Posts Tagged ‘Egypte’

Égypte: 41 morts dans un accident de trains

août 12, 2017

Sur le site de la collision de deux trains, le 12 août 2017 près d’Alexandrie en Egypte / © AFP / KHALED DESOUKI

Plus de 40 personnes sont mortes dans la collision de deux trains près d’Alexandrie dans le nord de l’Egypte, entraînant l’interpellation des deux conducteurs et la suspension de responsables de l’Autorité des chemins de fer.

Plusieurs heures après l’accident survenu vendredi après-midi, les ouvriers ont réussi à dégager et rouvrir samedi la voie ferrée très fréquentée qui permet de rejoindre la grande métropole d’Alexandrie, sur les bords de la Méditerranée, depuis la capitale égyptienne.

Toute la nuit, à la lumière des projecteurs, les sauveteurs ont fouillé les carcasses des wagons à la recherche de victimes après l’un des plus graves accidents de train survenu en Egypte, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Depuis l’accident, le bilan n’a cessé de monter. Samedi, le ministère de la Santé a fait état de 41 morts et de 132 blessés dont 53 étaient toujours hospitalisés.

Sur les lieux du drame, des couvertures blanches couvertes du sang des victimes étaient éparpillées.

Durant des heures, les ambulances ont effectué des rotations pour emmener les blessés, allongés dans un champ le long du train, vers les hôpitaux d’Alexandrie.

L’accident s’est produit à l’entrée de la métropole septentrionale quand un train a percuté l’arrière d’un autre, arrêté sur la voie en raison vraisemblablement d’une panne, selon l’Autorité des chemins de fer.

– ‘Comme une explosion’ –

Les deux trains se dirigeaient vers Alexandrie, l’un depuis Le Caire, l’autre depuis Port Saïd (est).

En raison du choc violent, plusieurs wagons ont déraillé dans un champ et d’autres se sont encastrés les uns dans les autres. Les secours ont dû employer deux grues pour réussir à détacher les amas de tôles emmêlés.

« Peu après la prière du midi, nous avons entendu un bruit énorme. C’était comme une explosion, nous avons couru et vu l’accident », a raconté à l’AFP Ayman Mehdi, qui habite à quelques dizaines de mètres du lieu du drame.

« Il y avait un wagon fortement endommagé, il y avait à l’intérieur des cadavres et des restes humains », a ajouté ce chauffeur de camion de 35 ans.

Selon un secouriste, qui a requis l’anonymat, en plus des corps retirés des wagons, « il y avait beaucoup de restes humains qui ont été entassés dans une grande valise pour les besoins d’identification ».

Il a fallu deux grues pour soulever quatre wagons qui bloquaient la voie ferrée. Un train a traversé dans la journée la voie, mais il a dû ralentir en raison d’un rail légèrement courbé.

Le ministre des Transports Hicham Arafat, cité par une télévision égyptienne, a affirmé que les conducteurs des deux trains accidentés avaient été appréhendés pour interrogatoire alors que deux responsables et deux employés de l’Autorité des chemins de fer avaient été suspendus jusqu’à la fin des investigations.

Sur les lieux de l’accident, il a ensuite affirmé ignorer pourquoi le train s’était arrêté mais suggéré que c’était peut-être en raison « de feux de signalisation vétustes ». « C’est un gros problème et nous cherchons à les moderniser ».

– Plusieurs arrêts –

Un passager, blessé, du train qui s’est arrêté, a affirmé que celui-ci avait quitté la gare en retard. « Nous ne savons pas pourquoi il s’est arrêté », a-t-il dit à un média égyptien en soulignant qu’il avait stoppé auparavant plusieurs fois pendant le trajet.

Sous l’effet de la collision, « les gens ont été projetés et il y avait des cadavres », a-t-il ajouté.

Le président Abdel Fattah al-Sissi avait dès vendredi ordonné l’ouverture d’une enquête afin que les responsables de l’accident « rendent des comptes ».

L’Egypte connaît régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées.

Les Egyptiens reprochent depuis longtemps au gouvernement de ne pas avoir réussi à réduire les accidents de transports.

