Posts Tagged ‘Donetsk’

L’est de l’Ukraine vote pour son « indépendance »

mai 11, 2014

Les Ukrainiens de l’Est ont commencé à voter dimanche lors d’un référendum d’autodétermination organisé dans un contexte de tension croissante. Les combats entre séparatistes pro-russes et forces loyales au gouvernement de Kiev ont repris dans certains secteurs, notamment à Slaviansk.

Des heurts ont été signalés la nuit dernière autour d’un bâtiment de la télévision dans les environs de Slaviansk, bastion rebelle le plus lourdement défendu.

Les affrontements ont repris dans la matinée juste avant l’arrivée des premiers électeurs, qui ont dû se frayer un chemin pour parvenir aux bureaux de vote après avoir contourné maintes barricades et amoncellements de pneus et d’arbres abattus.

Les électeurs des régions de Donetsk et Louhansk, laquelle s’est déclarée « République populaire », devaient répondre à la question, inscrite en ukrainien et en russe sur les bulletins de vote: « Soutenez-vous la proclamation d’autodétermination de la République populaire de Donetsk? »
Illégal pour Kiev

Le gouvernement ukrainien a qualifié dimanche le référendum d’une « farce criminelle » financée par le Kremlin. Il a souligné que le référendum « n’aura aucune conséquence juridique pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine ». L’appel à le reporter lancé mercredi par le président russe Vladimir Poutine n’a pas été suivi d’effet.

A Marioupol, ville de 500’000 habitants théâtre de combats particulièrement violents ces derniers jours, seuls quatre bureaux de vote ont été ouverts. Dans un centre de vote, des urnes ont été sorties dans la rue par les autorités et placées contre un mur.

Une sécession de Donetsk et Louhansk, régions sidérurgiques et houillères qui totalisent 16 % du PIB ukrainien, porterait un nouveau coup à Kiev après l’annexion de la Crimée.
Violences évoquées

En ce qui concerne les affrontements autour de Slaviansk, le ministère de la Défense a souligné que ses forces qui gardaient un bâtiment de la télévision avaient été attaquées par des rebelles et qu’un militaire avait été blessé dans les combats.

Les bureaux de vote, qui ont ouvert à 08h00 (07h00 en Suisse), fermeront à 22h00. Le dépouillement se fera dans la nuit et les résultats seront envoyés à Donetsk lundi matin.
Scrutin dénoncé

L’armée ukrainienne sera considérée comme une « force occupante » dans la région de Donetsk une fois proclamés les résultats du référendum sur l’autodétermination, a averti un chef séparatiste cité par l’agence Interfax. Ce scrutin est dénoncé comme juridiquement nul par le pouvoir de Kiev et les pays occidentaux.

Romandie.com

Pour Kiev, un « oui » au référendum dans l’Est provoquera le chaos

mai 10, 2014

Le président ukrainien par intérim Oleksander Tourtchinov a exhorté samedi les électeurs à ne pas voter « oui » au référendum d’autodétermination prévu dimanche dans l’est du pays. Un tel vote risquerait selon lui de déclencher un chaos économique et social.

Le chef du pouvoir à Kiev, qui juge illégal ce scrutin organisé dans les régions russophones de Donetsk et Louhansk, demande aux populations concernées de participer plutôt à des « tables rondes » pour envisager une autonomie accrue.

Quels qu’ils soient, les résultats de ce scrutin, dont l’organisation manque de rigueur – l’authenticité des listes électorales et bulletins de vote n’a pas été vraiment contrôlée – risquent d’entraîner le pays vers la guerre civile.

Un pas vers l’abîme

Une sécession d’avec l’Ukraine « serait un pas vers l’abîme pour ces régions », écrit M. Tourtchinov sur son site internet. « Ceux qui sont pour l’autodétermination ne comprennent pas que cela équivaudra à une destruction totale de l’économie, des programmes sociaux et de la vie en général pour la majorité de la population de ces régions ».

Dans les villes de l’Est, l’atmosphère restait tendue samedi, mais aucun affrontement n’avait lieu. A Marioupol, où entre sept et vingt personnes ont été tuées la veille dans des combats acharnés, les rebelles ont érigé des barricades dans les rues. De la fumée s’échappait encore du bâtiment partiellement incendié de l’administration.

A Donetsk, plusieurs membres de la Croix-Rouge, dont un Suisse, ont été libérés par les miliciens pro-Russes en pleine nuit, après sept heures de détention, a fait savoir une représentante de l’organisation à Kiev. L’un des otages a été passé à tabac

Romandie.com

Ukraine: profond soulagement des inspecteurs de l’OSCE libérés

mai 3, 2014

Donetsk (Ukraine) – Le chef des inspecteurs militaires de l’OSCE qui étaient détenus par des insurgés pro-russes dans l’Est de l’Ukraine a exprimé samedi son profond soulagement après leur libération à l’issue de plus d’une semaine de captivité.

Nous sommes heureux, c’est un profond soulagement, a déclaré le colonel allemand Axel Schneider à des journalistes sur la route en dehors de la ville de Donetsk, capitale régionale.

