Posts Tagged ‘Émirats’

Les rebelles au Yémen menacent de tirer des missiles sur Abou Dhabi

septembre 14, 2017

Des partisans du mouvement chiite Houthi brandissent un portrait du chef des rebelles, Abdel Malek Al-Houthi, lors d’un rassemblement à Sanaa, le 24 août 2017 / © AFP / STRINGER

Le chef des rebelles au Yémen, pays ravagé par la guerre, a menacé jeudi de tirer des missiles sur les Emirats arabes unis et de lancer des attaques navales contre des sites et des pétroliers saoudiens.

Les Emirats participent à une coalition de pays arabes commandée par l’Arabie saoudite, qui aide militairement depuis mars 2015 le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi face aux rebelles pro-iraniens Houthis.

Soutenus par des unités restées fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, les Houthis contrôlent la capitale Sanaa et le nord du Yémen depuis 2014. Les forces progouvernementales se sont, elles, regroupées dans le Sud.

« Les Emirats se trouvent désormais à portée de nos missiles », a affirmé le chef des rebelles, Abdel Malek Al-Houthi, ajoutant que ses forces avaient développé des missiles balistiques capables d’atteindre la capitale émiratie Abou Dhabi.

« Les compagnies installées ou ayant des investissements aux Emirats ne doivent plus considérer ce pays comme sûr », a ajouté le chef rebelle âgé de 38 ans sur la télévision al-Massira, contrôlée par ses partisans.

Le soutien militaire des Emirats au pouvoir yéménite a été essentiel lors de la reprise aux rebelles de cinq provinces du sud du pays en 2015.

Abdel Malek Al-Houthi a assuré que ses partisans n’avaient cessé de perfectionner leurs missiles et rappelé que certains avaient atteint des objectifs au nord de Ryad, la capitale saoudienne, et au sud de La Mecque, ville sainte de l’islam en Arabie saoudite, pays voisin du Yémen.

Il a également affirmé que la marine des rebelles était désormais capable de prendre pour cibles des installations pétrolières saoudiennes et les pétroliers transportant le brut saoudien en mer Rouge.

« Toute aventure visant à prendre le port de Hodeida (sur la mer Rouge) sera suivie par des attaques contre les pétroliers saoudiens », a-t-il prévenu. Le port et la ville de Hodeida dans l’ouest du Yémen sont contrôlés par les rebelles.

Les Houthis ont lancé de nombreuses salves de missiles sur l’Arabie saoudite faisant des victimes depuis le début du conflit.

Trois ans après l’entrée des rebelles à Sanaa, le chef rebelle a dit « déceler des signes d’une nouvelle escalade militaire contre ses partisans » de la part de la coalition arabe.

A propos des tensions avec son allié Ali Abdallah Saleh, il s’est montré rassurant en déclarant que de nouvelles « ententes entre les deux parties ont renforcé la stabilité politique et sociale, et permis de se consacrer à mettre en échec l’agression ».

Selon des médias, MM. Houthi et Saleh ont réaffirmé la solidité de leur alliance lors d’un entretien téléphonique.

Plus de 8.400 personnes, y compris des civils, ont perdu la vie durant la guerre civile au Yémen qui a par ailleurs provoqué la pire crise humanitaire de la planète, selon l’ONU.

Romandie.com avec(©AFP / 14 septembre 2017 17h51)                

Une Égyptienne qui pesait 500 kilos transférée aux Émirats

mai 4, 2017

Abou Dhabi – Une Égyptienne, qualifiée de « plus grosse femme du monde » il y a quelques semaines encore pour ses 500 kilogrammes, a été hospitalisée jeudi à Abou Dhabi où elle poursuivra son traitement après avoir été opérée en Inde.

Eman Ahmed Abd El Aty pesait près d’une demi-tonne lors de son arrivée à Bombay en février en raison de son éléphantiasis, une pathologie qui provoque un gonflement des membres et d’autres parties du corps. Grâce à un régime alimentaire liquide et une chirurgie bariatrique, elle a perdu 323 kilos en trois mois.

Mme Abd El Aty, qui pèse désormais 176,6 kilos, a quitté son hôpital pour Abou Dhabi, où elle suivra une physiothérapie d’un an à l’hôpital Burjeel, selon l’équipe médicale à Bombay.

« Nous avons fait venir une civière hydraulique d’Italie pour le voyage d’Eman et elle aura des docteurs, des soignants et des infirmières avec elle », a déclaré à l’AFP Sanet Meyer, responsable des transferts médicaux à Burjeel.

« Son poids a baissé », a confirmé sa soeur Shaima qui l’a accompagnée de Bombay à Abou Dhabi.

Eman, « paralysée du côté droit et qui souffre d’un problème de locution », suivra des soins « de remise en forme et de rééducation », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Shaima était en désaccord avec l’équipe médicale indienne de l’hôpital de Bombay sur la nature du traitement administré à sa soeur, selon des journaux des Emirats arabes unis.

« J’ai demandé l’aide (aux Emirats) après avoir constaté l’absence de progrès » dans le traitement à Bombay, a-t-elle dit jeudi.
L’histoire de cette femme d’Alexandrie qui n’avait pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l’automne de l’opérer.

En raison de son poids, Mme Abd El Aty a eu une attaque et souffre de diabète, d’hypertension et d’insomnie.

Les opérations chirurgicales de réduction de poids sont de plus en plus fréquentes en Inde.

La détentrice officielle du titre de plus grosse femme du monde est l’Américaine Pauline Potter, pesée en juillet dernier à 293 kilos par le livre Guinness des records.

Romandie.com avec(©AFP / 04 mai 2017 22h04)