Posts Tagged ‘Disparition’

France/Oise: le corps retrouvé calciné est celui d’une adolescente de 15 ans portée disparue

octobre 29, 2019

 

Le corps retrouvé calciné dimanche dans un cabanon incendié à Creil (Oise) a été «formellement identifié» comme celui d’une adolescente de 15 ans «dont la disparition avait été signalée» par sa famille samedi, a annoncé mardi soir le parquet de Senlis.

Le corps a été «formellement identifié ce jour au moyen d’une expertise génétique (…) Il est confirmé qu’il s’agit du corps d’une jeune femme née en août 2004 et donc âgée de 15 ans au moment de son décès et dont la disparition avait été signalée par sa famille» samedi, «soit postérieurement à son décès», déclare dans un communiqué le procureur de la République de Senlis Jean-Baptiste Bladier. «L’identité de la victime dans cette affaire ne donnera lieu à aucune confirmation de la part du parquet de Senlis», ajoute-t-il, rappelant que la diffusion de l’identité d’une victime mineure est punissable par la loi.

«Aucune interpellation n’est intervenue à ce stade de l’enquête» mais les investigations «suivent activement leur cours», poursuit le procureur. Cette jeune fille avait été retrouvée morte dimanche dans les décombres d’un cabanon de jardin pour l’incendie duquel les pompiers étaient intervenus vendredi soir à Creil. L’autopsie menée lundi avait permis de confirmer que «le décès était le résultat de violences», selon un précédent communiqué du parquet.

Samedi, une famille de Mauriciens, habitant à proximité du cabanon incendié, avait porté plainte suite à la disparition, au cours de la nuit, de leur fille, âgée de 15 ans. Le frère de celle-ci a affirmé à l’AFP avoir été convoqué lundi au commissariat de Creil où il a apporté des objets appartenant à sa sœur -«une brosse à dents et un test de grossesse», positif, retrouvé dans ses affaires – afin de permettre des comparaisons de tests ADN. L’autopsie n’a pour l’instant «pas permis de confirmer ni d’infirmer l’état de grossesse de la victime» et «les investigations se poursuivent» pour le déterminer, a précisé mardi soir Jean-Baptiste Bladier à l’AFP.

Par Le Figaro.fr avec AFP

France: Disparition de Pascale Roberts, pilier de Plus belle la vie

octobre 27, 2019

-

Pascale Roberts en 2012 VALERY HACHE/AFP

L’interprète de Wanda Legendre ne tournait plus depuis deux ans dans le feuilleton de France 3 . Elle avait partagé l’affiche avec Fernandel, Alain Delon…

Plus belle la vie est en deuil. Le feuilleton quotidien de France 3 a perdu l’un de ses piliers. Pascale Roberts est décédée samedi à l’âge de 89 ans. L’interprète de Wanda Legendre est morte à Paris des suites «d’une longue maladie», a indiqué son agent. Du fait de ses ennuis de santé, Pascale Roberts était absente des plateaux de Plus belle la vie depuis deux ans.

Ayant tourné avec Robert Guédiguian, Yves Boisset, Costa Gavras… Pascale Roberts disait de Plus Belle la Vie que «c’était une vraie récré qui avait changé ses rapports avec le public». «Certains fans n’hésitent pas à venir s’asseoir à ma table quand ils me croisent au restaurant. Comme si je faisais partie de leur vie», confiait-elle à Télé 7 Jours en 2013.

Sa mère travaille dans un magasin de beauté et côtoie des vedettes notamment Martine Carol qui sera la marraine de cinéma de Pascale Roberts. L’héroïne de Caroline chérie lui fait tourner un petit rôle dans Madame du Barry de Christian-Jaque en 1954. ««Maman était désespérée, parce que je jouais les putes avec un naturel confondant qui aurait pu faire croire que j’avais fait ça toute ma vie» se souvenait Pascale Roberts dans un portrait que lui consacrait Le Point.

