Posts Tagged ‘Élimination’

Mondial 2022 : l’Espagne et le Japon en 8ᵉ, l’Allemagne éliminée

décembre 2, 2022

Au fil de l’évolution des scores, les quatre équipes du groupe E se sont, tour à tour, éliminées. La victoire de la Mannschaft n’a pas suffi.

L'Allemagne est eliminee du Mondial 2022.
L’Allemagne est éliminée du Mondial 2022.© GLYN KIRK / AFP

L’Espagne et le Japon se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial et l’Allemagne a été éliminée jeudi 1er décembre à Doha à l’issue d’une soirée de folie. Le Japon affrontera la Croatie en huitièmes de finale et l’Espagne sera opposée au Maroc. Le Japon a battu 2-1 l’Espagne, quand même sauvée, et l’Allemagne a dominé en vain 4-2 le Costa Rica, éliminé aussi, mais les quatre équipes ont toutes été successivement qualifiées et éliminées au fil de l’évolution des scores.

Le Japon s’empare même de la première place du groupe. Un dénouement que peu auraient imaginé au tirage au sort, quand le duel entre l’Espagne et l’Allemagne était présenté comme le sommet des phases de poules.

L’Allemagne sauve l’honneur… mais quitte le Qatar

Un instant, alors que le Costa Rica avait brièvement pris l’avantage sur l’Allemagne sur un but contre son camp de Manuel Neuer (2-1), l’inimaginable a même semblé pouvoir advenir. Durant trois minutes, jusqu’à l’égalisation de Havertz (73), Espagne et Allemagne étaient virtuellement éliminées. Les Allemands se sont finalement imposés 4 à 2, mais ce fut une victoire pour l’honneur. Ils savaient qu’ils n’avaient plus leur destin entre les mains pour prix de leur défaite inaugurale contre le Japon (2-1).

Quatre ans et demi après le fiasco du Mondial 2018 en Russie, l’Allemagne a connu un nouveau naufrage en Coupe du monde, éliminée dès le premier tour au Qatar, une piteuse sortie qui fait tache à 18 mois de son Euro à domicile. Les dernières minutes de l’interminable temps additionnel du match entre l’Allemagne et le Costa Rica, jeudi, n’avaient plus aucun intérêt, et dans sa zone le sélectionneur allemand Hansi Flick avait compris : la victoire 4 à 2 de ses joueurs, bousculés par le Costa Rica, n’allait servir à rien, parce qu’à quelques dizaines de kilomètres de là, le Japon venait de battre l’Espagne.

Les coéquipiers de Manuel Neuer sont restés de longues minutes hagards sur le banc de touche, avant d’aller saluer les supporteurs allemands qui avaient fait le déplacement, puis regagner le vestiaire, tête basse, à nouveau humiliés sur la scène internationale. La célèbre formule de Gary Lineker « et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne » prend de plus en plus de plomb dans l’aile ces dernières années, puisque trois ans après l’incroyable fiasco russe, les Allemands avaient été éliminés de l’Euro 2021 par… l’Angleterre, dès les huitièmes de finale. Pour la première fois de son histoire d’après-guerre, ils avaient ainsi raté deux fois de suite les quarts de finale d’un tournoi majeur (Euro et Mondial), et la désillusion qatarie vient confirmer un déclin certain.

Et de fait, le Japon, surpris par le Costa Rica (1-0), a récidivé en prenant le meilleur sur l’Espagne grâce à des buts au retour des vestiaires de Ritsu Doan (48) et d’Ao Tanaka (51). Alvaro Morata avait ouvert le score pour l’Espagne (12). C’est la deuxième fois consécutive que la Mannschaft, quadruple championne du monde, sort dès les phases de poules. Un échec d’autant plus cuisant qu’il intervient moins de deux ans avant l’Euro en Allemagne.

Coupe du monde 2022 : le Qatar, pays hôte, éliminé

novembre 25, 2022

Le pays organisateur de ce mondial signe ainsi un triste record : c’est la première fois que l’hôte est éliminé dès sa deuxième rencontre du tournoi.

Le Qatar a tout de meme montre un meilleur visage lors de ce match, sauvant l'honneur malgre l'elimination.
Le Qatar a tout de même montré un meilleur visage lors de ce match, sauvant l’honneur malgré l’élimination.© KEN SATOMI / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP

Le pays hôte va finir le tournoi dans les tribunes. Le Qatar est éliminé de sa Coupe du monde, après sa défaite face à un Sénégal (3-1) enfin efficace offensivement qui se relance du même coup dans la course aux huitièmes de finale. Avec cette élimination, le Qatar devient le premier pays hôte éliminé dès le deuxième match, faisant même pire que l’Afrique du Sud qui avait attendu son 3e match en 2010 pour entériner son élimination.

