Posts Tagged ‘demi finale’

Football – Italie : Mario Balotelli, Janus noir de la Squadra Azzurra

juin 28, 2012

D'origine ghanéenne, Mario Balotelli est le premier joueur noir de la sélection italienne. D’origine ghanéenne, Mario Balotelli est le premier joueur noir de la sélection italienne. © AFP

La sélection italienne de football affronte, jeudi 28 mai, l’Allemagne pour une place en finale de l’Euro 2012. Sa principale arme offensive : un jeune attaquant d’origine ghanéenne à la réputation sulfureuse, Mario Balotelli.

Lundi 18 juin. On joue les dernières minutes du match Italie-Irlande, décisif pour la qualification en quart de finale de l’Euro de football 2012. L’Italie mène 1-0, quand d’un magnifique retourné acrobatique, Mario Balotelli marque le second but de la sélection italienne dont il assure la qualification. Va-t-il exprimer sa joie ? Trop facile. Vexé d’avoir débuté la rencontre sur le banc des remplaçants, Balotelli commence à proférer des insultes vers son banc de touche. Il faut l’intervention d’un de ses coéquipiers pour éviter un nouveau scandale.

Déclarations fracassantes, regards noirs, relations houleuses avec des supporteurs. Avec lui, l’Italie ne s’ennuie pas. Capable du meilleur comme du pire, l’international italien de bientôt 22 ans s’est taillé une réputation de mauvais garçon. Il y a « deux Balotelli : un bon et un mauvais », dit de lui son coéquipier à Manchester City, Milner. Et jeudi 28 juin en demi-finale de l’euro 2012 contre l’Allemagne, personne ne sait quel visage celui qui s’est autoqualifié de « génie » montrera. Entre fulgurance et nonchalance, arrogance et déférence, son style balance…

Mario Balotelli est né à Palerme, en Sicile, le 12 août 1990, sous le nom de Mario Barwuah. Ses parents, Thomas et Rose Barwuah, sont des immigrants ghanéens arrivés en Italie en 1988. Sur les conseils des services sociaux, ses parents, dans l’incapacité matérielle d’assurer son éducation et confrontés aux problèmes de santé de leur enfant, le confient à une autre famille. À l’âge de deux ans, Mario est adopté par Francesco and Silvio Balotelli, une famille blanche aisée vivant dans une villa d’un petit village, près de Brescia. L’enfant terrible du foot italien rompt alors peu à peu avec sa famille biologique et obtient la naturalisation italienne à l’âge de 18 ans, lors d’une cérémonie où Thomas et Rose Barwuah ne sont pas conviés.

« Un Italien noir, ça n’existe pas »

S’il a gardé la nationalité ghanéenne, ses rapports avec ses parents biologiques sont… compliqués. En 2010, ceux-ci tentent de reprendre contact avec lui. Thomas et Rose Barwuah donnent une interview à un journal local, dans laquelle ils déclarent avoir tout fait pour le récupérer, un an après son adoption. « Nous voulions qu’il revienne depuis plus de dix ans mais à chaque fois que nous avons essayé, la justice a bloqué notre demande » ont-ils dit, ajoutant qu’ils n’avaient pas les moyens financiers de poursuivre une longue procédure judiciaire. La réponse de Mario Balotelli est sanglante. « Si je n’étais pas devenu Mario Balotelli, ils ne seraient pas intéressés à moi », dit-il, ou encore : « je ne veux pas que ces gens parlent de moi ». 

La caricature raciste de Mario Balotelli, parue dans La Gazzetta dello Sport. Devant l’ampleur du scandale, le journal a dû présenter ses excuses.

© D.R.

Un an plus tôt, la sélection nationale des Black Stars avait fait le forcing pour persuader l’international transalpin de porter le maillot du Ghana. Rien n’y fait. Jamais tenté par un retour aux sources, Marion Balotelli se revendique 100% italien. Et devient en 2010 le premier joueur noir à porter le maillot de la sélection nationale.

Pas simple dans un pays où l’augmentation vertigineuse des flux migratoires au cours de la dernière décennie est allée de pair avec celle des actes xénophobes – particulièrement dans les stades de football. « Un Italien noir, ça n’existe pas », scandent par exemple les ultras du club de la Juventus de Turin, lors du choc entre la Juve et l’Inter en 2009. Le jour du match de l’Italie contre l’Angleterre, le journal italien La Gazzetta dello Sport créée la polémique en publiant une caricature de l’attaquant, présenté comme partant à l’assaut de Big Ben à la manière de King Kong. Accusé le racisme, le quotidien a été contraint de présenter ses excuses. 