La renaissance Marius et Jeannette

Pascale Roberts fut la partenaire de Michel Serrault, d’Alain Delon et de Fernandel. Bien avant Plus Belle la Vie, elle apparaît dans des feuilletons populaires: Les chevaliers du ciel , Le temps de vivre, Le temps d’aimer. Dans sa riche filmographie, figurent également Dupont Lajoie d’Yves Boisset où elle campe la mère d’Isabelle Huppert, Trois hommes à abattre de Jacques Deray, Le Grand chemin de Jean-Loup Hubert, Compartiment tueurs de Costa-Gavras ou encore La fille de d’Artagnan de Bertrand Tavernier.

Depuis le milieu des années 1990, Pascale Roberts avait entamé une collaboration régulière avec Robert Guédiguian au cinéma. De Marius et Jeannette qui lui vaudra une nomination aux César à Mon père est ingénieur en passant par Lady Jane.

Tout au long d’une carrière fleuve, Pascale Roberts avait aussi foulé les planches, et fut notamment mise en scène par Jean-Louis Barrault dans les années 1960 ou encore Jean-Luc Moreau dans les années 2000.

ALGERIE-MONDY-ROBERTS

Avec son premier mari, Pierre Mondy en 1961 ARCHIVE/AFP

Côté vie privée, elle fut la première femme de l’acteur Pierre Mondy avec qui elle tourne Cherchez la femme. «Un coup de foudre incandescent» pour celle que le comédien trouvait «belle à couper le souffle». Puis Pascale Roberts avait épousé l’écrivain Pierre Rey auteur des romans populaires: La Veuve, Sunset, Liouba. Elle avait convolé une dernière fois avec Michel Le Royer.

Par Le Figaro.fr par Constance Jamet avec Agence

Cinq mots disparus que nous ferions bien d’employer (à la place des anglicismes)

octobre 8, 2019

 

«Soporatif», «se panader»… Nombreux sont ces termes anciens à s’effacer, petit à petit, des colonnes de nos dictionnaires. Le Figaro vous propose de les découvrir grâce au lumineux ouvrage de Bernard Cerquiglini, Les mots disparus de Pierre Larousse.

The Artist de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin et Berenice Bejo, 2011

Rue des Archives/Rue des Archives/BCA

Il ne s’agit pas de maudire les petits nouveaux qui se fraient un chemin dans les colonnes de nos dictionnaires. Après tout, la langue française évolue. Elle se régénère, s’enrichit parfois, s’appauvrit aussi. On ne peut pas dire que les anglicismes, qui se multiplient dans nos conversations quotidiennes, soient ni particulièrement jolis, ni complètement utiles. Bien sûr, «week-end», «parking», «corner» sont indispensables. Mais «drink», «flop», «too much» le sont-ils tout autant? À ce propos, Le Figaro vous propose de (re)découvrir cinq mots disparus à réhabiliter et à employer… sans modération! Et tout cela, grâce à l’éclairant ouvrage de Bernard Cerquiglini, Les mots disparus de Pierre Larousse.

«Best of». On l’emploie à toutes les sauces. Pour parler des chansons d’un artiste, des phrases cultes des hommes d’État, des films du XXe siècle à voir absolument… Ce mot anglais, ainsi que le précise le Larousse, a pour définition: «sélection des meilleures expressions d’une œuvre ou d’un artiste». Et ses synonymes? Bien sûr, il y a l’anthologie, un florilège ou encore, une compilation. Mais si l’on parle de littérature, l’on peut également utiliser le terme d’«analecte». À savoir: «morceaux en prose ou en vers, choisis dans les ouvrages d’un ou de plusieurs auteurs», note Le Trésor de la langue française. Ce joli mot est emprunté au latin analecta qui vient lui-même du grec signifiant «choses recueillies», issu d’analego, «choisir, recueillir, ramasser». À partir du XVIIIe siècle, il est employé au sens de «recueil».