L’accident ferroviaire de vendredi est le plus meurtrier depuis la collision en 2012 entre un bus scolaire et un train à un passage à niveau dans la province d’Assiout (centre) qui avait fait 47 morts.

En novembre 2013, une collision entre un train et un bus au sud du Caire avait fait 27 morts.

La tragédie ferroviaire la plus meurtrière dans l’histoire de l’Egypte s’est produite en 2002, quand un incendie survenu dans un train a fait 373 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire.

Romandie.com avec(©AFP / 12 août 2017 15h47)                

Égypte: deux touristes étrangères poignardées à mort sur une plage

juillet 14, 2017

Capture d’écran provenant de l’AFPTV montrant une rue et un hôtel de la station balnéaire de Hourghada (est de l’Egypte) théâtre d’une attaque au couteau, le 14 juillet 2017 / © AFP / STRINGER

Deux touristes étrangères ont été tuées et quatre blessées vendredi dans une attaque au couteau sur une plage de la station balnéaire de Hourghada dans l’est de l’Egypte, selon des responsables.

C’est la première fois depuis janvier 2016 que des touristes sont visés par une attaque en Egypte.

Néanmoins les motifs de l’assaillant qui a été arrêté n’étaient pas connus dans l’immédiat et on ignorait s’il était lié à des groupes extrémistes dont l’organisation Etat islamique (EI) qui a revendiqué plusieurs attentats meurtriers contre les forces de l’ordre, les touristes et la minorité chrétienne.

Le gouverneur de la province de la mer Rouge où se trouve Hourghada, Ahmad Abdallah, a affirmé que deux « résidents étrangers » avaient été tués dans l’attaque, selon un communiqué du gouvernement. Il n’a pas fourni d’autres précisions.

La nationalité des victimes n’était pas encore clairement établie par les autorités concernées.

Le site officiel du journal gouvernemental Al-Ahram a affirmé que les touristes tuées et blessées étaient de nationalité ukrainienne.

Mais l’ambassadeur d’Ukraine au Caire a indiqué à une télévision privée ukrainienne qu’aucun Ukrainien n’avait été tué.

Selon le ministère de l’Intérieur égyptien, « un individu qui a attaqué des touristes avec un couteau sur une plage » d’un hôtel de Hourghada a été arrêté. « Il a atteint la plage privée de l’hôtel en nageant d’une plage publique voisine ».

L’assaillant est actuellement « interrogé par la police pour connaître ses motifs », a précisé le ministère dans un communiqué.

– ‘Très tôt’ –

« Nous ne connaissons pas ses motifs. C’est peut-être un fou ou un individu atteint de troubles mentaux. C’est très tôt pour le savoir », a indiqué à l’AFP un responsable du ministère.

En janvier 2016, trois touristes ont été blessés à Hourghada dans une attaque à l’arme blanche commise par deux assaillants soupçonnés de sympathie avec l’EI.

Cette station balnéaire est très prisée des touristes ukrainiens et européens.

La sécurité a été renforcée dans les sites touristiques en Egypte, à la suite d’attaques meurtrières ces dernières années qui ont porté un coup dur au tourisme, secteur-clé de l’économie du pays.

Le 31 octobre 2015, la branche égyptienne de l’EI a revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie aux 224 occupants d’un avion russe transportant des touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire située dans le sud du Sinaï.

La Russie a depuis suspendu ses vols en Egypte.

Depuis la destitution en 2013 par l’armée égyptienne du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats visant les militaires et les policiers, tuant des centaines d’entre eux principalement dans le Sinaï.

– Cinq policiers tués –

Plutôt dans la journée de vendredi, cinq policiers égyptiens ont été tués par des balles par des hommes non identifiés au sud du Caire, dans la dernière d’une série d’attaques visant les forces de l’ordre égyptiennes.

Trois hommes armés ont ouvert le feu sur une voiture de police avant de prendre la fuite, tuant un sous-officier, trois conscrits et un policier, selon le ministère de l’Intérieur.

L’attaque a eu lieu près de la ville de Rachidine, à quelque 20 km au sud de la capitale, où la police avait déjà été ciblée dans le passé. Elle n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

Vendredi dernier, la branche égyptienne de l’EI a revendiqué une attaque dans le nord du Sinaï ayant coûté la vie à 21 policiers, tandis que le groupe islamiste Hasam a revendiqué le même jour le meurtre d’un officier de police au nord du Caire.