Le début de carrière de « Super Mario », comme le surnomment ses fans, s’apparente donc autant à une série de performances qu’à une quête identitaire qui semble cristalliser les problèmes de racisme du pays. Et a fait de lui un garçon impétueux, au besoin de reconnaissance dévorant, et régulièrement capable de sortir de ses gonds – « Si quelqu’un me lance une banane dans la rue, j’irai en prison, parce que je vais le tuer », a-t-il déclaré avant l’Euro. Saura-t-il dominer ses nerfs pour dompter la rigoureuse mécanique allemande ?

 Le jouer d'origine ghanéenne est l'attaquant de la sélection italienne.

Un champ de blé moissonné en l’honneur de Mario Balotelli.

© D.R.

Jeuneafrique.com par Vincent Duhem

Fiche biographique de HABIZENA Jean-Bosco

mars 19, 2012

Nom : HABIZENA Jean-Bosco

Nationalité :

Naissance : 22/11/1981

Age : 29

Club actuel : Renaissance F.C

Poste : Attaquant

Taille : 5 pieds10

Poids : 149 livres

Pied : Droit

En commençant dans l’équipe de première division nommée A.S Mont-Carmel de Goma en République Démocratique du Congo de 1999 à 2003, Jean-Bosco s’est tournée vers le basket-ball où il devient capitaine du B.C Don Bosco de 2004 à 2007. Il renoue avec le football (soccer)dès son arrivé au Canada en intégrant le soccer universitaire où il évolue avec l’équipe de l’université de Sherbrooke nommée le vert et or de 2008 à2010. Al’automne 2009, il participe à la demi-finale de la ligue universitaire contre l’université de Montréal où il se blesse en seconde période au mollet droit et dû quitter le terrain sur une civière. Depuis 2009 à aujourd’hui il évolue avec le club dela Renaissancedans l’Association de Sport Académie de Trois-Rivières(ASATR).

Réalisant une ascension fulgurante et des victoires dans le championnat dela Mauricieet de Lanaudière en 2009 puis celui de Métro-Québec en 2010 enfin dela Ligaf2 de Montréal en 2011, il se distingue au Parc Kent pour participer, après une bonne saison, àla Coupede la ligue de Montréal.

Joueur talentueux, véloce, mordant et percutant avec une pointe redoutable et sûr peut changer le cours d’un match. Il s’est attiré la sympathie du public au parc Kent lors des matches contre le Cameroun et le Congo en donnant des passes décisives. Avec sa vision d’aigle, il sait lire le jeu sur le terrain et peut faire marquer n’importe quel attaquant. Lui-même étant un attaquant très doué devant le but.

Jean-Bosco est une perle rare qui conserve des qualités intrinsèques de vedette en puissance. A chaque match, il donne toujours des prestations alléchantes.

Anecdotes  de Jean-Bosco

Joueur de grand calibre, esthète du jeu de pied, vif et déroutant sachant faire profiter au groupe son énergie de bon allier pour le bonheur de tous.

Équipes dans lesquelles, Jean-Bosco a joué

2010-2011 : Renaissance F.c de trois-Rivières, vainqueur de la Coupe Or de la Ligaf2 de Montréal

2008-2010 : Vert et Or de l’université de Sherbrooke

Points forts

Rapide, dribbleur, physique et percutant, Jean-Bosco est une véritable dynamo sur le terrain. Il associe engagement et envie sur le terrain.

Points faibles

Manque parfois de violence contre son adversaire dans le contact brutal mais se relève chaque fois qu’il tombe et n’abandonne jamais le jeu et sa course du ballon rond.

Joueur associé à Jean-Bosco

Ex : Messi,

Coupe d’Afrique des Nations – La Zambie à la folie

février 12, 2012

FOOTBALL 2012 CAN Zambia - 0

Champions d’Afrique pour la première fois, les Zambiens ont déjoué tous les pronostics en battant notamment les Sénégalais au premier tour, les Ghanéens en demi-finale et en venant à bout d’une équipe de Côte d’Ivoire maudite. Génération dorée. Mais maudite. A l’image de Didier Drogba, qui a eu la balle du titre au bout du pied mais qui l’a envoyée, sur penalty, au-dessus du but de Kennedy Mweene. Ce même Mweene a vu quelques minutes plus tard le tir au but de Gervinho filer loin de son cadre. Gagné par la peur, l’Ivoirien n’avait pas envie d’y aller. Il avait raison. Sunzu, lui, n’a pas tremblé et envoyé la Zambie au paradis.

