Posts Tagged ‘feux d artifice’

Brésil: Veillée annulée et messe de clôture des JMJ transférée à Copacabana en raison de la pluie

juillet 25, 2013

RIO DE JANEIRO (Etat de Rio de Janeiro) – La veillée géante de prières a été annulée et la messe de clôture des JMJ, ce weekend en présence du pape François, transférée à Copacabana, en raison d’inondations sur le terrain de Guaratiba, à 60 km de Rio, où ces événements étaient prévus.

En raison des conditions climatiques, les événements programmés sur le Campus Fidei (Terre de Foi) à Guaratiba seront réalisés à Copacabana, a indiqué l’organisation des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) dans un communiqué jeudi soir.

Le pèlerinage de 13 km que devaient faire les jeunes samedi pour arriver à Campus Fidei et la veillée ont été annulés. Quelque 1,5 million de pèlerins étaient attendus.

A la différence de ce qui était prévu à Campus Fidei, où les fidèles devaient passer la nuit à veiller (de samedi à dimanche), le programme à Copacabana terminera sur une prière du pape François, le samedi soir même, précise le texte.

Guaratiba mettrait la sécurité des pèlerins en danger en raison des inondations qui ont laissé le terrain très boueux et glissant, a expliqué jeudi le maire de Rio, Eduardo Paes, lors d’une conférence de presse.

Au départ, seule la fête d’accueil des jeunes par le pape François ce jeudi soir et le Chemin de croix des JMJ, vendredi, étaient prévues sur la célèbre plage carioca où a été installé un autel géant.

Le maire a demandé la compréhension des habitants du quartier car plusieurs rues seront interdites à la circulation, comme cela est d’ordinaire le cas pour la fête annuelle du 31 décembre avec les feux d’artifice tirés depuis des bateaux ancrés en mer.

Plus de 5.000 soldats et policiers devaient veiller à la sécurité du pape à Guaratiba, à 60 km à l’ouest de Rio, sur un terrain de 300 hectares aménagé en Campus Fidei où un gigantesque autel avait été monté pour l’occasion.

L’arrivée du pape lundi à Rio a coïncidé avec une vague de froid inhabituel et des pluies continues. Dans le sud du Brésil, il a neigé dans 130 villes, du jamais vu depuis plusieurs décennies.

Romandie.com avec (©AFP / 26 juillet 2013 01h50)

Deux morts dans l’explosion d’une usine de feux d’artifice au Québec

juin 20, 2013

MONTREAL – Une série d’explosions qui a détruit jeudi matin un entrepôt de feux d’artifice à Coteau-du-Lac, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Montréal, a fait deux morts, dont les corps ont été découverts dans les décombres du bâtiment, a indiqué la Sûreté du Québec (SQ).

Les victimes sont deux employés de l’entreprise BEM, fabricant de feux d’artifice, dont l’entrepôt était situé non loin de l’autoroute reliant Montréal à Toronto.

Une enquête devra déterminer les causes de ces explosions, a ajouté une porte-parole de la SQ, Joyce Kemp.

Au bout de trois heures d’efforts, les quelques 150 pompiers dépêchés sur place ont maîtrisé l’incendie de l’entrepôt qui avait envoyé vers le ciel une immense colonne de fumée.

Des experts artificiers et un laboratoire mobile du ministère de l’Environnement ont été envoyés sur les lieux pour évaluer les contaminations éventuelles et étudier la qualité de l’air.

Par précaution, une quarantaine de maisons et un camping ont été évacués et le trafic interrompu pendant plus de trois heures sur un tronçon d’autoroute et une voie ferrée.

Romandie.com avec (©AFP / 20 juin 2013 19h15)

Manifestants et policiers s’affrontent au centre de Rio de Janeiro

juin 18, 2013

RIO DE JANEIRO – Manifestants et policiers s’affrontaient lundi soir devant l’Assemblée législative de Rio, au centre-ville, à la fin d’une manifestation contre la hausse des tarifs des transports publics et la facture du Mondial-2014, a constaté un photographe de l’AFP.

Un groupe de manifestants a tiré des feux d’artifice sur la police et incendié des poubelles tandis que 80 policiers retranchés dans le bâtiment répondait avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. De vraies balles ont même été tirées en l’air.

Quelque 40.000 personnes, selon la police, 100.000 selon la presse, en majorité des jeunes, ont manifesté pendant des heures pacifiquement mais un petit groupe de manifestants exaltés, le visage masqué par des tee-shirts, a mis le feu à des poubelles devant l’Assemblée législative à la fin du défilé, et dansé en rond autour des bennes enflammées.