Depuis Donetsk, les observateurs étrangers – quatre Allemands, un Danois, un Tchèque, un Polonais – devaient prendre l’avion que l’Allemagne leur a envoyé pour les amener à Berlin où ils seront accueillis par les diplomates de leurs pays respectifs.

Quatre militaires ukrainiens retenus et libérés en même temps qu’eux se trouvaient à bord de cet avion qui a fait escale à Kiev. Ils ont été accueillis à l’aéroport Borispil de Kiev par le Premier ministre Arseni Iatseniouk, le chef de la diplomatie Andriï Dechtchitsa et des ambassadeurs européens.

On ne nous a pas maltraités, tout s’est bien passé, a déclaré à la presse le colonel d’état-major ukrainien Igor Tourovski.

On nous donnait à manger et à boire, on nous laissait dormir, a-t-il poursuivi, ajoutant que les Ukrainiens étaient traités de la même manière que les Européens.

On nous a arrêtés parce que nous n’avions pas obtenu d’autorisation pour notre visite des représentants (rebelles séparatistes, ndlr) de la population locale, qui ont une vision différente de la situation, a-t-il noté avec prudence.

Les observateurs capturés le 25 avril ont été détenus à Slaviansk, bastion pro-russe dans l’Est de l’Ukraine, où les rebelles les avaient montrés deux jours après à la presse, entourés de gardes armés.

L’un des inspecteurs, un Suédois souffrant de diabète léger avait été relâché le 27 avril.

Le leader séparatiste de Slaviansk Viatcheslav Ponomarev avait affirmé qu’ils étaient ses invités et non pas des otages après les avoir aussi qualifiés de prisonniers de guerre.

C’était très tendu les deux dernières nuits en raison du lancement le 2 mai d’un assaut des forces ukrainiennes sur Slaviansk, a dit Axel Schneider.

Chaque minute est devenue plus longue, a-t-il poursuivi.

Finalement, grâce à la coopération de tous les acteurs clés, ça s’est déroulé à la perfection, a-t-il conclu.

Trois officiers des services de sécurité ukrainiens arrêtés presque au même moment que l’équipe de l’OSCE sont toujours retenus par les rebelles, a déclaré le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk à l’aéroport.

Les observateurs n’ont pas fourni d’autres détails sur les conditions de leur détention.

Selon le gouverneur de la région de Donetsk, Serguiï Tarouta, un cinquième Ukrainien, également membre de l’équipe de l’OSCE, restera dans la région pour des raisons médicales.

Romandie.com avec(©AFP / 03 mai 2014 19h13)

Ukraine: Le président ukrainien a saisi le Conseil de sécurité

avril 12, 2014

KIEV – Le président ukrainien Olexandre Tourtchinov a convoqué samedi soir un Conseil de sécurité, alors que des combats se déroulaient dans plusieurs villes de l’est du pays, selon le ministre de l’Intérieur, Arsen Avakov.

Le Conseil de sécurité se réunira à 21h00 (18h00 GMT), a indiqué la présidence, alors que M. Avakov a dénoncé sur sa page Facebook une agression de la Fédération de Russie.

Selon le ministre, des combats se déroulaient notamment dans les localités de Kramatorsk, dans la province de Donetsk, où des inconnus ont ouvert le feu sur l’administration locale. La police réplique. Des échanges de tirs de poursuivent, a-t-il ajouté.

A Krasny Liman, également dans la province de Donetsk, des combattants armés ont attaqué la police avec des armes de fabrication russe AK100, uniquement en dotation dans les forces armées russes, selon le ministre.

Les autorités ukrainiennes considèrent les événements de ce jour comme une agression extérieure de la Fédération de Russie, écrit le ministre qui n’a pas fait état de victimes dans les combats.

Samedi, les activistes pro-russes sont repassés à l’offensive dans l’est de l’Ukraine, prenant quasiment le contrôle de la localité de Slaviansk, alors que des manifestants ont pénétré, sans rencontrer de résistance, dans le siège de la police dans la grande ville de Donetsk.

Romandie.com avec(©AFP / 12 avril 2014 19h22)

Ukraine : des manifestants pénètrent au siège de la police à Donetsk

avril 12, 2014

DONETSK (Ukraine) – Des manifestants pro-russes armés de gourdins ont réussi à pénétrer samedi après-midi dans le siège de la police à Donetsk, grande ville de l’est de l’Ukraine, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les manifestants, environ 200 personnes, n’ont pas rencontré de résistance. Quelques dizaines de membres des forces anti-émeutes envoyés protéger le bâtiment ont été vus arborant les rubans orange et noir des partisans de la Russie.

Les activistes pro-russes ont lancé samedi une nouvelle série d’offensives coordonnées contre des objectifs symboliques dans l’est russophone de l’Ukraine.

Des assaillants armés ont ainsi pris les bâtiments de la police et des services de sécurité (SBU) à Slaviansk, ville de 100.000 habitants à une soixantaine de km de Donetsk.

Les séparatistes, qui tiennent aussi depuis six jours le siège de l’administration régionale à Donetsk et celui du SBU dans une troisième ville de l’est, Lougansk, réclament le rattachement à la Russie, ou au minimum un référendum sur plus d’autonomie régionale.

