Posts Tagged ‘Desmond Tutu’

Afrique du Sud: Desmond Tutu hospitalisé pour une « infection persistante »

avril 24, 2013
Afrique du Sud: Desmond Tutu hospitalisé pour une 'infection persistante' Afrique du Sud: Desmond Tutu hospitalisé pour une « infection persistante » © AFP

L’archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, 81 ans, prix Nobel de la paix en 1984 et aujourd’hui retraité, a été hospitalisé mercredi pour subir des examens visant à déterminer la cause d’une « infection persistante », a annoncé sa fondation.

« L’archevêque émérite Desmond Tutu a été admis dans un hôpital du Cap pour le traitement d’une infection persistante et pour subir des examens visant à en découvrir la cause », a indiqué la fondation dans un communiqué.

Jeuneafrique.com avec AFP

Afrique du Sud : Desmond Tutu accuse le pouvoir de Zuma d’être « pire que celui de l’apartheid »

octobre 4, 2011

Mgr Desmond Tutu a piqué une colère noire à l’annonce de l’annulation de la visite du dalaï lama en Afrique du Sud, faute de visa. Et a accusé le gouvernement de Pretoria et Jacob Zuma d’avoir cédé aux pressions de la Chine.

Desmond Tutu a-t-il réellement pesé ses mots avant de s’exprimer au sujet du refus de Pretoria d’accorder un visa au dalaï-lama ? Une chose est sûre : ses propos font l’effet d’une petite bombe en Afrique du Sud. « Notre gouvernement est pire que le gouvernement de l’apartheid, parce qu’au moins à l’époque on pouvait s’y attendre » (à ce type d’agissements), a lancé le prix Nobel de la paix 1984, qui avait invité pour son 80e anniversaire le chef spirituel du Tibet, également prix Nobel de la paix (1989).

« Je ne peux pas y croire. Je ne peux vraiment pas y croire », a ajouté Desmond Tutu, hors de lui. « Il va falloir que vous me réveilliez et que vous me disiez que ça se passe ici, pour de vrai. (…) Ce manque de courtoisie envers le dalaï lama est incroyable. Le dalaï lama ! Ailleurs dans le monde, partout où il va, on n’arrive pas à trouver des sites assez grands pour accueillir les foules qui veulent le rencontrer », a-t-il explosé.

Le dalaï lama devait tenir la conférence inaugurale « Desmond Tutu pour la paix » samedi au Cap, dans le cadre des festivités organisées pour l’anniversaire de Mgr Tutu. Mais le voyage a été annulé. « Sa Sainteté devait partir pour l’Afrique du Sud le 6 octobre mais les visas n’ont pas été encore délivrés », a déclaré le bureau du chef spirituel dans un communiqué.

Lorsqu’il était président, Nelson Mandela avait accueilli en 1996 le dalaï lama, qui était revenu en 1999 et 2004, mais avait essuyé un précédent refus en 2009. Pour Mgr Tutu comme pour l’opposition sud-africaine, il ne fait aucun doute que l’Afrique du sud a cédé aux pressions de Pékin, qui entrave systématiquement tous les déplacements à l’étranger de celui qu’elle considère comme le leader de la résistance tibétaine.

« M. Zuma, vous ne me représentez pas »

« Clairement, qu’ils l’avouent ou non, ils étaient déterminés à ne rien faire qui pourrait fâcher les Chinois », a dit Mgr Tutu en parlant du gouvernement et du président. « Monsieur Zuma, vous et votre gouvernement, vous ne me représentez pas. Vous représentez vos propres intérêts », a lancé l’archevêque.

Si aucune raison officielle n’a été donnée à ce « retard » dans l’attribution du visa, personne n’est dupe. « Je vous préviens, a poursuivi Tutu à l’adresse du président et de l’ANC, un jour nous allons commencer à prier pour la défaite de l’ANC. Vous devriez avoir honte. Je veux vous mettre en garde : votre comportement n’a plus rien à voir avec les valeurs que nous avons défendues ».

