Posts Tagged ‘deloitte’

Les champions brésiliens de l’agroalimentaire accélèrent

avril 12, 2012

Dix groupes d’Amérique latine figurent désormais parmi les 250 poids lourds des biens de grande consommation, selon le classement annuel établi par Deloitte.

Ils avancent tranquillement leurs pions. Les champions des pays émergents sont devenus incontournables sur la scène internationale. Si les poids lourds de la grande consommation comme Nestlé (n°2), Procter & Gamble (n°4), Unilever (n°7), PepsiCo (n°8), Kraft (n°10) ou encore Coca-Cola (n°14) monopolisent encore les premières places, les tigres locaux poursuivent leur ascension. Sur les 250 champions industriels des biens de grande consommation, figurent désormais dix groupes d’Amérique latine avec une croissance moyenne de leur chiffre d’affaires de 22,2%, selon le classement annuel établi par Deloitte. Ils progressent 2,5 fois plus vite que les 250 entreprises du classement.

Parmi eux, le leader mondial de la viande, JBS (n°17), avec 31,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires (+60,5%) et quinze millions d’animaux abattus par jour à travers le monde. JBS, qui a bénéficié du soutien massif de l’État brésilien, a connu une croissance fulgurante ces cinq dernières années, à coup d’acquisitions parmi lesquelles celle de Smithfield aux États-Unis. Avec près des trois quarts de son chiffre d’affaires désormais réalisés en dehors de ses frontières, il parie notamment sur les États-Unis pour asseoir sa croissance future. Il a néanmoins renoncé à avaler Sara Lee l’an passé.

En dehors de JBS, le numéro 2 brésilien de l’agroalimentaire, BRF, gagne aussi la tête du classement (n°54). Le millésime 2011 de l’étude Deloitte compte également deux nouveaux entrants venant du Brésil, Marfrig Alimentos (n°81), spécialisé dans la viande, qui a réalisé 9 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2010 (+65,1%), et Natura Cosmeticos (n°222), avec 3 milliards de dollars de ventes (+21,1%). Ce dernier, qui s’est imposé au Brésil comme l’un des leaders des cosmétiques via la vente directe de produits de beauté respectueux de l’environnement, a débarqué dans l’Hexagone en 2005 où il compte une boutique parisienne et des conseillères se déplaçant à domicile.

«Ils s’internationalisent rapidement»

Les Asiatiques ne sont pas en reste dans le classement de Deloitte, avec des géants japonais de l’agroalimentaire tels que Japon Tobacco (n°19), Kirin (n°29), Suntory (n°35) ou encore Ajinomoto (n°48) qui figurent parmi les 50 premiers, mais leur progression s’est désormais stabilisée. A l’exception de Haier (n°31) dans l’électronique, les Chinois restent relativement absents de la tête du classement.

Si ces champions des pays émergents sont devenus incontournables, ils ne semblent pas encore prêts à se lancer à l’assaut d’acquisitions dans l’Hémisphère nord. On assiste plutôt au phénomène inverse. Nestlé a racheté l’an passé le chinois Hsu Fu Chi, Heinz le brésilien Coniexpress, tandis que PepsiCo mettait la main sur le russe Wimm-Bill-Dann.

«Si les champions des pays émergents constituent encore des proies pour les poids lourds occidentaux, la tendance pourrait s’inverser dans les années à venir, estime Stéphane Rimbeuf, associé en charge de la distribution et des biens de consommation chez Deloitte. Ils s’internationalisent en effet rapidement, pour le moment par une croissance organique ou en suivant leurs clients-distributeurs».

Lefigaro.fr par Keren Lentscher

Aka Sayé Lazare confirmé à la tête de la RTI

mars 28, 2012

Abidjan – Le directeur général (DG) par intérim de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, publique), Aka Sayé Lazare a été confirmé à son poste.
En effet, le résultat de l’appel à candidatures lancé le 12 décembre pour le recrutement du DG de la RTI a été rendu public mardi, par le Conseil d’administration qui s’est réuni à son siège, au Plateau, pour la circonstance.
L’appel à candidatures était piloté par le cabinet Deloitte. Selon le président du conseil d’administration (PCA) de la RTI, Brou Aka Pascal qui a donné l’information de la confirmation d’Aka Sayé Lazare, le rapport du cabinet Deloitte indique que le choix du DG s’est fait conformément aux textes de l’OHADA relatifs à la bonne gouvernance des entreprises publiques et parapubliques.
Le directeur général de la RTI, publique, Brou Aka Pascal, également directeur général adjoint de Radio Côte d’Ivoire, avait été démis de ses fonctions et remplacé par un intérimaire, Aka Sayé Lazare, le 30 juillet 2011.

AIP