Posts Tagged ‘Examen’

L’Académie navale américaine expulse 18 aspirants pour tricherie dans un examen

août 20, 2021

ANNAPOLIS, Md. — L’Académie navale des États-Unis a expulsé 18 aspirants des Forces navales et en a sanctionné 82 autres après une enquête sur de la tricherie dans un examen de physique en ligne effectué en décembre, ont annoncé vendredi des responsables.

© Fournis par La Presse Canadienne

Lorsque 653 aspirants de marine ont passé l’examen final de physique générale I via un site web en décembre, les instructions écrites et verbales interdisaient l’utilisation de sources extérieures, y compris d’autres sites web, ont expliqué des responsables. Mais après avoir appris que des sources extérieures pourraient avoir été utilisées, le surintendant a lancé une enquête. Les violations ont été découvertes par diverses sources, y compris des conversations d’aspirants sur une plateforme de discussion anonyme.

Les responsables ont identifié 105 aspirants qui ont probablement accédé à des ressources non autorisées et ont annoncé vendredi que 18 d’entre eux ont été expulsés de l’Académie navale. Quatre-vingt-deux autres personnes qui ont violé le concept de l’honneur ont été sanctionnées et ont participé à un programme de rattrapage de cinq mois. Quatre aspirants des Forces navales n’étaient pas en infraction et un autre est en attente de jugement.

«Le développement du caractère est un processus continu et les aspirants doivent faire le choix de vivre honorablement chaque jour et de gagner la confiance qui accompagne un service dans les Forces navales ou les Marines. Cet incident démontre que nous devons mettre davantage l’accent sur le caractère et l’intégrité au sein de l’ensemble de la brigade», a déclaré le surintendant vice-amiral Sean Buck dans un communiqué.

La pandémie a exigé de la flexibilité dans l’administration des examens et les enquêteurs ont déterminé que le département de physique utilisait des garanties pour empêcher la tricherie et que les instructions indiquaient explicitement que les ressources extérieures étaient interdites, ont déclaré des responsables. La plus grande vulnérabilité identifiée par les enquêteurs a été une surveillance inadéquate.

L’école conseille maintenant fortement aux instructeurs d’utiliser des examens en personne sur papier, et si un appareil électronique est requis, un surveillant doit être en mesure de voir l’écran de chaque aspirant ou un programme de sécurité du navigateur doit être activé. L’académie bloquera des sites web lorsque le corps professoral s’entendra sur le fait que les abus potentiels l’emportent sur la valeur éducative. Les aspirants rédigeront et signeront également une promesse d’honneur au début de chaque examen.

Une «conférence d’honneur» d’une journée s’est tenue en avril avec une formation intensive et des discussions sur l’honneur, et les responsables ont déclaré qu’un accent renouvelé serait mis sur le développement du caractère et le développement professionnel tout au long de cette année universitaire.

Un élu du Maryland Dutch Ruppersberger, président du conseil des visiteurs de l’Académie, a déclaré dans un communiqué qu’il soutenait les conclusions de l’enquête, qui semble, selon lui, avoir été «approfondie et juste».

«Le concept d’honneur de l’Académie est clair et quiconque le viole doit être tenu responsable, a déclaré M. Ruppersberger. Les aspirants doivent gagner le privilège d’étudier dans l’une des institutions les plus prestigieuses de notre pays et leur caractère et leur conduite doivent être dignes à tout moment.»

By The Associated Press

Le Canada lance un examen indépendant sur la pire tuerie de son histoire

juillet 23, 2020

 

Le Canada a annoncé jeudi le lancement d’un examen indépendant de la pire tuerie de son histoire, notamment pour déterminer pourquoi la police a mis plus de 12 heures avant d’abattre l’homme qui a tué 22 personnes en avril dernier. Cet examen sera confié à un comité composé de trois experts indépendants qui devra rendre un premier rapport en février 2021 avec des propositions pour éviter qu’une telle tragédie ne se reproduise, a annoncé le ministre de la Sécurité publique Bill Blair.

Déguisé en policier et circulant à bord d’une fausse voiture de police, Gabriel Wortman, un prothésiste dentaire de 51 ans, avait semé la mort les 18 et 19 avril dernier dans une région tranquille de Nouvelle-Ecosse (est) après une violente dispute avec sa conjointe. Il avait été abattu le dimanche 19 par la police à l’issue d’une chasse à l’homme de plus de 12 heures, sur environ 150 km, au cours de laquelle il a tué par balle 22 personnes, dont une policière, entre le samedi soir et le dimanche en milieu de journée. La police fédérale avait été critiquée pour avoir utilisé Twitter afin de prévenir la population de cette zone rurale qu’un homme armé écumait les environs.

