Posts Tagged ‘Eddie Komboigo’

Burkina-Faso: le président de l’ex-parti au pouvoir candidat à la présidentielle

mai 10, 2020

 

Eddie Komboigo, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) burkinabè, parti de l’ex-président Blaise Compaoré renversé en 2014, a été désigné dimanche candidat à la présidentielle de novembre par sa formation. Eddie Komboigo, 56 ans, a été désigné par les membres du haut conseil du CDP, du bureau exécutif national et les secrétaires provinciaux à l’issue d’un vote remporté par 133 voix contre 21 à son rival, Yahaya Zoungrana.

Le choix d’Eddie Komboigo devra être entériné par Blaise Compaoré, président d’honneur du CDP, qui vit en exil à Abidjan depuis sa chute en octobre 2014, renversé par la rue après 27 ans de pouvoir. Puis il devra être investi lors d’un congrès, selon le parti. A la tête du CDP depuis mai 2015, cet expert-comptable qui a fait fortune à la tête d’un cabinet d’audit ne comptait pas parmi les barons du parti du temps où il régnait sans partage. Il était jusque-là député à l’assemblée nationale. Déjà prétendant à la présidentielle de 2015, Eddie Komboigo avait vu sa candidature à rejetée en vertu d’une loi excluant les proches de Compaoré qui avaient soutenu son projet de modification de la constitution pour se maintenir au pouvoir, projet qui avait finalement causé sa chute.

Le Burkina Faso organisera le 22 novembre des élections présidentielle et législatives. Après une brève suspension en raison de l’épidémie de coronavirus, la révision des listes électorales a repris vendredi, le gouvernement ayant décidé d’alléger progressivement les mesures restrictives de lutte contre l’épidémie.

Candidat à sa propre succession, le président Roch Marc Christian Kaboré devrait être opposé à de nombreux anciens proches de Blaise Compaoré, dont l’ancien Premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo et Gilbert Noël Ouédraogo, dirigeant d’un ancien parti allié du régime Compaoré. Tahirou Barry, un ministre démissionnaire du premier gouvernement du président Kaboré, a également annoncé sa candidature à la présidentielle.

Par Le Figaro avec AFP

Putsch manqué au Burkina : Le président de l’ex-parti au pouvoir poursuivi pour « complicité d’assassinat »

janvier 30, 2016

L’expert-comptable et ex-député Eddie Komboigo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) est poursuivi pour « attentat à la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat, complicité de coups et blessures volontaires, complicité de dégradations aggravées de biens publics et privés », dans l’enquête du putsch manqué de mi-septembre dernier, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Selon cette source, M. Komboïgo a été inculpé lundi dernier par la justice militaire alors qu’il a été arrêté et entendu 72 heures plus tôt dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat du 16 septembre 2015 du général Gilbert Diendéré.

Absent du Burkina Faso, juste avant les premiers moments du putsch manqué, c’est le vendredi 22 janvier dernier que Eddie Komboigo est revenu au pays.

Son nom avait été cité dans le rapport de la commission d’enquête sur le coup d’Etat pour complicité supposée dans l’organisation du putsch. Pour certaines personnes, le patron du CDP, parti de l’ex-président Blaise Compaoré, venait pour affronter la justice.

Cette inculpation de Eddie Komboïgo vient rallonger la liste des personnes détenues à la Maison d’arrêt et de correction de l’armée (MACA) et qui attendent d’être jugées, dans le cadre de ce coup d’Etat.

Sur la liste figurent des noms comme ceux des généraux Gilbert Diendéré, ancien chef d’état major particulier de Blaise Compaoré et Djibrill Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères.

Parmi les personnes détenues figurent des militaires et des civils dont trois journalistes.

 

Apanews.net