«Ce qu’il est snob ! Non mais son comportement… C’est too much !» Concernant «snob», il vient de l’anglais snobbish attesté depuis 1840 et qui s’emploie pour parler d’une personne «qui affecte et admire les manières, les opinions qui sont en vogue dans les milieux qui passent pour distingués et qui méprise tout ce qui n’est pas issu de ces milieux», lit-on dans les colonnes du Larousse. Quant à «too much», on pourrait le traduire par: «Il en fait trop». Il existe un joli verbe qui peut s’avérer utile dans les deux cas: «(se) panader». Il signifie «Marcher d’une allure majestueuse et fière avec l’ostentation d’un paon faisant la roue», ainsi que nous le lisons sur le site du CNRTL. Le verbe est dérivé du moyen français penade, «saut d’un cheval, ruade», attesté dès 1460. À la même époque, «pennader» s’emploie en tant que verbe intransitif au sens de «sauter, ruer». Il faut attendre le XVIe siècle pour qu’il prenne le sens de «marcher avec ostentation».

Qu’il est «soporatif»!

Après une journée de travail, quoi de plus rafraîchissant qu’un verre entre collègues? «Tu veux un p’tit drink pour te détendre?» Douche froide. Un drink signifie ici un «verre». Et souvent, un verre d’alcool. Alors, pour éviter l’anglicisme, pourquoi pas proposer un «brandevin»? Mot léger et agréable signifiant «eau-de-vie» et qui nous vient de l’Allemagne. Attesté depuis 1360 sous la forme du moyen allemand brantwin, «eau-de-vie», le terme est composé de brant, abréviation du participe passé gebrant, «brûlé» et de win, «vin». Littéralement, précise Le Trésor de la langue française, «vin brûlé, c’est-à-dire distillé».

«Tout ça pour ça! Ils ont bossé des heures et des heures! Et ça donne un flop!» Comprendre: «faire fiasco», «connaître un échec (cuisant)». Ces expressions, nous les connaissons. Mais il y en a une, quelque peu familière mais intéressante, qui exprime l’idée d’une «entreprise folle suivie d’un échec». Il s’agit d’une «cacade». Au sens premier, dans le langage populaire, le terme signifie «brusque évacuation d’excréments». Et, par métaphore, la «déchéance par effondrement soudain». «Cacade» vient du provençal cagado, «selle». La forme française «caguade» apparaît au XVIe siècle.

Imaginez ceci: vous voilà assis dans un obscur auditorium, écoutant un discours aussi long qu’inintéressant. Votre voisin, agacé, se rapproche et vous souffle dans l’oreille: «C’est so boring !» La locution s’emploie souvent pour désigner une personne, une lecture, quelque chose d’«ennuyeux». Ou bien, ce qui est «soporatif»: qui a la propriété de faire dormir. Au sens premier, on parle plutôt d’une boisson ou d’une substance soporifique. Au figuré, le terme s’emploie pour désigner ce «qui ennuie profondément au point de provoquer le sommeil». Le mot est dérivé du latin sopor, «profond sommeil», et de -fique «qui produit».

Par Le Figaro.fr

Onze marins portés disparus au large du Sahara occidental après une collision

septembre 27, 2019

 

Onze marins sont portés disparus après une collision de leur chalutier avec un navire panaméen, dans la nuit de jeudi à vendredi, au large de Dakhla (Sahara occidental), a rapporté l’agence marocaine de presse MAP.

Le Montelaura, un navire de transport de marchandises, a heurté le chalutier Al Akhawayn à 60 kilomètres du port de Dakhla, selon MAP, qui cite les autorités locales. Cinq marins qui étaient à bord du bateau de pêche ont été secourus, et «tous les moyens ont été mobilisés pour retrouver» les onze autres, selon la même source

Par Le Figaro.fr avec AFP

2500 personnes encore portées disparues aux Bahamas après Dorian

septembre 11, 2019

BAHAMAS-US-WEATHER-HURRICANE

Les habitants des Bahamas dévastées par Dorian cherchent les disparus parmi les décombres. ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/AFP

Tandis que le bilan matériel n’est pas mesurable, le bilan humain de l’ouragan qui a dévasté l’archipel en catégorie 5 s’alourdit toujours. Le nord est encore en phase d’urgence et le chaos règne partout, compliquant la tâche de ceux qui cherchent les absents.

