Posts Tagged ‘Exhibition’

France: Il réclamait des faveurs sexuelles pour ne pas verbaliser

novembre 20, 2016

 

Dès lundi, un CRS révoqué devra répondre de viols, agressions sexuelles, corruption et exhibition.

 

Image: Fotolia

Il réclamait des faveurs sexuelles à des femmes contre la promesse de ne pas les verbaliser: un CRS comparaît à partir de lundi devant les assises des Yvelines pour des viols et agressions sexuelles, qu’il nie, corruption et exhibition.

Cet homme de 37 ans, affecté au moment des faits à une compagnie de CRS autoroutière et révoqué depuis, est détenu depuis trois ans.

Une dizaine de victimes ont été recensées en région parisienne entre 2010 et 2013. Le policier est accusé de deux viols «par personne ayant autorité» sur l’une de ces automobilistes, d’agressions sexuelles contre celle-ci et quatre autres, de corruption envers dix d’entre elles et d’exhibition sexuelle devant l’une.

Le CRS reconnaît la «corruption passive» dont on l’accuse: «Il fait des propositions aux dames qu’il contrôle» en échange de sa clémence, résume son avocat, Me Laurent Barone.

Il nie en revanche «absolument» les faits de viol et d’agression sexuelle, insiste son conseil, reconnaissant uniquement «des relations consenties à caractère sexuel» avec certaines. Plusieurs de ces femmes, soutient l’accusé, l’ont aguiché pour obtenir son indulgence – l’une aurait ainsi «mis en avant» son décolleté.

Le CRS, père de deux enfants et désormais divorcé, «n’avait plus de relations sexuelles avec sa femme» et présentait régulièrement «des pulsions d’exhibition» ainsi que le «besoin de se masturber», décrit son avocat.

«C’est un peu le gros lourd qui insiste, qui insiste, mais quand on lui dit non il arrête», assure Me Barone. «Si toutes ces dames avaient dit simplement non, il ne se serait rien passé», affirme-t-il.

Les victimes, parmi lesquelles plusieurs se sont constituées partie civile, avancent une version sensiblement différente. Elles racontent s’être trouvées honteuses, effrayées, voire tétanisées face à l’attitude de ce représentant des forces de l’ordre.

La plupart ont croisé la route du CRS à la sortie d’une boîte de nuit des Yvelines, le Pacha Club, à Louveciennes. Une autre, sur le parking d’une station-service.

Alcoolémie la plupart du temps, mais aussi des pneus lisses ou un enfant pas attaché… Après lui avoir notifié l’infraction, le policier proposait à l’automobiliste un compromis pour s’affranchir du PV.

Certaines dénoncent à ces occasions des agressions sexuelles et, pour l’une, deux viols.

Selon l’accusation, l’homme pouvait minorer d’emblée le taux d’alcoolémie pour paraître conciliant ou appuyer ses propositions de messages pressants.

«Une petite gâterie ?», demande-t-il ainsi à l’une d’elles. Plus tard, dans un texto: «Tu as jusqu’à demain 9H00. Réponds oui ou non, tu couches ou pas ?»

L’enquête avait débuté en 2013 par la plainte de l’une de ces femmes, qui accusait le fonctionnaire d’exhibition sexuelle. Les permis de conduire ou cartes grises de plusieurs femmes ainsi que des carnets recensant les noms et numéros de nombreuses autres avaient alors été retrouvés chez lui.

L’accusé avait déjà écopé d’une sanction administrative – une suspension de neuf mois entre 2012 et 2013 – et d’un rappel à la loi pour avoir tenté d’obtenir les faveurs d’une jeune femme en 2011.

Le juge chargé de l’enquête l’avait d’abord renvoyé devant un tribunal correctionnel mais le parquet, estimant que certains faits constituaient des viols et non des agressions sexuelles, avait contesté cette décision. La cour d’appel de Versailles l’avait finalement renvoyé devant les assises.

