Posts Tagged ‘défaut de paiement’

Aux États-Unis, le débat sur la dette se corse

juillet 28, 2011

Trouver un compromis politique d’ici à la fameuse date butoir du 2 août semble difficile. Les économies envisagées, de 1200 à 2200 milliards de dollars sur dix ans, semblent exagérées.

La solution politique pour éviter que le Trésor américain tombe en défaut de paiement le 3 août se révèle encore plus difficile à trouver que prévu. Les formules rivales ­concoctées par les leaders républicains et démocrates se révèlent insuffisantes. Non seulement elles ne recueillent pas l’assentiment de majorités dans les deux chambres, mais le bureau du budget du Congrès estime que les économies envisagées, de 1200 à 2200 milliards de dollars sur dix ans, sont exagérées. Ces économies sont négociées à l’approche du 2 août, date à laquelle un relèvement du plafond de la dette doit absolument être voté pour éviter le défaut de paiement.

La nouvelle est d’autant plus mal venue que les agences de notation demandent des économies bien plus importantes pour ne pas dégrader la note américaine. Par ailleurs, le républicain John Boehner n’est plus certain d’avoir le soutien de ses troupes, car les élus du Tea Party contestent même l’urgence du relèvement du plafond de la dette. Plusieurs analystes doutent que le 3 août le Trésor soit acculé au défaut de paiement : des rentrées fiscales plus élevées que prévu donneraient quelques jours de répit au gouvernement fédéral…

Lefigaro.fr par Pierre-Yves Dugua

Le FMI met les États-Unis en garde

juillet 26, 2011

En l’absence d’accord sur la dette, le FMI évoque un «choc grave» pour l’économie américaine. L’institution appelle le pays à réduire ses dépenses et dégrade ses projections sur la dette publique.

Le FMI sonne l’alerte. Alors que démocrates et républicains peinent à trouver un accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine, estimée à 14.300 milliards de dollars, le Fonds monétaire international évoque un «choc grave» pour les Etats-Unis si aucun accord n’est trouvé à temps. De fait, si les parlementaires ne parviennent pas à s’entendre avant le 2 août prochain, le pays pourrait ne plus faire face à toutes ses obligations et se retrouver ainsi en défaut de paiement.

Aux yeux des économistes du FMI, «bien entendu, le plafond de la dette de l’Etat fédéral doit être relevé rapidement pour éviter un choc grave pour l’économie américaine et les marchés financiers mondiaux».

Le FMI, insatisfait des projets de baisse des dépenses
Les Etats membres de l’institution de Washington ont ainsi appelé le pays, premier actionnaire du FMI, à procéder doucement à la réduction de ses dépenses budgétaires. Dans leur rapport annuel, les économistes du FMI se sont toutefois montrés insatisfaits des projets du gouvernement et de la majorité républicaine à la Chambre des représentants pour diminuer le déficit budgétaire. Ils déplorent des propositions «trop concentrées en début de période compte-tenu de la faiblesse du cycle (économique), et, en même temps, insuffisantes pour stabiliser la dette vers le milieu de la décennie».

Le Fonds a ainsi «recommandé que le projet de réduction du déficit comprenne autant de mesures spécifiques que possible, et a noté qu’une exposition claire des objectifs budgétaires à moyen terme, formellement adoptée par le Congrès, était essentielle». Et le Fonds ajoute: «La stratégie devrait comprendre une réforme de la protection sociale, y compris des économies supplémentaires dans la santé, ainsi que des hausses de recettes, y compris en réduisant les niches fiscales».

Les États-Unis tentent de rassurer

Parallèlement, l’institution a dégradé ses projections pour la dette publique américaine. Le FMI mise désormais sur une dette de 99% du PIB en 2011 et de 103% en 2012 alors qu’au mois de juin il visait respectivement 98,3% puis 102,3%.

Lefigaro.fr par Mathilde Golla