Posts Tagged ‘Fête’

Canada-Québec: Une fête de la famille aura lieu à Nicolet

août 16, 2021

La fête de la famille de Nicolet aura lieu le dimanche 22 août de 11h à 16h au parc Marguerite-d’Youville, alors qu’activités et animation ambulante sont au rendez-vous.

undefined

© FRANÇOIS GERVAIS 

La Ville de Nicolet invite donc les familles à participer à l’événement totalement gratuitement en venant faire un pique-nique. Pour les enfants, une zone de combat d’épées en mousse et swing shoot géant sera érigée, en plus des zone cirque et tatouage temporaire.

Du Zumba et un concours de Hula hoop font aussi partie de la programmation avec des super-héros, des mascottes et un DJ qui assureront l’animation.

Si la pluie venait à se pointer le bout du nez, la journée ne ferait que changer d’endroit pour se dérouler à l’intérieur de l’aréna Pierre-Provencher. Avec les mesures sanitaires, ce changement voudrait dire que les personnes s’étant inscrites d’avance par la plateforme VOILÀ auraient priorité pour accéder à l’événement.

Il suffit de se rendre sur le site web de la Ville de Nicolet entre le 16 et le 19 août pour s’inscrire, alors que des plages horaires prédéterminées seront affichées à titre de 50 personnes pour chacune d’elles. À noter que ce n’est qu’en cas d’averses de pluie que ces inscriptions seront valides.

Chaque membre de la famille participant à la fête doit être inscrit dans la plage horaire désirée. Ce sont strictement les citoyens de Nicolet, de Sainte-Monique et de La Visitation-de-Yamaska qui peuvent participer.

Avec  Rosie St-André – Le Nouvelliste

L’Amérique célèbre un 4 juillet au goût amer

juillet 4, 2020

Couvre-feux Covid-19 en Floride, manifestations contre le racisme: les Etats-Unis célébraient samedi leur fête nationale dans une atmosphère singulière et un climat tendu.

Les festivités du 4 juillet, traditionnellement marquées par des parades, fanfares, barbecues et grands feux d’artifice dans une ambiance bon enfant ont été revues à la baisse à travers le pays. Un «hommage à l’Amérique» sera malgré tout rendu par le président Donald Trump dans la capitale fédérale de Washington, à partir de 18h40 locales. En dépit de la pandémie de coronavirus, le National Mall, l’immense esplanade où se dressent musées et monuments officiels et ses alentours sont restés ouverts et accessibles au public pour un feu d’artifice annoncé comme «monumental». En attendant le défilé aérien d’appareils de la Seconde Guerre mondiale et un show de la patrouille des Blue Angels, partisans de Donald Trump et manifestants anti-racisme s’invectivaient sous un soleil de plomb, a constaté l’AFP. Pour l’occasion, l’administration dit avoir prévu la distribution de 300.000 masques.

Notre pays est de retour, les chiffres de l’emploi sont spectaculaires

Le président des États-Unis, Donald Trump

Donald Trump s’exprimera depuis la Maison Blanche lors d’une cérémonie à laquelle ont été invités des Américains «en première ligne» face à la pandémie, en particulier du monde de la santé mais aussi des forces de police et de l’armée. «La distanciation sociale sera observée et des masques et des désinfectants pour les mains seront distribués», a précisé à l’AFP Judd Deere, porte-parole de la Maison Blanche. Fidèle au message qu’il martèle depuis plusieurs jours, le milliardaire républicain a une nouvelle fois ignoré samedi le regain des contaminations qui alarme les autorités sanitaires. «Nous avons été frappés par ce terrible fléau venu de Chine et maintenant nous sommes sur le point de nous en sortir», a-t-il lancé dans un message vidéo diffusé en milieu de journée. «Notre pays est de retour, les chiffres de l’emploi sont spectaculaires», a-t-il martelé. Au même moment, la Floride annonçait un nouveau record de cas de Covid-19 à 11.458 sur les dernières 24 heures.

