Posts Tagged ‘Étudiant’

Bénin/Congo: Décès de Herdan Mabika, étudiant congolais

février 15, 2017

 

Herdan MABIKA, un  étudiant congolais au Bénin (COTONOU), a été percuté aujourd’hui vers 1h00 par une voiture. Son décès a été constaté sur le lieu de l’accident.

Herdan MABIKA est de la promotion 2013. Il aurait dû finir ces études si l’Etat Congolais avait payé les frais académiques.

Dommage on a perdu un compatriote brillant à cause du gouvernement congolais qui ne paie pas les frais académiques des étudiants.

Ref-image : Herdan MABIKA

Photo de BrazzaNews.

Avec Brazzanews.fr

Tunisie-Congo: L’équipe de BrazzaNews est en deuil

novembre 23, 2016

 

Un Étudiant congolais en Tunisie, au nom de Henoc KANI est décédé aujourd’hui.

Cause du décès

Il a été poignardé au cou par son colocataire de la nationalité Congolaise de la RDC, suite à un léger échange de parole. Le défunt était étudiant en Master 2 au sein de l’Institut de Haute Études ( IHE ).

Henoc était notre correspondant à Tunis.

Nous tenons à informé le public que l’étudiant Henoc KANI était notre correspondant en Tunisie.


BrazzaNews est en deuil pour la perte inopinée et irréparable de notre cher correspondant brutalement arraché à la vie.

 

Photo de BrazzaNews.
Avec Brazzanews.fr

France-Congo: Décès de l’étudiant Mamboti Isaac Christ

juin 25, 2016

#‎Nécrologie‬

Triste nouvelle pour la communauté universitaire d’Angers en France et les étudiants Congolais.

L’étudiant Congolais MAMBOTI Isaac Christ est décédé le jeudi 23 juin 2016 à 20 heures 45 minutes à Angers. Il a été victime d’une crise cardiaque.

Âgé d’à peine 25 ans, Isaac était en 3ème année d’informatique à l’Université d’Angers.

TOUTES NOS CONDOLÉANCES A LA FAMILLE !!!!

Photo de BrazzaNews.
Brazzanews.fr

Congo: Suicide d’un étudiant après l’investiture de Sassou Nguesso

avril 17, 2016

 

Un étudiant se suicide parce que l’état Congolais ne lui verse pas sa bourse .. Il n’avait plus de moyen de vivre …alors que Sassou prête des milliards et paye des salaires aux pays amis africains dans l’indifférence de ses étudiants qui écourtent maintenant leur vie.

Un jeune garçon à l’âge de 23 ans s’est suicidé ce matin au quartier Nkombo <Brazzaville > quartier situé au nord de Brazzaville dans la rue oyale..

Photo de BrazzaNews.

Ce jeune étudiant se débrouillait pour survivre. .Pas de soutien dans sa vie, son domicile était menacé par les érosion chronique . Les Congolais sont sans assistance ..L’état n’ existe plus depuis que Sassou dirige ce pays. .les populations souffrent, Sassou et ses enfants volent et pillent les deniers publics pour aller les cacher dans paradis fiscaux. ..

Ce jeune homme était pour le changement, car pour lui Sassou n’a rien fait pour la jeunesse et il n y avait de perspectives. ..Il se sentait abandonné ..

Nous vous rappelons que ce jeune s’est suicidé après l’investiture du fraudeur du Référendum et de l’élection présidentielle. ..

Paix a son âme …

Photo de BrazzaNews.
Avec Brazzanews.net

Un étudiant italien est mort au Caire après des sévices

février 4, 2016

Un étudiant italien qui avait disparu au Caire il y a dix jours a été retrouvé mort dans un fossé, à moitié dénudé. Son corps porte des traces de sévices. Les autorités italiennes exigeant de l’Egypte « toute la vérité ».

Agé de 28 ans, l’étudiant était doctorant à l’université britannique de Cambridge. Il faisait des recherches pour une thèse sur les mouvements ouvriers en Egypte, quand il a mystérieusement disparu le 25 janvier au centre de la capitale égyptienne.

