Posts Tagged ‘Emission’

France: David Pujadas remplace Yves Calvi sur LCI

août 21, 2017

 

Après une seule saison sur LCI, le journaliste Yves Calvi, ex-présentateur de « C dans l’air » sur France 5, animera à la rentrée sur Canal+ une émission de décryptage en direct et en clair sur la tranche horaire occupée jusqu’en mars par le Grand Journal.

L’ex-présentateur du JT de France 2 David Pujadas va remplacer Yves Calvi en début de soirée sur LCI, après avoir été écarté du journal en mai, a annoncé le groupe TF1 aujourd’hui dans un communiqué.

La première émission est annoncée le 28 août.

David Pujadas, 52 ans, arrive sur LCI « en tant que producteur (via la société Particules Productions) et présentateur de l’émission « 24h Pujadas : l’info en questions », du lundi au vendredi de 18h à 20h », a indiqué la maison-mère de la chaîne d’information en continu.

« Avec ce nouveau visage, LCI confirme son ambition d’être la chaîne d’information de référence du décryptage et du débat d’idées », a souligné Thierry Thuillier, ancien directeur de l’information de France Télévisions devenu directeur de LCI. « Je suis très heureux que David Pujadas rejoigne LCI pour prendre en charge le 18h-20h et poursuivre le développement de cette case stratégique ».

David Pujadas avait appris fin mai son prochain remplacement par Anne-Sophie Lapix, animatrice de « C à Vous » sur France 5, au nom de la politique de renouvellement impulsée par la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte.

 

 

Publicités

France/Christine Angot: colère et boycott…son histoire très agitée avec ONPC

juillet 13, 2017

Christine Angot remplace Vanessa Burggraf dans On n'est pas coucher à la rentrée.

Christine Angot remplace Vanessa Burggraf dans On n’est pas coucher à la rentrée. France 2

L’auteure et philosophe remplacera Vanessa Burggraf à la rentrée dans On n’est pas couché. Surprenant? Pas vraiment. Cela fait plus de 10 ans que Christine Angot squatte le plateau de Laurent Ruquier.

Vanessa Burggraf a déjà une remplaçante: en septembre prochain, dans On n’est pas couché, c’est Christine Angot qui occupera le poste de snipeuse aux côtés de Yann Moix.

L’information, révélée par Le Monde, a été confirmée à l’Express par Laurent Ruquier. Ce dernier avait d’ailleurs prévenu: pour succéder à la journaliste de France 24, il était à la recherche d’une « Michel Onfray ou Raphaël Enthoven au féminin. »

Il n’aura pas eu à chercher longtemps, puisque l’auteure controversée, qui s’en était pris à François Fillon sur le plateau de L’émission Politique en mars dernier, est une habituée des plateaux télé, notamment celui de Ruquier.

 

Sa colère face à Zemmour en 2006

Dès 2006, Christine Angot s’illustre face à Eric Zemmour, à l’époque chroniqueur de France 2 comme Michel Polac. Alors qu’il déplore qu’il y ait trop de petits enfants « qui ne parlent pas bien français », la romancière, venue présenter son livre Rendez-vous, prix de Flore de cette année-là, s’emporte.

« Mais il faut arrêter avec ce discours! C’est pas possible! C’est un discours profondément raciste que vous êtes en train de tenir! », s’insurge Angot, hurlant en plateau.

Un débat mouvementé sur la littérature en 2014

Face à Natacha Polony, huit ans plus tard, l’ambiance n’est pas plus détendue. Alors que l’auteure vient défendre La Petite Foule, son nouvel ouvrage, la polémiste lui avoue ne pas être touchée par son écriture.

« Vous n’aimez pas les chants d’oiseaux peut-être?, interroge Christine Angot. Écoutez, acceptez qu’un écrivain puisse les écouter et vous les donner à sa manière! Ce n’est pas la vôtre! Je ne suis pas Walt Disney! […] Continuez de parler de la disparition du Boeing, ça vous va beaucoup mieux je vous assure! » L’auteure avoue être « épuisée » par les questions de la chroniqueuse, qui perd elle aussi patience.

« Psychodrame » en 2015

En 2015, alors que Christine Angot est de nouveau invitée d’On n’est pas couché, elle apprend qu’un autre auteur partagera le plateau de Laurent Ruquier avec elle: Michel Houellebecq parlera de son dernier livre Soumission.