Partout dans le pays, des rassemblements sont prévus pour la justice, l’égalité raciale et contre le gouvernement Trump. A Washington, une vingtaine de collectifs ont appelé à manifester, notamment devant le monument en mémoire d’Abraham Lincoln, depuis lequel Martin Luther King avait prononcé son discours «I have a dream», en 1963. «Nous voulons faire savoir au monde, et pas seulement aux États-Unis, que nous ne valons pas moins que les autres», confie Katima McMillan, Afro-Américaine de 24 ans. «Notre pays a été fondé sur une idée, celle que nous naissons tous égaux. Nous n’avons jamais été à la hauteur de cette idée», a déclaré samedi Joe Biden, candidat à la présidentielle de novembre. L’ancien vice-président de Barack Obama a appelé à s’unir pour surmonter «plus de 200 ans de racisme systémique».

Donald Trump, qui brigue un second mandat, a dénoncé vendredi soir dans un discours très sombre «le désordre violent» dans les rues, et des «années d’endoctrinement extrême dans l’éducation, le journalisme et d’autres institutions culturelles.» En plein débat sur les statues mises à terre par des manifestants antiracistes, il a dénoncé, depuis l’imposant monument du Mont Rushmore, «une campagne visant à effacer notre histoire, diffamer nos héros, supprimer nos valeurs et endoctriner nos enfants».

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus : les musulmans fêtent un Aïd el-Fitr confiné

mai 24, 2020

 

Ce dimanche marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

La plupart des musulmans du monde célèbrent ce dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, assombrie cette année par des mesures de confinement pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus.

Cette fête, l’une des plus importantes du calendrier musulman, est traditionnellement célébrée par des prières à la mosquée, des visites familiales et des achats de vêtements, de cadeaux ou de friandises. Mais cette année, les célébrations doivent composer avec la pandémie de Covid-19. De nombreux pays ont renforcé les mesures de restriction après qu’un certain relâchement pendant le ramadan a entraîné une hausse des infections selon les autorités.

En France, le Conseil français du culte musulman appelle les croyants «à ne pas célébrer dans les mosquées (fermées depuis deux mois, ndlr) la prière de l’Aïd El-Fitr» dimanche. «Chacun pourra l’accomplir chez soi et en famille», estime-t-il. La grande Mosquée de Paris rappelle aussi qu’elle n’organisera pas cette prière «étant donné que les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas encore totalement réunies».

De l’Egypte à l’Irak, en passant par la Turquie et la Syrie, plusieurs pays ont également interdit les prières collectives. L’Arabie saoudite, qui abrite les lieux les plus saints de l’islam, a instauré un couvre-feu total de cinq jours à partir de samedi.

Pays le plus touché dans le Golfe, le royaume a vu le nombre d’infections plus que quadrupler depuis le début du ramadan, pour atteindre environ 68.000. Les prières de l’Aïd se dérouleront dans les deux mosquées des villes saintes de La Mecque et Médine «sans les fidèles», ont annoncé samedi les autorités.

La mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, le troisième site le plus saint de l’islam, ne sera rouverte aux fidèles qu’après l’Aïd, a déclaré son organe directeur.

Au Liban, la plus haute autorité religieuse sunnite a annoncé la réouverture des mosquées pour les prières du vendredi uniquement. Les fidèles seront toutefois soumis à divers contrôles sanitaires, dont une prise de température.

En Asie, les musulmans se sont rués sur les marchés pour faire leurs achats avant la fête, au mépris de la distanciation sociale imposée par les autorités et bravant parfois les tentatives de la police de disperser la foule.

Le Pakistan, qui a cédé à la pression religieuse en autorisant les prières à la mosquée pendant le ramadan, n’a pas encore annoncé de décision concernant les rassemblements de l’Aïd.

En Indonésie, plus grand pays musulman du monde, certains se tournent vers les passeurs et les faux certificats pour contourner l’interdiction de voyager dans d’autres régions de l’archipel et rejoindre leurs proches, selon la grande migration annuelle de fin de ramadan.