2500 personnes sont encore portées disparues aux Bahamas plus d’une semaine après le passage dévastateur de l’ouragan Dorian, qui a fait au moins 50 morts, ont annoncé ce mercredi 11 septembre les services d’urgences de l’archipel.

«A l’heure actuelle, environ 2500 personnes sont inscrites sur le registre gouvernemental des personnes portées disparues» a déclaré Carl Smith, représentant de l’agence bahaméenne des situations d’urgence (NEMA), précisant que cette liste n’avait «pas encore été comparée aux registres du gouvernement sur les personnes placées dans des refuges ou qui ont été évacuées».

Le nord de l’archipel des Bahamas reste plongé dans un grand chaos et la phase d’urgence n’y est pas terminée, la priorité étant d’évacuer les sinistrés des îles les plus dévastées.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Québec/Disparition du président de Savoura et de son fils : la zone de recherche réduite de 44 %

juillet 14, 2019

Sav

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont réduit d’environ 44 % la zone de recherche pour retrouver le président de Savoura, Stéphane Roy, et son fils qui manquent à l’appel depuis jeudi.

Stéphane Roy et son fils devaient rentrer mercredi de leur chalet situé à Parent, en Mauricie, mais ils ne sont jamais arrivés à destination.

La zone de recherche, qui couvrait à l’origine 20 000 kilomètres carrés, a pu être grandement réduite grâce à des informations reçues par les FAC.

Les militaires travaillent de concert avec la famille de M. Roy afin d’établir différents scénarios possibles, souligne le major Christian Labbé. On s’informe sur ses habitudes, ses horaires, et une fois l’ensemble des informations réunies, les différentes possibilités se réduisent.

Ce travail a permis de réduire la zone de recherche d’environ 44 %. Elle s’étend désormais du chalet familial dans les Laurentides à la résidence de Stéphane Roy, dans la région de Saint-Jérôme.

On met désormais nos ressources dans une zone qui est beaucoup plus petite. La température est aussi de notre côté, alors on espère avoir de meilleurs résultats dès aujourd’hui.

Major Christian Labbé

L’opération de recherche, de niveau majeur, a permis le déploiement de nombreux autres appareils dont un avion Aurora CP-140 qui a permis à prendre des images thermiques de la zone de recherche. Plusieurs propriétaires de petits appareils quadrillent également le terrain.

L’hélicoptère du président de Savoura est un Robinson R44 blanc avec des lignes rouges.

Aucun signal de détresse n’a été reçu depuis la disparation du président de Savoura et de son fils. Un échec de l’équipement, ou une absence de balise à bord pourrait expliquer la situation, selon les FAC.

Radio-canada.ca par Sarah Molkhou

Inde: huit alpinistes disparus sur un sommet de l’Himalaya

juin 1, 2019

Des dizaines de secouristes étaient samedi à la recherche de huit alpinistes portés disparus sur la deuxième plus haute montagne de l’Inde, la Nanda Devi (7.826 mètres), ont indiqué des responsables indiens. Il s’agit de quatre Britanniques, deux Américains, un Australien et un Indien qui devaient gravir l’arête est de la Nanda Devi, proche de la Chine, et revenir à leur camp de base le 26 mai.

Mais la cordée, conduite par le Britannique Martin Moran, qui a déjà escaladé avec succès cette montagne plusieurs fois, n’a pas donné signe de vie au camp de Munsiyari, dans l’Etat indien d’Uttarakhand, après avoir commencé à grimper le 13 mai.

«Nous avons mobilisé des ressources pour les localiser quand ils ne sont pas retournés au camp (à la date prévue du 26 mai) mais le mauvais temps ralentit les opérations», a indiqué a l’AFP Vijay Kumar Jogdande, un magistrat du district de Pithoragarh où se trouve la Nanda Devi.

De fortes pluies et des chutes de neige qui ont duré une semaine dans la région ont rendu difficile la surveillance aérienne, a souligné M. Jogdande.