«Je suis persuadé que cet examen nous donnera une bien meilleure compréhension des événements survenus lors de cette journée tragique, des circonstances qui y ont mené, de toutes les réponses qui ont été apportées», a assuré Bill Blair lors d’un point presse. Le rapport qui suivra devrait «nous fournir des recommandations concrètes pour que nous puissions éviter de telles tragédies à l’avenir», a-t-il ajouté. Le comité se penchera notamment sur la façon dont l’intervention policière a été menée, et la décision de ne pas utiliser le système d’alerte publique pour mettre en garde la population. Il étudiera également le contexte de la tuerie, «y compris le rôle de la violence fondée sur le sexe et de la violence conjugale», selon le gouvernement.

Les experts examineront par ailleurs l’accès aux armes à feu du tireur, fasciné selon son entourage par les armes et la police en général. Le tueur, dont les motivations restent à ce jour un mystère, possédait plusieurs armes à feu, une réplique d’une voiture de police ainsi qu’un uniforme qu’il avait utilisés lors de son équipée meurtrière. Le rapport final doit être rendu en août 2021.

Par Le Figaro avec AFP

Inde: tous en slip pour éviter la triche lors d’un examen de l’armée

mars 1, 2016

Les candidats à un recrutement de l'armée indienne passent leur examen en slip, à Muzaffarpur le 28 février 2016

Les candidats à un recrutement de l’armée indienne passent leur examen en slip, à Muzaffarpur le 28 février 2016 (AFP/STRDEL)
L’armée indienne a ordonné aux candidats à un recrutement dans l’Etat du Bihar (est) de se mettre en sous-vêtements pour un test écrit afin d’empêcher toute tricherie, a rapporté un quotidien indien mardi.

The Indian Express publie la photo de dizaines d’hommes en slip, assis en tailleur sur un terrain, nombre d’entre eux ayant leur copie posée sur leurs cuisses devant un surveillant en uniforme.

Selon une source militaire citée par le journal, cette décision radicale a été prise pour « gagner du temps dans la fouille de tant de gens », plus de mille candidats s’étant présentés au concours.

« Nous n’avons eu d’autre choix que de nous plier aux instructions même si cela semblait bizarre », a confié un candidat perplexe au quotidien.

Un porte-parole de l’armée à New Delhi s’est refusé à tout commentaire. Il y a un an, une tricherie géante d’aspirants policiers dans ce même Etat de l’Inde avait abouti à l’arrestation d’un millier de personnes.

La Haute Cour de Patna, capitale du Bihar, a demandé au ministère de la Défense de s’expliquer sur cette mesure inhabituelle après le dépôt, par un avocat, d’une requête visant l’armée.

Tricher aux concours est une pratique fréquente en Inde, particulièrement pour décrocher un emploi public, très recherché.

L’Etat du Bihar, l’un des plus pauvres et les plus peuplés de l’Inde, est particulièrement touché par ce phénomène.

La photo de la façade d’un centre d’examens dans le Bihar, sur laquelle s’étaient agrippés des proches de candidats pour leur souffler les réponses dans leur salle, avait eu l’an dernier un grand retentissement en Inde.

Leparisien.fr

Cepe, Bepc, Bac – Voici les dates des examens

juin 16, 2011

L’épreuve écrite du Certificat d’études primaires et élémentaires (Cepe) se déroulera le 6 septembre prochain. L’information n’est pas encore officielle mais elle est certaine.

L’épreuve orale du baccalauréat aura lieu du 13 au 17 septembre. Les écrits du bac sont programmés du 20 au 23 septembre.

Les oraux du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) sont prévus du 27 septembre au 1er octobre et les écrits du 4 au 5 octobre.

Les épreuves sportives du Cepe sont en cours. Elles s’organisent de manière sectorielle. A Marcory, par exemple, l’Iep de Biétry a passé ses examens physiques avant-hier.

Du mardi 5 au mercredi 6 juillet, les candidats au baccalauréat vont concourir aux épreuves sportives. Deux semaines après, certainement les 18 et 19 juillet, ce sera au tour des prétendants au Bepc de se présenter à l’épreuve physique.

La nouveauté est que l’écrit du Cepe est le premier examen à grand tirage cette année au lieu du dernier comme précédemment.

La date de la prochaine rentrée scolaire est probablement le 2 novembre. Il faut aussi retenir que, malgré le découpage des cours en deux zones pédagogiques, il est prévu des examens uniformes sur l’ensemble du territoire national.

Nord-Sud Nesmon De Laure