Posts Tagged ‘Diaspora’

Congo-Diaspora: Hommage à NZIMBOU Bernadette

juillet 13, 2018

 

À travers la vidéo en annexe mise sur le nuage numérique, la Fraternité Ne Kongo de Québec, en sigle Franeko, rend un hommage à son membre, ndona NZIMBOU BERNADETTE, décédeé à Québec le 02 juillet 2018. Divorcée il y a quelques années, elle laisse cinq enfants et trois petits-enfants.

Nos sympathies à la famille et que son âme se repose en paix.

 

 

Publiée le 12 juill. 2018 par Mapaka Mbende

 

La collecte engagée a déjà atteint la somme de:

$1298 of $15,000 goal

 

Raised by 35 people in 6 days

 

Donate Now Share on Facebook à partir du site ci-dessous:

 

https://www.gofundme.com/obseques-bernadette-nzimbou

Publicités

Congo-Diaspora: La réponse du berger à la bergère

juillet 12, 2018

 

Suite à la lettre ouverte adressée à Modeste Boukadia par Me Maurice Massengo-Tiassé, Jean-Claude Mayima-Mbemba a répondu dans Mediapart*. Ci-après la réponse de Massengo-Tiassé à la réponse de Mayima-Mbemba.

D’entrée, je dis, je signe et persiste que la fameuse Conférence Internationale de Modeste Boukadia, c’est du bluff. Elle n’aura jamais lieu.

Ce que je cherche ? Rétablir la vérité.

Répondant à la place de Modeste Boukadia, Jean-Claude Mayima-Mbemba a insidieusement affirmé que je suis l’allié objectif de M. SASSOU et son clan pour avoir demandé à Modeste Boukadia de nous rassurer sur l’état d’avancement du projet de la conférence internationale. Facile cette argumentation qui consiste à salir l’adversaire en l’associant à Sassou. A ce jeu-là il faut se demander pourquoi Modeste Boukadia traîne les pas depuis l’annonce fracassante de sa conférence Internationale. Il se pourrait que Sassou, en le libérant, a également restitué le fameux coq que Boukadia lui réclamait. Dans ce cas qui de Boukadiade ou de moi roulerait pour le tyran congolais ?

Dans son article dans Médiapart, Jean Claude Mayima-Mbemba n’a rien justifié ni démontré de la véracité et de la faisabilité de ce projet de Conférence Internationale. Il a plutôt cherché à me salir, comme il en a l’habitude et la réputation à Paris gare de l’Est où il consacre d’ailleurs la plupart de son temps aux ragots(…) in continuum

http://www.congopage.com/Replique-a-Jean-Claude-Mayima-Mbemba-dans-Mediapart-qui-s-interroge-hypocritement-que-cherche-Me

 

Par Me Maurice Massengo-Tiassé Docteur d’Etat en Droit, spécialiste en Droit International des Droits de L’Homme

Canada/Québec: Obsèques de Bernadette NZIMBOU

juillet 12, 2018

gofundBernadette NZIMBOU

La collecte engagée a déjà atteint la somme de:

La communauté congolaise de Brazzaville au Canada est à nouveau en deuil. Madame Bernadette NZIMBOU de Québec nous a quittée le dimanche 2 juillet 2018. Elle laisse dans le deuil 5 enfants et 3 petits enfants. Elle était divorcée depuis quelques années et elle était décédée de suite d’une maladie chronique dont l’état s’est détérioré assez rapidement dans les derniers jours de sa vie. Elle a travaillé comme préposée au bénéficiaires pendant plusieurs années.

Les fonds récoltés au travers de cette campagne serviront à soutenir la famille de la défunte dans cette dure épreuve pour faire face aux frais des funérailles. Les obsèques auront lieu le samedi 14 juillet 2018.

