Posts Tagged ‘Drapeau’

Égypte: au moins six personnes arrêtées pour avoir brandi un drapeau arc-en-ciel

septembre 26, 2017

Le Caire – Au moins six personnes ont été arrêtées en Egypte après avoir brandi un drapeau arc-en-ciel symbole mondial de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) lors d’un concert au Caire, a-t-on appris mardi de sources sécuritaires et judiciaires.

Elles sont accusées « d’indécence publique » et « d’incitation des jeunes à l’immoralité », selon les mêmes sources.

Le parquet national égyptien pour la sécurité de l’Etat mène l’enquête sur les faits qui ont eu lieu vendredi, lors du concert du célèbre groupe libanais « Mashrou’ Leila », très engagés dans la défense des personnes LGBT, selon une source judiciaire.

Parallèlement, un tribunal du Caire a condamné mardi à six ans d’emprisonnement un jeune étudiant pour « pratique de la débauche », ont indiqué des sources judiciaires.

Les autorités ont assuré qu’il avait assisté au concert de « Mashrou’ Leila » précisant toutefois que ceci n’avait pas de lien direct avec la condamnation.

Si la législation n’interdit pas l’homosexualité en Egypte, les hommes gays sont parfois arrêtés pour « incitation à la débauche » ou encore « mépris de la religion ».

En 2001, l’affaire dite du « Queen Boat » avait défrayé la chronique quand 52 personnes avaient été arrêtées par la police dans un club gay.

Plus récemment, en avril 2016, 11 hommes avaient été condamnés à des peines allant jusqu’à 12 ans d’emprisonnement pour « incitation à la débauche », provoquant une vague d’indignation internationale.

La police égyptienne n’hésite pas à utiliser la célèbre application de rencontre gay Grindr pour traquer les homosexuels.

L’affaire du drapeau arc-en-ciel brandi lors du concert de « Mashrou’ Leila », a provoqué une vive polémique ces derniers jours à travers les médias et sur les réseaux sociaux, entre les conservateurs et les défenseurs des libertés individuelles.

Groupe arabophone de rock alternatif très connu le monde, « Mashrou’ Leila » ne sera pas autorisé à se produire de nouveau en Egypte, a annoncé le très conservateur Syndicat des musiciens égyptiens.

Hamed Sino, leader du groupe libanais et ouvertement gay, est connu pour son engagement en faveur de la communauté LGBT.

En juin, la Jordanie avait interdit à « Mashrou’ Leila » de donner leur concert qui était prévu dans la capitale Amman à la suite de protestations de parlementaires conservateurs.

Romandie.com avec(©AFP / 26 septembre 2017 20h46)                                            

Mauritanie prévoie le changement du drapeau et du Sénat sont officiels

août 17, 2017
Le nouveau drapeau mauritanien, depuis le 15 août 2017. © DR

Après la validation par le Conseil constitutionnel des résultats du référendum du 5 août, le président Mohamed Ould Abdelaziz a promulgué le 15 août plusieurs réformes constitutionnelles, qui prévoient entre autres le changement du drapeau national et la suppression du Sénat.

Avec l’ajout de deux simples bandes rouges, censées symboliser le sang versé par les martyrs de la nation face aux colons français, le nouveau drapeau mauritanien ne change pas vraiment du tout au tout. Il est pourtant la traduction la plus visible des réformes constitutionnelles promulguées mardi 15 août par le président Mohamed Ould Abdelaziz après sa victoire au référendum du 5 août.

 

© L’ancien drapeau mauritanien à gauche, et à droite, le nouveau. Crédit : DR

Le Sénat supprimé

Outre le changement du drapeau et l’ajout de quelques paroles à l’hymne national, ces réformes incluent la suppression du Sénat, remplacé par des conseils régionaux élus, et la fusion de plusieurs institutions dans un Haut Conseil de la fatwa. Ces modifications ont été vivement dénoncées lors de la campagne du référendum par l’opposition radicale, qui soupçonne une manœuvre du président pour se représenter à un troisième mandat en 2019. Des intentions que l’intéressé a toujours démenti.

Après avoir appelé à son boycott, les huit partis opposés à ces réformes ont également dénoncé le déroulé du scrutin du 5 août, en le qualifiant de « vaste mascarade en raison de la faible participation et de la manipulation des bureaux ». Le « oui » l’avait alors emporté à 85,6 %, avec une participation de 53,73 %.

Jeuneafrique.com

Attentat déjoué en France: trois kilos d’explosifs, des armes, un drapeau de l’EI retrouvés (procureur)

avril 18, 2017

Paris – Les deux hommes arrêtés mardi à Marseille (sud de la France) et soupçonnés de préparer un attentat « imminent » étaient en possession de trois kilos d’explosifs, d’armes à feu et d’un drapeau de l’organisation jihadiste Etat islamique, a déclaré le procureur de Paris.

Les deux suspects, de nationalité française, Clément B., 23 ans, et Mahiedine M., 29 ans, « deux individus aussi méfiants que déterminés », se préparaient à procéder à « une action violente, de manière imminente sur le territoire français, sans qu’on puisse déterminer avec précision le jour, la ou les cibles visé(es) », a ajouté le procureur François Molins au cours d’une conférence de presse.