Après un départ catastrophique, « nous avons montré de quoi nous sommes capables (et) nous avons été compétitifs. Au-delà du résultat, nous avons bien joué », a pourtant estimé le sélectionneur d’ « Al-Annabi » (les Bordeaux), Félix Sanchez. Malheureusement, c’est le résultat qui compte et, dans le stade Al-Thumama de Doha, les Qataris ne se sont pas fait de cadeau : à la 41e minute, le défenseur Boualem Khoukhi a raté son dégagement avant de finir les fesses sur le gazon, permettant à Boulaye Dia de tromper le gardien Meshaal Barsham (qui succédait à Saad Al Sheeb, trop nerveux contre l’Équateur).

« Au vu de mon parcours, je ne peux être que satisfait », a commenté Dia, qui n’est passé professionnel qu’en 2018 à Reims et dont c’était le premier but en Coupe du monde.

Un match qui sauve l’honneur

Coup dur pour le Qatar qui, malgré la domination technique et physique de l’adversaire, semblait plus libéré. Une ouverture du score sur penalty était même envisageable, si l’arbitre avait jugé illicite la charge maladroite d’Ismaïla Sarr dans le dos d’Akram Afif (34e). Passé devant avec un peu chance, le Sénégal s’est montré davantage à l’aise pour répondre aux doutes nés de son inefficacité offensive contre les Oranje, d’abord grâce à une belle tête décroisée de Famara Diedhiou après un corner (48e) puis par une frappe sèche de Bamba Dieng (84e).

En face, contrairement à son premier match, les Bordeaux ne se sont pas désunis. Après deux excellentes parades d’Édouard Mendy (63e, 67e), nettement plus inspiré que contre les Néerlandais, Mohammed Muntari, entré en jeu 4 minutes plus tôt, a sauvé l’honneur d’une tête puissante (78e).

Ce premier but du Qatar en Coupe du monde, au terme de son deuxième match, récompense une prestation plus équilibrée et a valeur d’encouragement. Après avoir frisé le ridicule, la sélection locale peut se réjouir d’avoir réussi à présenter un visage plus conforme aux attentes. Les supporters du champion d’Asie ont d’ailleurs daigné rester dans les tribunes jusqu’aux arrêts de jeu, alors qu’ils avaient déserté le stade en masse lors de la deuxième période contre l’Équateur.

Le champion d’Afrique, qui offre au continent sa première victoire dans le tournoi, a encaissé au moins un but pour la neuvième fois d’affilée en Coupe du monde et va devoir continuer d’élever son niveau s’il veut durer dans « une Coupe du monde compliquée où il y aura beaucoup de surprises » et qu’un pays africain « peut gagner », selon Aliou Cissé.

Par Le Point avec AFP

CAF-C1 : Mazembe éliminé

octobre 17, 2022

Au lendemain de l’élimination de Tout Puissant Mazembe au deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique, le président du club, Moïse Katumbi, a pris deux importantes décisions pour l’avenir du club.

Moïse Katumbi annonce le retour de Mihayo comme entraÏneur de Mazembe / tpmazembe.com

Cela a été un coup de tonnerre, le 15 octobre à Lubumbashi. Le Tout Puissant Mazembe a été éliminé d’entrée, dans son stade de la commune de Kamalondo, par la formation de Vipers FC d’Ouganda. Les Corbeaux quittent la Ligue des champions d’Afrique au deuxième tour préliminaire.

Après le nul vierge de zéro but partout au match aller à Kampala, Mazembe n’est pas parvenu à marquer le but de la qualification au match retour. Et à l’épreuve fatidique des tirs au but, les protégés du président sponsor Moïse Katumbi ont été moins performants, supplantés par 2 tirs au but à 4 pour Vipers. Comme l’année précédente, Mazembe est écarté de la Ligue des champions au tour préliminaire.

Quelques heures après cette élimination qui fait jaser dans la capitale du cuivre, le président Moïse Katumbi est monté au créneau avec une série de mesures. L’entraîneur français des Corbeaux, Franck Dumas, est démis de ses fonctions. « Ce samedi 15 octobre 2022, le président Moïse Katumbi et l’entraîneur, M. Franck Dumas, se sont séparés à l’amiable. Le président a remercié l’entraîneur pour le travail accompli et lui a souhaité un bon parcours. M. Franck Dumas a, quant à lui, exprimé ses souhaits de pleins succès au TP Mazembe et à ses supporters. Le président Moïse Katumbi a pris la décision de suspendre avec effet immédiat le comité à l’exception du secrétaire de l’équipe, M. Hilaire Kabila, qui reste en fonction », indique un premier communiqué sur le site officiel du club noir et blanc de Lubumbashi.

Le second, quant à lui, annonce le retour de Pamphile Mihayo au poste d’entraîneur principal jusqu’à la fin de la saison, une communication faite aux joueurs le 16 octobre au cours d’une réunion. Le communiqué ajoute que lors des échanges, le président Moïse Katumbi a remotivé les joueurs, leur promettant son engagement indéfectible à relever le club. Eliminé de la Ligue des champions, Mazembe est reversé en Coupe de la Confédération.

Martin Enyimo