Posts Tagged ‘Dissensions’

France: Nouvelles dissensions internes au Conseil français du culte musulman

mars 17, 2021

Quatre fédérations composant le Conseil français du culte musulman (CFCM) ont annoncé mercredi 17 mars au soir qu’elles se retiraient du bureau exécutif de cette instance, principal interlocuteur des pouvoirs publics sur le culte musulman. La Fédération de la Grande Mosquée de Paris, le Rassemblement des Musulmans de France, Musulmans de France et la Fédération Française des Associations Islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA) ont indiqué, dans un communiqué commun, leur «retrait définitif du bureau exécutif du CFCM à compter de ce jour» mercredi.

Une décision constatée par le président du CFCM Mohammed Moussaoui, contacté par l’AFP, qui a souligné que ces quatre fédérations, sur neuf au total, à ce stade «gardent leurs places au Conseil d’administration». Ces quatre fédérations mettent en cause la tenue d’une réunion ce mercredi, organisée, selon elles, «unilatéralement» par Mohammed Moussaoui, pour désigner l’aumônier national des prisons. Elles évoquent une réunion «organisée en dépit du bon sens, de manière illégale et contre (leur) avis».

Faux, a répondu Mohammed Moussaoui, qui souligne avoir «respecté les règles statutaires». Selon lui, il lui est reproché d’avoir tenu cette réunion avec parmi les présents des membres des deux fédérations turques, le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) ainsi que Millî Görüs (CIMG) qui ont refusé en janvier de signer la «Charte des principes pour l’islam de France». Les quatre fédérations protestataires «demandent que toutes les réunions du bureau exécutif soient suspendues jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à ce que les fédérations non-signataires paraphent le texte», a ajouté Mohammed Moussaoui. «Mais on ne peut accepter de paralyser le CFCM» en attendant une signature incertaine, a-t-il dit.

Créée en 2003, cette instance dirigée depuis janvier 2020 par Mohammed Moussaoui est devenue au fil des années le principal interlocuteur des pouvoirs publics sur l’islam mais elle est régulièrement minée par ses différends internes et sa représentativité est souvent remise en cause. Réclamée par Emmanuel Macron dans la foulée de son offensive contre le «séparatisme»«la charte des principes pour l’islam de France» réaffirme la «compatibilité» de la foi musulmane avec la République et proscrit «l’ingérence» d’États étrangers dans le culte en France. Elle a été signée après plusieurs semaines de crises internes par cinq fédérations du CFCM.

Par Le Figaro avec AFP

France: Hollande invoque les valeurs de la République face à l’extrême droite

décembre 9, 2015

Paris – Le président François Hollande a appelé mercredi tous les responsables politiques à la clarté et à défendre les valeurs de la République avant le second tour dimanche d’élections régionales pour lesquelles l’extrême droite française est favorite.

Dimanche dernier, le parti Front national de Marine Le Pen est arrivé en tête lors du premier tour dans six régions sur les 13 de la métropole.

Depuis lundi, gauche et droite affichent leurs divisions face à la progression de l’extrême droite dans le paysage politique français. Les socialistes ont appelé à voter en faveur de l’opposition dans deux régions. La droite, minée par des dissensions, a refusé de faire de même dans les régions où elle est arrivée en troisième position.

Les choix dans les débats nécessitent de la part de tous les responsables politiques la clarté dans les attitudes, dans les comportements, dans les choix et la défense des valeurs de la République, a déclaré le président français, cité par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à l’issue du Conseil des ministres hebdomadaire.

Son propos, qui n’identifie aucun parti, vise clairement le Front national et le parti de droite Les Républicains de l’ex-président Nicolas Sarkozy.

Soulignant que ces élections étaient importantes, le président Hollande a fait valoir que les régions ont de grandes compétences pour préparer l’avenir, a ajouté le porte-parole, en citant l’éducation, les transports, l’environnement, la formation professionnelle et l’économie.

Il s’agit de la capacité que nous avons à permettre des investissements et à donner à nos entreprises les capacités à la fois d’innover et d’exporter. C’est aussi un enjeu d’unité et républicain, a ajouté François Hollande, selon Stéphane le Foll.

La plus grande imposture de l’extrême droite c’est, sans le dire, de préparer un grand retour en arrière, a déclaré de son côté le Premier ministre, Manuel Valls.

Ils veulent retourner avant 1905, retourner vers ces guerres de religions qui sont autant de cicatrices profondes dans l’histoire de notre Nation, a-t-il dit dans un discours à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à l’occasion de la journée de la laïcité, qui marque les 110 ans de la loi de 1905 séparant les Eglises et l’Etat.

44,6 millions d’électeurs sont appelés dimanche à élire des listes pour diriger 13 régions en métropole. Lors du premier tour, au plan national, l’extrême droite a pris la première place devant le parti Les Républicains et la gauche au pouvoir en France.

Romandie.com avec(©AFP / 09 décembre 2015 13h50)