Problème, la romancière n’a pas très envie qu’on lui vole la vedette, comme le révèle L’Express. Elle n’a pas non plus aimé le dernier livre de l’écrivain, comme elle le confie dans une tribune publiée dans Le Monde. Christine Angot menace de boycotter le programme, la production trouve finalement une solution: l’écrivaine quittera le plateau juste avant l’arrivée de Michel Houellebecq.

Laurent Baffie impatient de se prendre « sa joie de vivre »

Avec un tel tempérament, les soirées du samedi, sur France 2, risquent d’être agitées. Plusieurs personnalités ont d’ailleurs réagi à la nouvelle, avec beaucoup d’ironie. Laurent Baffie, a, par exemple, affirmé être impatient de se rendre sur le plateau de Laurent Ruquier « pour me prendre toute la joie de vivre de Christine Angot en pleine gueule. »

L’ancien présentateur du 20 Heures de France 2, Bruno Masure, a de son côté affirmé que l’émission serait désormais présentée depuis… un hôpital psychiatrique.

Rtl.fr par

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

juin 13, 2017

Rabat – Une émission en arabe de France 24 a été annulée par les autorités au Maroc, faute d’autorisation de tournage dans le pays, où la chaîne d’information reste normalement accréditée, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

L’émission « Hadith al Awassim », prévue vendredi dernier et qui devait être consacrée au mouvement de contestation populaire dans le nord du pays, « n’a pas formulé à l’avance de demande d’autorisation de tournage, en violation de la procédure habituelle », a déclaré à l’AFP un responsable au ministère de la Communication, Abdelilah Tahani.

« C’est la seconde fois en deux ans que les autorités interdisent cette émission qui s’apprêtait à tourner quasi clandestinement », a accusé M. Tahani.

« Aucune autre décision n’a été prise à l’encontre de France 24, qui reste une chaîne normalement accréditée au Maroc, avec un correspondant sur place », a-t-il assuré.

Interrogé par l’AFP, le correspondant francophone de France 24 a confirmé continuer à travailler normalement.

Dans un communiqué publié dans l’après-midi, France 24 s’est « étonnée de nouvelles procédures d’autorisations de tournage qui l’ont conduite à annuler l’enregistrement de son magazine mensuel au Maroc +Le Débat des Capitales+, émission hebdomadaire itinérante de France 24 en arabe ».

« France 24 a été contrainte d’annuler son tournage faute d’accréditation », ceci « malgré la livraison dans l’urgence aux autorités marocaines de tous les documents requis (…) », selon la chaîne, qui déplore « certaines rumeurs propagées autour de ce tournage annulé ».

« La loi a changé et nous n’en avons pas été informé », a également déclaré à l’AFP Marc Saikali, directeur de France 24, précisant qu’il allait demander les nouvelles accréditations. « Je ne désespère pas de trouver un moyen de nous entendre avec le Maroc, avec qui on a de nombreux partenariats », a-t-il poursuivi.

« France 24 est un média toujours accrédité auprès des autorités marocaines, et il le restera », a commenté de son côté M. Tahani.

Dans un communiqué publié en début de soirée, le ministère de la Culture et de la Communication marocain a de nouveau démenti les informations relayées au sujet d’une décision du ministère d’interdire France 24 d’exercer de façon définitive au Maroc, affirmant que ces informations « ne sont ni justes, ni précises ».

« Le correspondant de France 24 accrédité au Maroc continue d’accomplir son travail de façon normale et en toute liberté sur l’ensemble du territoire national », selon ce communiqué.

« Il se pose en revanche un problème pour France 24 en langue arabe, qui fait appel à une société prestataire de services et dont le correspondant n’est donc pas lié directement à la chaîne », a expliqué M. Tahani, critiquant par ailleurs sa couverture en arabe des manifestations dans la région d’Al-Hoceïma (nord).

« Nous avons des réserves sur cette couverture, que nous jugeons déséquilibrée et non professionnelle », a accusé ce responsable, affirmant qu’elle « porte atteinte à l’image du royaume ».

Romandie.com avec(©AFP / 14 juin 2017 01h14)                                            

France: Michel Drucker annonce la fin de l’émission « Vivement dimanche »

mars 10, 2016

L'animateur français Michel Drucker a annoncé l'arrêt de son émission Vivement dimanche en juin prochain.

L’animateur français Michel Drucker a annoncé l’arrêt de son émission Vivement dimanche en juin prochain.afp.com/Patrick Kovarik

L’animateur de France 2 a annoncé dans Paris Match que dès septembre, son programme phare Vivement dimanche prendra fin. De son côté, Vivement dimanche prochain sera rallongé.

