Toison d’or », ordre honorifique le plus élevé du Royaume, datant de 1430.

« Toutes tes actions devront être guidées par le plus grand sens de la dignité et l’exemplarité, l’honnêté et l’intégrité, le sens du renoncement et du sacrifice (…) et ton dévouement sans réserve pour ton pays et pour ton peuple », a dit le roi.

En pleines turbulences politiques, la monarchie parlementaire espagnole entend se renforcer.

Une centaine des 350 députés sont républicains. Et certains ont même tutoyé le souverain lorsqu’il les a reçus en entretien.

A la fin de son règne, Juan Carlos 1er avait essuyé des critiques, notamment pour être parti chasser l’éléphant en Afrique en galante compagnie en pleine crise économique, tandis que la presse s’interrogeait sur ses liens avec les monarchies du Golfe ou l’opacité de sa fortune.

Le mari de la soeur cadette du roi, Inaki Urdangarin, a par ailleurs été condamné en 2017 pour détournement de fonds publics. L’infante Cristina avait été jugée pour complicité de fraude fiscale et relaxée, mais reste à l’écart de la famille royale.

Le Palais a profité du 50e anniversaire de Felipe VI pour mener une opération séduction en diffusant des dizaines de photos et vidéos montrant le quotidien du roi, de la reine et de leurs filles, Leonor et Sofia, 10 ans.

Le 3 octobre, le roi avait ouvertement endossé un rôle de défenseur de l’unité du pays, en fustigeant dans un discours la « déloyauté » des dirigeants indépendantistes catalans.

De nombreux Catalans, au-delà même des indépendantistes, lui avaient reproché de ne pas avoir lancé d’appel au dialogue, comme s’il se rangeait du côté du gouvernement de M. Rajoy.

Un porte-parole du Palais royal a simplement fait valoir qu' »il serait assez étrange que le chef de l’Etat ne défende pas la Constitution ni ses principes », insistant sur l’idée que « le roi ne fait pas de politique ».

Romandie.com avec(©AFP / 30 janvier 2018 13h33)                                            

France: Un chien médaillé d’honneur de la police nationale

mars 29, 2016

 

Ce berger belge malinois prénommé « Choc » a mené « plusieurs milliers de missions » aux côtés de policiers de la brigade canine de Marseille.Choc reçoit la médaille de la police nationale (photo d'illustration).

Choc reçoit la médaille de la police nationale (photo d’illustration). © PHILIPPE HUGUEN

France: Ayrault bafouille pour justifier la Légion d’honneur au prince héritier saoudien

mars 7, 2016

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a justifié cette distinction par la «tradition diplomatique».

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a justifié cette distinction par la «tradition diplomatique». (Capture France Inter)
« C’est une tradition démo… euh diplomatique », a bafouillé le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. La cause de cet embarras ? La Légion d’Honneur que François Hollande a remise en toute discrétion, vendredi à l’Élysée, au prince héritier et ministre de l’Intérieur d’Arabie saoudite Mohammed ben Nayef.
Après la révélation de cette cérémonie par l’Agence de presse saoudienne, les condamnations se sont multipliées tout le week-end sur les réseaux sociaux, plus encore dimanche après que le régime saoudien a procédé à sa 70e décapitation depuis le début de l’année.

« J’ai vu les réactions, on peut les comprendre », a d’abord réagi l’ancien Premier ministre sur France Inter. « J’ai rencontré mon homologue ministre des Affaires étrangères à deux reprises déjà, et de quoi nous discutons ? Nous discutons de la paix en Syrie. Et la paix en Syrie, l’Arabie saoudite a un rôle à jouer ».

Et de mentionner la part prise par l’Arabie dans les négociations de paix en Syrie : « sa position, c’est d’encourager la reprise des négociations, que le cessez-le-feu soit totalement respecté, que l’aide humanitaire arrive et c’est les encouragements qu’elle donne à l’opposition ». Au point d’obtenir l’une des plus hautes décorations françaises ? « C’est une tradition démocra… euh diplomatique. Hein, c’est une tradition diplomatique. Et je pourrais vous en citer plein, de légions d’honneur qui ont été données ou de décorations qui ont été reçues par la France ».

La France entretient des relations très suivies avec l’Arabie saoudite, allié important en Syrie dans la lutte contre le groupe État islamique (EI) et avec qui Paris a conclu d’importants contrats d’armement.

« Le commerce, ça compte, mais les intérêts stratégiques de la France, ce n’est pas que le commerce (…), ce n’est pas toujours de vendre des armes », a insisté le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère (LR). L’Arabie saoudite « n’est pas une démocratie, il y a des exécutions capitales (…). La France devrait être plus ferme, comme les autres grandes démocraties occidentales, à exiger un comportement différent », a-t-il plaidé sur Sud Radio et Public Sénat.