Le programme des obsèques est détaillé ci-dessous:

PROGRAMMATION POUR L’ACCOMPAGNEMENT VERS LE REPOS ÉTERNEL

1/-   VENDREDI LE 13 JUILLET 2018 

a)   17-21H : EXPOSITION AU SALON FUNÉRAIRE RÉJEAN ET Hamel : 6161, rue du pomerol. G3E 1X3
Lors de l’exposition, nous passerons un Diaporama (montages photos)

b)     21h30 : DÉBUT DE VEILLÉE DE PRIÈRE dans une salle St-ÎVES: 2470, rue Triquet. Québec (QC) G1W 1E2
Chorale des nés CONGO
Périodes de témoignages( pour ceux et celles qui veulent dire un mot + diaporama)
Prières et louanges

c)     Minuit (24 heures) : FIN DE LA VEILLÉE

**** 2 LIEUX POUR SE REPOSER :

d)      SAINTE-FOY : 614 AVENUE DU BRABANT, APPART.3 ( POUR LES PERSONNES VENANT DE LOIN, (SOIT               MONTRÉAL ET SHERBROOKE)

e)    SHARLESBOURG : 470, 51 RUE OUEST. APPART 31

2/- SAMEDI LE 14 JUILLET 2018

a) 10h30-11h15 : Dernière exposition au salon funéraire ( 6161, rue pomerol)

b) 11h15 : Départ cortège funéraire jusqu’à l’église Ste-Geneviève

c) Midi (12h00) : MESSE À L’ÉGLISE STE-GENEVIEVE, 3180, Avenue d’Amours. G1X 1L9
d) 13h15 : DÉPART AU CIMETIÈRE, DERRIÈRE L’ÉGLISE Saint-Ambroise: 277 Rue Racine, G2B 1E7.

e) 16h00 : Départ du CIMÉTIÈRE POUR ALLER à la salle ST-ÎVES, 2470, rue Triquet, Québec (QC), G1W 1E2

SVP : TOUT LE MONDE HABILLÉE EN BLANC POUR LE JOUR DE L’ENTERREMENT (SAMEDI)

Congo-Diaspora: Que cherche Me Massengo Tiassé en s’attaquant à Modeste Boukadia ?

juillet 10, 2018

 

Pour M. Maurice Massengo Tiassé l’homme à abattre n’est plus Sassou Nguesso, mais Modeste Boukadia. A lire sa fameuse lettre ouverte, on voit bien qu’il est l’allié objectif de M. Sassou et son clan. Le reste, tout ce qu’il dit dans sa lettre, n’est que saupoudrage.

 

 

sassou-massengo-tiasse
Sassou Nguesso en conciliabules avec Me Massengo Tiassé

Le 5 juillet 2018, Maître Massengo Tiassé a fait feu de tout bois. Il a publié sur les réseaux sociaux et dans divers sites Internet comme celui de Congopage, une « Lettre ouverte » destinée spécialement à Modeste Boukadia.

Pour M. Maurice Massengo Tiassé l’homme à abattre n’est plus Sassou Nguesso, mais Modeste Boukadia. A lire sa fameuse lettre ouverte, on voit bien qu’il est l’allié objectif  de M. Sassou et son clan. Le reste, tout ce qu’il dit dans sa lettre, n’est que saupoudrage.

Ceux qui hier s’étaient opposés à l’idée de la Conférence internationale sont les premiers à s’impatienter. Maître Maurice Massengo Tiassé connaît très bien Modeste Boukadia. Que n’avait-il à prendre son téléphone, à l’appeler et discuter tous les deux ! Ils ne sont pas des ennemis que je sache. Sauf à donner du gibier aux charognards qui s’y précipitent déjà et qui n’attendaient que la réaction de Me Maurice Massengo Tiassé, je ne vois pas ce que Modeste Boukadia a fait de mal et de mauvais jusque-là. Me Maurice Massengo Tiassé serait-il sous pression pour mettre la pression sur Modeste Boukadia? Si c’est pour apporter sa contribution et/ou son savoir-faire à l’action engagée par Modeste Boukadia, est-il nécessaire de s’adresser à lui par « Lettre ouverte » ? A moins que cela ne cache autre chose et ne vise un autre but. Me Maurice Massengo Tiassé et Modeste Boukadia ne sont pas des ennemis, alors qu’ils se parlent au lieu d’utiliser des lettres ouvertes comme on le ferait à l’égard de Sassou et des membres de son clan. C’est mesquin ! Modeste Boukadia est joignable 24/24h et Me Massengo Tiasse sait où et comment le joindre.