« Un signe du destin »

Avant cette séance de tirs au but, l’enjeu a souvent pris le pas sur le jeu et les occasions n’ont pas plu sur Libreville. Les deux équipes ont néanmoins eu l’opportunité de l’emporter durant le match. Pendant le temps réglementaire pour la Côte d’Ivoire, suite au fameux penalty manqué par Drogba (69e). Durant la prolongation, par Chris Katongo. Elu meilleur joueur du tournoi, le Zambien a trouvé le poteau de Barry Copa (94e), qui aura terminé la compétition sans avoir encaissé le moindre but. Et sans trophée. Il était écrit que la Zambie irait au bout de ses rêves.

Hervé Renard l’avait prédit. Le retour des Chipolopolos en terre gabonaise, près de deux décennie après le drame de 1993, était forcément « un signe du destin ». Le pèlerinage émouvant, à deux jours de la finale, sur la plage de la capitale gabonaise où s’est écrasé l’appareil, n’aura pas été vain. Rien ne pouvait arriver à l’invité surprise de cette finale, dont le parcours plein de symboles aura marqué cette Coupe d’Afrique.

G.W. avec AFP / Eurosport

CAN: Côte d’Ivoire bat Mali et va en finale contre la Zambie

février 8, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlLa Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour la finale de la CAN-2012  en battant le Mali 1 à 0 grâce à un but de Gervinho, mercredi à Libreville, et  affrontera la Zambie dimanche pour le titre continental.

La Côté d’Ivoire, l’un des deux grands favoris avec le Ghana battu 1-0 par la  Zambie dans l’autre demi-finale un peu plus tôt, est à la recherche de son  deuxième sacre après son premier succès en 1992.

Jeuneafrique.com  avec AFP

CAN: le Mali crée la surprise en éliminant le Gabon aux tirs au but

février 6, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlLe Mali a créé la surprise dimanche en éliminant le Gabon, pays  hôte qui avait proposé un football chatoyant jusque-là, au terme d’une cruelle  séance de tirs au but (1-1 à la fin du temps réglementaire, 5-4 aux t. a. b) en  quart de finale de la CAN-2012.

En demi-finale, l’équipe dirigée par Alain Giresse est condamnée à un autre  exploit pour atteindre la deuxième finale de son histoire après 1972.  Elle  devra en effet terrasser la Côte d’Ivoire, grand favori du tournoi, qui a  éliminé en quart le second pays hôte, la Guinée équatoriale.

Comme souvent, c’est le meilleur joueur de l’équipe qui a craqué.  Le  Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang a raté son tir au but.  Pleurant toutes les  larmes de son corps à la fin de la rencontre, réconforté par ses équipiers, puis  par son père, il quitte le tournoi sur 3 buts, une passe décisive, mais un tir  au but dans les gants du gardien malien Souamaila Diakité.

Pourtant, la soirée avait bien commencé pour les Gabonais qui avaient ouvert  le score par le Niçois Eric Mouloungui à la 55e minute, après un coup franc de  Levy Madinda, relayé par une passe en retrait d’un. . .  Aubameyang, bien  inspiré.

Les Maliens, jusque-là très passifs, ont trouvé les ressources pour revenir  au score, comme contre le Botswana en poule.  Le Bordelais Cheick Diabaté, entré  six minutes minutes plus tôt, trompait le gardien gabonais Didier Ovono Ebang  d’un tir en pivot à la 84e, servi par une tête de l’autre Niçois (ex-sochalien)  Modipo Maiga.

Les 40. 000 supporteurs gabonais pouvaient huer le sélectionneur du Mali  Alain Giresse, qui avait dirigé le Gabon de 2006 à 2010.

« Gigi », auteur d’un coaching gagnant, a réussi un coup d’éclat en qualifiant  le Mali pour les demi-finales avec une équipe composée de beaucoup de jeunes et  de deux anciens Cédric Kanté et Seydou Keita, auteur du tir au but victorieux.

Les Gabonais, qui avaient terminé premiers de leur groupe, peuvent pleurer  leurs occasions manquées.  Aubameyang, seul face à Diakité, avait vu son lob  échouer sur le poteau droit alors que Cousin avait lui aussi trouvé un montant à  la 59e.

Le gardien Ovono a retardé l’égalisation face à Maiga (58e, 70e) mais il n’a  pu être décisif lors des tirs au but.  Le Gabon n’atteindra pas les demi-finales  pour la première fois de son histoire.  En 1996, il avait déjà perdu aux tirs au  but en quart de finale (face à la Tunisie).