Il y a eu ensuite dans la nuit des scènes de véritable guérilla urbaine, avec incendie de voitures et risques d’explosion.

Plus de 100.000 Brésiliens ont en outre manifesté lundi à Sao Paulo et dans la plupart des grandes villes du Brésil pour protester contre la hausse des tarifs des transports publics et le coût du Mondial-2014, en pleine Coupe des Confédérations de football.

Il s’agit des plus importantes manifestations sociales depuis celles dirigées en 1992 contre la corruption du gouvernement de l’ex-président Fernando Collor de Melo, qui avait démissionné durant son procès politique devant le sénat.

Face à cette importante mobilisation dans tout le pays, la présidente brésilienne Dilma Rousseff a déclaré lundi que les manifestations pacifiques étaient légitimes et faisaient partie de la démocratie.

C’est le propre de la jeunesse de manifester, a ajouté Mme Rousseff dans une apparente volonté d’apaisement.

Romandie.com avec (©AFP / 18 juin 2013 02h12)

Céline Dion célèbre le Nouvel An chinois

février 10, 2013
Céline Dion et une chanteuse chinoise lors d'un spectacle pour le Nouvel An Céline Dion et une chanteuse chinoise lors d’un spectacle pour le Nouvel An  Photo :  CCTV

Des feux d’artifice ont accueilli l’arrivée de l’année du Serpent, à travers la Chine et le sud-est de l’Asie, afin d’éloigner les mauvais esprits alors que débute une année censée apporter sagesse et calme.

Fait particulier lors de cette fête du Nouvel an lunaire chargée de tradition, c’est la chanteuse québécoise Céline Dion qui a ravi la vedette lors de l’une des émissions de fin d’année les plus regardées en Chine. Elle a notamment chanté en mandarin, ainsi que sa chanson mondialement connue, My Heart will go on. On estime qu’environ 700 millions de personnes ont regardé la diffusion.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=c6tDOBBdfcA

Par ailleurs, à Pékin, les festivités ont été un peu moins éclairées qu’à l’habitude cette année. En effet, la vague de pollution atmosphérique des dernières semaines a poussé les citoyens a diminuer leurs achats de pétards et de feux d’artifice. On estime que les ventes de ce type de produit ont connu une baisse de 37 % par rapport à l’année précédente.

Les festivités se poursuivront au courant de la fin de semaine. De nombreux commerces sont fermés et plusieurs Chinois qui vivent en ville se rendent dans les campagnes afin de visiter leur famille.

Enfants serpents
 
Selon les croyances, les enfants nés sous le signe du serpent sont passionnés et tenaces. D’une nature intense et parfois excentrique, ils peuvent être victimes de l’incompréhension de leur entourage.
 
Radio-Canada.ca

Egypte: manifestations anti-Morsi, accrochages devant la présidence

février 1, 2013
Egypte: manifestations anti-Morsi, accrochages devant la présidence Egypte: manifestations anti-Morsi, accrochages devant la présidence © AFP

Les forces de l’ordre ont tenté vendredi de disperser par la force des manifestants lançant des cocktails molotov près du palais présidentiel au Caire, lors d’une nouvelle journée de protestations à travers le pays contre le président islamiste Mohamed Morsi.

Les heurts ont éclaté malgré l’engagement jeudi de l’ensemble de la classe politique à empêcher la violence, après des affrontements qui ont fait 56 morts en une semaine dans le pays divisé entre opposants et partisans de M. Morsi, premier président civil et islamiste d’Egypte.

Les protestataires, rassemblés à l’appel de l’opposition, ont lancé aussi des pierres contre les forces de sécurité qui ont fait usage à leur tour de canons à eau et de gaz lacrymogènes et ont tiré en l’air, selon un photographe de l’AFP.

Ils ont mis le feu à des pneus en criant « le peuple veut la chute du régime », reprenant le même slogan lancé il y a deux ans durant la révolte populaire qui a chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak.

La police a dû, un moment se replier, à l’intérieur de l’enceinte du palais, devant l’avancée des manifestants, dont certains ont réussi à retirer des fils barbelés déployés autour du palais d’Héliopolis et ont tenté d’escalader l’un des portails, a indiqué l’agence officielle Mena.

Des membres de la Garde républicaine sont intervenus pour repousser les manifestants qui tiraient des feux d’artifice en direction du palais.

Le commandant de la Garde républicaine, cité par Mena, a exhorté les manifestants à s’abstenir de « tout acte de nature à porter atteinte à l’ordre public ».

