Posts Tagged ‘Diabète’

Canada/Edmonton: à 6 ans, il sauve sa mère !

décembre 12, 2017
Un petit Edmontonien de 6 ans a reçu une reconnaissance bien spéciale pour souligner son acte de bravoure. Ronan Male s’est vu décerner un prix du courage pour être intervenu auprès de sa mère alors qu’elle était en situation de détresse.

 

« Je suis content…et je me sens vraiment fier. » Ronan Male est tout sourire en tenant le certificat que lui ont remis les responsables de Services de santé Alberta.

Tous ses amis sont venus l’applaudir dans le gymnase de l’école catholique Saint-Angèle lors d’une cérémonie spéciale en son honneur.

Le 10 mai, Denise Vallée, la maman de Ronan, s’est réveillée en pleine crise d’hypoglycémie. La femme, qui souffre de diabète, s’est effondrée en sortant du lit.

Alerté par le bruit de la chute, le petit Ronan s’est précipité au chevet de sa mère. Reconnaissant les symptômes de l’hypoglycémie, le garçon est tout de suite allé chercher des boîtes de jus et des barres tendres pour l’aider à rétablir son taux de sucre.

« Je savais comment faire parce que j’ai vu mon papa le faire un million de fois! », s’est exclamé Ronan devant les journalistes venus entendre son histoire.

Toujours étendue au sol, Mme Male a réussi à composer le 911 sans toutefois parvenir à terminer l’appel. C’est donc Ronan qui a pris le relais. Il a discuté avec Monica Grela, une répartitrice des services d’urgence.

Celui qu’on qualifie maintenant de petit héros a suivi chacune des indications de la répartitrice en gardant son calme. Ronan a notamment débarré les portes de la maison en plus de placer ses animaux de compagnie à l’écart pour préparer l’arrivée des secours.

Il a aussi pris le temps de rassurer sa mère à plusieurs reprises en lui indiquant que l’ambulance était en chemin.

Un calme exemplaire

 Gros plan sur Monica Grela qui sert Ronan Male dans ses bras.© Fournis par CBC Gros plan sur Monica Grela qui sert Ronan Male dans ses bras.

Gros plan sur Monica Grela qui travaille comme répartitrice aux services d'urgence d'Edmonton.© Fournis par CBC Gros plan sur Monica Grela qui travaille comme répartitrice aux services d’urgence d’Edmonton.

« Ronan est le parfait exemple du genre d’interlocuteur qu’on veut avoir, en tant qu’intervenant de première ligne, lors d’un appel au 911 », a raconté Monica Grela, une répartitrice aux services d’urgence d’Edmonton qui s’est déplacée pour l’événement.

« En fait les enfants sont généralement nos meilleurs interlocuteurs parce qu’ils suivent les instructions et ont tendance à rester calmes », a-t-elle précisé.

Mme Grela a souligné qu’il assez rare pour les répartiteurs d’entrer en contact avec les personnes auxquelles ils ont prêté assistance.

« Quand nous raccrochons la ligne, le prochain appel embarque immédiatement. Nous n’avons jamais de suivi, nous ne savons jamais comment [les interventions] se terminent », a-t-elle expliqué.

Gros plan sur Ronan Male, un garçon de 6 ans qui a reçu un prix après avoir sauvé sa mère, Denise Vallée. Ils sont tous deux dans le gymnase de l'école de Ronan, entourés d'élèves.© Fournis par CBC Gros plan sur Ronan Male, un garçon de 6 ans qui a reçu un prix après avoir sauvé sa mère, Denise Vallée. Ils sont tous deux dans le gymnase de l’école de Ronan, entourés d’élèves.

 

La répartitrice se réjouit d’avoir l’occasion de féliciter Ronan en personne. « J’avais hâte de pincer ses petites joues. C’est un garçon tellement gentil et je suis juste contente de savoir que cette histoire en est une qui finit bien », a-t-elle dit.

Les bons réflexes de Ronan lui valent aujourd’hui l’admiration de ses jeunes amis, mais aussi celle des adultes.

Pour le jeune héros toutefois, le plus important est d’avoir réussi à sauver sa maman. Aujourd’hui Ronan a d’ailleurs un message pour ses pairs : « Vous devez apprendre comment prendre soin de votre famille. »

Radio-canada.ca par  Vanessa Destiné

Obésité: l’OMS préconise des taxes sur les boissons sucrées

octobre 11, 2016

Un renchérissement de 20% du prix des boissons sucrées par des taxes pourrait réduire d’autant la consommation de ces produits. L’OMS a appelé mardi à Genève les Etats à œuvrer en ce sens.

Les boissons sucrées constituent l’un des facteurs qui contribuent à l’obésité et au diabète, rappelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport publié à l’occasion de la journée mondiale de l’obésité. En taxant les boissons sucrées, les gouvernements peuvent réduire le nombre de cas, dit-elle.

Les coûts de la santé pourraient diminuer et les recettes pour investir dans ce secteur augmenter. Par ailleurs, il semblerait que des subventions pour réduire de 10 à 30% le tarif des fruits frais et des légumes augmentent la consommation de ces denrées.

L’OMS recommande donc une combinaison de deux outils économiques. Les populations vulnérables, notamment celles à bas revenus, seraient les plus touchées positivement par ces mesures.

Taxe sur le contenu nutritionnel
En s’appuyant sur la politique menée en matière de tabac, l’organisation conclut qu’un pourcentage sur la vente au détail serait probablement la méthode la plus efficace. Dans les pays où l’administration fiscale est forte, les taxes calculées sur le contenu nutritionnel peuvent avoir un impact plus important.

L’OMS demande de défendre activement ces politiques pour contrer les arguments de l’industrie du secteur. Elle admet par ailleurs que le manque de standards sur ce qui doit être taxé constitue un défi pour les Etats. Des principes clairs devront être établis.

Selon des données qui datent d’il y a deux ans, plus d’un adulte sur trois est considéré comme obèse dans le monde. Un taux qui a plus que doublé en un peu plus de trois décennies. En 2015, selon des estimations, plus de 40 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids ou obèses. Près de la moitié d’entre eux vivaient en Asie et un quart en Europe.

Romandie.com avec(ats / 11.10.2016 15h36)