Posts Tagged ‘Fespam’

Congo: le FESPAM 2017 est officiellement annulé

juillet 12, 2017

Communiqué du Gouvernement congolais suite à l’annulation du Festival panafricain de musique(Fespam).

Le Gouvernement informe l’opinion nationale et africaine que des impératifs insurmontables d’agenda obligent la République du Congo à procéder au report de la 11ème édition du Festival Panafricain de Musique (FESPAM).

Initialement prévu du 19 au 21 juillet 2017, le FESPAM sera organisé à une date ultérieure. Les autorités compétentes annonceront en temps utile un nouveau calendrier.

Le Gouvernement de la République, soucieux de répondre aux attentes de l’Union Africaine, rappelle à l’opinion nationale et internationale le profond attachement des autorités de notre pays aux valeurs culturelles ainsi qu’à l’esprit d’accueil qui caractérisent notre continent.

Tout en exprimant ses regrets à l’Union Africaine, aux États membres et aux nombreux Africains attachés à ce grand rendez-vous culturel simplement différé, le Gouvernement prendra toutes les dispositions pour assurer l’accueil des délégations qui auraient pu entre temps arriver à Brazzaville.

Fait à Brazzaville, le 12 juillet 2017

Le Gouvernement

Photo de BrazzaNews.

Congo: Louis Richard Aimé Mpanzou remporte le premier prix de la mascotte de la 10ème édition du Fespam

décembre 22, 2014

CONGO BRAZZAVILLE (CONGOSITE) – Le dévoilement de la mascotte de la dixième édition du Festival panafricain de musique (Fespam) a eu lieu le week-end dernier à Brazzaville, en présence d’un huissier de justice. C’est Louis Richard Aimé Mpanzou qui a remporté le premier prix de cette édition.


La mascotte de la dixième édition du Fespam

La mascotte de la dixième édition du Fespam
«La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles», c’est le thème de la dixième édition du Fespam qui se tiendra du 18 au 25 juillet 2015.

Sur les seize candidats en lice, le choix a été porté sur Louis Richard Aimé Mpanzou, qui a obtenu le plus grand nombre de points sur la base des critères, parmi lesquels l’originalité de l’œuvre ; l’expressivité dans la prise en compte du thème de l’édition et la maîtrise de l’art graphique dans la maîtrise des formes et l’équilibre des couleurs.

La mascotte choisie représente une corne taillée de façon plus ou moins traditionnelle que le lauréat a dénommé « la trompette enchantée » ; un instrument de musique traditionnel, un outil de rassemblement et d’appel. Cette corne représente aussi un danseur portant une jupette conçue en raphia colorée en vert jaune, rouge et noire avec des notes de musique et des gants. Ces couleurs, précise l’artiste, symbolisent le panafricanisme.

Le président du comité du jury estime que ce symbole graphique accompagnera mieux cette édition que tous les autres qui ont été recueillis au commissariat général du Fespam.

Le lauréat s’est dit heureux de remporter ce premier prix, muni d’une somme de 500.000 FCFA, reçus des mains du président du jury. «Je suis très content de gagner pour la deuxième fois le premier prix. Je peux dire que c’est une confirmation de ce qui a déjà été fait. La première fois c’était à la neuvième édition. Ce qui signifie pour moi un véritable épanouissement, donc des progrès», a-t-il dit.

L’artiste avait déjà été lauréat du premier prix de la neuvième édition du Fespam 2013. Il est aussi lauréat du premier prix de la mascotte des Jeux africains de 2015.
Congo-site.com par Diane Ondélé

Congo: La 9ème édition du FESPAM sera célébrée dans quelques jours

juillet 10, 2013
Logo du FESPAM, édition 2013

Logo du FESPAM, édition 2013

La 9ème édition du festival panafricain de musique (FESPAM) aura lieu du 13 au 20 juillet prochain à Brazzaville. Elle sera célébrée sous le thème : «Les musiques africaines vecteurs d’authenticité et facteur d’émergence». Le coup d’envoi de ce grand rendez-vous de la musique sera donné au stade Félix Eboué, dans le 3ème arrondissement (Poto-poto).

Selon certains membres à l’organisation de cet évènement culturel, les dernières retouches sont en train d’être faites. Le grand podium du site Félix Eboué est en cours de montage. Il sera fin prêt dans les délais.

Dans la ville, l’ambiance de la fête s’annonce déjà, bien que de façon timide. Des banderoles annonçant l’évènement sont affichées dans les ronds-points et sur les grandes avenues.