Dans une avenue jouxtant la place Tahrir au Caire, non loin des ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne, des heurts sporadiques ont opposé la police à des manifestants, selon des témoins. La police a tiré à la chevrotine, blessant deux manifestants qui ont été évacués par ambulance.

« Morsi dégage »!

« Liberté ! » « Morsi est illégitime », « Dégage ! » a chanté la foule qui a envahi les principales artères de la capitale, en arborant des banderoles réclamant « justice » pour les dizaines de victimes de la dernière vague de violences meurtrières (24-29 janvier), qui avaient éclaté à la veille du 2e anniversaire du début du soulèvement contre Hosni Moubarak.

Des milliers d’autres manifestants ont défilé à Alexandrie sur la Méditerranée, et à Port-Saïd (nord-est). C’est dans cette ville où les heurts le 26 janvier avaient été les plus sanglants avec la mort de 40 personnes après la condamnation à mort de 21 supporteurs du club de football local pour un massacre survenu dans un stade il y a un an jour pour jour.

Le Front du salut national (FSN), la principale coalition de l’opposition qui a appelé aux manifestations, réclame la fin de la « monopolisation » du pouvoir par les Frères musulmans dont est issu M. Morsi, avec la mise en place d’un gouvernement de salut national, une révision de la Constitution ou encore le départ du procureur général nommé par le président.

« Sans la satisfaction de ces revendications, aucun dialogue politique ne sera fructueux », affirme le FSN dans un communiqué.

Dans un document signé au terme d’une réunion sous l’égide de l’institution sunnite Al-Azhar, les participants ont dénoncé « toute incitation à la violence » et souligné « la responsabilité de l’Etat et de son appareil sécuritaire » en matière de protection des citoyens.

L’un des ténors de l’opposition, l’ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, a plaidé pour des manifestations « pacifiques ».

Malgré les promesses d’apaisement de la classe politique, une partie de la presse était sceptique sur les chances d’amorcer un véritable dialogue susceptible de réconcilier un pays profondément divisé.

Les partisans de M. Morsi, élu en juin, font valoir qu’il est arrivé au pouvoir démocratiquement et qu’il est le premier civil à occuper cette fonction.

L’opposition l’accuse ainsi que les Frères musulmans de privilégier leur idéologie islamiste au détriment de l’intérêt général.

M. Morsi est également accusé d’échouer à faire face à la grave crise économique que traverse le pays.

Jeuneafrique.com avec AFP

Trois jours de deuil national après la bousculade mortelle d’Abidjan

janvier 2, 2013

Une soixantaine de personnes ont été tuées et une cinquantaine d’autres blessées dans une bousculade pendant les festivités de la nuit du Nouvel An à Abidjan. Le président Alassane Ouattara a décrété un deuil national de trois jours à compter du mercredi 2 janvier. Une enquête des services de sécurité est en cours pour déterminer les circonstances exactes du drame.

Des tas de chaussures et de vêtements étaient encore éparpillés sur la chaussée, traces de la bousculade survenue vers 02h00 du matin dans le quartier administratif du Plateau (centre). Selon les autorités, plus de 50 000 personnes étaient rassemblées dans l’enceinte du stade Félix Houphouët-Boigny pour assister aux feux d’artifice de la Saint-Sylvestre.

D’après le chef des sapeurs-pompiers militaires d’Abidjan, le lieutenant-colonel Issa Sakho, la bousculade a fait « 61 » morts. De son côté, le gouvernement a parlé de « 60 morts », dont la moyenne d’âge est de 18 ans.

« C’est un véritable drame pour ce jour de l’An », « nous sommes tous sous le choc », a réagi le président Alassane Ouattara, venu sur les lieux. Il a décrété un deuil national de trois jours à compter de mercredi.

Quarante-neuf blessés, dont deux dans un état très grave, ont été évacués par les secours vers des centres hospitaliers de la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Une cellule de crise a été mise en place pour les familles.

Enquête

L’accident a eu lieu près du grand stade de la ville, à la fin des feux d’artifice, lorsque les spectateurs repartaient vers leurs quartiers. Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a affirmé que les « circonstances précises » du drame « font l’objet d’enquêtes par les services de sécurité ». Selon une responsable policière, la bousculade s’est produite quand deux flots de spectateurs se dirigeant en sens contraire se sont rencontrés, d’autant que des troncs d’arbres se trouvaient par terre.