Romandie.com avec(©AFP / 12 avril 2014 15h21)

Ukraine: des manifestants pro-russes envahissent le siège de l’administration à Donetsk

avril 6, 2014

DONETSK (Ukraine) – Des manifestants pro-russes ont pénétré dimanche de force dans les locaux de l’administration provinciale dans la ville de Donetsk, dans l’est russophone de l’Ukraine, a constaté un correspondant de l’AFP.

Plus de 2.000 protestataires manifestaient près des locaux gardés par la police. A la fin du rassemblement, environ 150 se sont détachés de la manifestation pour s’en prendre au bâtiment de l’administration locale.

Après avoir été repoussés par la police, une cinquantaine de manifestants ont réussi à pénétrer dans les locaux. Des manifestants ont amené le drapeau ukrainien qui flottait sur le bâtiment de 10 étages et hissé à la place un drapeau russe.

Les manifestants brandissaient des panneaux avec les slogans Donetsk, ville russe, Donnez-nous un référendum sur l’indépendance et le rattachement à la Russie, ou Otan dehors.

Depuis le renversement fin février du régime ukrainien pro-russe par des manifestants pro-européens à l’issue de violences sanglantes dans la capitale Kiev, les tensions sont vives dans l’est russophone de l’Ukraine, frontalier de la Russie.

Plusieurs personnes y ont été tuées dans des manifestations.

Le président russe Vladimir Poutine s’est engagé à défendre par tous les moyens les populations russophones des républiques de l’ex-URSS.

La crise entre Moscou et Kiev a débouché sur le rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie, après un référendum non reconnu par l’Ukraine et les Occidentaux, qui parlent d’annexion.

Romandie.com avec(©AFP / 06 avril 2014 15h27)

Nouvelle: Viktoria, la belle de jour de Donetsk

novembre 1, 2011

Le souffle de l’automne mêlé au froid arrache les feuilles sur les bras des arbres quand Viktoria, à la beauté de sirène de Donetsk, aux yeux bleus mais aussi au regard paisible d’océan, lit un magazine féminin, les jambes croisées dans le jardin public.

En face d’elle un touriste venu de l’Odessa pour découvrir le Musée des Beaux-Arts l’invite à l’accompagner pour une visite guidée et de rencontre amicale. Elle accepte la proposition pour sortir de sa solitude.

Fille au bois dormant et très calme, à l’allure mystérieuse comme si elle vit au fond de l’eau car les réponses dans la conversation n’ont pas la chaleur attendue de la part d’Ivanovitch qui tente de lui tirer les vers du nez. Hélas! Le mur semble résister. Mais il se fissure peu à peu en cours de route.

Toutefois, elle reste prudente devant un étranger venu d’une autre ville en plus d’un inconnu. Elle prend quand même le plaisir de glisser de l’humour pour détendre l’atmosphère de la communication quand Ivanovitch lui demande les traits de caractère, les goûts et les préférences de son existence. Elle brise à cette occasion la glace pour lui signifier qu’elle aime apprendre quelque chose de nouveau chez un homme. Aussi ajoute-t-elle qu’elle est une fille affable comme elle a bien pu le démontrer au jardin. Un peu amoureuse et compréhensive aimant la lecture, la musique et le sport. Elle adore voyager pour sortir de son paysage habituel et natif afin de découvrir de nouvelles richesses du monde. Elle aime profiter de son temps pour se donner du plaisir en partant cueillir des pommes avec des amis, se promener à la plage en ramassant des coquillages et autres restes de la mer servant à la décoration qui la passionne pour un passe temps agréable.

La visite dans ce haut lieu de la culture, – grand temple du patrimoine – a permis de consolider la rencontre car Ivanovitch en spécialiste de Beaux-Arts déversait son savoir et sa connaissance des œuvres exposées ayant une valeur à la fois symbolique historique et monétaire pour capter et mieux réussir son opération de charme. Il s’efforçait à faire revivre les époques de la création ainsi que leurs créateurs dans la magie de leur inspiration. Les explications savantes qu’il fournissait étaient toujours teintées d’analogies chronologiques ayant poussé à faire naître une idylle de coup de foudre irrésistible auprès de Viktoria qui finit par demander un baiser chaud derrière un tableau d’Alexandre Pouchkine.

La fin de la visite a été riche en souvenirs et en instruction invitant son touriste à poursuivre la soirée chez-elle.

La recherche d’un homme chaque fois au jardin répondant cette fois-ci au profil de ses attentes sentimentales s’est produite comme un beau cadeau tombant du ciel quand on a fini de parcourir les derniers kilomètres du désespoir.

Une bonne entente est désormais née durant le séjour d’Ivanovitch. Et Viktoria qui connaît le directeur du Musée des Beaux-Arts a promis de lui trouver du travail pour qu’il quitte Odessa afin de s’installer à Donetsk. Un bon projet de rapprochement des amants qui a porté ses fruits jusqu’au mariage dans le bonheur commun de l’affermissement de leur rencontre.

© Bernard NKOUNKOU