Ce jour-là, 5e anniversaire de la révolte populaire de 2011 tout rassemblement était interdit. Policiers et soldats quadrillaient la ville.

Le corps du jeune homme a été retrouvé mercredi dans un fossé en bordure d’une route, sur la commune du 6 Octobre, une banlieue du Caire, a annoncé jeudi Hossam Nassar, magistrat du parquet qui a constaté sa mort. « Il s’agit d’un meurtre », a-t-il assuré. « Il y avait des contusions et des blessures sur le corps et il ne portait que des vêtements sur le haut du corps », a-t-il précisé.

En fin d’après-midi jeudi, l’ambassadeur d’Italie s’est rendu à la morgue centrale du Caire où le corps du jeune supplicié était autopsié, ont rapporté des journalistes.

Crime crapuleux ?
« Nous voulons la vérité sur ce qui s’est passé », a exigé le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni sur la télévision italienne RAI. Toutes les hypothèses restent ouvertes sur la mort de l’étudiant italien dont celle du crime crapuleux.

« Rome s’attend de la part des autorités égyptiennes à la plus grande collaboration à tous les niveaux, à la lumière de la gravité extrême de ce qui est arrivé à notre citoyen », a insisté secrétaire général du ministère italien des Affaires étrangères Michele Valensise.

Bavure policière ?
Mais les réseaux sociaux et les milieux diplomatiques au Caire évoquent avec insistance celle d’une possible bavure policière. Dans ce pays, la police et les services de renseignements sont accusés régulièrement par les organisations de défense des droits de l’Homme d’arrêter et de détenir sans procès, voire de violenter ou torturer.

Plusieurs cas de morts violentes d’Egyptiens dans les commissariats ont donné lieu récemment à des procès contre des policiers. La police a été priée récemment par le président Abdel Fattah al-Sissi en personne, de faire preuve de retenue.

Opposition réprimée
En proie à des années d’instabilité depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011, l’Egypte est aujourd’hui présidée par Abdel Abdel Fattah al-Sissi. Depuis qu’il a destitué et fait arrêter le 3 juillet 2013 le président islamiste élu Mohamed Morsi, M. Sissi, alors chef de l’armée, dirige un pouvoir qui réprime violemment toute opposition, islamiste, laïque et libérale.

Il a été élu président à son tour en mai 2014, en l’absence d’opposition crédible mais grâce à une forte popularité.

Plus de 1400 manifestants islamistes ont été tués en 2013 et des centaines de sympathisants de M. Morsi, dont l’ex-président lui-même, ont été condamnés à mort dans des procès expéditifs vivement dénoncés par l’ONU.

Romandie.com

Russie: un étudiant ivoirien dans le coma après avoir été passé à tabac

juillet 6, 2011

SAINT-PETERSBOURG (Russie) – Un étudiant originaire de Côte d`Ivoire a été hospitalisé lundi dans le coma après avoir été passé à tabac à Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), ville où les agressions racistes sont nombreuses, a indiqué mercredi à l`AFP une source policière.

« Nous avons appris qu`un étudiant de l`Université polytechnique de Saint-Pétersbourg, un ressortissant de Côte d`Ivoire âgé de 29 ans, a été passé à tabac par trois inconnus près d`une station de bus » dans le nord de la ville, a déclaré cette source, sous le couvert de l`anonymat.

La victime a été hospitalisée avec plusieurs traumatismes au crâne et se trouve dans le coma.

Les agressions à caractère raciste, souvent commises par des bandes de skinheads, se sont multipliées ces dernières années en Russie et notamment à Saint-Pétersbourg. Elles visent généralement des Caucasiens et des immigrés des ex-républiques soviétiques d`Asie centrale, mais aussi des personnes originaires d`Afrique ou d`Asie.

Le nombre des crimes et délits à caractère raciste a augmenté de près de 20% en 2010 en Russie par rapport à 2009, selon le procureur général russe, qui a reconnu en avril que les autorités ne parvenaient pas à en enrayer la tendance.

AFP