 

Leparisien.fr par J.Cl.

La décoration par Hollande du prince héritier saoudien fait polémique en France

mars 7, 2016

Paris – La décoration par le président François Hollande du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Nayef faisait polémique lundi dans la classe politique française, malgré la tradition diplomatique invoquée par le ministre des Affaires étrangères.

La remise de la Légion d’honneur au responsable saoudien, également ministre de l’Intérieur, s’est déroulée vendredi au Palais de l’Elysée mais la présidence française ne l’a rendue publique que dimanche.

Le fait que ce soit fait en cachette renforce l’aspect honteux. La Légion d’honneur a valeur d’exemplarité, c’est censé être public. Cela montre que nous sommes otages de nos relations commerciales avec l’Arabie saoudite, comme avec le Qatar, a protesté auprès de l’AFP le porte-parole du parti écologiste EELV, Julien Bayou.

Si le président de la République fait ça discrètement, c’est peut-être qu’il a honte de son geste, ou peut-être qu’il considère que cette décoration n’est pas méritée, a de son côté ironisé la présidente du Front national (extrême droite), Marine Le Pen.

Des critiques se sont également élevées dans les rangs des Républicains (droite), le député Thierry Solère affirmant que la France devrait être plus ferme et exiger un comportement différent de l’Arabie saoudite.

La décoration a également suscité des critiques sur les réseaux sociaux, alors que depuis le début de l’année le régime saoudien a procédé à 70 exécutions, la dernière ayant eu lieu dimanche avec la décapitation d’un Saoudien condamné à mort pour meurtre.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault s’est efforcé de déminer la polémique en invoquant une tradition diplomatique et une cérémonie qui n’avait rien de solennel, même s’il a dit comprendre les réactions négatives.

Avec l’Arabie saoudite, nous discutons de la paix en Syrie, et l’Arabie saoudite a un rôle à jouer. Et d’ailleurs, concernant la reprise des négociations (inter-syriennes), sa position, c’est d’encourager la reprise des négociations, que le cessez-le-feu soit totalement respecté et que l’aide humanitaire arrive, et c’est les encouragements qu’elle donne à l’opposition, a encore argumenté M. Ayrault sur la radio France Inter.

La France entretient des relations très suivies avec ce pays, allié important en Syrie dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) et avec lequel Paris a conclu d’importants contrats d’armement.

En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l’AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultra-conservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

La Légion d’honneur, plus haute distinction française, a vocation à récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d’activité, selon le site officiel dédié à la Légion. Chaque année environ 3.000 personnes sont distinguées, dont quelque 400 étrangers.

D’autres décorations de la Légion d’honneur ont par le passé suscité des protestations, notamment celle de Vladimir Poutine en 2006 ou encore celle du patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi en 2015.

Romandie.com avec(©AFP / 07 mars 2016 16h03)

Une chienne victime des attentats de Paris sera décorée

décembre 28, 2015

 diesel

Une chienne de la police française tuée lors d’un raid dans la foulée des attentats du 13 novembre à Paris sera décorée à titre posthume pour son « courage ». Une association britannique de défense des animaux l’a annoncé lundi.

Diesel, une femelle berger belge de 7 ans, a été tuée le 18 novembre lors de l’assaut donné par les policiers d’élite du RAID contre un appartement à Saint-Denis, près de Paris. La mort de la chienne avait été saluée sur twitter par le hashtag #JeSuisChien.

Elle recevra à titre posthume la médaille Dickin, la plus haute distinction récompensant les animaux pour leur courage, a annoncé l’association britannique Dispensaire populaire pour les animaux malades (PDSA), qui la décerne.

La médaille Dickin, créée en 1943, a été remise à des pigeons qui ont transporté des messages lors de la Deuxième guere mondiale derrière les lignes ennemies, ou encore à des chiens de l’armée qui ont détecté des bombes déposées par les talibans en Afghanistan.

En tant que responsables de la structure décernant les récompenses aux animaux « les plus prestigieuses au monde, nous sommes inondés de messages du public (nous demandant) de reconnaître l’héroïsme » de Diesel », a expliqué le directeur général du PDSA Jan McLoughlin.

« La médaille Dickin du DPSA reconnaît l’accomplissement remarquable du sens du devoir sur le théâtre des conflits » et Diesel est un récipiendaire particulièrement méritant, a-t-il souligné.

Une cérémonie de remise de la médaille sera organisée en 2016.

Romandie.com