Les responsables de la sécurité de plusieurs candidats à la présidentielle avaient cependant été prévenus la semaine dernière de la dangerosité des deux hommes, dont des photos avaient été distribuées.

Le premier tour de l’élection se déroule dimanche.

Les policiers ont saisi dans l’appartement occupé par les deux hommes à Marseille trois kilos de TATP, un explosif artisanal prisé des jihadistes, une grenade artisanale, plusieurs armes à feu dont un pistolet-mitrailleur, des sacs de munitions et un drapeau de l’Etat islamique, a notamment expliqué le procureur.

La France a été frappée depuis 2015 par une série d’attentats jihadistes qui ont au total fait 238 morts. Une vingtaine de tentatives d’attentats ont été déjouées depuis début 2016, selon le gouvernement.

Romandie.com avec(©AFP / 18 avril 2017 20h23)

Cuba: Le drapeau américain flotte à nouveau à La Havane

août 14, 2015

Cinquante-quatre ans après avoir été abaissé, le drapeau américain flotte à nouveau devant l’ambassade des Etats-Unis à Cuba. Il a été hissé vendredi en présence du secrétaire d’Etat John Kerry.

Il a salué un « moment mémorable » entre les deux ex-adversaires de la Guerre froide. « Mes amis, il n’y a pas besoin d’un GPS pour réaliser que la voie de l’isolement mutuel empruntée par les Etats-Unis et Cuba n’était pas la bonne », a affirmé M. Kerry dans un discours prononcé en partie en espagnol devant l’ambassade.

Vêtu d’un costume sombre malgré la chaleur, il a aussi estimé que « le peuple de Cuba serait mieux servi par une véritable démocratie où les gens sont libres de choisir leurs dirigeants ».

Estimant « formidable » de se trouver à Cuba, John Kerry a également réaffirmé que le gouvernement de Barack Obama est « fortement en faveur » de la levée de l’embargo économique imposé à l’île communiste depuis 1962.

Nouvelle entente
Et pour marquer un peu plus l’Histoire, ce sont les trois Marines qui avaient abaissé en janvier 1961 le drapeau flottant au fronton de la représentation diplomatique qui l’ont remis aux jeunes Marines pour le hisser de nouveau vendredi. Un geste qui scelle la nouvelle entente des anciens ennemis.

Derrière des barrières de sécurité, une petite foule a assisté à cette cérémonie, agitant des drapeaux cubains. Les hymnes cubain, américain et la levée du drapeau ont été accompagnés de « Viva » et d’applaudissements.

Présence suisse
La cérémonie a réuni notamment des membres des deux gouvernements et des élus du Congrès américain. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter y a participé à l’invitation de John Kerry, car durant plus d’un demi-siècle la Suisse a représenté les intérêts américains à La Havane et ceux de Cuba à Washington.

Ce mandat confié à la Suisse s’est terminé avec la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, lesquelles sont déjà rétablies depuis le 20 juillet. Le drapeau cubain a d’ailleurs déjà été hissé à Washington depuis cette date.

Dizaine d’heures
Façades repeintes, rues asphaltées dans l’urgence : La Havane s’est mise sur son 31 pour accueillir M. Kerry. Ce dernier a atterri vers 09h00 (15h00 en Suisse) et doit rester une dizaine d’heures sur place. Une première pour un secrétaire d’Etat américain depuis 1945.

Cette visite intervient huit mois après l’annonce solennelle et simultanée, le 17 décembre, par Barack Obama et Raul Castro, d’un rapprochement historique.

Droits de l’homme
Alors que de nombreux dissidents cubains craignent de perdre le soutien des Etats-Unis une fois les deux pays complètement réconciliés, M. Kerry est très attendu sur cette question. Des opposants à la détente accusent aussi l’administration démocrate d’avoir mis sous l’éteignoir ses exigences en matière de droits de l’homme et de libertés publiques.

« Je vais rencontrer des dissidents (…) J’aurai la chance de m’asseoir avec eux » au cours d’une réception, privée, à la résidence de l’ambassadeur américain à La Havane, a assuré John Kerry avant son voyage.

Points de friction
Mais si les relations entre les deux pays se sont apaisées, une intervention jeudi du père de la révolution cubaine Fidel Castro a rappelé les points de friction qui depuis les séparaient.

L’ex-président, retiré du pouvoir depuis 2006 pour raisons de santé, a insisté sur les « nombreux millions de dollars » que les Etats-Unis doivent, selon lui, à Cuba en compensation de l’embargo économique imposé à l’île depuis 1962.

Enfin, La Havane, qui a déjà obtenu son retrait d’une liste noire américaine d' »Etats soutenant le terrorisme », attend encore une dernière chose pour sceller cette nouvelle entente: la restitution de la base navale américaine de Guantanamo.

Romandie.com

Le drapeau du CNT flotte à Pékin

août 23, 2011

Le drapeau du Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, flotte au dessus du l’ambassade de Libye à Pékin, rapporte le site internet de la télévision centrale de Chine, CCTV.

Hier, un employé de l’ambassade, qui aurait affirmé que le régime de Kadhafi était terminé, aurait remplacé le drapeau officiel libyen par le drapeau de la rébellion.

Le 22 juin dernier, la Chine avait précisé qu’elle reconnaissait le CNT libyen comme « interlocuteur important ».

Lefigaro.fr