La police accuse Hasam d’être affilié aux Frères musulmans, mouvement considéré comme « terroriste » par les autorités égyptiennes.

Après un double attentat suicide revendiqué par l’EI contre deux églises coptes du nord du Caire (45 morts) en avril dernier, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré l’état d’urgence pour trois mois, prolongé en juillet.

Romandie.com avec(©AFP / 14 juillet 2017 20h19)                

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l’éducation sexuelle

juillet 11, 2017

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l’éducation sexuelle / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / KEVORK DJANSEZIAN

La série « MTV Shuga », qui s’emploie à diffuser auprès des jeunes africains les bons comportements en matière de sexualité et la tolérance, va faire des petits avec des versions lancées en Egypte et en Inde, a indiqué mardi la chaîne de télévision.

La version égyptienne, enregistrée en arabe mais dont le titre n’a pas encore été annoncé, sera la première adaptation de « MTV Shuga » qui ne soit pas en anglais. Elle va se concentrer sur la contraception, le mariage des enfants et les mutilations génitales des femmes, répandues en Egypte.

En Inde, la série sera intitulée « MTV Nishedh » –dérivé du mot hindi pour « tabou »– et abordera des thèmes marquants localement comme le sida et l’exploitation sexuelle des enfants.

Selon MTV, ces deux nouvelles séries seront diffusées à partir de 2020. La chaine a également annoncé deux nouvelles saisons pour « MTV Shuga » à partir de 2018, qui seront tournées au Nigeria et qui évoqueront en particulier le planning familial.

« En allant à travers le monde avec +MTV Shuga+ et en transportant ce format vers de nouveaux pays, nous sommes engagés à défier les idées reçues et à inciter nos téléspectateurs à parler ouvertement et honnêtement de leur santé sexuelle, tout en les sensibilisant également pour qu’ils prennent les actions nécessaires pour obtenir les services dont ils ont besoin », a commenté Georgia Arnold, vice-présidente de MTV International chargée de la responsabilité sociale.

MTV, lancée comme une chaine musicale mais qui a depuis diversifié ses programmes vers la culture des jeunes au sens large, a créé « MTV Shuga » en 2009 pour encourager les bonnes habitudes en matière de sexualité. Les saisons successives ont été offertes gratuitement à d’autres chaines.

Outre le Nigeria, la série a également été filmée au Kenya et en Afrique du Sud. La première saison au Kenya a offert à Lupita Nyong’o l’un de ses premiers grands rôles. Elle a remporté plus tard un Oscar pour « 12 Years a Slave » (2013).

L’émission, qui remporte un beau succès en Afrique sub-saharienne, a reçu le soutien de multiples organisations, comme la Fondation Bill et Melinda Gates, le gouvernement américain ou encore des agences des Nations unies.

Romandie.com avec(©AFP / 11 juillet 2017 21h07)                

Egypte: 21 soldats tués dans l’attentat du Sinaï revendiqué par l’EI

juillet 8, 2017

Le Caire – L’attentat perpétré vendredi dans le Sinaï et revendiqué par la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a tué au moins 21 soldats, selon un nouveau bilan fourni samedi par des responsables.

Cette attaque est l’une des plus meurtrières pour l’armée depuis le début il y a quatre ans d’une vague d’attentats menés par des groupes extrémistes contre des militaires et des policiers, qui ont fait des centaines de morts.

Selon des membres de la police et des responsable provinciaux, les corps de 21 soldats ont été rapatriés samedi dans 11 provinces pour être inhumés.

La branche égyptienne de l’EI, le groupe « Province du Sinaï », avait revendiqué l’attaque dans la nuit de vendredi à samedi, affirmant que des « soldats du califat » avaient attaqué une position de l’armée au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la bande de Gaza.

L’armée avait déclaré avoir riposté à une attaque « terroriste » commise par des combattants extrémistes en tuant une quarantaine d’assaillants à plusieurs points de contrôle. Elle avait fait état de 26 soldats tués ou blessés, sans fournir de bilan plus précis.