L’une des plaignantes, une femme d’une trentaine d’années, a croisé sa route à deux reprises.

«Ma cliente est très traumatisée», avait expliqué à l’AFP son avocat, Me Bruno Sotty. «On a un sentiment d’impuissance quand c’est un policier» que l’on met en cause, «c’est le pot de terre contre le pot de fer.»

Le verdict est attendu vendredi.

 

AFP avec Lematin.ch

France: Le consul général du Sénégal à Marseille interpellé après avoir exhibé son sexe

juillet 22, 2015
Uniforme de la police nationale. © AFP

Uniforme de la police nationale. © AFP

Selon le site de la Provence, Faye Tamsir, consul général du Sénégal à Marseille, a été interpellé mardi soir alors qu’il « vociférait dans la rue tout en exhibant son sexe ».

L’information, plutôt cocasse, a été révélée par le site internet de La Provence. Selon le quotidien français, Faye Tamsir, consul général du Sénégal à Marseille, a été interpellé mardi soir. La police est intervenue après qu’un riverain se soit plaint « qu’un homme, passablement alcoolisé, vociférait dans la rue tout en exhibant son sexe, allant même jusqu’à se frotter à un compteur France Telecom ».

Aucune poursuite

« Alors que les policiers embarquaient » le diplomate sénégalais, « celui-ci les insultait et les menaçait de mort », poursuit La Provence. Détenu au commissariat du 8e arrondissement de Marseille pendant quelques heures, Faye Tamsir a finalement pu regagner son domicile sans qu’aucune poursuite ne soit engagée contre lui. Juriste de formation, ce jeune diplomate a été nommé par Macky Sall en février 2013.

Joint par Jeune Afrique, le commissariat en question s’est refusé à tout commentaire. Les services du consulat général du Sénégal à Marseille assurent de leur côté ne pas avoir eu vent de l’information.

Jeuneafrique.com par Vincent Duhem

Rihanna et le sexe qui gagne

juillet 26, 2011

Rihanna, la virtuose de la Barbade, au sommet de sa gloire musicale, verse et se livre, sans tabous, au goût très prononcé qu’elle porte au sexe.

Hédoniste, à l’excès, quant elle fait l’amour, elle adore et autorise son partenaire sexuel, à l’utilisation des « sévices amicaux » du genre de petits fouets pour lui donner des fessées et des attaches afin de mieux l’exciter et la posséder.

Le désir pour elle n’est pas l’unique palier du sentiment conduisant à la satisfaction du plaisir extrême car elle finit par vous inviter à marquer une pause pendant l’acte de la jouissance sexuelle pour associer d’autres ingrédients extraordinaires qui ajoutent au plat, sa saveur sensationnelle du jamais vécu.

Ayant saisi le côté magique de ce dosage sentimental, la sirène barbadienne, exploite cet élément peu ordinaire pour bien fantasmer. Mieux se sentir dans sa chair. Être traversée par le fer du gland sans bouger comme un morceau de viande brochée, prisonnier dans sa soumission sur le grille de l’amour.

Rihanna sait exploiter aussi le sexe dans ses clips avec ses tenues de grande provocation exhibitionniste, à la limite du poil. Elle en a fait la prodigieuse démonstration dans celui offert lors du concert de Philadelphie Soufia courant juillet 2011 mais aussi à Loud Tour où elle a invité un spectateur à partager une scène publique le mettant en bas quand elle gesticulait sur son pubis bien que vêtu…le résultat était loin d’être connu. Dans ce clip, elle ne cessait de passer sa main droite entre les cuisses tantôt ouvertes, tantôt fermées, traversant le triangle féminin pour remonter jusqu’aux seins produisant de petits cris et des soupirs dans la foule. Elle sait pertinemment que le monde est porté sur ce grand fétiche séculaire et des origines pour attirer un plus grand public, séduire les curieux qui découvrent un phénomène artistique aux canons de beauté bien structurés obéissant à un relief à la forme vénusienne.

Bernard NKOUNKOU