L’Iran, qui a connu l’épidémie la plus meurtrière au Proche et Moyen-Orient, a demandé à ses citoyens d’éviter de voyager pendant l’Aïd qui devrait avoir lieu lundi dans ce pays à majorité chiite, de même pour la communauté chiite irakienne.

Les Emirats arabes unis ont aussi renforcé le confinement, avec un couvre-feu nocturne commençant à 20 heures au lieu de 22 heures pendant le ramadan. Mais cela n’a pas empêché des habitants de planifier des escapades dans des hôtels de luxe en bord de mer à Dubaï, Ajman ou Ras Al-Khaimah.

Par Le Figaro avec AFP

 

La grippe saisonnière

décembre 24, 2019

 

Recluse pour une grippe saisonnière

Clouée au lit comme une prisonnière

Le corps alangui et très mal en point

J’ai perdu mes forces et mon embonpoint

 

Dans la solitude de mon appartement

Les murs de ma vaste chambre apparemment

Ne pouvaient pas m’apporter la consolation

Comme une présence humaine avec son attention

 

J’avais cancellé ma présence de la fête

Évitant de contaminer cette grippe récalcitrante

À tous mes parents et amis en bonne santé

Pour leur permettre de festoyer en toute beauté

 

Bernard NKOUNKOU

 

La robe de ma fête

décembre 22, 2019

 

Impatiente était la robe de la fête

Tenue préférée encore bien secrète

Que jalousaient mes autres habits

Comme étant mon plus grand favori

 

Dans ma collection chèrement acquise

Où je me sentais souvent bien mise

Cette couleur de l’exceptionnelle occasion

Était la couture stylée de mon attention

 

Dans la conception innovante de sa texture

Elle faisait le bonheur de ma belle stature

Robe de belle facture elle était à la mode

Car elle remplissait mon corps de béatitude

 

Bernard NKOUNKOU

 

Le petit sapin

décembre 22, 2019

 

Un joli petit sapin de Noël

Avait trouvé sa place belle

Au coin de notre chère maison

Avant de célébrer la fête de la saison

 

Quand les luminaires des guirlandes

Gros comme des amandes rondes

Flirtaient avec les étoiles du divin enfant

La joie de notre belle fête éclatait à foison

 

Dans la crèche berceau de notre enfance

Nos yeux croustillants de curiosité immense

Attendaient impatiemment la surprise de la bûche

Jalousement conservée comme le miel de la ruche

 

Bernard NKOUNKOU

 

Fête d’indépendance : Denis Sassou Nguesso appelle les Congolais à l’espoir

août 15, 2016

Fête d'indépendance : Denis Sassou Nguesso appelle les Congolais à l'espoir

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a dans son message à la nation à l’occasion du 56e anniversaire du Congo, exhorté lundi à Madingou, ses compatriotes à garder « espoir », malgré l’effondrement des cours du pétrole principale ressource économique du pays.
« J’entends beaucoup, ces temps-ci, nombre de nos compatriotes parler de morosité et de crise et même de faillite. Il est vrai que notre pays traverse des difficultés conjoncturelles aiguës, dues, principalement à l’effondrement des cours du pétrole. Et il n’est pas le seul (…), ces difficultés ne doivent en aucun cas être la fin de l’espoir», a notamment déclaré Denis Sassou N’guesso.

Il a ajouté : « La longue marche vers le développement n’a jamais été un long fleuve tranquille, pour aucun pays. Le chemin est souvent parsemé d’embûches, de récifs et d’obstacles divers. Il n’y a pas de fatalité où nous devrions nous laisser emporter ».

« Ces difficultés seraient plutôt la bonne occasion d’ensevelir les mauvaises habitudes et de faire naître des nouvelles, propices au progrès et à la continuité de la marche vers le développement », a ajouté le président congolais en appelant le peuple congolais et ses dirigeants à tirer les leçons du passé et à « s’armer de la volonté de bâtir du nouveau plus solide… »

Pour le président congolais « le moment est venu de développer encore plus la production agricole et industrielle, ainsi que celle des différents services utiles à la nation » .