Plusieurs artistes musiciens, internationaux et nationaux, prendront part à ce festival, au nombre desquels : JB Mpiana et Fally Ipupa (RDC) ; Lady Ponce (Cameroun) ; Bella Mondo (Canada) ; Singuila et Passi (France) ; Doudou Copa, Belle Agnelé, etc. (Congo).

D’autres activités seront organisées dans le cadre ce festival, notamment l’élection Miss FESPAM qui mettra en compétition les miss et dauphines de plusieurs pays africains ; ainsi que celle de la diaspora. Un symposium sur la musique africaine sera également organisé. Il réunira des experts internationaux autour du thème de cette édition.

Congo-site.com par Messilah Nzoussi

La mascotte de la 9ème édition du FESPAM dévoilée

avril 4, 2013
 

Le directeur de la logistique du Commissariat général du Festival Panafricain de Musique (FESPAM), Christian Ebalé, a procédé le 2 avril à Brazzaville au dévoilement de la mascotte de la 9ème édition du FESPAM. Après délibération du jury composé de cinq membres et présidé par Bienvenu Boudimbou, le logo du graphiste-amateur Louis Richard Mpandzou a été plébiscité sur les sept œuvres des graphistes retenus au concours de la mascotte du FESPAM 2013, en présence de l’huissier de justice, Me Bangui Atsoutsou.


La mascotte de la 9ème édition du FESPAM dévoilée
Le logotype de cette mascotte représente un perroquet portant une médaille du logo FESPAM. Le président du jury, a loué l’esprit créatif et l’originalité de l’œuvre du jeune lauréat. «Les résultats du jury ont porté sur le choix du candidat n° 2 avec 7 points sur 9 dont le graphique de la mascotte porte une originalité avec un autre référent culturel et un message particulier», a indiqué le jury de ce concours.

Justifiant son choix sur le perroquet gris du Congo, le lauréat du concours de la mascotte de la 9e édition du FESPAM, prévue du 13 au 20 juillet prochain à Brazzaville, sur le thème: «Les musiques africaines vecteurs d’authenticité et facteurs d’émergence», a fait savoir que cet oiseau a la capacité de vivre dans la forêt et avec les hommes.

«Le perroquet est un oiseau chanteur qui imite les autres sons et les voix des humains, capable de s’adapter et de vivre dans la communauté», a signifié Louis Richard Mpandzou, récipiendaire du prix-concours d’un montant de 500.000 FCFA offert par le Commissariat général du FESPAM.

Par ailleurs, le lancement de la campagne nationale de sélection au FESPAM 2013 a lieu les 6 et 7 avril 2013 à Gamboma dans le département des Plateaux.

 

Congo-site.com par

Congo: 7 morts dans une bousculade à l’ouverture d’un festival

juillet 11, 2011

Sept personnes sont mortes et une trentaine ont été blessées lors d’une bousculade à Brazzaville à l?entrée d?un stade où s?ouvrait la 8e édition du Festival panafricain de musique (Fespam), a annoncé dimanche le ministre congolais de la Culture.

« Sept de nos compatriotes (. . . ) ont perdu la vie » samedi soir au stade Félix Eboué, principal site du festival, a déclaré à la presse Jean-Claude Gakosso.

Il a précisé que les victimes avaient trouvé la mort lors d?une bousculade que les agents de police et de la gendarmerie déployés sur les lieux n?ont pu contenir. Le gouvernement a annulé le festival.

« Une trentaine d’autres compatriotes, victimes de traumatismes divers, ont été promptement pris en charge par l’équipe de santé que nous avions déployée. Leurs vies ne sont pas en danger », a ajouté M. Gakosso.

« Hier (samedi), nous avons été tous surpris par cette affluence inhabituelle. L’on se demandait si ceux qui étaient à l?extérieur n’étaient pas plus nombreux que ceux qui étaient dans le stade qui était déjà plein comme un oeuf », a expliqué M. Gakosso.

Situé à mi-chemin entre le centre-ville de Brazzaville et le quartier cosmopolite de Poto-Poto, le stade Félix Eboué abrite les manifestations du Fespam depuis 2005.

Le gouvernement a décidé d?arrêter toutes les activités du Fespam.

« Nous devons honorer la mémoire de nos morts. C’est une question d’éthique. Soyez rassurés que nous assumerons jusqu?au bout l?entièreté de nos responsabilités », a ajouté M. Gakosso.

Lancé pour la première fois en 1996, le Fespam est organisé par le Congo sous l’égide de l’Union africaine et en partenariat avec le Centre international de civilisations bantoues (Ciciba), le Conseil international de musique (CIM) et l?Unesco. Il a lieu tous les deux ans.

Cette année son thème était « Engagements artistiques et novations esthétiques pour la Renaissance africaine ».

Jeuneafrique.com avec AFP