Des centaines d’alpinistes viennent du monde entier en Inde chaque année pour tenter l’ascension de sommets qui font partie de la chaîne de l’Himalaya. L’Inde a sur son territoire dix sommets de plus de 7.000 mètres, dont le troisième plus haut du monde, le Kangchenjunga, coincé entre Inde et Népal. Quatre Indiens figuraient parmi les 11 alpinistes qui sont morts en tentant de vaincre l’Everest au cours de la saison écoulée, qui a pris fin cette semaine.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Des ossements relancent l’une des plus mystérieuses disparitions d’Italie

octobre 31, 2018

Le drapeau du Vatican flotte sur l’ambassade du Saint-Siège en Italie le 31 octobre 2018 / © AFP / Alberto PIZZOLI

La famille d’une jeune fille disparue mystérieusement voici 35 ans a réclamé mercredi des clarifications au Vatican après la découverte d’ossements humains dans l’une de ses propriétés.

Ces restes ont été trouvés lundi par des ouvriers effectuant des travaux de terrassement dans un petit bâtiment d’accueil situé dans l’immense parc de l’ambassade du Saint-Siège auprès de l’Italie.

La macabre découverte a immédiatement relancé les enquêtes sur Emanuela Orlandi et Mirella Gregori, deux mineures disparues séparément à Rome en 1983. Ces faits divers non résolus défraient régulièrement la chronique italienne, sur fond de théories du complot impliquant parfois la pègre et le Vatican.

« Au cours de travaux de restauration dans une annexe de la nonciature apostolique des fragments d’ossements humains ont été retrouvés », a précisé mardi soir le Vatican dans un communiqué, sans toutefois faire de lien avec les disparues.

La somptueuse ambassade, entourée d’un grand parc, fut donnée au Saint-Siège en 1949 par un industriel et sénateur juif, qui s’était inscrit au parti national fasciste (PNF) en 1925 avant la promulgation de lois raciales en Italie, puis s’était converti au catholicisme.

Un ouvrier travaille dans l’enceinte de l’ambassade du Saint-Siège en Italie à Rome, le 31 octobre 2018 / © AFP / Alberto PIZZOLI

La police italienne tente actuellement d’établir l’âge et le sexe des ossements retrouvés, ainsi que la date du décès. Et elle vérifiera si l’ADN correspond à celui de l’une des deux mineures.

« Nous allons demander aux enquêteurs et au Saint-Siège comment ces ossements ont été trouvés et pourquoi leur découverte a été liée à la disparition d’Emanuela Orlandi ou Mirella Gregori, » a commenté devant la presse Laura Sgro, l’avocate de la famille Orlandi, se plaignant d’informations succinctes du Vatican.

Emanuela Orlandi, fille d’un employé de la Préfecture de la maison pontificale, vivant dans la Cité du Vatican, avait été vue la dernière fois le 22 juin 1983 alors qu’elle sortait d’un cours de musique.

– Thèses multiples –

Vue de l’ambassade du Vatican en Italie à Rome le 31 octobre 2018 / © AFP / Alberto PIZZOLI

Selon certains, la jeune fille de 15 ans aurait été enlevée par un groupe criminel pour faire pression en vue de recouvrer un prêt auprès de l’ancien président américain de la banque du Vatican (IOR), Paul Marcinkus.

D’autres affirment qu’elle aurait été kidnappée pour arracher la libération de Mehmet Ali Agca, le Turc qui avait tenté d’assassiner le pape Jean Paul II en 1981. L’implication de services secrets a aussi été mentionnée. Mais rien n’a jamais été prouvé.

Son frère Pietro, qui mène depuis des décennies une campagne pour résoudre le mystère, a régulièrement dénoncé le silence du Vatican et même sa complicité.

Mirella Gregori avait pour sa part disparue 40 jours exactement avant Emanuela Orlandi. Selon sa mère, la jeune fille avait répondu à l’interphone, affirmant à ses parents qu’il s’agissait d’un camarade d’école et qu’elle allait lui parler brièvement avant de remonter chez elle. Elle n’est jamais réapparue.