Le député d’opposition Stevens Mokgalapa (Alliance démocratique) a quant à lui qualifié l’attitude du gouvernement sud-africain d’« inacceptable. (…) En retardant sa décision, (le gouvernement) a fait son choix. Il a permis à la Chine de lui dicter sa politique étrangère. C’est un jour triste pour ceux qui comme nous croient en une politique étrangère souveraine fondée sur l’ubuntu (esprit d’ouverture et disponibilité aux autres, NDLR) et les droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Jeuneafrique.com avec AFP

Tutu fête ses 80 ans avec un invité encombrant sur sa liste, le dalaï lama

octobre 2, 2011

Officiellement à la retraite, l’archevêque Desmond Tutu célèbre vendredi ses 80 ans avec des festivités dont l’ancien génie de la lutte anti-apartheid a su faire un événement ultra-politique en invitant le dalaï lama, un hôte encombrant pour l’Afrique du Sud qui tarde à donner le visa.

Trois jours de fête sont au programme, avec en préambule la sortie lundi d’une biographie: « Tutu: un portrait autorisé », co-écrite par Mpho Tutu, la plus jeune fille de l’archevêque et Allister Sparks, 78 ans, grande plume du journalisme sud-africain et témoin privilégié de la lutte de libération des Noirs.

Toujours aussi combatif, Desmond Tutu a planté une belle épine dans le pied du gouvernement sud-africain en invitant le dalaï lama. Pretoria est devant un dilemme: ou bien il offense Tutu, considéré avec Nelson Mandela comme la conscience morale du pays, ou bien il froisse les Chinois en acceptant la venue du chef spirituel tibétain dont Pékin s’active à empêcher toutes les visites à l’étranger.

En 2009, l’Afrique du Sud du président Jacob Zuma lui avait déjà refusé un visa. Elle avait ensuite indiqué qu’il serait le bienvenu en une autre occasion.

Le dalaï lama était déjà venu en 1996, accueilli alors par Nelson Mandela, président de la jeune Afrique du Sud démocratique.

L’archevêque anglican a entamé les démarches dès le mois de juin pour faire venir le Nobel de la paix tibétain à son anniversaire. Depuis le 20 septembre, les autorités sud-africaines n’ont plus qu’à tamponner son passeport, mais les choses traînent.

« Cela jette une lumière négative inutile sur ce qui devait être une fête », déplore à l’AFP Dumisa Ntsebeza, président du Centre Desmond Tutu pour la paix.

« Seule la présence du dalaï lama pour qu’il puisse délivrer son message en Afrique du Sud à l’anniversaire de Tutu est acceptable. C’est très malheureux », a-t-il ajouté.

Le dalaï lama est censé inaugurer la première conférence internationale Desmond Tutu pour la paix le 8 octobre.

La veille, un service religieux sera célébré en la cathédrale anglicane St Georges du Cap où Tutu avait l’habitude de prêcher pour une démocratie transcendant toutes les races, suivi d’un grand pique-nique.

La liste des invités est tenue secrète pour l’instant, mais le Nobel de la paix 1984 ne manque pas d’amis, célèbres et engagés, allant du président américain Barack Obama au rocker irlandais Bono.

Le dalaï lama est également censé venir à Johannesburg pour parler de la non-violence le 12 octobre à la grande université de Witwatersrand.

Dans le cas où il ne pourrait pas venir au Cap le 8, la meilleure alternative serait une télé-conférence vidéo s’il est d’accord.

Pour Desmond Tutu, il est la personne idéale, après les événements du printemps arabe, pour « parler du pouvoir et de la nécessité des mesures de paix pour apporter le changement », selon M. Ntsebeza.

« On ne peut pas se contenter de se mettre à genoux, il est temps de nous relever et de dire aux Chinois +merci beaucoup, nous sommes conscients de vos préoccupations mais cette fois, nous allons délivrer le visa », a-t-il ajouté.

AFP par Justine GERARDY