Depuis que l’armée a destitué en 2013 le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes –notamment « Province du Sinaï » qui a prêté allégeance à l’EI– ont multiplié les attentats visant les forces de l’ordre.

Par ailleurs, le groupe islamiste Hasam a revendiqué dans un communiqué le meurtre d’un officier de police vendredi.

Le ministère de l’Intérieur avait indiqué que deux hommes armés avaient abattu un membre des forces de police qui sortait de chez lui, au nord du Caire.

La police accuse l’organisation Hasam d’être affiliée aux Frères musulmans, un mouvement considéré comme « terroriste » par les autorités égyptiennes.

Ces derniers mois, Hasam a déjà revendiqué plusieurs assassinats et attentats au Caire et dans le delta du Nil, notamment contre la police.

Romandie.com avec(©AFP / 08 juillet 2017 15h22)                                            

Le président égyptien ratifie la rétrocession de deux îlots à Ryad

juin 24, 2017

Le Caire – Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a ratifié le transfert à l’Arabie saoudite de deux îlots de la mer Rouge, dernier rebondissement d’une affaire qui suscite de vives protestations depuis des mois, a annoncé samedi le gouvernement.

Cette décision intervient quelques jours après que le Parlement eut approuvé l’accord de rétrocession, qui a fait l’objet d’une longue saga judiciaire avec des jugements contradictoires.

Le gouvernement avait annoncé en avril 2016 un accord sur la rétrocession à Ryad de ces deux îlots inhabités, soulevant une vive controverse dans le pays et des manifestations réprimées par la police.

De nouveaux appels à manifester au cours de la semaine passée ont conduit à des dizaines d’arrestations.

Les deux camps se sont également affrontés devant les tribunaux et plusieurs jugements contradictoires ont été prononcés dans cette affaire.

Le Parlement avait approuvé le 14 juin l’accord de rétrocession à l’issue de trois jours de débats mouvementés, durant lesquels des députés de l’opposition avaient interrompu les séances en scandant des slogans dénonçant la rétrocession des deux îlots.

Mardi, M. Sissi a insisté sur la nécessité de retourner les îlots à leurs « propriétaires ».

« Les nations sont gouvernées par des constitutions et des lois (…), et non par des caprices ou des émotions », avait-il affirmé, cité par la présidence.

Mercredi, la Haute cour constitutionnelle a suspendu tous les jugements rendus sur la rétrocession, le temps de choisir la juridiction habilitée à juger ce dossier.

Pour certains Egyptiens, les deux îles ont une importance symbolique, liée aux quatre guerres ayant opposé leur pays à Israël. Situées stratégiquement à l’entrée du golfe d’Aqaba, elles permettent de contrôler l’accès au port israélien d’Eilat grâce au détroit de Tiran.

C’est la fermeture de ce détroit par le héraut du panarabisme Gamal Abdel Nasser qui avait précipité la guerre israélo-arabe de 1967, permettant à Israël d’occuper la péninsule du Sinaï, ainsi que les deux îles stratégiques. L’accord de paix de Camp David signé en 1979 par les deux belligérants autorisa l’Egypte à récupérer ses territoires, mais lui interdit d’y installer des troupes.

Les autorités justifient la rétrocession en expliquant que les deux îles, situées près de la pointe sud de la péninsule du Sinaï, appartenaient à l’Arabie saoudite mais que Ryad avait demandé en 1950 au Caire d’en assurer la protection.

Romandie.com avec(©AFP / 24 juin 2017 19h44)                                            

Les forces égyptiennes ont bombardé des « camps terroristes » en Libye (TV d’Etat)

mai 26, 2017

Le Caire – L’aviation égyptienne a mené vendredi six frappes contre des « camps d’entraînement terroristes » en Libye après une nouvelle attaque meurtrière contre la minorité chrétienne copte, a indiqué la télévision d’Etat.

Selon la chaîne, des camps d’entraînement jihadistes ont été frappés dans la ville de Derna, dans l’est de la Libye.

Cette annonce intervient quelques minutes après une déclaration du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a annoncé que les forces égyptiennes avaient frappé des camps jihadistes, mais sans préciser où.

« L’Egypte n’hésitera pas à frapper les camps d’entraînement terroristes partout, sur son sol comme à l’étranger », a-t-il dit.

