Posts Tagged ‘Désarmement’

Congo – Pool: le programme de démobilisation, désarmement et réinsertion s’affine déjà

janvier 24, 2018

 

Congo – Pool : Le programme de démobilisation, désarmement et réinsertion s’affine déjà
Le processus avait été évoqué avec Denis Sassou N’Guesso par le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall, lors de son séjour à Brazzaville, du 12 au 14 janvier. Trois experts de l’ONU, en mission d’évaluation sur la démobilisation, le désarmement et la réinsertion, (DDR) sont arrivés à Brazzaville.

Composée du Grec Thomas Kontogeorgos, de l’Allemand Ntagahoraho Burihabwa, et de la Suisse Glaucia Marie Yoshiura Boyer, cette délégation, conduite par le représentant résident adjoint du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Mohamed Abchir, a échangé le 23 janvier à Brazzaville avec le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas.

L’entretien entre les deux parties s’est focalisé sur le lancement du processus de démobilisation, désarmement et réinsertion ( DDR) en République du Congo, avec l’appui des Nations unies, en droite ligne avec l’accord de Kinkala.

Euloge Landry Lolelas a expliqué que « les discussions vont se poursuivre. Ils sont au Congo jusqu’au 2 février pour travailler là-dessus avant d’élaborer un programme DDR à la fin ».

Outre la réinsertion des ex-combattants, il a été également évoqué la question du relèvement communautaire qui prendra aussi en compte la population civile ayant beaucoup souffert, ainsi que des projets spécifiques pour les femmes.

« Nous avons aussi parlé du relèvement communautaire, notamment la réhabilitation des maisons, des centres de santé et des écoles, ainsi que la relance des activités économiques et agropastorales dans le département du Pool, parce que tout cela va de pair. On ne peut s’occuper des ex-combattants sans prendre en compte la population civile, sinon cela ne marchera jamais », a conclu le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

San Pedro: Plus de 38.000 ex-miliciens profilés

juin 30, 2011

La mission du PNRRC à l’intérieur du pays tire à sa fin. Mardi dernier, Djouha Kéhi Edouard a fait le point à la presse.

Djouha Kéhi Edouard, conseiller spécial du coordonnateur national du Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire(Pnrrc) est depuis le 5 juin dernier à l’intérieur du pays. Il est en mission préparatoire de sensibilisation et d’information sur la prochaine opération de revue des effectifs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) et de profilage des associés au conflit.

Après les étapes du Worodougou, de la région des Montagnes, du Moyen-Cavally, du Haut-Sassandra, le conseiller de Ouattara Kossominan Daniel a fait, mardi dernier, à San Pedro, le bilan de sa mission à mi-parcours. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à la préfecture de la cité portuaire. « le profilage d’ex-miliciens ayant participé au dépôt volontaire d’armes a permis de lister environ 300 nouveaux miliciens, en addition des 38. 033 ex-miliciens antérieurement profilés par le Pnrrc et qui figuraient déjà dans notre base de données», a-t-il déclaré. Il a tenu à préciser que l’opération de revue des effectifs Frci et le profilage des associés ont démarré le 8 mai dernier à Abidjan. Ce qui a permis de dégager trois catégories de personnes identifiées à savoir, les éléments pour l’ar­mée nouvelle (Ean) et les additifs de sécurité( Ads), les jeunes associés et les groupes d’auto-défense (Gad). Et le bilan partiel a permis « de confirmer plus de 8.000 éléments issus des ex-FaFn pour l’armée nouvelle-Frci. Et environ 11.000 jeunes associés ont été profilés ».

Kéhi Edouard termine enfin en indiquant que la mission préparatoire en cours a donc pour objectif de préparer les bureaux régionaux du Pnrrc en charge du profilage. De même, il s’agit d’impliquer les autorités administratives, militaires et politiques régionales dans la gestion de ces opérations. Il sera aussi question d’évaluer le niveau d’exécution des projets de réin­sertion, d’informer les partenaires du Pnrrc des activités à venir, et de sensibiliser les cibles à profiler. Il s’agit des Frci, des groupes d’autodéfense et des communautés d’accueil. La mission en cours a relevé, selon Kéhi, « de vastes insuffisances d’infrastructures communautaires de base ». L’émissaire du Pnrrc a tenu à rassurer sur l’engagement du gouvernement à œuvrer pour la restauration d’un climat de sécurité et de paix pour tous. Tous les ex-combattants démobilisés et les ex-miliciens démantelés, a-t-il indiqué, seront assistés, orientés et réinsérés dans le tissu socio-économique.

Avant ces points, le conseiller de Kossomina Daniel avait évoqué le con­texte de sa mission. Celle-ci s’inscrit dans la volonté de l’exécutif ivoirien de procéder le plus tôt possible à la revue des effectifs en vue de l’encasernement des Frci d’une part, et d’autre part, au désarmement et au démantèlement des miliciens.

Nord-Sud Allah Kouamé à San Pedro