Vue de l’ambassade du Vatican en Italie à Rome, le 31 octobre 2018 / © AFP / Alberto PIZZOLI

Ce n’est pas la première fois que la police italienne suit une piste pour retrouver le corps d’Emanuela Orlandi, qui aurait aujourd’hui 50 ans.

En 2012, le parquet de Rome avait ainsi donné son feu vert à l’ouverture de la tombe d’un criminel italien, Enrico de Pedis. La tombe de cet ancien chef de la bande de la Magliana, qui a terrorisé Rome dans les années 1970 et 1980, avait été ouverte dans la basilique Saint-Apollinaire à Rome. Elle ne contenait toutefois que la dépouille de l’homme tué en 1990 dans un règlement de comptes.

Pour des raisons inexpliquées, la sépulture de ce « boss », soupçonné d’être lié à la fois à la mafia, la loge maçonnique P2 et des secteurs de la finance du Vatican, avait été transférée la même année dans la basilique, un privilège rare.

Une ex-maîtresse du malfrat avait notamment affirmé aux enquêteurs qu’il avait enlevé la jeune fille et que le corps aurait été coulé dans du béton.

Enième rebondissement en septembre 2017, un journaliste d’investigation italien avait rendu public un document signé par un cardinal pouvant accréditer la thèse que le Saint-Siège avait dépensé des millions pour cacher la jeune fille dans des instituts religieux à Londres jusqu’en 1997… Le Vatican avait démenti.

Romandie.com avec(©AFP / (31 octobre 2018 15h50)

Journaliste disparu: des enquêteurs américains travaillent avec Ankara et Ryad (Trump)

octobre 11, 2018

Washington – Donald Trump a indiqué jeudi que des enquêteurs américains travaillaient avec la Turquie et l’Arabie saoudite afin de faire la lumière sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul.

« On ne peut pas laisser cela arriver. Nous sommes très durs et nous avons des enquêteurs là-bas, et nous travaillons avec la Turquie et franchement nous travaillons avec l’Arabie saoudite », a déclaré le président américain dans un entretien téléphonique avec Fox.

« Nous allons étudier cela très, très sérieusement. Je n’aime pas cela du tout. Il n’y a pas de citoyens américains (impliqués), mais cela n’a pas d’importance dans ce cas. C’est un précédent terrible, terrible », a-t-il ajouté.

Interrogé sur le fait de savoir si la disparition suspecte de M. Khashoggi –exilé aux Etats-Unis depuis 2017 après être tombé en disgrâce à la cour du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane– pouvait mettre à mal les relations entre Washington et Ryad, Donald Trump a répondu qu’il fallait d’abord « trouver ce qui s'(était) passé ».

« Nous y sommes probablement plus proches que ce que vous pouvez penser », a-t-il précisé.

Le président américain avait déclaré mercredi s’être entretenu « au plus haut niveau » avec les Saoudiens, et ce « plus d’une fois », au sujet du journaliste saoudien, collaborateur du Washington Post.

Romandie.com avec(©AFP / 11 octobre 2018 13h26)                                                        

Journaliste saoudien disparu à Istanbul: une télévision diffuse des images de vidéosurveillance

octobre 10, 2018

Manifestation en faveur du journaliste saoudien Jamal Hashoggi, devant le consulat saoudien à Istanbul, le 5 octobre 2018. / © AFP/Archives / OZAN KOSE

Des éléments accréditant la thèse de la disparition forcée ou de l’assassinat d’un journaliste saoudien à Istanbul par des agents de son pays ont été révélés par les médias turcs mercredi, alors que sa fiancée demande l’aide de Donald Trump.

Des télévisions turques ont diffusé des images de vidéosurveillance montrant notamment l’entrée au consulat saoudien d’Istanbul du journaliste Jamal Khashoggi et de l’équipe soupçonnée d’être responsable de sa disparition.

M. Khashoggi, un journaliste critique du pouvoir de Ryad qui écrivait notamment pour le Washington Post, s’est rendu au consulat le 2 octobre, sur rendez-vous, pour des démarches administratives.