Selon lui, « Il n’y a pas de place dans notre esprit pour la fatalité » et « Le 15 août, jour sacré de notre indépendance, peut être un jour de résolution. »

Appelant à la « détermination » pour « gagner la grande bataille de l’indépendance économique », Sassou N’Guesso a souligné que « les nations fortes sont celles qui transforment les moments de crise en temps d’espérance ».

Le président congolais qui promet de réduire les inégalités dans tous les secteurs de la vie a conclu son message en donnant l’assurance que « la mauvaise passe actuelle sera surmontée comme nous avons surmonté des plus importantes par le passé.»

Entrecongolais.com avec APA

Yann M’Vila : un joueur des Bleus détroussé par des prostituées

octobre 21, 2011

Mauvaise passe

Yann M’Vila, joueur de Rennes et de l’équipe France de football, et un ami se sont fait dépouiller par deux prostituées avec lesquelles ils avaient passé la nuit après un match des Bleus.

La troisième mi-temps coquine de Yann M’Vila a tourné à la débâcle. La Gazette de Montpellier rapporte que le footballeur de 21 ans et un ami ont filé en boîte de nuit après le match amical de l’équipe de France contre le Chili disputé le 10 août dernier dans la cité languedocienne. Durant la fête, le milieu récupérateur du Stade rennais et son pote ont rencontré Sarah et Ingrid. Romantiques, Yann M’Vila et son pote se sont entendus avec les deux jeunes femmes pour des relations sexuelles tarifées dans un hôtel. On vous laisse imaginer la suite.

Au petit matin, bad trip. Yann M’Vila se lève et constate que sa copine d’une nuit s’est envolée et qu’il lui manque des affaires. Dans une autre chambre, son ami fait le même constat. La Gazette de Montpellier indique que deux montres, dont l’une d’une valeur de 13 000 euros, ont été dérobées. L’AFP ajoute que des ordinateurs et des téléphones portables ont également été subtilisées par les deux « conquêtes » des victimes. Yann M’Vila et son ami ont donc déposé plainte. Ils seront soulagés d’apprendre que les jeunes femmes ont été retrouvées par les policiers.

Elles leur ont affirmé qu’elles s‘étaient mises d’accord avec le footballeur et son pote sur le tarif de la prestation : 5 000 euros. Cependant, ils ne leur auraient pas versé la somme et c’est pourquoi elles auraient décidé de piocher dans leurs affaires. Sarah et Ingrid seront jugées le 6 décembre prochain au tribunal de Montpellier. Une affaire qui contribuera sans aucun doute à améliorer l’image des joueurs de foot déjà bien écornée par l’épisode Zahia.

Voici.fr par C.G.

Journées et Fête de la culture – Portes ouvertes à Radio-Canada

octobre 1, 2011

Dans le cadre des Journées de la culture et de la Fête de la culture, Radio-Canada ouvre ses portes et organise plusieurs événements publics aux quatre coins du pays.

À Montréal, la Maison de Radio-Canada a ouvert ses portes samedi à des milliers de visiteurs, et le fera de nouveau dimanche, de 10 h à 16 h.

Le public peut notamment découvrir le Centre de l’information, où travaillent les journalistes. Samedi, des visiteurs ont pu assister à l’émission RDI en direct week-end, animée par Louis Lemieux.

Les curieux peuvent aussi découvrir les ateliers des décors et costumes, ainsi que les plateaux des dramatiques 30 vies et L’auberge du chien noir. De nombreux interprètes de ces téléromans sont présents sur place pour rencontrer le public.

Un salon est consacré à la plateforme Internet et Services numériques, dans lequel les visiteurs peuvent aussi vivre une expérience interactive et assister à une démonstration technique en studio. En outre, de nombreuses émissions de la Première Chaîne radio et d’Espace musique sont présentées devant public.