Que certains arguments avancés par Massengo Tiasse soient pertinents ou pas, la démarche de Maurice Massengo Tiassé est très gauche et reflète la malhonnêteté intellectuelle.

1) – Il envoie en privé, le 5 juillet 2018, un message à Modeste Boukadia où la signature n’est pas « Docteur en droit… », comme dans sa lettre ouverte, mais « Fils à 100% de Mpangala », etc. Un pays de Mpangala dont il revendique la filiation et les origines, mais dont il n’est pas Député. Et il sait qui est le Député des pays de Mpangala. A-t-il attendu la réaction, la réponse de Modeste Boukadia à son message avant de se comporter ainsi ? Non !

2) – Le même jour, réactualisant le même message, il le transforme en « LETTRE OUVERTE… », pour jeter en pâture Modeste Boukadia et le crucifier publiquement. C’était mieux. Il a été trop impatient notre Maurice Massengo Tiassé. Cependant, j’aurais été d’accord avec lui, si Me Maurice Massengo Tiassé avait eu la patience d’attendre la réponse de Boukadia et que c’est à la suite de celle-ci qu’il aurait fait sa lettre ouverte. Ce n’est pas le cas. C’est dommage ! Modeste Boukadia a passé plus d’un an, presque deux ans en prison. Un temps largement suffisant qui aurait permis à Me Maurice Massengo Tiassé de parvenir à un résultat largement palpable. Personne ne lui a compté ce temps. Ce qui, malheureusement, n’est pas le cas pour Modeste Boukadia contre qui Massengo Tiassé, dans son impatience, compte le temps déjà écoulé depuis l’annonce de ladite Conférence Internationale. Et le voilà qui se met à comptabiliser le nombre de mois depuis que Modeste Boukadia a lancé cette démarche de Conférence internationale…  

Pourtant, rien ne les empêche de se rencontrer, de discuter. Massengo Tiassé sait comment procéder puisque c’est lui qui a ouvert les hostilités. Si Maurice Massengo Tiassé est sous pression par je ne sais qui, Modeste Boukadia ne l’est pas. Si Massengo Tiasse est spécialiste en Droit international et des droits de l’homme, son comportement prouve qu’il n’est ni un politique, ni un diplomate.  

Pour preuve, si l’intelligence nous permet de faire la différence entre le bien et le mal, l’instruction, elle, nous permet de discerner le vrai du faux. Ceci dit, il est des gens intelligents qui ne sont pas instruits comme il est des gens instruits qui ne sont pas intelligents. Comme quoi, l’instruction et l’intelligence ne vont forcément pas toujours de pair. A celles et ceux qui nous lisent ici de dire à Me Maurice Massengo Tiassé de rattraper le coche…   

La tragédie du Congo et particulièrement du Pool ne date pas d’aujourd’hui. Où était Me Maurice Massengo Tiassé entre 1997 et 2005 pour qu’il ne la découvre qu’à partir de 2016, année où il est parti en exil ? Si j’étais à la place de ceux qui veulent mettre le feu aux poudres ou qui détestent Modeste Boukadia et auxquels Massengo-Tiasse vient de donner l’aubaine, je me méfierais, car M. Maurice Massengo Tiassé vise quelque chose d’autre que ce qu’il semble vous exposer. Alors il est mieux pour lui d’arrêter l’agitation. Depuis le CIRAC jusqu’à aujourd’hui, Me Maurice Massengo Tiassé avait très largement le temps pour améliorer la situation au Congo, au lieu d’aller se vautrer dans le cambouis… Et il est très mal placé pour jouer au justicier et au redresseur de torts ou aux donneurs de leçons…

A travers la diatribe de M. Massengo Tiasse,  si certains trouvent que M. Maurice Massengo Tiassé ne fait aucune offense à Modeste Boukadia, qu’il l’instruirait, alors ils sont de ceux qui veulent que la maison explose, parce qu’ils sont heureux de mettre le feu aux poudres.

