Posts Tagged ‘Diary Sow’

Sénégal : Diary Sow dit faire « une pause pour retrouver [ses] esprits »

janvier 22, 2021
L’étudiante sénégalaise Diary Sow, ici photographiée en août 2020 à Dakar, a disparu mystérieusement début janvier à Paris.

Diary Sow, la jeune Sénégalaise étudiant à Paris dont la disparition a mis son pays en émoi, dit ne pas avoir fui et être « en sécurité », dans des échanges publiés jeudi soir par le ministre Serigne Mbaye Thiam.

Les mots rendus publics par le ministre de l’Eau Serigne Mbaye Thiam, qui a pris l’étudiante sous son aile, sont la première manifestation de Diary Sow depuis sa disparition, début janvier.

L’étudiante, âgée de 20 ans et inscrite en classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-Le-Grand, dit avoir cherché une sorte de « répit salutaire » sans pouvoir en expliquer la raison. Elle se déclare surprise et « désolée » de l’émotion que sa disparition a causée.

« Je ne me cache pas »

Les échanges publiés ne disent rien de l’endroit où se trouve la jeune femme, connue au Sénégal comme l’incarnation de l’excellence et de la réussite scolaires. Le ministre a publié ces extraits d’une lettre et d’échanges avec elle sur son compte Twitter, avec son accord et celui de sa famille. « Ce tweet est bien de moi », a-t-il confirmé.

« Si je ne m’étais pas manifestée jusqu’à présent, c’est pour la simple raison que j’étais dans l’impossibilité de le faire », dit-elle mystérieusement.

« J’ai laissé assez d’indices derrière moi pour qu’on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie », dit-elle à son mentor.

Celle qui fut distinguée meilleure élève du Sénégal en 2018 et 2019 assure ne pas avoir cédé à la pression, ni aux doutes. « Je n’ai pas disjoncté à cause du confinement ou de la prépa », dit-elle.

« Profondément désolée »

« Ceux qui cherchent une explication rationnelle à mon acte seront déçus puisqu’il n’en a aucune », dit-elle. Elle parle de « désir irrépressible, irraisonné et si profondément irrationnel », et n’aurait « jamais cru que (son) nom allait alimenter autant de débats, qu’autant de gens allaient s’inquiéter ».

Elle prie son mentor « de rassurer les gens qui me cherchent. Je vais bien, je suis en sécurité. Sache que je suis terriblement, profondément désolée ».

Après son bac en 2019, Diary Sow, issue d’un milieu modeste, a obtenu une bourse d’excellence qui lui a permis d’intégrer la classe préparatoire de Louis-Le-Grand, où elle étudie physique, chimie et ingénierie.À LIRE Diary Sow : la piste de la fugue confirmée par les enquêteurs français

Son sort passionne le Sénégal. Selon une association d’étudiants sénégalais à Toulouse, la jeune femme a passé les vacances de fin d’année dans cette ville du sud-ouest de la France chez sa meilleure amie, étudiante en médecine. Mais elle ne s’est pas présentée le 4 janvier à la reprise des cours à Louis-Le-Grand. Une absence qui ne lui ressemblait pas, selon ses proches.

Sa disparition a été signalée le 7 janvier et les milieux étudiants sénégalais se sont mis en branle sur les réseaux sociaux et dans le 13e arrondissement de Paris, où elle habite dans une résidence universitaire. Le président sénégalais Macky Sall lui-même a donné des instructions pour la retrouver, selon l’ambassadeur du Sénégal en France, Maguette Sèye.

Une enquête avait été ouverte en France pour disparition « inquiétante ». Une source proche du dossier se voulait cependant rasurante ces derniers jours et disiait que la thèse du départ volontaire était privilégiée.

Par Jeune Afrique avec AFP

Le Sénégal s’inquiète pour une étudiante disparue en France

janvier 11, 2021
Avis de recherche de l’étudiante sénégalaise Diary Sow.

La disparition mystérieuse à Paris de Diary Sow, une brillante étudiante sénégalaise, provoque une vague de mobilisation via les réseaux sociaux.

Le Sénégal est en émoi et le fait savoir sur les réseaux sociaux. Depuis le 4 janvier, date à laquelle son badge a été utilisé au lycée parisien Louis-Le-Grand, selon Amadou Diallo, le consul sénégalais à Paris, Diary Sow n’a plus donné signe de vie. Âgée de 20 ans, cette étudiante sénégalaise brillante est en deuxième année de classe préparatoire scientifique dans ce prestigieux établissement. En 2018 et 2019, elle avait été désignée meilleure élève du Sénégal. Dimanche 10 janvier, la communauté estudiantine sénégalaise à Paris s’est mobilisée pour distribuer dans le XIIIe arrondissement, où elle réside, des tracts et flyers en forme d’avis de recherche.

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation bat son plein dans l’espoir de comprendre les raisons de sa disparition subite et de la retrouver saine et sauve. Au cours des derniers jours, Amadou Diallo, a lui-même été entendu à deux reprises au commissariat du VIIIe arrondissement de Paris, où il a livré toutes les informations à sa disposition. « À ma connaissance, personne ne l’a vue depuis le 1er janvier et personne ne lui a parlé au téléphone depuis le 2 janvier », indique-t-il à Jeune Afrique.

Avis de recherche de l’étudiante sénégalaise Diary Sow.

« Disparition inquiétante »

Malgré les difficultés qui entourent, en France, les recherches portant sur des disparitions de personnes majeures, une enquête a été ouverte pour « disparition inquiétante », confiée à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP). Dans ce cadre, selon nos informations, une alerte a été adressée par la police française à ses homologues de l’espace Schengen afin de retrouver sa trace.

Au Sénégal comme dans la diaspora, la mobilisation s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux pour retrouver la trace de cette compatriote au pedigree déjà prestigieux. Outre son statut d’étudiante modèle, Diary Sow est en effet l’autrice d’un roman paru chez L’Harmattan en 2020 : Sous le visage d’un ange.

Selon Amadou Diallo, Diary Sow était restée à Paris pendant les vacances afin de réviser. Sur le site internet du consulat du Sénégal à Paris, un avis de disparition avec la photo de la jeune femme et un numéro de téléphone a été publié

Sur les réseaux sociaux, la communauté sénégalaise est également mobilisée et multiplie les posts avec la photo de la jeune disparue. « Merci pour votre mobilisation pour #DiarySow et gardons espoir », a notamment tweeté le 10 janvier le parrain de la jeune femme, le ministre de l’Hydraulique Serigne Mbaye Thiam.

Avec Jeune Afrique par Medhi Ba