Des témoins en Libye ont fait état de quatre frappes à Derna, contrôlée par une milice proche d’Al-Qaïda.

Ils ont indiqué que les frappes étaient apparemment le fait d’un avion qui a visé quatre secteurs à Derna dont l’un dans le centre-ville.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mai 2017 22h26)                                            

Egypte: 24 morts dans l’attaque d’un bus transportant des chrétiens

mai 26, 2017

Au moins 24 personnes ont été tuées en Egypte dans l’attaque par des hommes armés d’un bus transportant des chrétiens / © AFP/Archives / KHALED DESOUKI

Au moins 24 personnes ont été tuées vendredi en Egypte dans l’attaque par des hommes armés d’un bus transportant des chrétiens, a indiqué un responsable.

« Il y a 24 morts », a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahed, à la télévision d’Etat, ajoutant qu’il y avait 27 blessés.

Cette attaque, qui a eu lieu dans la province de Minya, au sud du Caire, intervient un mois et demi après des attentats contre deux églises coptes, qui avaient fait 45 morts et avaient été revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

L’EI, qui avait également revendiqué un attentat contre une église copte du Caire en décembre (29 morts), s’est engagé ces derniers mois à multiplier les attaques contre la minorité copte en Egypte, qui représente environ 10% des quelque 90 millions d’habitants de ce pays.

Les coptes forment la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient, et l’une des plus anciennes, dans un pays où les musulmans sunnites sont largement majoritaires.

Une branche de l’EI sévit dans le nord de la péninsule du Sinaï où elle attaque régulièrement les forces de sécurité. Elle y a également procédé à des attaques ciblées contre des chrétiens, poussant des dizaines de familles à fuir la région.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mai 2017 12h58)                

Une Égyptienne qui pesait 500 kilos transférée aux Émirats

mai 4, 2017

Abou Dhabi – Une Égyptienne, qualifiée de « plus grosse femme du monde » il y a quelques semaines encore pour ses 500 kilogrammes, a été hospitalisée jeudi à Abou Dhabi où elle poursuivra son traitement après avoir été opérée en Inde.

Eman Ahmed Abd El Aty pesait près d’une demi-tonne lors de son arrivée à Bombay en février en raison de son éléphantiasis, une pathologie qui provoque un gonflement des membres et d’autres parties du corps. Grâce à un régime alimentaire liquide et une chirurgie bariatrique, elle a perdu 323 kilos en trois mois.

Mme Abd El Aty, qui pèse désormais 176,6 kilos, a quitté son hôpital pour Abou Dhabi, où elle suivra une physiothérapie d’un an à l’hôpital Burjeel, selon l’équipe médicale à Bombay.

« Nous avons fait venir une civière hydraulique d’Italie pour le voyage d’Eman et elle aura des docteurs, des soignants et des infirmières avec elle », a déclaré à l’AFP Sanet Meyer, responsable des transferts médicaux à Burjeel.

« Son poids a baissé », a confirmé sa soeur Shaima qui l’a accompagnée de Bombay à Abou Dhabi.

Eman, « paralysée du côté droit et qui souffre d’un problème de locution », suivra des soins « de remise en forme et de rééducation », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Shaima était en désaccord avec l’équipe médicale indienne de l’hôpital de Bombay sur la nature du traitement administré à sa soeur, selon des journaux des Emirats arabes unis.

« J’ai demandé l’aide (aux Emirats) après avoir constaté l’absence de progrès » dans le traitement à Bombay, a-t-elle dit jeudi.
L’histoire de cette femme d’Alexandrie qui n’avait pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l’automne de l’opérer.

En raison de son poids, Mme Abd El Aty a eu une attaque et souffre de diabète, d’hypertension et d’insomnie.

Les opérations chirurgicales de réduction de poids sont de plus en plus fréquentes en Inde.

La détentrice officielle du titre de plus grosse femme du monde est l’Américaine Pauline Potter, pesée en juillet dernier à 293 kilos par le livre Guinness des records.