Non, en procédant comme je le décris ici, avec ses deux messages privé et public adressés à Modeste Boukadia, Me Maurice Massengo Tiassé n’instruit pas, il détruit et il veut nuire. Il parle des Droits de l’homme, mon œil !, et il dit avoir honte de Modeste Boukadia parce que ce dernier n’a pas encore organisé la Conférence Internationale annoncée voici sept mois.

 

Or, s’il y a quelqu’un dont les Congolais devraient avoir honte, c’est bien de Maurice Massengo Tiassé, lui le spécialiste du Droit international et des Droits de l’homme ; lui qui avait trafiqué, truqué, truandé et falsifié le Rapport sur la violation des droits de l’homme au Congo-Brazzaville sur la guerre de 1997. Je crois que cela est plus grave que le délai d’attente pour les négociations de la tenue et l’organisation de la Conférence internationale qu’il reproche à Modeste Boukadia.

Pendant que les Congolais tombaient comme des mouches à Brazzaville dans la zone Nord comme dans la zone Sud, qui, par cupidité et concussion, avait menti aux Conseil des droits de l’homme de l’ONU, à Genève, et falsifié le Rapport sur la violation des droits de l’homme au Congo pendant la guerre de 1997 dans lequel seul le président Pascal Lissouba était incriminé et dédouanant au passage M. Sassou Nguesso ? N’est-ce pas Maurice Massengo Tiassé avec Me Mallet qui avaient été soudoyés, corrompus par M. Sassou Nguesso, moyennant quelques billets de banque évalués en millions de francs CFA ? Il sait cela. Moi aussi je le sais.

D’ailleurs, Me Maurice Massengo Tiassé n’avait jamais remis à son confrère Me Mallet la part des indemnités, c’est-à-dire le butin de la corruption, le fruit de la trahison, qui lui avait été alloués pour ce faire… Il avait tout gardé pour lui. Alors, leçons de morale? A qui va-t-on la donner ?

Maintenant, la question que l’on peut se poser est celle de savoir au service de qui est Me Maurice Massengo Tiassé pour s’en prendre ainsi à Modeste Boukadia, jusqu’à lui compter les mois : 7 mois ! Pourtant lui, Me Massengo Tiassé, voici plus de 20 ans, voire 40 ans dit-il (sic), qu’il rame avec ses Droits de l’homme, quels en sont les résultats ? En falsifiant les Rapports de violation des droits de l’homme au Congo, comme je viens de l’indiquer ci-dessus ? Non, un peu de modestie et de considération pour les autres !

SI C’EST VRAIMENT POUR CONTRIBUER AUX EFFORTS DE TRAVAIL QUE DEPLOIE MODESTE BOUKADIA, JE DEMANDE A Me Maurice Massengo Tiassé DE SE RESSAISIR, DE RASSEMBLER SON COURAGE A DEUX MAINS ET DE PRENDRE SON TELEPHONE ET D’APPELER SON FRERE ET AMI MODESTE BOUKADIA POUR QU’ILS SE PARLENT ET QU’IL LUI DISE DE VIVE VOIX ET TRES CLAIREMENT CE QU’IL DESIRE REELLEMENT AU LIEU D’EMPRUNTER DES FORMULES QUI RESSEMBLENT A DU CHANTAGE POLITIQUE !