Voilà plus de 17 ans qu’elle occupait les dimanches des Français. Vivement dimanche, émission phare de France 2, prendra fin en juin prochain, comme l’a annoncé son animateur, Michel Drucker, dans une interview à Paris Match. En contrepartie, le programme access du dimanche soir, Vivement dimanche prochain débutera une heure plus tôt.

« En septembre, Vivement dimanche prochain sera prolongé, diffusé désormais de 18h à 20h, et j’arrêterai l’émission de 14h. Mais aujourd’hui, je suis convaincu d’une chose: quel que soit mon avenir télévisuel, je serai toujours sur scène. Comme on le dit à mon sujet, je suis un tardif qui a commencé tôt ».

Stade 2 en sursis?

Vivement dimanche souffre depuis quelques mois d’une érosion de son audience. Comme le détaille Puremedias, l’émission hebdomadaire « rassemble chaque semaine 1,80 million de téléspectateurs, soit 12,5% du public. Un score insuffisant pour une chaîne qui affiche une part d’audience moyenne de 14,1% sur l’ensemble du mois de février », et qui contraste avec les beaux résultats de Vivement dimanche prochain.

Actuellement sur scène pour son premier one man show, Michel Drucker confirme donc la prolongation de Vivement dimanche prochain. La rumeur, qui courait depuis plusieurs semaines, inquiétait les équipes de Stade 2, le programme sportif étant diffusé chaque dimanche à 17h55. Présent à l’antenne de France 2 depuis 1975, il pourrait donc disparaître. Contactée par L’Express, la chaîne n’a pour l’heure aucun commentaire à fournir sur ces informations.

Lexpress.fr par Eve Taraborrelli

Cyril Hanouna absent de « TPMP » 2 semaines ? Ses fans choqués, D8 intervient…

janvier 14, 2016

cyril-hanouna-dans-touche-

Cyril perd au ping-pong face à Stéphane Plaza, le 13 janvier 2016 sur D8 dans TPMPCyril Hanouna perd au ping-pong face à Stéphane Plaza, le 13 janvier 2016 sur D8 dans TPMPExclusif - Cyril Hanouna à l'hôtel Peninsula à Paris le 1er octobre 2015.
Face à son destin, Cyril Hanouna a perdu. Plus d’antenne pendant 2 semaines ? Les fanzouzes tremblent, D8 intervient.
« Stéphane Plaza je vais le mettre en F2, lâchait Cyril Hanouna , non sans humour, évoquant la partie de ping-pong qu’il allait disputer avec Stéphane Plaza. Si demain Stéphane Plaza me bat au ping-pong, j’arrête l’émission pendant deux semaines.« 
Alors que les fanzouzes peinent encore à se remettre de la promesse de futur mariage à Las Vegas avec Camille Combal si TPMP dépasse les 2 millions de téléspectateurs, Cyril a placé la barre encore un peu plus haut. Le mardi 12 janvier, il a annoncé, dans son émission Les Pieds dans le plat, sur Europe 1, que si le célèbre agent immobilier le battait au ping-pong lors de son passage dans TPMP ce mercredi, il arrêterait de présenter son émission pendant deux semaines…
Et Cyril Hanouna a perdu. Au grand dam des innombrables fanzouzes qui s’inquiètent de l’avenir de leur émission préférée pendant les deux semaines à venir. « Je ne serai pas là demain« , a assuré l’animateur de 41 ans à plusieurs reprises. Voyant le desarroi de l’équipe de chroniqueurs, Stéphane Plaza a alors proposé à Baba Hanouna de venir faire les travaux sur l’une de ses émissions. Mais ce dernier a réïtéré, il ne sera pas là demain.

Mais qu’en pensent les dirigeants de D8 ? Suite à cet évènement, la chaîne a tweeté un message, laissant encore plus place au suspense.

La chaîne réussira-t-elle à convaincre Cyril de ne pas abandonner ses fanzouzes pendant deux semaines ? Sur Twitter, ces derniers semblent n’avoir jamais été aussi inquiets. Et même le tatouage représentant le visage de Cyril sur la fesse de Julien Lepers, réalisé pendant son passage dans TPMP, ne leur fait pas passer la pilule.

Côté audiences, D8 était encore une fois leader TNT et 5ème chaîne nationale à 4,2% de pda avec 2 167 000 téléspectateurs (7,7% de pda) et un pic d’audience à 2,5 millions. Cyril et Camille Combal devraient donc bientôt s’unir à Las Vegas… Pendant les deux semaines d’arrêt de l’animateur ?

