Posts Tagged ‘Dédommagements’

L’Australie va dédommager les Aborigènes de la « génération volée »

août 5, 2021

Jusque dans les années 1970, des milliers d’enfants des peuples autochtones d’Australie ont été arrachés à leurs familles et placés dans des foyers de personnes blanches.

Le premier ministre australien, Scott Morrison, à Sydney, le 27 avril.
Le premier ministre australien, Scott Morrison, à Sydney, le 27 avril. RICK RYCROFT / AP

L’Australie veut réparer « un chapitre honteux de [son] histoire nationale ». Le premier ministre du pays, Scott Morrison, a annoncé, jeudi 5 août, le versement de 75 000 dollars australiens, soit près de 47 000 euros, à de nombreux Australiens aborigènes qui ont été retirés de force de leur famille lorsqu’ils étaient enfants.

Des milliers de jeunes Aborigènes et insulaires du détroit de Torres ont été arrachés à leur foyer et placés dans des familles d’accueil blanches, dans le cadre de politiques officielles d’assimilation, qui ont perduré jusque dans les années 1970. S’adressant au Parlement à propos de la « génération volée » des Australiens autochtones, Scott Morrison a rappelé que si les autorités avaient « déjà confronté cela en présentant des excuses nationales », « nos actes doivent continuer à correspondre à nos paroles ». Les récits des souffrances causées ne sont « pas simplement des histoires du passé mais des histoires qui continuent à se répercuter à travers les générations », a-t-il ajouté.

Les défenseurs des droits des autochtones australiens, lesquels restent fortement désavantagés en termes de santé, de revenus et d’éducation, ont salué cette annonce, tout en soulignant qu’elle était attendue depuis longtemps.

Une première au niveau fédéral

Le premier ministre a affirmé que 378,6 millions de dollars australiens (236 millions d’euros) seraient alloués, pour réparer les dommages humains causés par la politique d’assimilation. Les paiements seront destinés aux personnes vivant dans les territoires qui étaient gérés par le Commonwealth à l’époque des déplacements forcés : le Territoire du Nord, le Territoire de la capitale australienne, où se trouve Canberra, et le Territoire de la baie de Jervis.

Le programme offre aux survivants un paiement unique de 75 000 dollars australiens, en reconnaissance du préjudice causé, un paiement d’« aide à la guérison » de 7 000 dollars australiens, et la possibilité de raconter leur histoire à un haut fonctionnaire du gouvernement et de recevoir des excuses en personne ou par écrit.

D’autres Etats australiens ont mis en place des systèmes de réparation, mais le gouvernement fédéral n’avait pas suivi jusqu’à présent. Les paiements fédéraux font partie d’un plan d’un milliard de dollars australiens, visant à réduire les fortes inégalités auxquelles sont confrontés les Australiens autochtones.

Par Le Monde avec AFP

Deuxième guerre: Berlin doit 440 milliards d’euros aux victimes polonaises (député conservateur)

mars 22, 2018

Varsovie – Les victimes polonaises de la Seconde guerre mondiale peuvent réclamer à l’Allemagne 543 milliards de dollars (440 milliards d’euros) à titre de dédommagements individuels, a déclaré jeudi le député Arkadiusz Mularczyk, chef d’une commission parlementaire chargée d’estimer les réparations réclamées par Varsovie.

Les revendications polonaises sont rejetées par le gouvernement allemand.

M. Mularczyk a évoqué au parlement une étude menée en 1990, selon laquelle « il y eu en Pologne 13,32 millions de victimes directes de l’Allemagne nazie », déportés, prisonniers des camps de travail et camps de concentration, invalides civils, veuves, orphelins et victimes de maladies qui ont sévi dans le contexte de la guerre et de l’occupation.

Selon le député du parti conservateur nationaliste Droit et Justice (PiS) au pouvoir en Pologne, l’étude évaluait alors les revendications possibles à 284 milliards de dollars.

« Telle était la somme en 1990. Si nous la revalorisons tenant compte du pouvoir d’achat du dollar en 2017, nous obtenons un billion 984 milliards de zlotys, soit 543 milliards de dollars », a précisé M. Mularczyk cité par l’agence PAP.

La question des réparations de guerre allemandes, considérée comme close depuis des années, avait été relancée l’an dernier par le chef du PiS Jaroslaw Kaczynski.

En présentant mercredi au parlement son exposé général de politique étrangère, le chef de la diplomatie polonaise Jacek Czaputowicz a parlé de divergences avec Berlin, citant les réparations de guerre.

En 2017, le porte-parole du gouvernement allemand à l’époque, Steffen Seibert, avait répondu à la Pologne que la question des dédommagements avait déjà été réglée lorsque « la Pologne a pris une décision contraignante en août 1953 (…) pour renoncer aux demandes de nouvelles réparations de guerre ».

Les ministres polonais des Affaires étrangères et de l’Intérieur avaient alors estimé que les réparations potentielles pouvaient atteindre au total mille milliards de dollars (850 milliards d’euros).

En 1939, la Pologne avait été prise entre deux fronts, respectivement ouverts par l’Allemagne nazie et l’Union soviétique. Six millions de Polonais, dont environ trois millions d’origine juive, ont été tués sous l’occupation nazie de 1939-1945, et la capitale Varsovie, insurgée, a été pratiquement rasée en 1944.

Romandie.com avec(©AFP / 22 mars 2018 16h28)