Par Jecmaus Blog : CONGONEWS-BRAZZAVILLE 10 Juillet

SOURCE :  http://www.congopage.com/Lettre-ouverte-a-Modeste-Boukadia-pour-la-tenue-d-une-veritable-conference-internationale-sur-le

Congo-Diaspora: Voici comment a été démoli le MCDDI

juin 10, 2018
 Œuvre salutaire sur le MCDDI ? Hervé Mahicka écrit :

Mon frère Kevin Diafouka, je t’avais promis un petit rectificatif historique. Lors d »un de tes messages tu avais dit que Sassou avait payé Hellot Mampouya pour diviser le MCDDI. Non, les acteurs sont encore vivants sauf un. Celui qui a explosé le MCDDI c’est moi et moi seul. C’était ma décision, ma stratégie et mon action parce que ce parti devenu une épicerie familiale manquait de souffle et surtout empêchait l’émergence du débat et de nouvelles forces dans le Pool dont certains se disaient propriétaires.

C’est moi qui ai  pris langue avec les membres du BEN pour constituer un front progressiste et prompt à exiger un congrès qui n’avait jamais eu lieu depuis la création. J’ai coopté Nkounkou Mayouya en premier, ensemble nous sommes allés voir Mambou Nguié, à trois nous avons rallié Kibozi, puis Kibiadi. Tchibambelela nous soutenait sans vouloir rallier la fronde. Puis Namo. Même ceux qui nous avaient quitté, comme Paulin Makaya, pour qui j’ai pris l’avion vers l’Europe à mes frais, pour un long entretien afin de le ramener au bercail et faire bouger le parti ensemble, il avait refusé de revenir dans le parti (je comprendrais plus tard pourquoi…). J’ai rallié Tony Moudilou après une entrevue cordiale au drugstore des Champs Élysées en compagnie de Patrick Eric Mampouya, Théo Senga chef historique du MCDDI France m’avait exprimé son retrait de tout ça. Bref j’ai mené tout le travail, j’ai été trahi parce que Parfait en a vite été informé. Les sanctions sont tombées mais j’ai continué mon oeuvre qu’il ne pouvait plus contrer. Au Pool profond,  Mayama, Linzolo, Mbanza Ndounga, Kinkala, Louingui… A TiéTié, dans la Sangha avec le doyen Namedoum, la Bouenza le tonitruant Mvouada, au Niari. j’ai rallié les vieux, les historiques, les élus, les mystiques…. Sassou ne m’avait jamais rencontré ni donné un rond.

Une fois le mouvement fait, nous avons cherché un histoirque, proche de la maison du vieux pour diriger la fronde, et c’est moi qui ait proposé Hellot Mampouya que je suis allé voir et non l’inverse. Un dimanche matin. Il nous a suivi tellement le ras-le-bol était général et j’avais tissé le réseau. Mais comment diriger sans argent et sans légitimité historique, et avec la peur que Sassou nous mette les batons de la roue? C’est comme ça que nous mettons Hellot devant. Ca c’est l’histoire. Hellot arrive dans la fronde à deux semaines du fameux congrès que nous en voulions pas, alors que cela faisait des mois que nous constituons la fronde.

On n’avait pas l’intention d’exploser le parti. Même si c’est une option que je n’écartais pas. Parfait refusant un congrès démocratique, nous avons provoqué la scission. Ce soir du dernier débat au BEN sur le congrès (Bacongo devait y avoir 27 représentants et des villages de 200 habitants comme Loukami en avoir 300, manière pour lui d’éviter la fronde et de faire venir des supporters choisis) , lorsque Parfait dit « prenez vos responsabilités, nous nous retrouvions immédiatement à rédiger le discours de rupture. Avec (Hellot Mampouya, P.E. Mampouya, le Sénateur Mouanga Nkeoua, Kibozi et Brice Ngoulou), que nous lirons au journal de 20h sur télé Congo. Ce jour là Sassou est au Tchad. Et quand on arrive devant télé Congo le directeur a peur de passer un direct politique d’un ministre pendant que le président est à l’étranger. C’est sur place que nous l’appelons pour l’informer de ce qui se passe et de ce que nous allons faire. Nous prenons l’antenne et Hellot appellera les militants à boycotter ce congrès. Au retard on va chez Hellot, et on comptera les soutiens ce soir la dans la foule des militants. Donc il n’y a pas de Sassou Nguesso à la base..