 

Purepeople.com

Julien Lepers « viré » de Questions pour un champion? « Il faut rester décontracté »

décembre 14, 2015

julien-lepers

Julien Lepers, présentateur vedette de « Questions pour un champion », serait écarté de l’émission de France 3. AFP/Joel Saget JOEL SAGET

Selon l’hebdomadaire Télé Star, l’animateur vedette de l’émission Questions pour un champion devrait céder sa place à la présentation de l’émission de France 3. Ni l’animateur ni la chaîne n’ont confirmé.

Serait-ce la fin de Julien Lepers aux manettes de Questions pour un champion? C’est ce que croit savoir l’hebdomadaire spécialisé Télé Star, qui annonce que le présentateur vedette de 66 ans, aux commandes de l’émission culte de France 3 depuis 1988, devrait être remplacé sur une décision de la direction de la chaîne.

Celle-ci souhaiterait « rajeunir et féminiser ses têtes d’affiche », croit savoir le magazine. Aucun nom n’aurait pour l’instant été évoqué mais « des castings sont en cours » et la chaîne prévoirait de le remplacer « dans l’idéal » par une femme. Ce serait fait en 2016 selon Puremedias.

« Je serai à l’antenne ce soir »

Contactée par L’Express, France 3 n’a pas réagi à cette information. De son côté, Julien Lepers, interrogé par Télé Star, évoque des « projets futurs avec la chaîne, et des discussions pour la suite ». « Je ne sais pas qui vous a dit ça, mais je serai à l’antenne ce soir (…) Vous savez il faut rester décontracté dans la vie! », s’est-il contenté d’ajouter. Fremantle, la société qui produit l’émission, n’avait pas connaissance de cette information, a indiqué lundi un porte-parole à l’AFP.

Sur Twitter, les réactions des internautes ont très vite déferlé, certains reprenant même l’imagerie du slogan « Je suis Charlie » utilisé après les attentats de janvier, en référence au tic du présentateur (« Je suis, je suis, je suis… »). Un twitto s’émeut: « Je pensais que Julien Lepers à Questions pour un champion c’était inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. »

Celui-ci s’amuse: « Julien Lepers viré. (L’agence de notation) Standards and Poors fait perdre le AAA aux Encyclopédies Universalis et les met sous perspective négative. »

« Je sens que ça va gueuler ce soir contre F3!! #touchepasalepers! » a twitté Cyril Hanouna, le présentateur d’Europe 1 et D8.

« Si Julien Lepers est vraiment viré promis mon décodeur passera de la 2 à la 4 automatiquement », promet un autre twitto.

Ce drôle de montage, posté en octobre sur le compte officiel de Julien Lepers, a aussi été relayé sur le réseau social.

Des rumeurs sur l’arrêt de l’émission avaient déjà précédé l’arrivée de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions, comme le rappelle l’AFP. Questions pour un champion continue pourtant de faire des scores honorables sur France 3 avec 11,3% de parts d’audience entre janvier et novembre 2015. L’émission a perdu environ 200 000 téléspectateurs ces cinq dernières années et se stabilise autour de 1,4 million de téléspectateurs.

Lexpress.fr

Black­lis­tée par Laurent Ruquier, Caro­line Fourest réplique

mai 11, 2015
Laurent Ruquier vs Caro­line Fourest

Laurent Ruquier vs Caro­line Fourest

« Tenta­tive d’exé­cu­tion dégueu­lasse »

Après l’af­fron­te­ment entre Ayme­ric Caron et Caro­line Fourest dans On n’est pas couché, et des preuves que cette dernière lui aurait menti, Laurent Ruquier annonçait ne plus jamais vouloir rece­voir l’es­sayiste sur son plateau. Cette dernière vient de lui répondre.