Jeuneafrique.com

CAN 2012 : Côte d’Ivoire et Zambie passent aisément en demi-finales

février 5, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlLa Côte d’Ivoire et la Zambie, qui avaient les faveurs des   pronostics, se sont facilement qualifiées samedi pour les demi-finales  de la  CAN-2012 en surclassant respectivement la Guinée équatoriale et le  Soudan sur  le même score de 3-0 en quarts de finale.

Mercredi en  demi-finale, la Côte d’Ivoire rencontrera le  vainqueur du match  Gabon-Mali (dimanche à 20h00), tandis que la Zambie  affrontera le  vainqueur du match Ghana-Tunisie (dimanche à 17h00).

La Côte  d’Ivoire, qui n’a toujours pas encaissé le moindre but dans la   compétition, retrouve le dernier carré du tournoi continental, comme en  2006  (finaliste) et 2008 (4e), après avoir été éliminée dès les quarts  en 2010.

Son match a basculé à la demi-heure de jeu. Danilo, le  gardien  équato-guinéen, a d’abord arrêté un penalty de Drogba, mais  quelques minutes  plus tard le capitaine des Eléphants ouvrait le score  sur un exploit personnel,  avant de tuer le match d’une tête. Yaya Touré a  clos la marque d’un coup franc  en pleine lucarne.

La Guinée  équatoriale a pour sa part largement réussi son  tournoi en se hissant  jusqu’en quarts pour sa première participation à  l’épreuve, un exploit  d’autant plus retentissant pour la 151e nation au  classement Fifa  qu’elle a signé deux victoires face au Sénégal (2-1) et à la  Libye (1-0)  au premier tour.

La Zambie de son côté a confirmé sa progression   (élimination au premier tour en 2008 et en quart en 2010) en balayant le   Soudan. Les Chipolopolos se sont ouvert le chemin sur des coups de pied   arrêtés, une tête de Sunzu sur un coup franc de Kalaba puis un penalty  réussi  en deux temps par le capitaine Katongo, avant que Chamanga ne  donne le coup de  grâce en fin de partie. Ils retrouvent le dernier carré  pour la première fois  depuis seize ans.

Le Soudan pour sa part a  rempli son contrat en intégrant le  top 8 continental alors qu’il n’avait  pas disputé de CAN entre 1976 et 2008  (élimination dès le premier tour  sans point ni but inscrit).

___

Tableau des quarts de finale et des demi-finales de la CAN-2012 à l’issue des  deux premiers quarts, disputés samedi :

QUARTS DE FINALE

Joués samedi

(Quart 1) A Bata, Zambie – Soudan 3 – 0

(Quart 2) A Malabo, Côte d’Ivoire – Guinée équatoriale 3 – 0

Dimanche

(Quart 3) A Libreville (17h00): Gabon – Mali

(Quart 4) A Franceville (20h00): Ghana – Tunisie

DEMI-FINALES

Mercredi

A Bata (17h00): Zambie – Ghana ou Tunisie

A Libreville (20h00): Gabon ou Mali – Côte d’Ivoire

MATCH POUR LA TROISIEME PLACE

Samedi 11 février à Malabo (20h00)

FINALE

Dimanche 12 février à Libreville (20h00)

Jeuneafrique.com avec AFP

CAN 2012 – Quarts de finale : affrontez nos pronostics

février 2, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlLe premier tour de la CAN 2012 a apporté son lot de surprises.  Si des  équipes comme la Côte d’Ivoire et le Ghana ont tenu leur rang et font   toujours figure de favoris, d’autres ont fait leurs preuves et se posent en   sérieux prétendants. Tour d’horizon des quarts de finale, avec les pronostics de  la  rédaction de Jeune Afrique.

Zambie  –  Soudan (4  février, 17h00, à Bata)

La Zambie est une des surprises de ce premier tour et surtout une des équipes  en confiance qui peut prétendre à une demi-finale, stade de la compétition  qu’elle n’a pas atteint depuis 1996. Sortie leader d’un groupe A où le Sénégal faisait figure de grand  favori, les Chipolopolos ont profité de la faillite des Lions de la Teranga, qu’ils ont d’ailleurs  battu (1-0) lors de leur premier match. Surtout, en assurant un nul face à la  Libye et, mieux encore, en battant la Guinée Équatoriale grâce à un but de la  star de l’équipe, Christopher Katongo, les hommes d’Hervé Renard ont su arracher  la première place de leur poule. Ils évitent donc un quart de finale périlleux  face à la Côte d’Ivoire et s’offrent une rencontre a priori plus accessible face  au Soudan.