Plusieurs vedettes de Radio-Canada tiendront ou ont tenu des séances de signatures d’autographes, dont Michel Barrette, France Beaudoin, Renée-Claude Brazeau, Annie Brocoli, Véronique Cloutier, Michel Desautels, Boucar Diouf, Anne-Marie Dussault, Simon-Olivier Fecteau, Liza Frulla, Céline Galipeau, Alain Gravel, René Homier-Roy, Patrick Labbé, Julie Le Breton, Patrice L’Écuyer, Joël Legendre, Luc Langevin, Pénélope McQuade, Patrice Roy, Joey Scarpellino et Charles Tisseyre.

Des activités partout au pays

Les stations de Radio-Canada de partout au pays organisaient samedi des activités permettant au public de découvrir leurs installations et de rencontrer les artisans dans plus de 30 villes, dont Moncton, Sept-Îles, Rimouski, Chicoutimi, Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Regina et Vancouver. Une carte interactive permet de connaître l’ensemble des activités offertes.

Fête et Journées de la culture

De nombreuses autres institutions culturelles ouvrent leurs portes d’un océan à l’autre jusqu’à dimanche dans le cadre de la Fête et des Journées de la culture.

Au Québec, la 15e édition des Journées de la culture se déroule jusqu’à dimanche sous le thème « Culture à volonté ».

Plus de 2500 organismes et près de 10 000 artistes, artisans et travailleurs culturels présentent cette année encore des milliers d’activités culturelles gratuites dans 345 municipalités québécoises.Dans les villes et villages de la province, ces petites et grandes activités permettent aux citoyens de participer ou d’assister à des performances artistiques tous azimuts, de la danse aux arts visuels, de la joaillerie au chant.

Pour une deuxième année consécutive, la Fête de la culture, inspirée du modèle des Journées de la culture créé au Québec en 1997, a lieu aux mêmes dates, dans les autres provinces.

Sur le site web des Journées de la culture, vous pouvez rechercher l’activité qui vous convient selon vos champs d’intérêt, votre région ou encore votre âge. Sur celui de la Fête de la culture, vous pouvez créer votre horaire personnalisé.

Par Radio-Canada

Fête du Ramadan en Côte d’Ivoire

août 30, 2011

La fête du Ramadan au Plateau-Dokui, à la cité Colombe dans la Commune de Cocody qui longe le bouvard du Zoo, prend une allure de partage. Un symbole de convivialité. De vivre ensemble.

Jour férié pour communier avec tous les musulmans du pays, après la traditionnelle nuit du Destin et un long mois de jeûne entre prières et privations de désirs et de plaisirs mondains; le temps de la joie sonne au sommet du minaret et produit sa note de fraternité dans tout le pays.

La ville est en liesse. Les femmes sont belles. Les enfants beaux. Les hommes sont propres. Le sourire est présent et irradie sur tous les visages. Les salutations s’étalent tout au long de la journée sur des kilomètres de mots demandant la maison, le chien, le chat ainsi que la volaille.

L’ambiance est à la surprise. Une belle petite fille, âgée, de 10 ans accompagnée de son aînée, vient frapper à la porte :
Tonton Bernard, Maman t’envoie à manger pour fêter le Ramadan. Je lui expédie un remerciement auprès de ses filles. J’ouvre le contenu…ce sont deux plats: un bon Poulet Yassa et un kedjenou (du riz au safran jaune avec du poulet, des patates douce, des aubergines violettes…mais aussi de la pate d’arachide, des échalottes, citron, moutarde, piments sechés, oignons etc). Le parfum gastronomique arrose tout le salon. Je savoure mon plat et l’appétit comble mon estomac.

Dehors, la cité grouille de monde qui circule. Des assiettes de nourriture traversent une parcelle à une autre. Musulmans et chrétiens fraternisent. C’est la joie partout. Une vraie solidarité.

Assis à la devanture du duplex, pour vivre ces moments intenses de fête. je nourris ma curiosité sur les passants qui vibrent au rythme du Ramadan.

Bonne et heureuse fête, les amis de la Côte d’Ivoire !

Bernard NKOUNKOU