Il y a une grosse semaine de cela, dans On n’est pas couché, Ayme­ric Caron s’ac­cro­chait violem­ment avec la jour­na­liste – essayiste Caro­line Fourest. Une prise de bec que Laurent Ruquier avait tenté de maîtri­ser en deman­dant à sa « tête à clash » de se calmer. Au centre du désac­cord entre le binôme de Léa Salamé et l’au­teure d’Eloge du blas­phème : l’évo­ca­tion de la condam­na­tion du 23 octobre 2014 par la 17e chambre du tribu­nal de grande instance de Paris, accu­sant Caro­line Fourest d’avoir diffamé une jeune fille musul­mane voilée, victime d’une agres­sion à Argen­teuil, lors de sa chro­nique sur France Culture le 25 juin 2013. Sur le plateau de France 2, l’in­té­res­sée décla­rait avoir gagné cette affaire. Après véri­fi­ca­tion, Laurent Ruquier a décou­vert qu’il n’en était rien. En colère, l’ani­ma­teur des Grosses têtes de RTL a annoncé ce week-end : « Elle [Caro­line Fourest ndlr] a menti en disant qu’elle avait gagné […] Ce n’est pas vrai. J’ai pris une déci­sion, je n’in­vi­te­rai plus jamais Caro­line Fourest sur ce plateau, et dans aucun plateau de mes émis­sions, parce que je ne veux pas qu’on me mente, surtout quand c’est au détri­ment d’un de mes colla­bo­ra­teurs. »

Suite à cette décla­ra­tion ce week end, Caro­line Fourest n’a pas tardé à répondre à Laurent Ruquier. Sur sa page Twit­ter, l’es­sayiste a dénoncé une « tenta­tive d’exé­cu­tion dégueu­lasse », préci­sant que son avocat avait commu­niqué toutes les pièces justi­fi­ca­tives à Laurent Ruquier et ses équipes.

Hier, dans une tribune publiée sur le Huffing­ton post, la jeune femme a enfoncé le clou, préci­sant que le désac­cord s’ap­puyait sur des détails juri­diques « tech­niques » et enfonçant Laurent Ruquier et le staff d’On n’est pas couché : « Une équipe plusieurs fois rappe­lées à l’ordre par le CSA, a-t-elle souli­gné. Connue pour ses déra­pages sexistes […], capable d’an­non­cer la mort d’une femme qui vit encore, de sauver au montage les propos douteux d’Ay­me­ric Caron sur les crimes de Moham­med Merah face à Alexandre Arcady […] et de mettre cinq ans à l’an­tenne un procu­reur xéno­phobe comme Eric Zemmour. » L’af­faire est loin d’être termi­née !

Voici.fr par Anthony Martin

Madagascar: la radio de l’ex-président Ravalomanana émet à nouveau

mai 11, 2015

Antananarivo – La radio de Marc Ravalomanana, MBS, émet à nouveau à Antananarivo, une semaine après la fin de la résidence surveillée de l’ancien président malgache, mais le gouvernement a indiqué qu’il allait prendre les mesures qui s’imposent, faute d’autorisation.

Nous effectuons un essai technique depuis vendredi, a expliqué à l’AFP Joël Ralaivohita, directeur de publication de MBS (Malagasy Broadcasting System).

Nous avons reçu une consigne du fondateur (Marc Ravalomanana) disant que nous avons l’autorisation d’émettre après le 2 mai, jour de l’annonce officielle de la fin de la mise en résidence surveillée de Marc Ravalomanana, a-t-il précisé.

Interrogé par l’AFP, le directeur général du ministère malgache de la Communication, Guy Laurent Ramanakamonjy, n’a pas caché sa surprise. Ils n’ont pas eu d’autorisation, mais font du forcing, a-t-il estimé.

Nous allons nous réunir et prendre les mesures qui s’imposent, a souligné le responsable.

Pour ouvrir une radio, il faut toujours une lettre administrative, quelles que soient les décisions politiques, a-t-il rappelé. Il s’agit du domaine de l’Etat, et non pas de la politique.

Marc Ravalomanana, qui vivait en exil en Afrique du Sud depuis son renversement en 2009, avait été placé en résidence surveillée pour avoir semblé remettre en cause la légitimité du président Hery Rajaonarimampianina après être rentré en catimini à Madagascar.

M. Rajaonarimampianina a annoncé le 2 mai que son prédécesseur serait désormais maître de ses mouvements, après avoir reconnu la légitimité du régime actuel.

Le directeur de publication de MBS, Joël Ralaivohita, a indiqué à l’AFP que la radio a maintenant une vocation commerciale.

Nous sommes ouverts à toute tendance politique, mais nous n’acceptons aucun propos provocateur, a-t-il précisé. Nous ne diffusons que de la musique sur la radio pour l’instant.

L’ancienne chaîne de télévision de Marc Ravalomanana va réémettre aussi, d’ici peu, mais pour le moment nous faisons face à un manque de moyens, a-t-il ajouté.

Marc Ravalomanana avait exprimé en avril le souhait de voir rouvrir son empire industriel, perdu en 2009, essentiellement composé de l’entreprise agroalimentaire Tiko, du journal Le Quotidien (toujours fermés) et de la radio-télévision MBS.

