Posts Tagged ‘Défilé’

Pippa Middleton a-t-elle oublié sa culotte ?

septembre 21, 2011

Une sans-culotte à Buckingham !

Pippa Middleton a-t-elle oublié sa culotte ? À peine entrée dans la famille royale d’Angleterre, Pippa Middleton semble une nouvelle fois se rebeller. Un scandale de plus ?

Plus connue et reconnue pour son royal fessier que pour ses aptitudes professionnelles, Pippa Middleton est devenue en l’espace de quelques mois une icône de mode, du coup, on l’invite partout et on l’installe au premier rang des défilés.

Hier, la marque Temperley London – qui habillait Pippa lors de la soirée d’après mariage de sa grande sœur – accueillait donc la it-girl à l’occasion de leur défilé lors de la Fashion Week londonienne. Et comme à son habitude, la jolie brunette a fait trembler les rédactions people. La raison ? Il semblerait que Pippa nous a fait une « Halle Berry », ou une « Britney Spears » voire une « Lady Gaga », appelez cela comme vous voulez, mais Pippa ne portait apparemment pas de culotte, hier.

Tandis que toutes ses copines du premier rang avaient les jambes croisées, la brunette de la famille royale, elle, avait les genoux serrés, preuve qu’elle a bien appris la leçon lors des cours de maintien : croiser les jambes est très vulgaire, mesdames.
Le problème c’est qu’à l’époque des cours de maintien, on ne portait pas de mini-robe… Et ça, Pippa n’y avait pas pensé.
Stratégiquement posté, le photographe a donc pris en photo (voir l’image sur RadarOnline) notre Pippa préférée qui portait une mini-robe et des bottines noires, mais notre œil averti n’a décelé aucune marque au niveau des hanches. Alors culotte ou pas ? Peut-être ne sont-ce que ses cuisses qui se touchent.

On étudie encore le dossier.

Voici.fr par A.R.

Côte d’Ivoire: la nouvelle armée défile pour les 51 ans d’indépendance

août 7, 2011

La nouvelle armée ivoirienne a défilé dimanche à Abidjan pour le 51e anniversaire de l’indépendance du pays, quatre mois après la sanglante crise post-électorale qui s’est conclue par deux semaines de guerre.

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) – dénomination de la nouvelle armée qui doit réunir les ex-belligérants – ainsi que la police et la gendarmerie ont défilé dans la matinée sur l’esplanade du palais présidentiel, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a présidé la cérémonie, à laquelle assistaient le Premier ministre Guillaume Soro et de nombreux officiels.

Parmi les personnalités décorées à cette occasion figurent le chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), Choi Young-jin, et les ambassadeurs français à Abidjan Jean-Marc Simon et américain Philip Carter III.

La Côte d’Ivoire sort d’une crise qui a fait au moins 3. 000 morts, née du refus de l’ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l’élection de novembre 2010. Il a été arrêté le 11 avril après deux semaines de guerre par les forces pro-Ouattara, avec l’appui décisif de la France et de l’ONU.

M. Ouattara a engagé une délicate réunification entre les forces armées en place sous son rival et les combattants qui l’ont porté au pouvoir, essentiellement les hommes de la rébellion nordiste de 2002. Des ex-chefs rebelles ont été nommés à des responsabilités dans l’armée, tandis que des milliers d’éléments attendent d’être intégrés.

Dans une allocution solennelle samedi soir, le chef de l’Etat a dit « tendre la main » aux pro-Gbagbo, en particulier aux militaires encore exilés au Ghana voisin.

La célébration de l’indépendance de cette ex-colonie française a été réduite à la cérémonie de dimanche en raison du deuil national de trois jours décrété après un accident de la route qui a fait vendredi au moins 37 morts à Abidjan.

Jeuneafrique.com avec AFP