Les Soudanais, sortis seconds du groupe B, dominés de la tête et des épaules  par la Côte d’Ivoire, ont fait sensation. Considérée comme l’équipe la plus  faible de leur poule, le Soudan n’a pas démérité et a arraché au courage sa  qualification, comme en témoigne le nul obtenu de haute lutte (2-2) face à  l’Angola. Les Faucons du désert ne partiront cependant pas favoris de ce quart  de finale.

–> Le pronostic de JA :  victoire de la Zambie (2-0)

 

Côte d’Ivoire – Guinée Équatoriale  (4 février, 20h00, à Malabo)

Sans doute le match le plus attendu entre l’équipe favorite du tournoi et le  pays co-organisateur, qui aura la chance de disputer son quart de finale chez  lui à Malabo. Malgré cet avantage, la Guinée Équatoriale aura sans doute bien du  mal à éviter la défaite face aux Ivoiriens, vainqueurs sans coup férir de leurs trois adversaires  de poule, sans encaisser le moindre but.

Les Éléphants de François Zahoui ne manquent pas d’atouts et les  Drogba, Yaya Touré et Gervinho ont été efficacement secondés par un banc de  touche au rendez-vous, qui a assuré la victoire lors de l’ultime journée (2-0  face à l’Angola). Reste aux Ivoiriens  à assumer une difficile étiquette de  grand favori et à ne pas se faire piéger par la Guinée Équatoriale, bourreau du  Sénégal en phase de poules.

–> Le pronostic de JA :  victoire de la Côte d’Ivoire (2-0)

 

Gabon – Mali (5 février, 17h00, à  Libreville)

Une rencontre équilibrée entre deux défenses solides où le Gabon part avec  l’avantage de la confiance après avoir remporté ses trois matchs de poule et  montré un visage séduisant. Vainqueurs logiques du Niger (1-0), les Gabonais ont  surtout enchaîné deux victoires importantes face à deux prétendants au titre, le Maroc (3-2) puis la Tunisie (1-0). Derrière un Pierre-Emerick Aubameyang  omniprésent et un Daniel Cousin au rendez-vous, les Panthères disputeront,  dans leur stade de Libreville, une place en demi-finale face au Mali emmené par le Barcelonais Seydou Keita.

Les Aigles sont pourtant passés tout près de la sortie lors de la dernière  journée de la phase de poules et ont même été virtuellement éliminés pendant  plus de 50 minutes, voyant la Guinée leur subtiliser la deuxième place du groupe  D. C’était sans compter sur Dembélé puis sur Keita qui permettaient aux Maliens de se qualifier en quarts de finale pour la première  fois depuis 2004. Néanmoins, les hommes d’Alain Giresse vont devoir proposer autre chose que  le jeu lent et prévisible de leur dernier match s’ils veulent stopper l’aventure  gabonaise.

–> Le pronostic de JA :  victoire du Gabon (2-1 après prolongation)

 

Ghana – Tunisie (5 février, 20h00, à  Franceville)

C’est le choc de deux prétendants au titre. Le Ghana, qui a déçu au niveau du  jeu, notamment en n’obtenant qu’un nul face à la Guinée réduite à 10 en clôture  de la phase de poules, a tout de même bouclé ce premier tour sans connaître la  défaite, assurant la première place du groupe D. Il lui faudra cependant hausser  son niveau pour être présent en demi-finales, surtout dans la construction du  jeu, en espérant le réveil de ses animateurs offensifs André Ayew et Asamoah Gyan, peu en réussite face à la  Guinée.

Les Aigles de Carthage ont de leur côté démarré en trombe le tournoi avec une victoire inattendue sur le Maroc mais se sont montrés  plus irréguliers par la suite, notamment face au Niger, avec une défense  centrale assez fébrile. Les joueurs de Sami Trabelsi, parfois absents des  débats, devront retrouver leur niveau de jeu « marocain » pour espérer  contrecarrer les plans ghanéens.

–> Le pronostic de JA :  victoire du Ghana (2-1)

________

Résultats  des matchs

Date Ville Résultat Heure *
04/02 Bata Zambie Soudan 17h00
04/02 Malabo Côte d’Ivoire Guinée Équatoriale 20h00
05/02 Libreville Gabon Mali 17h00
05/02 Franceville Ghana Tunisie 20h00

Jeuneafrique.com