Durant 4 mois (décembre 2012 à avril 2013) il y’a eu deux MCDDI qui ont déposé des requetes au tribunal. Sans en attendre la réponse, Mboulou décide en nous appelons que c’est Parfait que le pouvoir va reconnaitre, et que nous devons cesser d’en utiliser les symboles. C’est le coeur lourd que nous l’acceptons et créons la DRD. Jusqu’en ce jour, tous les symboles de la DRD imaginé en commun avec Hellot, Namo et Ngoulou, c’est moi qui les fabriqués électroniquement et déposé comme propriété intellectuelle en mon nom propre.
Si plus tard Hellot a eu de l’argent pour ça, je n’en sais rien, mais alors là c’est plus tard. Pas à la création dont je suis l’artisan et non lui, et surtout pas Sassou.

C’est la vérité dans la vérité! Tous les témoins sont vivants, sauf Nkounkou Mayouya.  C’est ce mouvement là qui a emmené à la séparation de Yuki etc. C’est moi qui en suit l’artisan. Et je dirai même que je suis plus fier de ce coup de carte politique que d’avoir mené la campagne de Mokoko. Quand j’arrive chez Mokoko je suis déjà un expert de 10e dan. Et mon premier coup de maitre, fut celui-la. Le MCDDI était un monument. Venir de là ou je viens pour le déranger, c’est un chef d’oeuvre et je refuse qu’on me le vole. Prenez pour vousla campagne de Mokoko, dites qu c’est vous. Mais pas ça.

Congomfoa.com par Hervé Mahicka

Congo-Diaspora: Décès de Dave Mapingou

juin 8, 2018
Les Familles MAPINGOU, MOCKASSA et NZAOU informent les proches et amis sur le décès de leur fils, Dave MAPINGOU, survenu le 5 Juin 2018, à Paris.Une veillée sera organisée le Samedi 9 Juin 2018 au 34-46 Avenue du vieux chemin de Saint-Denis 92390 Villeneuve – La – Garenne à partir de 20h.

COMMUNIQUÉ DE LA FAMILLE

« Bonjour à tous,

Suite au décès de leur fils, Dave MAPINGOU, survenu le 5 juin au Centre Jeanne Garnier de Paris (France), les familles: Mapingou, Mockassa et Nzaou, organisent une veillée de recueillement ce samedi 9 juin 2018 à partir de 20h.
Lieu de la veillée:
34-46, Avenue du vieux chemin de Saint-Denis. 92390 Villeneuve- La- Garenne.

Accès: tramway 1 Saint-Denis; RER D Les Courtilles. Arrêt la Noue.
Bus 137 ou 177 arrêt lycée Charles Petiet.

Contacts:
Igor: 06 51 68 29 70
Nicole: 06 27 75 65 74
Marceline: 06 19 25 90 97
Édith: 07 61 08 66 69

« Merci d’avance à tous ceux qui nous assisteront de près ou de loin »

 

Photo de BrazzaNews.
Dave Mapingou

Avec Brazzanews.fr

Urgent/Congo-Diaspora: agression de Roland Nitou à Paris

mai 29, 2018

 

Photo de BrazzaNews.

Roland NITOU agressé à Paris.
Le résistant Levy Roland Nitou vient d’être agressé par le criminel cobra Edgard Bokilo, Rostel BAKWA etc…BOKILO vient d être arrêté par les policiers.

Assassinat manqué d’un activiste Congolais ( Roland Levy NITOU) à quelques mètres du palais de l’Élysée par les gardes corps du dictateur Congolais Denis Sassou Nguesso.

Pendant que le Président Français Emmanuel MACRON prenait la pose avec le tyran congolais Denis Sassou Nguesso à l’Elysée, à quelques pas de là, l’activiste-lanceur d’alerte congolais Roland Levy NITOU échappait de justesse à un assassinat crapuleux.