Romandie.com avec(©AFP / 11 mai 2015 13h52)

Nabilla pour­rait reve­nir à la télé­vi­sion avec une nouvelle émis­sion

avril 11, 2015
Nabi come back ?

Nabi come back ?

Nabilla et la télé­vi­sion, c’est une histoire qui pour­rait renaître. Un co-diri­geant de La Grosse Équipe a confié que la société de produc­tion aurait de nouveaux projets avec la jeune femme.

La télé­vi­sion, c’est son autre histoire d’amour. Tenue éloi­gnée des plateaux suite à l’ouver­ture d’une enquête pour tenta­tive d’homi­cide sur son compa­gnon Thomas Vergara, Nabilla n’avait pas montré son joli minois face caméra depuis plusieurs mois. L’enquête à peine termi­née, D8 a choisi de diffu­ser le numéro de L’oeuf ou la poule enre­gis­tré juste avant toute cette affaire. Ce jeudi, le public a donc pu la revoir et appré­cier notam­ment ses talents vrai­ment bien cachés (d’ailleurs on les cherche encore) pour la pole dance.

Cette émis­sion ne sera proba­ble­ment pas la dernière pour la star de la télé-réalité. Thibaut Valès, un co-diri­geant de La Grosse Équipe, la société de produc­tion qui l’a révélé en France avec Les Anges, a confié au site Toute­la­télé que les Loubou­tin de la jeune femme pour­raient bien­tôt retrou­ver le chemin des plateaux et tour­nages. « On a un projet qui nous tient à coeur et qui lui tient à coeur », a-t-il déclaré.

La suite de Allô Nabilla ? Un remake de Julie Lescaut ? On ne sait pas encore. Thibaut Valès a précisé: « il est un peu tôt pour en parler. On attend de voir quelles suites sont données à l’af­faire dans les deux ou trois mois à venir, ce qui permet­tra peut-être de faire accé­lé­rer les choses ».

La retraite télé­vi­suelle, ce n’est donc pas pour tout de suite pour Nabilla. La Grosse Équipe prend soin de son Ange le plus précieux, « c’est quelqu’un qu’on a aidé pendant cette période diffi­cile, parce qu’on ne laisse pas tomber les gens » a-t-il ajouté. Elle va donc l’aider à reprendre son envol.

Voici.fr par L. B.

Laurent Ruquier « triste et soulagé » de l’arrêt de l’Emission pour tous

mars 17, 2014
Laurent Ruquier

Laurent Ruquier, pensif, le regard au-delà de l’horizon

« Ça n’a pas marché ! Je laisse la place »

Les sentiments de Laurent Ruquier sont mitigés concernant l’arrêt de son Emission pour tous. S’il s’avoue un peu déçu, il estime toutefois qu’il n’aurait pas pu faire beaucoup mieux et préfère passer à autre chose.

Samedi, on apprenait l’arrêt de l’Emission pour tous après seulement deux petits mois d’existence sur France 2. Un échec cuisant pour Laurent Ruquier, plutôt habitué à enchaîner les succès.

L’animateur prend pourtant la nouvelle avec pas mal de fatalisme. « Ça faisait à peu près une semaine qu’on s’était vu avec Thierry Thuillier (directeur des programmes de France 2 ndlr) pour décider de ce qu’on faisait ou pas. Vu que la semaine dernière n’a pas été spécialement bonne, je crois que c’était cuit. Il n’y avait pas une envie du téléspectateur pour ça à cette heure-ci, en cours de saison. (…) Manifestement, le public n’avait pas envie de nous voir avec la bande. En tout cas, ça n’a pas marché, c’est comme ça, c’est la vie » a-t-il relativisé ce matin dans le Grand Direct des médias sur Europe 1.

« Je suis heureux dans ma vie personnelle, dans ma vie professionnelle donc je n’avais pas besoin chaque jour d’aller faire une émission qui ne marche pas, a-t-il poursuivi. Je ne vis pas ça comme un échec personnel parce que j’ai suffisamment de bonheur ailleurs. C’est un échec pour la prod et pour la chaîne. »

Laurent Ruquier se montre en effet assez critique envers le concept de l’émission, qu’il juge « lourd, et ambitieux en même temps ».

Il accepte toutefois de prendre sa part de responsabilité. « J’ai essayé de faire de bons résultats, explique-t-il, ça n’a pas marché, maintenant je laisse la place à un autre » A qui l’on souhaite bonne chance…

Voici.fr par P.S.B.