Selon la police turque, il n’en est jamais ressorti, mais Ryad affirme le contraire.

Sur les images, M. Khashoggi apparaît, entrant dans le consulat à 13h14. Un van noir est visible, garé à proximité.

D’autres images montrent un van entrer dans le consulat puis en ressortir et se rendre à 15h08, selon la chaîne 24 TV, à la résidence du consul toute proche.

Des sources turques, citant l’enquête en cours, ont affirmé durant le weekend que M. Khashoggi avait été assassiné dans le consulat. Mais certains médias ont évoqué mardi la possibilité qu’il ait été enlevé et emmené en Arabie saoudite.

Ryad a fermement démenti la thèse de l’assassinat.

Le Washington Post a affirmé, citant une source informée, que les services de renseignement américains avaient intercepté avant la disparition de M. Khashoggi des communications entre responsables saoudiens évoquant son enlèvement.

Journaliste saoudien disparu / © AFP / Thomas SAINT-CRICQ

– « Equipe d’assassinat » –

La police turque avait révélé samedi qu’un groupe de 15 Saoudiens avait fait l’aller et retour à Istanbul et au consulat le jour de la disparition du journaliste.

24 TV et d’autres chaînes ont aussi diffusé des images qu’elles affirment être celles des membres de ce groupe arrivant à l’aéroport d’Istanbul puis à leur hôtel. Selon ces sources, ils ont quitté l’hôtel dans la matinée pour se rendre au consulat puis sont repartis dans la soirée.

Le quotidien progouvernemental Sabah avait révélé mardi que deux avions privés étaient arrivés d’Arabie saoudite à Istanbul ce jour-là et que les personnes à leur bord avaient des chambres réservées dans des hôtels proches du consulat mais qu’ils n’y avaient pas passé la nuit.

Mercredi, le même journal a publié les noms, l’âge et les photographies de quinze hommes présentés comme l' »équipe d’assassinat » dépêchée par Ryad.

Le nom de l’une de ces personnes, Salah Muhammed Al-Tubaigy, correspond à celui d’un lieutenant-colonel du département de la médecine légale saoudien.

Les autorités turques ont obtenu mardi l’autorisation de fouiller le consulat saoudien, mais cette fouille n’a pas encore eu lieu.

La fiancée du journaliste a demandé mardi dans le Washington Post l’aide du président américain Donald Trump pour « faire la lumière » sur cette affaire.

L’opposition exhorte Ankara à élucider l’affaire Khashoggi / © AFP / Kadir Demir

« J’implore le président Trump et la Première dame Melania Trump d’aider à faire la lumière sur la disparition de Jamal », a écrit Hatice Cengiz dans une tribune publiée par le quotidien auquel collabore M. Khashoggi.

– « Moi, je parle » –

Le Saoudien s’était exilé en 2017 aux États-Unis, après être tombé en disgrâce à la cour du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, surnommé « MBS ».

Dans une interview réalisée par la BBC trois jours avant sa disparition, M. Khashoggi a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de revenir dans son pays.

« Lorsque j’entends parler de l’arrestation d’un ami qui n’a rien fait qui mérite une arrestation, cela me fait penser que je ne dois pas y aller. Moi, je parle, cet ami à moi ne parlait même pas », a-t-il dit pour expliquer sa décision.

Au moment où la pression monte sur l’administration américaine pour intervenir sur ce dossier auprès de son allié saoudien, le ministre américain de la Défense Jim Mattis a assuré mardi que les Etats-Unis « suivent de très près la situation ».

M. Trump s’était dit « préoccupé » lundi par le sort de M. Khashoggi en relevant que « de mauvaises histoires circulent » à son sujet.

Déplorant une réaction américaine tardive et timorée, Sarah Margon, de l’organisation Human Rights Watch, estime que Washington « dispose des outils pour répondre rapidement, c’est une question de volonté politique ».

Romandie.com avec(©AFP / (10 octobre 2018 13h14)