Cette tentative d’assassinat, commanditée par le patron de la police congolaise Jean-François DENGUET sur le sol français était dirigée par Edgar BOKILO, un propagandiste du régime, coutumier des menaces de mort contre les familles d’opposants au régime de Brazzaville.

Cinq à six agresseurs ( garde de corps de Denis Sassou Nguesso) munis d’objets contondants sont subitement sortis d’une Mercedes diplomatique noire aux vitres fumées pour assassiner Monsieur NITOU, Président de l’amicale des Indignés du 242.

L’intervention prompte de la Police française a permis d’éviter le pire; Edgar BOKILO a été arrêté et une partie du commando a pris la fuite.

Ces commando qui ont voulu assassiner Roland Lévy NITOU ont été bel et bien identifié. il s’agit de : Edgar BOKILO, Osiris AKOBO, Lopandza

Une plainte est déposée pour tentative d’assassinat avec préméditation contre :
– Edgar BOKILO
– Osiris AKOBO
– Lopandza LOPOLELE WARDA,
et pour complicité de tentative d’assassinat contre :
– Denis Sassou Nguesso
– Bertrand Cochery, Ambassadeur de France au Congo
– Guy Mpela, Chef du protocole de Monsieur Denis Sassou Nguesso
– Jean-François DENGUET, Chef de la police congolaise.

 

Le milicien venu de Brazzaville pour agresser Roland NITOU s’appelle Lopandza Lopolele Warda, c’est un adjudant chef de la DGSP ( direction générale de sécurité présidentielle), un vrai analphabète qui habite kanga bandzi (TALANGAI), c’est lui qui indisposé les malades à l’hôpital de Talangai en organisant des concerts sans être inquiété.

Il vit à Talangai ( quartier nord de Brazzaville) en face de l’hôpital de Talangaï. Dans sa parcelle il n’y a que des véhicules volés.
Niveau scolaire: CE1 (école primaire ).
Et voilà comment Denis Sassou Nguesso à transporter la terreur de Brazzaville et Pointe-Noire vers Paris.

 

Photo de BrazzaNews.
Lopandza Lopolele Warda
Avec Brazzanews.fr

Congo-Diaspora: Roga Roga défie les combattants à Paris et joue contre vents et marées

mai 26, 2018

 

 

Avec Replay Tv

Congo-Diaspora: des manifestants face aux policiers à Paris pour annuler le concert de Roga Roga

mai 26, 2018

 

 

Congo-Diaspora: le pouvoir de Brazzaville achète 750 billets du concert de Roga Roga

mai 24, 2018

La tenue du concert de Roga Roga à Paris est un défi particulier pour le pouvoir de Brazzaville, qui compte marquer un point au détriment de ses opposants de la place de Paris. Willy Etoka, JDO, Claudia Sassou ont acheté plus de 750 billets, qu’ils offrent aux ressortissants de la RCA, et à d’autres africains.

Si Roga Roga réussi à jouer au palais de congrès de Montreuil, le pouvoir de Brazzaville se lancera dans une compagne de communication le lendemain, contre les combattants et les opposants de Paris. » Peu importe que Roga joue devant même 10 personnes, pour nous, le plus important est qu’il joue » a confié un proche de l’artiste, manifestant par là que ce concert relève bien d’un enjeu politique. C’est dans cette optique que Willy Etoka et autres membres du pouvoir ont acheté plus de 750 tickets d’entrée qu’ils sont entrain d’offrir aux centrafricains, ivoiriens, camerounais, afin de montrer à la face du monde que la salle aura fait le plein.

Mais par ailleurs, la détermination des combattants de Paris à faire annuler le concert, a poussé Jean Dominique Okemba à se payer les services de Rostel Bakwa à coup de millions, pour sécuriser le dit événement. L’organisation de ce concert a été financée intégralement par les membres du pouvoir de Brazzaville, dans le seul but de faire taire les ardeurs des combattants de Paris, qui à leurs yeux en font trop. Rendez- vous le 26 mai au palais de congrès de Montreuil

Sacer-infos.com par Stany Franck