Romandie.com avec(©AFP / 04 mai 2017 22h04)                                            

Au Caire, le pape François célèbre une messe devant des milliers de fidèles

avril 29, 2017

Le pape François (G) célèbre samedi 29 avril 2017 une messe devant des milliers de fidèles dans un stade du Caire / © AFP / Andreas SOLARO

Le pape François a célébré samedi une messe devant des milliers de fidèles dans un stade du Caire, placé sous surveillance policière draconienne trois semaines après des attentats contre la minorité chrétienne d’Egypte.

Quelque 15.000 fidèles, selon le Vatican, ont assisté à la cérémonie religieuse terminée à 11H30 locales (09H30 GMT), soit la moitié de la capacité du stade de l’armée de l’air, situé dans la banlieue du Caire.

Au second et dernier jour de sa visite en Egypte, pays placé sous état d’urgence après la multiplication d’attentats jihadistes, le pontife argentin, debout à l’arrière d’une voiturette de golf, est apparu dans le stade entouré de gardes du corps en lunettes noires.

Souriant, le pape de 80 ans est descendu du véhicule pour saluer un petit groupe d’enfants habillés de tenues dorées inspirées de l’Egypte ancienne.

Dans les tribunes, la foule de fidèles portant des casquettes blanches, agitaient des drapeaux aux couleurs jaunes et blanches du Vatican.

Au son des chants religieux, le pontife est monté sur une grande estrade et a embrassé l’autel. Il a ensuite entamé son homélie, prononcée en italien et traduite en arabe par un interprète.

Le pape François, venu en Egypte pour promouvoir la paix et la concorde entre musulmans et chrétiens, a estimé que la vraie foi est celle qui conduit « à vivre la culture de la rencontre, du dialogue, du respect et de la fraternité ».

« L’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas! » a-t-il martelé.

Nous sommes si heureux

Tout au long du parcours du pape au Caire, des policiers étaient postés toutes les cinquantaines de mètres. Le stade choisi pour la messe, en dehors de la ville, est facile à sécuriser.

Dès les premières heures de la matinée, les fidèles à bord d’une noria de bus avaient passé plusieurs barrages de police pour arriver au stade militaire survolé par un hélicoptère.

Des sœurs vêtues en gris et beige, des scouts couverts de badges, des familles, des hommes en costumes, des jeunes en jeans, des prêtres orthodoxes et catholiques, des personnes âgés marchant avec des cannes, ont assisté à la messe.

Nabil Choukri travaille à la foire du Caire qui suit le livret de la cérémonie en arabe et tient un petit drapeau jaune et blanc du Vatican. « C’est très important qu’il soit là. Nous n’avons pas peur d aller à l’église en Egypte », dit-il.

Le rassemblement religieux vise à réunir devant le pape tous les rites catholiques du pays, notamment les églises copte, arménienne, maronite et melkite, avec une liturgie en arabe et latin.

Des dignitaires religieux musulmans étaient également présents.

Après un déjeuner samedi avec des évêques égyptiens, François ira à la rencontre de futurs prêtres étudiant dans un séminaire copte-catholique au sud du Caire, avant de quitter l’Egypte après une visite de 27 heures, sa première dans ce pays à majorité musulmane.

L’Egypte compte une communauté catholique d’environ 272.000 fidèles, soit 0,3%¨de la population égyptienne. Les catholiques sont présents dans ce pays depuis le Ve siècle.

La venue du pape -près de trois semaines après un double attentat suicide jihadiste qui a fait le 9 avril 45 morts dans deux églises coptes orthodoxes le jour du dimanche des Rameaux- prend un caractère hautement symbolique pour les chrétiens d’Egypte.

Après son arrivée vendredi au Caire, le chef spirituel de près de 1,3 milliard de catholiques a abordé plusieurs sujets à résonance particulière au Moyen-Orient comme la prolifération des armes ou les « populismes démagogiques » qui « n’aident pas à consolider la paix et la stabilité ».

Œcuménisme

Fervent défenseur de l’oecuménisme, le pape François a eu vendredi soir une rencontre privée avec le pape copte orthodoxe d’Egypte Tawadros II.

Ils se sont joints également pour une prière commune à l’église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, frappée en décembre par un attentat jihadiste (29 morts).

Les deux papes ont notamment appelé à « l’unité », en rappelant que la violence des extrémistes cible sans distinction les chrétiens, catholiques ou orthodoxes.