Les secours ont « mis du temps pour arriver », a souligné une source sécuritaire interrogée par l’AFP. « Cela révèle la faible capacité de réponse ivoirienne en termes de sécurité », s’est inquiété un diplomate.

Nombreux enfants blessés

Parmi la quarantaine de blessés évacués à l’hôpital de Cocody (quartier chic du nord d’Abidjan), où s’est rendu le président Ouattara, figuraient de nombreux enfants d’une dizaine d’années, visiblement sonnés.

Zeinab, mère de famille d’une quarantaine d’années, a retrouvé à cet hôpital l’un de ses deux enfants qui l’accompagnaient pour le spectacle. Son petit garçon, allongé sur un lit, était encore groggy. La maman elle-même avait encore « mal partout » et, soulevant son grand boubou, montrait les éraflures sur son corps. « Je ne sais pas ce qui s’est passé mais je me suis retrouvée couchée par terre avec des gens qui me piétinaient, me tiraient les cheveux ou me déchiraient les vêtements ».

Pour la deuxième année consécutive, la ville d’Abidjan avait offert des feux d’artifice pour marquer le passage du Nouvel An. Ces festivités, de même que les illuminations de Noël, étaient présentées comme un symbole du renouveau du pays vanté par le régime Ouattara, après la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011 qui a fait environ 3 000 morts. Dans son discours de voeux lundi soir, le chef de l’État avait délivré un message résolument optimiste.

Jeuneafrique.com avec AFP

Mario Balotelli: inconsolable après la défaite contre l’Espagne

juillet 3, 2012

La star italienne était en pleurs à la fin de la finale de l’Euro

 
 
Mario Balotelli: inconsolable après la défaite contre l'Espagne

 
Encensé après son match étincelant en demi-finale de l’euro, Mario Balotelli était très attendu dimanche soir lors de la finale face à l’Espagne, mais à l’instar de ses coéquipiers, l’attaquant italien n’a pas été à la hauteur de l’événement. Et n’a pas brillé par son comportement.

« Ca fait mal! ». La Une de la Gazetta dello sport (l’équivalent de l’Equipe en Italie) montre Mario Balotelli en larmes dimanche soir.

Dans ses pages intérieures, le principal quotidien sportif italien n’épargne pas Super Mario. Très affecté après la déroute de sa sélection, battue 4 à 0 par les Espagnols, le nouveau chouchou de la squadra azzurra n’a pas été très fair-play avec ses adversaires à l’issue de la rencontre. « De rage, il n’a pu tenir en place à la fin du temps réglementaire et, dès le coup de sifflet final, il a bousculé un membre de la délégation transalpine pour retourner au vestiaire le plus rapidement possible, relate le 10sport.com. Rien de bien méchant, mais cette image sera la dernière de lui à l’Euro. Dommage. »
 
Ainsi est donc Mario Balotelli capable du meilleur (un match époustouflant en demi-finale contre l’Allemagne) comme du pire avec un comportement extra-sportif souvent regrettable (ses balotellades sont légion… en octobre dernier, il mettait le feu à sa villa en allumant des feux d’artifice depuis sa salle de bain…).
 
« Mario, c’est un garçon qui dit des choses qu’il ne devrait pas dire et qui fait des choses qu’il ne devrait pas faire. A part ça, c’est un grand champion », résumait ainsi son ancien coach à l’inter Milan José Mourinho il y a quelques mois. « Il y a le grand joueur qui peut être décisif sur un match, et puis il y a celui qui donne l’impression d’avoir la tête ailleurs à l’entraînement », analysait son coéquipier de Manchester City, James Milner, avant de jouer contre lui en quart de finale de l’Euro.
 
L’agent de Super Mario n’hésite pas de son côté à qualifier son poulain de « Peter Pan », insistant sur le fait que son joyau refuse de grandir. Reste que Mario et sa musculature imposante (1,89 m et 88 kilos) est la star de cet Euro 2012.
 
Il serait d’ailleurs devenu l’un des joueurs les plus convoités de la planète. « Si je devais donner un chiffre quant à sa valeur actuelle? 250000000€, assurait son agent face à la presse il y a deux jours. Vous trouvez que je suis fou? Allez donc demander aux clubs combien ils seraient prêt à y mettre… On m’a toujours dit que j’étais fou mais à mon avis, à 21 ans, il a le potentiel pour devenir l’un des meilleurs attaquants au monde. Après cet Euro, il est déjà certainement l’un des meilleurs en Europe ».
 
C’est sûr, Super Mario n’a pas fini de faire parler de lui!
 
Gala.fr par A.M