Beaucoup de chrétiens d’Egypte s’estiment tenus à l’écart des postes clefs, tandis que leur appartenance religieuse est inscrite sur leurs papiers d’identité. Le pays compte la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient.

Les jihadistes ont menacé de multiplier les attaques contre les coptes, qui sont environ 10% des 92 millions d’Egyptiens.

Le déplacement de François, le deuxième d’un pape en Egypte dans l’époque moderne, intervient 17 ans après celui de Jean-Paul II, qui avait marqué les esprits.

Romandie.com avec(©AFP / 29 avril 2017 13h50)

Dans une église d’Egypte meurtrie par l’EI, François prie avec le patriarche copte

avril 28, 2017

Le pape François et le pape copte Tawadros II dans l’église Saint Pierre et Saint Paul au Caire, le 28 avril 2017 / © AFP / Andreas SOLARO

 

Dans une église du Caire meurtrie en décembre par un attentat du groupe Etat islamique (EI), le pape François prie au côté du patriarche copte orthodoxe Tawadros II, alors que les chants liturgiques résonnent dans la nef.

Le 11 décembre 2016, l’église copte orthodoxe Saint-Pierre et Saint-Paul, qui jouxte l’imposante cathédrale du Caire, a été le théâtre d’un carnage: 29 personnes avaient été tuées lorsqu’un kamikaze de l’EI s’était fait exploser en pleine messe, laissant un enchevêtrement de corps et de débris.

Cinq mois plus tard, l’église a été entièrement restaurée, les peintures murales représentant des scènes de la bible ont été sauvées. Pour accueillir le pape des catholiques, qui effectue sa première visite au Caire, des fleurs blanches décorent l’allée centrale.

Sur une estrade placée sous la voûte principale, décorée d’une peinture représentant le Christ sur un fond d’or, François, soutane et calotte blanche sur le crâne, est assis à côté de Tawadros II, une coiffe de satin sur la tête, enveloppé dans sa traditionnelle cape noire brodée d’or.

Le patriarche Bartholomée de Constantinople est également présent pour la messe œcuménique.

Après les chants liturgiques en langue copte, accompagnés par le son strident des cymbales, une chorale catholique prend la relève, avec des chants en arabe.

« Nous te remercions seigneur, toi qui nous donnes cet amour et nous bénis », lance le pape Tawadros II, accueillant son « frère ami », le pape catholique. « Nous prions pour tous ceux qui sont en difficulté. Nous prions pour les martyrs, tombés dans Ton église et dans chaque église », ajoute Tawadros, barbe grise fournie, lunettes sur le nez. « Ils ont offert leur sang en Ton nom saint. »

Sanctuaire improvisé

La visite du pape François au Caire intervient près de trois semaines après un double attentat suicide ayant visé deux églises orthodoxes du nord de l’Egypte. Ces attaques, également revendiquées par l’EI, ont fait 45 morts.

La messe est suivie d’un moment de recueillement: sur un mur près de l’entrée de l’église, une tache de sang est désormais protégée par une paroi transparente, près de petites photographies représentant les victimes de l’attentat de décembre.

Les deux papes prient en silence, mains jointes, tête baissée, tandis qu’autour d’eux des responsables religieux déposent des fleurs blanches devant le sanctuaire improvisé.

Le pontife argentin n’aura pas droit à un bain de foule: les jihadistes de l’EI se sont engagés à multiplier les attaques contre les chrétiens en Egypte et la sécurité a été renforcée sur tous les sites visités par le pape.

La cathédrale Saint-Marc est gardée par des blindés de l’armée. Seules peuvent entrer les personnes munies d’une invitation.

Dans ce quartier de classe moyenne du centre du Caire, des policiers sont déployés en grand nombre et fouillent parfois les sacs des passants. Les forces de sécurité sont également stationnées sur les toits des immeubles haussmanniens à la façade décatie.

Accueilli par le patriarche Tawadros II sur le parvis de la cathédrale Saint-Marc, le pontife argentin avait pris dans ses bras le pape orthodoxe, une longue étreinte pleine d’émotion ponctuée par trois bises.

Romandie.com avec(©AFP / 28 avril 2017 23h03)